Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Cuba

« Cuba » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Cuba (homonymie).
République de Cuba
(es) República de Cuba
Drapeau de Cuba.svg Coat of arms of Cuba.svg
Drapeau Blason
Devise
(es) Patria o muerte, venceremos
La patrie ou la mort, nous vaincrons
Carte
Localisation Cuba.jpg
Géographie
Capitale La Havane
Plus grande ville La Havane
Superficie 110 860 km2
Rang Classé 106
Eau Négligeable %
Fuseau horaire UTC -6
Population
Population 11 167 325 habitants
Rang Classé 73
Densité 101 6 habitants/km2
Gentilé Cubain, cubaine
Langue(s) parlée(s) Espagnol
Politique et fonctionnement
Formation Indépendance de l'Espagne
Date 1868
Type de gouvernement Dictature communiste à parti unique
Président Raúl Castro
Premier secrétaire du Parti Raúl Castro
Hymne La Bayamesa
Organisations internationales ONU, OMC
Monnaie Peso cubain
Domaine Internet .cu
Indicatif téléphonique +53
voir modèle • modifier

Cuba est un pays formé d'une grande île des Antilles, située entre les États-Unis et l'Amérique centrale. Sa capitale est La Havane.

Cuba est une ancienne colonie espagnole, indépendante depuis 1868.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Pays des Antilles entre les États-Unis et l'Amérique centrale. La capitale de Cuba est La Havane.

Le relief[modifier | modifier le wikicode]

Cuba est composé de deux grandes îles (L'île de Cuba et l'Île de la Jeunesse) (autrefois île des Pins) et de plus de 1600 îlots.

Avec une surface de 110 861 km² et une longueur de 1250 km pour l'île principale, Cuba offre une grande diversité de relief.

L'île est surtout composée de plaines et de plateaux. Trois régions montagneuses se distinguent: la cordillère de Guaniguanico (à l'ouest de La Havane) avec 700 mètres d'altitude, l'Escambray au centre qui culmine à 931 m et la Sierra Maestra (au sud-est) qui atteint 1974 m au Pic Turquino.

Le climat[modifier | modifier le wikicode]

Cuba se trouve à proximité (au sud) du Tropique Nord.

Le climat est tropical à deux saisons. Il y fait moins chaud que dans le reste des Antilles. Les précipitations abondantes (1 à 2 m/an) sont favorables aux cultures.

Cuba est fréquemment ravagé par des cyclones.

Population de Cuba[modifier | modifier le wikicode]

Joueur de son, une des musiques traditionnelles de Cuba, sur la promenade du Prado à La Havane.
Cubains à Santiago de Cuba. Photographie prise en 2009

Les Blancs, aujourd'hui représentent entre 60-65%, Bien qu'ils aient été réduites par la croissance des mulâtres ou métis, les noirs représentent quasi 10% de la population.

Sa population est de 11,5 millions d'habitants. La population augmente peu. La natalité est peu élevée (taux de la natalité de 12 ‰ environ) et la mortalité est moyenne (taux de la mortalité de plus de 7‰). La fécondité est très faible (taux de fécondité de 1,66 enfant par femme), il ne permet pas le remplacement des générations.

Du fait de la situation politique, il y une émigration légale mais aussi illégale et très risquée en direction des États-Unis.

La population a tendance à vieillir : les moins de 14 ans représentent moins de 20% de la population, tandis que les personnes âgées de plus de 65 ans sont 10%.

Elle est essentiellement urbaine (76 % vivent dans les villes).

Plus des trois quart des habitants sont d'origine européenne (descendants des colons espagnols). Le reste des habitants se répartit entre les mulâtres et les noirs (descendants des esclaves africains). Les Cubains parlent l'Espagnol.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Cuba avant l'arrivée des conquérants européens[modifier | modifier le wikicode]

Avant sa découverte par Christophe Colomb en 1492, l'île de Cuba était peuplée par les amérindiens Arawaks.

Cuba sous domination espagnole[modifier | modifier le wikicode]

En 1511, l'Espagnol Diego Velásquez commence la colonisation de l'île. Les mauvais traitements infligés aux Indiens provoquent leur disparition rapide. Des esclaves noirs importés d'Afrique fournissent alors la main-d'œuvre travaillant dans les propriétés des colons espagnols.

La richesse de l'île (production du sucre de canne et du tabac) est une des causes des nombreuses attaques françaises, hollandaises et anglaises au XVIe siècle et au XVIIe siècle.

Dans les premières décennies du XIXe siècle, Cuba ne participe pas au mouvement d'indépendance de l'Amérique du Sud qui rompt les liens de dépendance entre les colonies continentales et le gouvernement espagnol. Ce dernier introduit quelques réformes dans l'île.

L'accession à l'indépendance[modifier | modifier le wikicode]

Bataille d'El Caney entre les troupes américaines (à gauche) et les troupes espagnoles en juillet 1898

En 1868, une première tentative d'Indépendance des colons, appuyée par les États-Unis, échoue.

Dix ans plus tard, l'armée espagnole chargée de pacifier l'île ne parvient pas à imposer les réformes envisagées par le gouvernement de Madrid.

En 1898, les États-Unis interviennent directement. Profitant du bombardement d'un de leurs navires de guerre, le cuirassé Maine, ancré dans le port de La Havane, les américains déclarent la guerre à l'Espagne. Les troupes américaines, dont des volontaires, débarquent dans l'île, en chassent les représentants du gouvernement espagnol et occupent l'île.

Les dictateurs cubains protégés par les États-Unis[modifier | modifier le wikicode]

Cuba devient indépendante en 1901, mais les États-Unis obtiennent des bases navales (dont celle de Guantanamo).

Les différents gouvernements américains soutiennent les régimes dictatoriaux qui se succèdent à Cuba : de 1925 à 1933 la dictature du général Madado et surtout de 1933 à 1958 la dictature de Fulgencio Batista. Les sociétés américaines, tout comme les organisations criminelles américaines, investissent dans l'île en bénéficiant de la complicité intéressée des dictateurs. La répression des opposants politiques est violente.

Les Castristes deviennent les dirigeants de Cuba[modifier | modifier le wikicode]

Quelques dirigeants cubains en mars 1960. À gauche Fidel Castro, au centre Che Guevara

La répression fait naitre des maquis, comme celui des amis de Fidel Castro dans la sierra Maestra.

En 1959, les rebelles castristes s'emparent de La Havane. La dictature de Batista est renversée et remplacée par un gouvernement révolutionnaire. Le parti de la révolution socialiste, parti unique, est fondé. Les adversaires politiques sont pourchassés .

Les mesures prises par les castristes en faveur d'une redistribution de la propriété de la terre et la nationalisation des industries du sucre et du pétrole nuisent aux intérêts des grandes sociétés américaines. Les États-Unis rompent toutes leurs relations diplomatiques et commerciales avec Cuba. L'île qui dépendant en grande partie des importations et exportations en provenance des États-Unis, est asphyxiée par ce blocus. Les partisans de Batista, soutenus par le gouvernement américain de J F Kennedy, tentent vainement un débarquement dans la Baie des cochons en 1961. Aussi Castro s'allie à l'URSS, le principal adversaire des États-Unis. Il se rallie au marxisme-léninisme et crée le Parti communiste cubain.

En 1962, l'installation de fusées soviétiques sur le sol cubain, à moins de 150 km du territoire des États-Unis, provoquent une très grave crise diplomatique entre les deux pays. Le recul des soviétiques évite le déclenchement d'un conflit militaire.

Cuba une dictature socialiste[modifier | modifier le wikicode]

Le dictateur actuel de Cuba est Miguel Díaz-Canel, depuis 2018.

Économie[modifier | modifier le wikicode]

Agriculture[modifier | modifier le wikicode]

À quelques kilomètres de la Havane, les collines de la Sierra del Rosario ne devraient pas exister. Épuisées par la culture du café, puis par la déforestation, leurs pentes s'érodent à chaque pluie. Pour contrer cette dégradation, un projet était né à la Havane en 1968 : transformer ce lieu en une communauté durable, écologique. Les paysans qui vivent ici ont hérité de 50 ha de goyaves, mangues, orangers. Avant, ils avaient aussi des légumes mais, sans insecticides, ils ont dû abandonner. Tracteurs, engrais, pesticides, tout manque . Si à Cuba, l'agriculture est « bio » et écologique, c'est par défaut et d'une régression technologique. L'île exporte du nickel, du tabac (cigares), des agrumes, du sucre, du rhum et des produits de la pêche.

Cuba est le 6e producteur mondial de sucre. La canne à sucre occupe le tiers de la surface cultivée du pays.

Tourisme[modifier | modifier le wikicode]

Installations touristiques à Varadero. Photographie prise en juin

Le tourisme est la première ressource du pays, avec 2,3 millions de touristes par an. La construction de complexes « tout compris » s'accroît : station de Varadero. Les touristes viennent surtout d'Europe, mais il y a aussi des émigrés cubains qui reviennent en vacances au pays.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

Religions[modifier | modifier le wikicode]

La principale religion de Cuba est le catholicisme (qui represent 85%). La Vierge de Regla est la déesse de la mer et de l'intelligence. Cette religion serait la plus populaire du pays. Elle est supposée répondre aux problèmes courants du quotidien (mariages, santé, réussite...). La religion afro-cubaine est très forte aussi dans l'île. Il y a un important mélange des aspects de la religion catholique et de la religion afro-cubaine (appelé Santería). Le protestantisme a augmenté dans la nation.

Images sur Cuba Vikidia possède une catégorie d’images sur Cuba.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Pierre Sorgue, « Cuba, en attendant demain. » GEO 339, p. 64-114
  • Gérard Bonal, « Cuba, l'île star des caraïbes » GEO 213, p. 84-138
Pays d’Amérique
Amérique du Nord Canada CanadaÉtats-Unis États-UnisMexique Mexique
Amérique centrale Belize BelizeCosta Rica Costa RicaGuatemala GuatemalaHonduras HondurasNicaragua NicaraguaPanamá PanamáSalvador Salvador
Caraïbes Antigua-et-Barbuda Antigua-et-BarbudaBahamas BahamasBarbade BarbadeCuba CubaRépublique dominicaine République dominicaineDominique DominiqueGrenade GrenadeHaïti HaïtiJamaïque JamaïqueSaint-Christophe-et-Niévès Saint-Christophe-et-NiévèsSaint-Vincent-et-les Grenadines Saint-Vincent-et-les GrenadinesSainte-Lucie Sainte-LucieTrinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago
Amérique du Sud Argentine ArgentineBolivie BolivieBrésil BrésilChili ChiliColombie ColombieÉquateur ÉquateurGuyana GuyanaParaguay ParaguayPérou PérouSuriname SurinameUruguay UruguayVenezuela Venezuela
Autres entités politiques Anguilla AnguillaBermudes Bermudesîles Caïmans Îles CaïmansÎle de Clipperton Île de ClippertonGroenland GroenlandDrapeau de la Guadeloupe.png  GuadeloupeGuyane GuyaneDrapeau de la Martinique.png  MartiniqueMontserrat MontserratPorto Rico Porto RicoSaint-Pierre-et-Miquelon Saint-Pierre-et-Miquelon
Portail de l'Amérique - Tous les articles sur l'Amérique.