Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
Les articles à compléter • Le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Turquie

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Turquie
République de Turquie
Türkiye Cumhuriyeti
Flag of Turkey.svg Emblem of Turkey.svg
Drapeau Blason
Devise Yurtta sulh, cihanda sulh
Paix dans le pays, paix dans le monde
Hymne national Marche de l’indépendance
Localisation
Anatolia Turkey.png
Géographie
Capitale Ankara
Plus grande ville Istanbul
Superficie 783 562 km2
Eau 1,3 %
Pays frontaliers Chypre Chypre
Grèce Grèce
Bulgarie Bulgarie
Géorgie Géorgie
Arménie Arménie
Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Iran Iran
Irak Irak
Syrie Syrie
Démographie
Population 82 millions habitants
Densité 98 habitants/km2
Gentilé Turc, turque
Langue(s) officielle(s) Turc
Politique et fonctionnement
Type de gouvernement Régime présidentiel
Président de la République Recep Tayyip Erdoğan
Premier ministre Mevlüt Çavuşoğlu
Monnaie livre turque (lira en turc)
Domaine Internet .tr
Indicatif téléphonique +90
voir modèle • modifier

La Turquie (en turc : Türkiye) est un pays dont la plus grande partie du territoire (96 % côté est) est située en Asie. Le reste (4 % côté ouest) est située en Europe mais qui représente 14 % de sa population, soit plus de 14,5 millions de personnes. Aussi le pays est-il traditionnellement considéré comme un pays d'Asie.

Géographie[modifier]

Sa superficie est d'environ 785 000 km² et sa population d'environ 80 millions d'habitants (densité de 98 hab. /km²). La Turquie est très montagneuse, avec la chaîne pontique au nord et les monts Taurus au sud, qui se rejoignent à l’est, au sommet du pays, le mont Ararat (5 165 m), sur lequel l'arche de Noé se serait échouée après le Déluge. Le climat est méditerranéen : l'hiver doux, été chaud et sec. Mais dans les hautes montagnes il peut faire froid et même à Istanbul il peut tomber 50 cm de neige. Selon les endroits la végétation est très différente : méditerranéenne près des côtes (mimosas, figuiers, oliviers), forêts de pins et cèdres dans les montagnes, palmiers et bananiers au sud.

Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !

Les grandes villes[modifier]

La capitale, Ankara, est dans la partie asiatique. Istanbul, la plus grande ville et ancienne capitale du pays, est située à cheval sur les deux continents, séparés par le détroit du Bosphore.

Les autres grandes villes sont Izmir, Bursa, Istanbul,Antalya...

Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !

Aujourd'hui 7 turcs sur 10 habitent en ville, c’est moins qu’en France mais cela progresse très vite. (en France c’est 8 sur 10), surtout vers les très grandes villes. Il y en a 7 de plus d’1 million d’habitants (contre 5 en France)

Économie[modifier]

Pièce d'une livre turque (2009)

Monnaie[modifier]

La monnaie est la livre turque, réactualisée en 2005.

Des hauts et des bas dans la croissance économique[modifier]

L'intégration au commerce international de la Turquie, l'a rendu sensible au choc financier de 2008. Mais après une forte chute de sa croissance, l'économie a repris avec vigueur en 2010 (9 %) et en 2011 (8.5 %) pour s’essouffler en 2013 avec 3.5 %.

La Turquie dans le commerce mondial[modifier]

Malgré le gel des négociations en vue de l'adhésion à l'Union européenne, le pays poursuit dans la voie d'une harmonisation avec ses partenaires économiques. Ces derniers, avec au premier rang l'Allemagne, absorbent 40 % de ses exportations, malgré la crise qui touche l'UE, loin devant l'Irak, les États-Unis et la Russie.

Des activités variées en Turquie, mais un pays qui doit acheter à d'autres des ressources vitales[modifier]

L'économie de la Turquie est très diversifiée : automobile, textile, agroalimentaire, machines, équipements, sidérurgie, chimie. Le secteur tertiaire est en pleine expansion, notamment le tourisme qui a profité de la perte enregistrée en ce domaine par la Grèce, la Tunisie et l’Égypte.

Le pays souffre toutefois de sa dépendance aux importations d'hydrocarbures (Russie et Iran) en dépit de ressources minières importantes.

De même, la Turquie a dû acheter 85 % du blé qu'elle a consommé à la Russie et à l'Ukraine en 20211.

Les autres difficultés de l'économie turque[modifier]

L'économie turque pâtit de plusieurs handicaps, parmi lesquels la faiblesse de l'investissement, le développement inégal entre régions, la dégradation du pouvoir d'achat, l'inflation et le taux de chômage qui reste assez élevé.

Histoire[modifier]

Période pré-républicaine[modifier]

Istanbul a été pendant plusieurs siècles la deuxième capitale de l'empire romain, sous le nom de Constantinople, jusqu'à sa conquête par les Turcs musulmans venus d'Asie, au XVe siècle. Ils ont alors transformé la plus grande église du monde, Sainte Sophie, en plus grande mosquée du monde.

La Turquie est issue de l'Empire ottoman, qui dura jusqu'à la Première Guerre mondiale et qui, à son apogée au XVIe siècle, dominait tous les territoires orientaux bordant la mer Méditerranée, d'Alger jusqu'à Budapest.

République de Turquie[modifier]

Après la Première Guerre mondiale, les puissances européennes comme la France, le Royaume-Uni et l'Italie se partagèrent les territoires de l'ancien Empire ottoman. Les territoires historiquement grecs et arméniens seront d'ailleurs cédés aux pays correspondant. Les derniers territoires turcs verront la monté en puissance de Mustafa Kemal Atatürk et de son projet de création d'une république turque. Après une guerre d'indépendance ayant duré plus de 3 ans, Atatürk proclame la fin de l'Empire ottoman et le début de la République de Turquie en 1922.

Politique[modifier]

Recep Tayyip Erdogan.PNG Ahmet Davutoglu cropped.JPG
Recep Tayyip Erdoğan
Président depuis 2014
Ahmet Davutoğlu
Premier ministre de 2014 à 2016

Fonctionnement[modifier]

Président[modifier]

La Turquie est une république à régime présidentiel où le président possède un grand nombre de pouvoirs. Le président actuel est Recep Tayyip Erdoğan et il est accompagné de son vice-président Fuat Oktay. Le Président est élu au suffrage direct, et son mandat dure 5 ans et ne peut être renouvelé qu'une fois, comme en France.

Parlement[modifier]

Le parlement turc est monocaméral, c'est a dire qu'il n'existe qu'une chambre : La Grande Assemblée Nationale, composée de 600 députés. La Grande Assemblée Nationale turque vote les lois, peut déclarer la guerre et autoriser l'émission de pièces et billets de monnaie. Un mandat de député dure 5 ans.

Groupes armés[modifier]

La Turquie est depuis 20 ans en guerre contre une organisation terroriste : le Parti des travailleurs du Kurdistan. Le PKK souhaite que les territoires kurdes de Turquie deviennent indépendants et sois contrôlés par un régime communiste. La Turquie ne veut pas que cela arrive, car si le Kurdistan turc devait se détacher de la Turquie, cette dernière perdrait un quart de son territoire.

Depuis 2015, la Turquie agit également contre Daech en Syrie et en Irak. D'autres groupes, comme le Front populaire pour la libération de la Liwa de Iskandaroun combattent la Turquie pour qu'elle quitte Antioche et donne la région à la Syrie.

Langues[modifier]

Pour en savoir plus, lis l’article : Turc.

L'unique langue officielle de Turquie est le turc. C'est aussi la langue maternelle de la majorité de la population.

De nombreuses autres langues sont parlées en Turquie (une cinquantaine).

Langues Indo-européennes[modifier]

Kurde[modifier]

Le kurde est une langue indo-européenne iranienne, elle est parlée dans plusieurs pays, dont la Turquie, par le peuple des Kurdes. Le Kurde est parlé par environ 8 millions de personnes en Turquie, ce qui en fait la langue minoritaire la plus parlées de Turquie.

Arménien[modifier]

L'arménien fut jadis parlé par plusieurs centaines de milliers de personnes en Turquie. En 2014, on ne comptait guère plus de 40 000 locuteurs de l'arménien en Turquie. La variété de l'arménien parlé historiquement en Turquie est l'arménien occidental, mais cette variété n'est parlée que par 18% des locuteurs arméniens.

Zazaki[modifier]

Le zazaki est parlé par les populations zazas. Cette langue est très proche du kurde et était parlé par 1,5 millions de personne en Turquie en 1998.

Grec[modifier]

Comme l'arménien, le grec était parlé par des centaines de milliers de personnes en Turquie. Aujourd'hui on ne compte que 3 500 locuteurs du grec dans le pays. Deux variétés spéciales du grec existent en Turquie, le cappadocien et le grec pontique.

Judéo-espagnol[modifier]

La communauté juive de Turquie est d'environ 15 500 membres. La plupart d'entre eux est d'origine séfarade, et parlent donc le judéo-espagnol.

Langues turciques[modifier]

Un important nombre de turcs ne venant pas de Turquie y habitent. Avec eux, leur langue est présente bien que minoritaire comme l'azéri ou le tatar.

Arabe[modifier]

L'arabe est parlé par 720 000 personnes en Turquie en 2014. Depuis la guerre civile en Syrie et l'arrivée massive de migrants arabophones en Turquie, on compte entre 4 et 5 millions de locuteurs de l'arabe en Turquie.

Religions[modifier]

Islam[modifier]

L'Islam est la religion majoritaire en Turquie. Selon le gouvernement turc, 99,8% de la population est musulmane.

Selon d'autres sources extérieures, 82 à 98% de la population des Turquie serait musulmane.

La majorité des musulmans de Turquie sont des Sunnites (80% de la population turque). Les Chiites représenteraient 16% des Turcs. Le Coranisme est pratiqué par 1% de la population turque.

Autres religions[modifier]

En Turquie, 0,2% de la population est chrétienne et les Juifs sont un peu plus de 15 000 dans le pays.

Irreligion[modifier]

Les sans-religieux représentent entre 2 et 10% de la population.

Enseignement[modifier]

Le système scolaire turc est divisé en deux grandes étapes : huit années d’école primaire obligatoire et trois années d’école secondaire. L’uniforme est de rigueur dans tous les établissements scolaires.

Sports[modifier]

Le sport le plus populaire est le football : les premiers matches ont eu lieu en 1825. La Fédération nationale de football a été créée en 1923. On pratique aussi le basket-ball, le volley-ball, la boxe, l'athlétisme, ainsi que l'haltérophilie et la lutte, pratiquée depuis le IIe siècle.

La vie en Turquie[modifier]

L'hospitalité[modifier]

Thé turc : çaydanlık et verre tulipe.

En Turquie, l'hospitalité est une coutume, presque une obligation. Pour les Turcs, un étranger est un invité. Le mot turc pour dire étranger est d'ailleurs le même que pour dire invité : çevir.

Les repas[modifier]

Pour en savoir plus, lis l’article : Cuisine turque.

La musique[modifier]

Pour en savoir plus, lis l’article : musique turque.

Le café, le thé, l'eau[modifier]

Le café turc est connu mondialement : il fait partie de la culture turque. Il est apparu à Istanbul au XVIe siècle. Le kahve değirmeni est un moulin à café en cuivre donnant un café très finement moulu. Le cezve est une petite casserole qui sert à faire bouillir le fameux café.

Le thé turc est préparé à l’aide d’une bouilloire à deux niveaux (eau bouillante en bas, thé chaud concentré en haut), appelée çaydanlık. Le thé est servi dans de petits verres évasés qui conservent l’arôme et la chaleur du thé. Le thé le plus consommé est le thé noir.

Tourisme[modifier]

La Turquie est l'une des grandes destinations touristiques du monde méditerranéen. On y trouve des lieux de séjour en bord de mer, des sites naturels, des musées prestigieux et des sites archéologiques de premier ordre, au croisement des civilisations de la Méditerranée et du Proche-Orient, jusqu'à l'époque ottomane.

Lieux de séjour et stations balnéaires
Sites naturels
Musées
Sites archéologiques

Voir aussi[modifier]

Portail de la Turquie — Tous les articles sur la Turquie.
Portail des pays — Tout sur les pays, les organisations internationales…

Sources[modifier]

  1. Blé : le grand chantage, journal états-unien The Washington Post, 6 mai 2022, cité par Courrier International n°1650, 16-22 juin 2022, p. 28-30