Union des républiques socialistes soviétiques

« Union des républiques socialistes soviétiques » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis URSS)
Aller à : navigation, rechercher
Union des républiques socialistes soviétiques
1922 - 1991
Drapeau Blason
Drapeau Blason
URSS après la seconde guerre mondiale
URSS après la seconde guerre mondiale
Informations générales
Régime {{{régime}}}
Capitale Moscou
Langue Russe
Monnaie Rouble
Religion Christianisme orthodoxe
Démographie et Superficie
Population 293 047 571 hab. (1991)
Superficie 22 402 200 km² (1 991) km²
voir modèle • modifier

L'Union des républiques socialistes soviétiques, aussi dite Union soviétique ou URSS en abrégé, était un État fédéral de 15 républiques soviétiques. Cet État a existé de 1922 jusqu'à sa dissolution en 1991. L'URSS succède dans l'histoire russe à la Russie impériale.

Plus vaste État du monde, l'URSS occupait le 1/6e des terres émergées. Elle s'étendait de la mer Baltique à la mer Noire et à l'océan Pacifique (partie nord de l'Eurasie). La taille du territoire de l'URSS varia dans le temps, surtout avant et à l'issue de la Seconde Guerre mondiale. Le pays était composé de 15 républiques fédérées et d'un certain nombre de républiques et régions autonomes. La Russie était la plus importante des républiques soviétiques.

Républiques de l'URSS[modifier | modifier le wikicode]


Histoire de l'URSS[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Chronologie de l'URSS.

La formation de l'URSS fut le résultat de la révolution russe de 1917, dite « révolution d'Octobre ». L'organisation politique de l'URSS était définie par le règne d'un seul parti, le Parti communiste de l'Union soviétique.

Un régime totalitaire[modifier | modifier le wikicode]

Dans les années 1930, la dictature se renforce. L'URSS devient un régime de terreur autrement dit, un régime totalitaire (un régime politique qui cherche à obtenir l'obéissance de la société). Toute critique du régime est interdite. Le NKVD surveille étroitement la population. Les opposants sont emprisonnés, envoyés dans les camps de travail du Goulag (mot russe, souvent situés dans le Nord en Sibérie et dans l'Oural), voire exécutés. La mortalité est très forte au Goulag pour des questions de famine, de température et de maladie... Staline fait terroriser le parti avec les procès de Moscou (1936-1938). Ils inventent des "catégories" de personnes auxquels ils fixent des quotas (les saboteurs, les ennemis du peuple etc...). Les accusations n'ont aucun sens (tentative de restauration du capitalisme, ruiner le pays, d'empoisonner ou tuer de mille façons des masses d'ouvriers russes, avoir conclu en secret des accords en vue de donner de vastes proportions de territoire soviétique à l'Allemagne et au Japon, ...) et sont utilisés lors de faux procès. Contrôlés par Staline, les médias (presse, radio, affiche, cinéma, ...) font de la propagande : Ils entretiennent le culte de la personnalité1.

L'après Staline[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Dislocation de l'URSS

Plusieurs facteurs ont provoqué l'implosion de l'URSS :

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Localisation de l'URSS

Durant son existence, l'URSS était un pays très étendu (22 402 200 km²). C'était également l'un des pays les plus variés, avec plus de 100 nationalités (ethnies) recensées sur son territoire, une soixantaine de langues et cinq religions (le christianisme - particulièrement l'orthodoxie, l'islam, le judaïsme, le bouddhisme et le chamanisme), bien que l'état communiste se veuille, selon sa doctrine, sans religion.

Religion[modifier | modifier le wikicode]

Les 4 grandes religions dominantes en Union Soviétique étaient le christianisme orthodoxe, le catholicisme, le protestantisme et l'Islam. Mais beaucoup de soviétiques étaient athées dû à la politique d'athéisation totale de Staline, malgré cela, les religions ont réussi à se sauvegarder, après le régime stalinien, il y a eu une plus grande liberté religieuse même si l'état se revendiquait athée tout de même.

L'orthodoxie était concentré dans les républiques soviétique d'ethnie slave (Russie, Ukraine...), le catholicisme est concentré dans la république socialiste soviétique de Lituanie, le protestantisme est concentrée dans les républiques socialistes soviétiques de Lettonie et Estonie et enfin l'Islam était concentrée dans les républiques soviétique en Asie Centrale (Kazakhstan, Ouzbékistan, Turkménistan...) et aussi dans le Caucase dans la république socialiste soviétique d'Azerbaïdjan (à noter que les azéris sont les seuls chiites de l'URSS, les autres étant sunnites)

Division territoriale[modifier | modifier le wikicode]

Entre 1954 et 1991, l'Union soviétique était divisée en 15 républiques. Dont 14 RSS (République socialiste soviétique) :

Et une RSFS (République socialiste fédérative soviétique) : La RSFS de Russie, aujourd'hui la Russie.

Chars de combat T-72 de l'Armée rouge, lors de la célébration de la révolution d'Octobre, en 1983.

Sécurité[modifier | modifier le wikicode]

L'armée soviétique, appelée « Armée rouge », a été au milieu du XXe siècle l'une des plus puissantes au monde. Elle comportait en effet beaucoup d'hommes et un armement très puissant (arme nucléaire), des avions de chasse en grand nombre et puissants tels que les Su27 ,Su24, Mig29 et Mig25. L'Armée rouge avait un grand nombre élevé de sous-marin nucléaire, de puissants croiseurs et un porte-avions. Ce qui faisait trembler le plus les armées occidentales et qui faisait la plus grande fierté de l'union soviétique, était l'arsenal impressionnant de missile nucléaire soviétique, le plus grand de l'histoire. Elle a occupé l'Allemagne de l'Est et tous les pays d'Europe de l'Est pendant l'existence de l'URSS, ses pays faisaient parti du Pacte de Varsovie, l'OTAN des communistes.

Une autre organisation militaire soviétique, le KGB était chargé de la sécurité intérieure de l'État et des déportations de prisonniers vers le Goulag.

La fin de l'URSS[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Dislocation de l'URSS.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Articles connexes[modifier | modifier le wikicode]

Source[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Ensemble des rites pratiqués autour d'une personne, assimilée à un dieu


Aab st basil moscow.jpg

Lieux géographiques : MoscouPlace RougeKremlinSaint-PétersbourgLac BaïkalSibérie
Histoire de la Russie : LénineStalineMikhaïl GorbatchevVladimir PoutineDimitri Medvedev
Liste des souverains de RussieIvan le TerribleBoris GodounovPierre le GrandCatherine la GrandeAlexandre IerNicolas II de Russie
Régimes politiques russesEmpire russeUnion soviétiqueFédération de Russie
Littérature russe : PouchkineMusique russe : TchaïkovskiCuisine russe


Portail de la géographie - Tout sur les continents, le climat, la météo...
Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine
Portail de la Russie - Tous les articles concernant la Russie.