Génocide

« Génocide » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le génocide des juifs de 1941-1945 est le génocide du XXème siècle le plus marquant. Ici est montré le boycottage d'une boutique entretenue par un juif, pendant les persécutions qui font prélude à l'annihilation des juifs d'Europe.

Un génocide est un crime contre l'humanité qui consiste à chercher à éliminer physiquement (tuer) tout un peuple ou toute une ethnie.

Il faut différencier la notion de génocide de celle de massacre, car le génocide est la manifestation d'un projet ayant un objectif d’annihilation ciblée : c'est une tentative d'extermination totale, organisée et planifiée, d'un groupe ou d'une population.

Il faut également noter que la notion du nombre de personnes tuées lors d'un génocide n'a pas d'importance pour l'aspect juridique du terme.

Selon la Convention des Nations Unies de 1948[modifier | modifier le wikicode]

Constituent un acte de génocide :

  • le meurtre délibéré des membres d'un groupe,
  • l'atteinte grave à l'intégrité physique ou mentale de membre du groupe,
  • la soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle,
  • la mise en place de mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe,
  • le transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe.

Liste de génocides[modifier | modifier le wikicode]

  • Le génocide arménien en 1915 par les Turcs pendant la Première Guerre mondiale ;
  • Les génocides des Assyriens et des Grecs pontiques, commis à la même période ;
  • L'Holodomor, qui désigne la famine ayant sévi en Ukraine entre 1932 et 1933, volontairement orchestrée par le pouvoir soviétique et causant des millions de morts ;
  • La Shoah, qui désigne le génocide des juifs d'Europe par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale ;
  • Le Porajmos, ou Samudaripen, qui désigne l'extermination commise par les nazis à l'encontre des Tsiganes pendant la Seconde Guerre mondiale
  • Le Génocide des Tutsis au Rwanda par les groupes Hutus proches du Hutu Power, un parti politique extrémiste, en 1994 ;
  • Le Génocide des Yézidis, commis par l’État islamique pendant la seconde guerre civile en Irak.

Reconnaissance des actes de génocide[modifier | modifier le wikicode]

Les pays dont des membres se sont rendus coupables d'un génocide (qu'il s'agisse d'un événement ancien ou très contemporain), peuvent être amenés à nier l'existence du caractère génocidaire (c'est-à-dire de la volonté délibérée de procéder à l'extermination d'une population), voire du génocide lui-même. C'est le cas de nombreux nazis survivants, qui ont nié l'existence de la Shoah (négationnisme), ou encore d'une certaine partie de la classe politique turque qui rejette toute expression en faveur de la reconnaissance du génocide des Arméniens commis pendant la Première Guerre mondiale.
Portail du droit —  Tous les articles sur le droit.
Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.
Portail de la Seconde Guerre mondiale —  Tous les articles sur la Seconde Guerre mondiale
Portail de la mort - Tous les articles sur la mort.