Feu d'artifice 2016-07-14 Loire Tours 2.jpg
11-Years-Wikipedia-Sofia-20120115-cake-1.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Vikidia a onze ans ! bravo à tous les contributeurs, rejoignez-les !

Saint-Pétersbourg

« Saint-Pétersbourg » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Pétersbourg
De haut en bas, de gauche à droite : le quai des Anglais et la cathédrale Saint-Isaac ; la forteresse Pierre-et-Paul et la cathédrale Pierre-et-Paul ; la place du Palais avec la colonne d'Alexandre ; le palais d'Hiver ; Peterhof ; la perspective Nevski de nuit.
De haut en bas, de gauche à droite :
le quai des Anglais et la cathédrale Saint-Isaac ;
la forteresse Pierre-et-Paul et la cathédrale Pierre-et-Paul ;
la place du Palais avec la colonne d'Alexandre ;
le palais d'Hiver ; Peterhof ; la perspective Nevski de nuit.
Administration
Nom local (ru) Санкт-Петербу́рг (Sankt-Peterbourg)
Statut Ville d'importance fédérale
Pays Russie Russie
District fédéral District fédéral du Nord-Ouest
Site Web gov.spb.ru
Localisation
Coordonnées
géographiques
latitude : 59° 51′ 16″ Nord
longitude : 30° 44′ 43″ Est
altitude : 3 m Cartes, vues aériennes et satellitaires
Superficie 1 403 km2
Démographie
Population 5 225 690 hab. (en 2016)
Densité 3 725 hab./km2
Gentilé Saint-Pétersbourgeois
voir modèle • modifier

Saint-Pétersbourg (Санкт-Петербург en russe) est une ville du nord-ouest de la Russie, sur la mer Baltique, fondée en 1703 par le tsar Pierre Ier le Grand pour devenir la nouvelle capitale de la Russie. C'est la deuxième ville du pays, après Moscou. Pendant la période soviétique, elle s'appelait Léningrad.

Elle est également la capitale du district fédéral du Nord-Ouest, et a le statut de ville d'importance fédérale.

Saint-Pétersbourg, avec ses musées et ses palais, est aujourd'hui une destination touristique de grand intérêt culturel.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le tsar Pierre le Grand a choisi en 1703 le site inhabité de l'embouchure de la Néva pour fonder sa nouvelle capitale, Saint-Pétersbourg, tournée vers l'Europe occidentale. Une légende raconte qu'en construisant la ville, le tsar voulait rivaliser avec Venise et qu'il avait pour rêve qu'un jour Saint-Pétersbourg ne soit plus la Venise russe, mais Venise la Saint-Pétersbourg italienne. De fait, la ville a été la capitale de l'Empire russe de 1712 à 1918.

Cette ville s'est appelée Pétrograd de 1914 à 1924, puis Léningrad, en l'honneur de Lénine, de 1924 à 1991. Depuis 1991, à la suite d'un référendum, elle a retrouvé son nom d'origine : Saint-Pétersbourg.

Durant la Seconde Guerre mondiale, du 8 septembre 1941 au 27 janvier 1944, Léningrad a subi un siège de 872 jours, auquel elle a résisté jusqu'au bout, avec des destructions massives et des pertes humaines colossales (plus de 500 000 soldats, un million de civils). La ville a été reconstruite à l'identique dans la mesure du possible, en un temps record, au cours des années 1950.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

Forteresse et cathédrale Pierre-et-Paul

La ville des tsars a été fondée sur une zone marécageuse comprenant de nombreuses îles. Cette ville de prestige a été dessinée avec des avenues rectilignes, des canaux et des ponts. Elle dispose d'un patrimoine très important de musées, de palais et d'autres édifices civils et religieux d'un très grand intérêt touristique et culturel.

Forteresse Pierre-et-Paul[modifier | modifier le wikicode]

La forteresse Pierre-et-Paul domine la rive droite de la Néva, face au palais d'Hiver, en plein centre de la ville. En face d'elle, sur l'autre rive, le bâtiment de l'ancienne bourse héberge le musée de la Marine russe.

Perspective Nevski[modifier | modifier le wikicode]

La perspective Nevski est la principale avenue et artère commerçante de Saint-Pétersbourg : elle relie le palais d'Hiver au monastère Alexandre Nevski, sur une longueur de 4,5 km.

Le Cavalier de bronze[modifier | modifier le wikicode]

Le Cavalier de bronze est une statue équestre monumentale de Pierre Ier le Grand, commandée par Catherine II de Russie au sculpteur français du XVIIIe siècle Étienne Falconet, un ami de Diderot.

Ce symbole de la ville a inspiré à Alexandre Pouchkine un poème très célèbre :

Oui, je t'aime, cité, création de Pierre,
J'aime le morne aspect de ta vaste rivière,
J'aime tes dômes d'or où l'oiseau fait son nid,
Et tes grilles d'airain et tes quais de granit,
Mais ce qu'avant tout j'aime, ô cité d'espérance,
C'est de tes blanches nuits la douce transparence.
Alexandre Pouchkine, Le Cavalier de bronze, traduit par Alexandre Dumas, extrait, sur Wikisource.


Palais d'Hiver et musée de l'Ermitage[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : musée de l'Ermitage.

Le musée de l'Ermitage est un des plus grands musées du monde, réparti sur six bâtiments construits le long de la Néva. Le musée présente de nombreuses pièces de l'Antiquité et des œuvres de l'art européen, parmi lesquelles des peintures de Léonard de Vinci, Rembrandt, Rubens, Matisse, Paul Gauguin, Pablo Picasso.

Ensemble du musée de l'Ermitage : de gauche à droite, le théâtre de l'Ermitage, le Vieil Ermitage, le Petit Ermitage, le palais d'Hiver.

Palais de Marbre[modifier | modifier le wikicode]

Palais de Marbre

Le palais de Marbre, au bord de la Néva, a été construit sous Catherine II pour le comte Orlov.

Édifices religieux[modifier | modifier le wikicode]

Les principaux édifices religieux sont la cathédrale Pierre-et-Paul (1712-1732), située dans la forteresse du même nom ; la cathédrale Saint-Isaac (1748-1764) qui domine la ville par sa taille imposante ; la cathédrale Saint-Nicolas-des-Marins 1753-1762) ; la cathédrale Notre-Dame-de-Kazan (1801-1811), située sur la perspective Nevski et la cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé (1883—1907), construite dans le style architectural traditionnel russe, avec ses bulbes multicolores.

Palais des environs[modifier | modifier le wikicode]

Peterhof[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Palais de Peterhof.

Peterhof, à 40 km au sud-ouest de Saint-Pétersbourg, est le palais construit par Pierre le Grand de 1714 à 1723. Suivant le modèle de Versailles, le palais s'étend en largeur devant de grands bassins à jeux d'eau.

Palais Catherine[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Palais Catherine.

Le palais Catherine est situé à Tsarkoïe Selo (le « Village du tsar », ville renommée Pouchkine en 1937 en l'honneur du grand poète national), à 25 km au sud de Saint-Pétersbourg.

C'est un grand palais baroque, construit de 1752 à 1756 par l'impératrice Élisabeth Ire de Russie et agrandi par Catherine II.

Sports[modifier | modifier le wikicode]

En football, il existe le Zénith Saint-Pétersbourg, qui joue dans la première division russe, la Russian Premier League.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Liens[modifier | modifier le wikicode]

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 21 novembre 2011.
Aab st basil moscow.jpg

Lieux géographiques : MoscouPlace RougeKremlinSaint-PétersbourgLac BaïkalSibérie
Histoire de la Russie : Vladimir Ilitch LénineJoseph StalineMikhaïl GorbatchevVladimir PoutineDmitri Medvedev
Liste des souverains de RussieIvan le TerribleBoris GodounovPierre le GrandCatherine la GrandeAlexandre IerNicolas II de Russie
Régimes politiques russesEmpire russeUnion soviétiqueFédération de Russie
Littérature russe : Alexandre PouchkineLéon TolstoïMusique russe : Piotr Ilitch TchaïkovskiCuisine russe

Portail de la Russie - Tous les articles concernant la Russie.

59°56′N 30°20′E / 59.933, 30.333