Union des républiques socialistes soviétiques

« Union des républiques socialistes soviétiques » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis URSS)
Aller à : navigation, rechercher
Confusion Ne pas confondre avec Russie ou RSFS de Russie !
Union des républiques socialistes soviétiques
1922 - 1991
68 ans, 11 mois et 26 jours
Drapeau Blason
Drapeau Blason
URSS après la seconde guerre mondiale
URSS après la seconde guerre mondiale
Informations générales
Régime État totalitaire communiste
Capitale Moscou, Москва en Russe (prononcer Moskva)
Langue Russe
Monnaie Rouble
Religion aucune officiellement (athéisme d’État)
Devise en russe : Пролетарии всех стран, соединяйтесь! (« Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! »)
Hymne L'Internationale (1922 – 1944)
Hymne d'État de l'Union soviétique (1944 – 1991)
Démographie et Superficie
Population 293 047 571 habitants (1991)
Superficie 22 402 200 km2
voir modèle • modifier

L'Union des républiques socialistes soviétiques, aussi dite Union soviétique ou URSS en abrégé (en russe : Союз Советских Социалистических Республик, abrégé en : СССР (prononcé SSSR) : Soïouz Sovietskikh Sotsialistitcheskikh Riespoublik), était un État fédéral communiste formé de quinze Républiques socialistes soviétiques. Parmi ces quinze républiques, la Russie était la plus grande. Cet État a existé du 30 décembre 1922 jusqu'à sa dissolution le 26 décembre 1991. Il a donc existé 68 ans, 11 mois et 26 jours. L'URSS succède, dans l'histoire russe, à la Russie impériale.

Plus vaste État du monde, l'URSS occupait 1/6e des terres émergées. Elle s'étendait de la mer Baltique à la mer Noire et à l'océan Pacifique (partie nord de l'Eurasie). La taille du territoire de l'URSS varia dans le temps, surtout avant et à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, et durant la période stalinienne en général, notamment sur les territoires polonais et finlandais.

C'est avec la révolution Russe de 1917 que l'URSS fut créée. Cette révolution s'est faite en deux temps : La révolution de Février, qui reversa Nicolas II, et qui donc, mis fin à son règne. Et la révolution d'octobre, qui a renversé la République Russe le 7 novembre 1917, et qui permit aux bolcheviques de prendre le pouvoir. Lénine, à la tête du mouvement, veut transformer la Russie en une union de républiques basées sur les différentes ethnies. Ce qui était contraire aux ambitions de Joseph Staline, qui, lui, voulait fonder une seule et même RSFS de Russie. Toutefois, Staline revenait sur ses positions, et l'on vit, dans les années 1925-1939, la création de plusieurs républiques fédérées (dans le Caucase ou encore en Asie centrale).

Pays frontaliers[modifier | modifier le wikicode]

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Localisation de l'URSS

L'URSS était un pays très étendu (22 402 200 km2). C'était également l'un des pays les plus variés, avec plus de 100 nationalités (ethnies) recensées sur son territoire, une soixantaine de langues et cinq religions (le christianisme - particulièrement l'orthodoxie, l'islam, le judaïsme, le bouddhisme et le chamanisme), bien que l'état communiste se veuille, selon sa doctrine, sans religion

Républiques[modifier | modifier le wikicode]

1917 - 1940[modifier | modifier le wikicode]

Entre 1917 et 1940, plusieurs Républiques se forment, et certaines de dissolvent également. En voici la liste :

Carte de l'Union soviétique en 1922 (la RSFS de Russie est surlignée en rouge).
Républiques socialistes soviétiques
République soviétique Date de création État indépendant actuel
Flag of the Armenian Soviet Socialist Republic (1940-1952).svg République socialiste soviétique d'Arménie 2 décembre 1920 Arménie Arménie
Flag of the Azerbaijan Soviet Socialist Republic (1940-1952).svg République socialiste soviétique d'Azerbaïdjan 28 avril 1920 Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Flag of the Byelorussian Soviet Socialist Republic (1937-1951).svg République socialiste soviétique de Biélorussie 1 janvier 1919 Biélorussie Biélorussie
Flag of the Bukharan People's Soviet Republic.svg République soviétique populaire de Boukhara 8 octobre 1920 (dissoute le 17 février 1925) Ouzbékistan Ouzbékistan
Tadjikistan Tadjikistan
Turkménistan Turkménistan
Flag of the Karelo-Finnish SSR (1940-1953).svg République socialiste soviétique carélo-finnoise 31 mars 1940 Russie Russie
Flag of the Estonian Soviet Socialist Republic (1940–1953).svg République socialiste soviétique d'Estonie 21 juillet 1940 Estonie Estonie
Flag of the Georgian Soviet Socialist Republic (1937–1951).svg République socialiste soviétique de Géorgie 25 février 1921 Géorgie Géorgie
Flag of the Kazakh Soviet Socialist Republic (1940-1953).svg République socialiste soviétique kazakhe 5 décembre 1936 Kazakhstan Kazakhstan
Flag of Khiva 1920-1923.svg République soviétique populaire de Khorezm 26 avril 1920 (dissoute le 17 février 1925) Kazakhstan Kazakhstan
Ouzbékistan Ouzbékistan
Turkménistan Turkménistan
Flag of the Kirghiz Soviet Socialist Republic (1940-1952).svg République socialiste soviétique kirghize 5 décembre 1936 Kirghizistan Kirghizistan
Flag of the Latvian Soviet Socialist Republic (1940–1953).svg République socialiste soviétique de Lettonie 21 juillet 1940 Lettonie Lettonie
Flag of the Lithuanian Soviet Socialist Republic (1940–1953).svg République socialiste soviétique de Lituanie 3 août 1940 Lituanie Lituanie
Flag of the Moldavian Soviet Socialist Republic (1941-1952).svg République socialiste soviétique moldave 2 août 1940 Moldavie Moldavie
Flag of the Uzbek Soviet Socialist Republic (1937-1941).svg République socialiste soviétique d'Ouzbékistan 27 octobre 1924 Ouzbékistan Ouzbékistan
Flag of the Russian Soviet Federative Socialist Republic (1937–1954).svg République socialiste fédérative soviétique de Russie 23 janvier 1918 Russie Russie
Flag of the Tajik Soviet Socialist Republic (1940–1953).svg République socialiste soviétique du Tadjikistan 5 décembre 1929 Tadjikistan Tadjikistan
Flag of the Transcaucasian SFSR.svg République socialiste fédérative soviétique de Transcaucasie 12 mars 1922 (dissoute le 5 décembre 1936) Arménie Arménie
Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Géorgie Géorgie
Flag of the Turkmen Soviet Socialist Republic (1940–1953).svg République socialiste soviétique du Turkménistan 27 octobre 1924 Turkménistan Turkménistan
Flag of the Ukrainian Soviet Socialist Republic (1937-1949).svg République socialiste soviétique d'Ukraine 10 mars 1919 Ukraine Ukraine

1954 - 1991[modifier | modifier le wikicode]

Entre 1954 et 1991, l'Union soviétique était composée de quinze républiques socialistes soviétiques (abrégé RSS) :

Les quinze républiques fédérées soviétiques.
Républiques socialistes soviétiques
République soviétique Date de création État indépendant actuel
1 Flag of the Armenian Soviet Socialist Republic (1952–1990).svg République socialiste soviétique d'Arménie 2 décembre 1920 Arménie Arménie
2 Flag of the Azerbaijan Soviet Socialist Republic (1956–1991).svg République socialiste soviétique d'Azerbaïdjan 28 avril 1920 Azerbaïdjan Azerbaïdjan
3 Flag of the Byelorussian Soviet Socialist Republic (1951–1991).svg République socialiste soviétique de Biélorussie 1 janvier 1919 Biélorussie Biélorussie
4 Flag of the Estonian Soviet Socialist Republic (1953–1990).svg République socialiste soviétique d'Estonie 21 juillet 1940 Estonie Estonie
5 Flag of the Georgian Soviet Socialist Republic (1951–1990).svg République socialiste soviétique de Géorgie 25 février 1921 Géorgie Géorgie
6 Flag of the Kazakh Soviet Socialist Republic.svg République socialiste soviétique kazakhe 5 décembre 1936 Kazakhstan Kazakhstan
7 Flag of the Kyrgyz Soviet Socialist Republic.svg République socialiste soviétique kirghize 5 décembre 1936 Kirghizistan Kirghizistan
8 Flag of the Latvian Soviet Socialist Republic.svg République socialiste soviétique de Lettonie 21 juillet 1940 Lettonie Lettonie
9 Flag of the Lithuanian Soviet Socialist Republic (1953–1988).svg République socialiste soviétique de Lituanie 3 août 1940 Lituanie Lituanie
10 Flag of the Moldavian Soviet Socialist Republic.svg République socialiste soviétique moldave 2 août 1940 Moldavie Moldavie
11 Flag of the Russian Soviet Federative Socialist Republic.svg République socialiste fédérative soviétique de Russie 23 janvier 1918 Russie Russie
12 Flag of the Tajik Soviet Socialist Republic.svg République socialiste soviétique du Tadjikistan 5 décembre 1929 Tadjikistan Tadjikistan
13 Flag of the Turkmen Soviet Socialist Republic.svg République socialiste soviétique du Turkménistan 27 octobre 1924 Turkménistan Turkménistan
14 Flag of the Ukrainian Soviet Socialist Republic.svg République socialiste soviétique d'Ukraine 10 mars 1919 Ukraine Ukraine
15 Flag of the Uzbek Soviet Socialist Republic.svg République socialiste soviétique d'Ouzbékistan 27 octobre 1924 Ouzbékistan Ouzbékistan

Chaque république fédérée était divisée en régions (oblast), à l'exception des RSS de Lettonie, de Lituanie, d'Estonie, de Moldavie et d'Arménie. Certaines républiques (Russie, Géorgie, Azerbaïdjan, Ouzbékistan et Tadjikistan) avaient sous leur contrôle des régions autonomes, tout comme la RSFS de Russie en avait.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Vladimir Ilitch Lénine, dirigeant de l'URSS du 6 juillet 1923 au 21 janvier 1924

Les origines de l'URSS : Les révolutions de Février et d'Octobre 1917 et la guerre civile[modifier | modifier le wikicode]

Prémices[modifier | modifier le wikicode]

Au début du xixe siècle, la Russie tsariste est en mauvaise posture. Plusieurs mouvements révolutionnaires émergent à cause de la révolution de 1905, et à cause de la défaite de la guerre russo-japonaise. C'est surtout en 1917 que le peuple est le plus mécontent car le pays est épuisé par la Première Guerre mondiale, et c'est là que va se produire la première révolution russe, celle de février 1917. Elle provoque en quelques jours l'abdication de l'empereur Nicolas II et la fin de l'Empire russe.

Le nouveau gouvernement mis en place prolonge l'engagement de l'Empire Russe dans la Première Guerre mondiale et n'arrive pas à engager des réformes. Dès l'été 1917, le peuple lui-même commence à partager les terres. Et au même moment, le gouvernement provisoire perd de l'importance aux yeux du peuple et des ouvriers. Finalement, L'État perd progressivement son autorité sur le pays et l'armée se décompose.

Révolution de 1917[modifier | modifier le wikicode]

Le Parti Bolchevique, un parti aux idées Marxistes mené par Lénine, devient de plus en plus majoritaire dans les conseils politiques ouvriers et paysans. Le 25 octobre 1917, ce parti renverse le gouvernement provisoire dans ce qu'on nomme "la révolution d'octobre" . Le slogan des révolutionnaires est simple : « Usines aux ouvriers, terres aux paysans, paix aux peuples ! », ce qui signifie que quand ils prendront le pouvoir, ils sortiront la Russie de la Première Guerre mondiale, et nationaliseront le pays, c'est à dire que les entreprises, les usines ou encore les commerces seront désormais à l'Etat, et plus aux personnes qui les dirigeaient jusqu’à présent.

Ainsi, le tout nouveau parti bolchevique sort le pays de la guerre, par le traité de Brest-Litovsk. Un traité de paix avec l'Empire allemand, où il y laissent un très grosse partie de l'Ukraine, mais également la Biélorussie, les pays baltes, et la Pologne. En tout, la Russie perd  3,6 % de son territoire, 26% de sa population, 32 % de sa production agricole, 23 % de sa production industrielle et 75 % de ses réserves de charbon. Suite à cela, la propriété privée industrielle est supprimée. Les banques et les usines étaient désormais sous le contrôle de l'État. Cette propriété d'État était en place sur tout les moyens de production, sauf agricoles. Le marché libre disparaît, (le marché libre est le fait que le vendeur et l'acheteur s'accordent sur le prix d'un bien.) Cependant, certains communistes comme Nikolaï Ossinski critiquent ce système économique.

La RSFS de Russie née de la Constitution de 1918, est un État Fédéral fonctionnant sur le principe du Centralisme Démocratique. En raison de la Guerre civile russe, le pouvoir d'État devient beaucoup plus strict.

"Communisme de guerre" (1918-1921)[modifier | modifier le wikicode]

Brigade de réquisition bolchévique durant le Communisme de Guerre

La guerre civile causant de plus en plus de problème à l'État, Lénine décrète le "Communisme de guerre" ces caractéristiques sont les suivantes :

Un des éléments fondateurs du régime communiste sous le nom "dictature du prolétariat" se met en place :

  • création de l'Armée rouge le 23 février 1918, au début les soldats sont volontaires puis les inscriptions deviennent obligatoires.
  • la presse et la radio sont censurés, sous le pouvoir du parti.
  • en décembre 1918, la "Tchéka", la police politique soviétique est créée. Des tribunaux sont créés pour juger les ennemis du régime, comme les socialistes révolutionnaires, les mencheviks, les sionistes, les démocrates, et les "blancs" (les révolutionnaires qui veulent conserver le régime Tsariste de Nicolas II de Russie).
  • le parti bolchevik devient progressivement de parti unique.

Avec ce communisme de guerre, Lénine et le parti arrivent à rester au pouvoir. Ils gagnent la guerre civile et la menace des "blancs" semble ne plus exister. Une grande famine est provoquée en 1922 à cause d'un embargo total des puissances de l'occident, et de la politique d’expropriation de biens des paysans pour l'armée. C'est à dire que les biens des paysans étaient donnés aux soldats de l'Armée rouge. Cette famine aura provoqué la mort de millions de Russes, surtout près du fleuve de la Volga.

Naissance de l'Union Soviétique (1922-1923)[modifier | modifier le wikicode]

Création[modifier | modifier le wikicode]
Premier drapeau de l'Union Soviétique (1922–1923)

l'URSS naît officiellement le 30 décembre 1922. Le traité d'union est signé entre la RSFS de Russie, la RSFS de Transcaucasie, la RSS d'Ukraine et la RSS de Biélorussie. Il est approuvé le jour même par le premier congrès des Soviets d'URSS. Cependant, il devra attendre avant d'être reconnu internationalement. Une constitution est écrite, c'est la Constitution de 1923. L'union regroupe plusieurs républiques, ce qui fait de l'URSS un état fédéral. Le PCUS devient très rapidement le seul parti politique autorisé.

L'Union Soviétique durant l'entre-deux-guerres[modifier | modifier le wikicode]

La NEP (1921-1929)[modifier | modifier le wikicode]

Attaque de l'Armée rouge pour réprimer la révolte de Kronstadt
Après la guerre civile, en 1921, le pays est en mauvaise posture, une famine apparaît et provoque cinq millions de morts. Les paysans ne sont pas contents, et ils commencent à se révolter. Ce mouvement devient inquiétant pour le parti vers mars 1921 avec la révolte de Kronstadt. Lénine décide donc de laisser plus de liberté aux peuples car il reconnaît qu'il ne sert plus à rien de continuer d'exercer une pression sur le peuple pour le maintenir calme. Il met donc en œuvre la « Nouvelle politique économique » (NEP en abrégé), qui libéralise l'économie. La NEP a aussi eu pour effet de rassurer les pays occidentaux, qui eux sont capitalistes et non communistes (l'extrême inverse)

La NEP est un succès : l'économie se remet en place et la famine disparaît peu à peu. Les paysans s'enrichissent, on les appelle les Koulaks, ils représentent la bourgeoisie riche.

Au début, cette mesure, la NEP, se devait provisoire, elle ne devait pas durer dans le temps et devait se stopper dès que le problème fut résolu. Elle fut très largement critiquée par certains membres du PCUS. Ils voyaient en la NEP une trahison aux principes socialistes et voulaient s'empresser de retourner à l'ancien système économique, l'économie planifiée. Il semblerait qu'a sa mort, Lénine considérait que la NEP devait être gardée et appliquée. Il n'a même jamais évoqué la date de fin de la NEP.

Succession de Lénine[modifier | modifier le wikicode]

Attentat contre Lénine en 1918

Prise en main du Parti par Staline[modifier | modifier le wikicode]

De gauche à droite: Staline, Lénine et Kalinine. Photographie datant de 1919

En 1922, la santé de Lénine est mauvaise à cause d'attaques cérébrales dû à un attentat en 1918. Joseph Staline est désigné comme successeur de Lénine. Mais Lénine ne l'appréciait que peu, dans son testament, (en janvier 1923) il déclare qu'il fallait le démettre de ses fonctions, il dit de Staline qu'il est « trop brutal, et ce défaut, pleinement supportable dans les relations entre nous, communistes, devient intolérable dans la fonction de secrétaire général ».

Staline doit faire face à l'opposition, Léon Trotski. C'est le fondateur de l'Armée rouge. Il ne rentre que tardivement au sein du parti, il était auparavant proche des mencheviks et n'hésitait pas à s'opposer à certaines idées de Lénine. Staline quant à lui, se présente comme une personne loyale envers Lénine et le Parti, car il ne l'a jamais contredit et est rentré au sein du PCUS dès 1904. Pour écarter Trotski, Staline s'associe à plusieurs personnes dont Grigori Zinoviev, premier dirigeant du Komintern et ami proche de Lénine depuis 1905.

Décès de Lénine et montée en puissance de Staline[modifier | modifier le wikicode]

Deux ans après la mort de Lénine, en 1924, les alliés de Staline se désolidarisent de lui et se rapprochent de Trotski et de ses idées fidèles aux leurs. Ils veulent, comme Trotski, abandonner la NEP. Ils forment l'Opposition de gauche. Pour faire face à ce mouvement d'opposition, Staline se rapproche stratégiquement de l'Opposition de droite, sans vraiment croire en leurs idées. Ceux-ci sont favorables à la NEP et pensent qu'il faudrait déjà se concentrer sur le socialisme sur les terres russes avant l'extérieur du pays. Ils partagent entre autres les idées de Lénine. Il se sert donc de cette aile droite pour chasser ses trois grand opposants de l'Opposition de gauche : Trotski, Zinoviev et Lev Kamenev.

Les années Staline[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Histoire de l'URSS sous Staline.
Maintenant que Joseph Staline est au pouvoir, il ne perd pas son temps et abandonne la NEP. Trotski est exclu du parti en 1929, Kamenev et Zinoviev sont exécutés le 5 août 1936 pour deux motifs : conspiration en vue d'assassiner Staline, puis trahison envers l'État soviétique. Leurs familles sont également exécutées. Trotski meurt assassiné à 60 ans, le 21 août 1940 dans son exil au Mexique.

Religion[modifier | modifier le wikicode]

Les 4 grandes religions dominantes en Union Soviétique étaient le christianisme orthodoxe, le catholicisme, le protestantisme et l'Islam. Mais beaucoup de soviétiques étaient athées dû à la politique d'athéisation totale de Staline, malgré cela, les religions ont réussi à se sauvegarder, après le régime stalinien, il y a eu une plus grande liberté religieuse même si l'état se revendiquait athée tout de même.

L'orthodoxie était concentré dans les républiques soviétiques d'ethnie slave (Russie, Ukraine...), le catholicisme est concentré dans la république socialiste soviétique de Lituanie, le protestantisme est concentré dans les républiques socialistes soviétiques de Lettonie et Estonie et enfin l'Islam était concentré dans les républiques soviétiques en Asie centrale (Kazakhstan, Ouzbékistan, Turkménistan...) et aussi dans le Caucase dans la république socialiste soviétique d'Azerbaïdjan (à noter que les azéris sont les seuls chiites de l'URSS, les autres étant sunnites)
Chars de combat T-72 de l'Armée rouge, lors de la célébration de la révolution d'Octobre, en 1983.

Sécurité[modifier | modifier le wikicode]

L'armée soviétique, appelée « Armée rouge », a été au milieu du XXe siècle l'une des plus puissantes au monde. Elle comportait en effet beaucoup d'hommes et un armement très puissant (arme nucléaire), des avions de chasse en grand nombre et puissants tels que les Su27, Su24, Mig29 et Mig25. L'Armée rouge avait un nombre élevé de sous-marin nucléaire, de puissants croiseurs et un porte-avions. Ce qui faisait trembler le plus les armées occidentales et qui faisait la plus grande fierté de l'union soviétique, était l'arsenal impressionnant de missile nucléaire soviétique, le plus grand de l'histoire. Elle a occupé l'Allemagne de l'Est et tous les pays d'Europe de l'Est pendant l'existence de l'URSS, ces pays faisaient parti du Pacte de Varsovie, l'OTAN des communistes.

Une autre organisation militaire soviétique, le KGB était chargé de la sécurité intérieure de l'État et des déportations de prisonniers vers le Goulag.

La fin de l'URSS[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Dislocation de l'URSS.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

State Emblem of the Soviet Union.svg

Lieux géographiques : MoscouPlace RougeKremlinSaint-PétersbourgLac BaïkalSibérie
Dirigeants de l'Union Soviétique : Vladimir Ilitch LénineJoseph StalineNikita KhrouchtchevLéonid BrejnevIouri AndropovKonstantin TchernenkoMikhaïl GorbatchevVladimir Ivachko
Politique : Empire russeUnion soviétiqueFédération de Russie
Idéologie : MarxismeLutte des classesDictature du prolétariatStalinisme
Musique : Chœurs de l'Armée rouge

Coat of arms of the Soviet Union.svg Portail de l'Union Soviétique - Tous les articles concernant l'URSS.
Portail du XXe siècle —  Tous les articles concernant les années 1901 jusqu'à 2000.