Nationalisation

« Nationalisation » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La nationalisation est le fait qu'un État devient propriétaire de certains moyens de production (terre, matières premières et énergie, transports, entreprises...). Quand l'Etat vend les entreprises nationales, on appelle ça privatisation.

En 1946, au lendemain de la première guerre mondiale, Renault est nationalisé jusqu'en 1999 car ses dirigeant avaient collaborés avec l'Allemagne nazie.

La nationalisation des moyens de production et d'échange est la base des économies socialistes. L'URSS, la République populaire de Chine, Cuba, les démocraties populaires européennes entre 1945 et 1990, fonctionnaient avec une économie en totalité ou en grande partie nationalisée.

Les nationalisations peuvent aussi être faites dans les pays d'économie capitaliste ; on parle alors de pays d'économie mixte. Pour sauver des entreprises privées qui connaissent de grandes difficultés économiques menaçant leur survie, le gouvernement décide que l'État en devient propriétaire. Un gouvernement peut aussi décider que certaines entreprises qui représentent un intérêt stratégique pour le pays (énergie, transport, armement...) doivent passer sous le contrôle de l'État. Le plus souvent, dans ces deux cas, l'État indemnise financièrement les anciens actionnaires. La France en 1936, en 1945 et en 1981, a procédé à des nationalisations.

Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.