Laïka

« Laïka » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La chienne Laïka, en 1957.

Laïka est une chienne du programme spatial soviétique (Лайка veut dire « petit aboyeur ») et est le premier être vivant mis en orbite autour de la Terre. On pense qu'elle est née en 1954. Elle a été trouvée errante dans les rues de Moscou, en Union soviétique.

Laïka fut embarquée à bord du satellite artificiel soviétique Spoutnik 2, lancé le 3 novembre 1957, un mois après Spoutnik 1. Elle mourut environ 6 heures après le lancement du satellite. Son retour sur Terre n'avait été, de toute façon, aucunement prévu.

La mission Spoutnik 2[modifier | modifier le wikicode]

Spoutnik 2 a été lancé le 3 novembre 1957, moins d'un mois après Spoutnik 1. Nikita Khrouchtchev, dirigeant de l'URSS, voulait en effet qu'un satellite soit lancé à l'occasion du 40ème anniversaire de la Révolution d'Octobre. Spoutnik 2 emporte à son bord Laïka, car la mission veut tester l'impact de l'espace sur un organisme vivant : Laïka a été envoyée dans des conditions proches de celles qui seront vécues par les astronautes1.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Spoutnik.

Entraînement[modifier | modifier le wikicode]

Les scientifiques voulaient choisir un chien errant de Moscou, car ceux-ci étaient habitués au froid et à la faim 2. Ils voulaient également choisir une femelle, car il était plus facile d'aménager l'habitacle pour un animal n'ayant pas besoin de lever la patte3. Trois chiennes participaient au programmes : Laïka, Albina et Mushka, mais c'est finalement Laïka qui est envoyée dans la capsule, car elle est plus robuste que les deux autres 4. Avant le décollage, Laïka a suivi un entraînement difficile pendant des mois : d'abord, elle a été placée dans des cages de plus en plus petites, pour l'habituer à la taille de la capsule, qui ne faisait que 80 centimètres de long. Elle a aussi été placée dans des centrifugeuses, avec des bruits forts imitant le décollage de la fusée5. Laïka a également appris à se nourrir avec des repas sous forme de gel : un mélange de collagène, de pain et de viande6. Quelques jours avant le décollage, un scientifique a emmené Laïka chez lui pour qu'elle y vive ses derniers jours de liberté : en effet, la technologie pour ramener la capsule sur Terre n'existait pas encore, et ils savaient que Laïka mourrait durant le vol7. Sa mort étant de toute façon programmée car son dernier repas était empoisonné.

Vol[modifier | modifier le wikicode]

Conditions de vol[modifier | modifier le wikicode]

Durant le vol, Laïka était maintenue dans un harnais ainsi qu'une combinaison spatiale89. La capsule contenait assez de nourriture pour 7 jours de vol.

Décollage et problème technique[modifier | modifier le wikicode]

Lors du décollage, le rythme cardiaque de Laïka passe à 240 pulsations par minute, signe du stress que la chienne ressentait. Elle retrouve son rythme cardiaque normal au bout de 3 heures, mais un problème technique cause la surchauffe du satellite10 : Laïka meurt sous l'effet du stress et de la déshydratation. Les causes réelles de sa mort ne sont connues que depuis 2002 : jusqu'alors, le régime soviétique avait donné différentes versions, l'une des plus répandues disait que Laïka avait été euthanasiée par de la nourriture empoisonnée11, bien que cette option devaient quand même arriver.

Réactions internationales[modifier | modifier le wikicode]

Réaction des Etats-unis[modifier | modifier le wikicode]

Suite au vol de Spoutnik 2, pour une raison qui n'était alors même pas soupçonnée par les Soviétiques, était que le missile Semiorka qui envoya Spoutnik 1 en orbite, démontra la capacité des Soviétiques à envoyer en orbite une charge utile d'une demi tonne, entre autre, le pois d'une arme nucléaire. C'est en voyant cette réaction que Nikita Khrouchtchev pris conscience de l'importance du programme spatial, et les Etats-Unis firent de même, en développant leur armement et leur intérêt pour la course à l'espace.

Réactions des associations de défense des animaux[modifier | modifier le wikicode]

L'envoi de Laïka dans l'espace captive le monde entier, mais des voix s'élèvent pour remettre en question le sacrifice de Laïka pour la science. La Société protectrice des animaux en France, ainsi que des associations de protection des animaux japonaise et britanniques ont protesté contre ce choix de l'URSS12. L'URSS affirmera donc que le retour du chien est prévu, avant de se raviser, et de finalement dire que Laïka ne rentrera pas.

Éthique de l'expérimentation[modifier | modifier le wikicode]

Le sacrifice de Laïka est aujourd'hui controversé, et remis en cause même par les scientifiques qui y ont participé. Ainsi, la biologiste russe Adilia Kotovskaïa déclare, au sujet de ses adieux avec Laïka : "Je lui ai demandé de nous pardonner et j'ai pleuré en la caressant une dernière fois.13" Selon Oleg Gazenko, responsable de la mission : "Le travail avec les animaux a été une source de souffrances pour nous tous. (...) Plus le temps passe, plus je me sens désolé pour tout ça. Nous n'aurions pas dû le faire. Nous n'avons pas assez appris de cette mission pour justifier la mort de la chienne.14"

Hommages[modifier | modifier le wikicode]

Plusieurs monuments rendent hommage à Laïka : c'est le cas du Monument des Conquérants de l'Espace à Moscou.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Animaux dans l'espace.
Portail de l'astronautique —  Tous les articles sur les technologies de l'espace.
Portail des canidés —  Tous les articles sur les canidés
Coat of arms of the Soviet Union.svg Portail de l'Union Soviétique - Tous les articles concernant l'URSS.
  1. "Il y a 60 ans, l'URSS envoyait la chienne Laïka dans l'espace", AFP, 3 novembre 2017.
  2. LePage, Andrew J. (1997), "Sputnik 2: The First Animal in Orbit", archived from the original on 15 October 2015, retrieved 26 September 2006
  3. "Le 3 novembre 1957, la chienne Laïka était envoyée dans l'espace", Sciences et Avenir avec AFP, 2 novembre 2017.
  4. "Une vie : Laïka, premier être vivant mis sur orbite autour de la Terre", Brut nature, 6 novembre 2017.
  5. "Le 3 novembre 1957, la chienne Laïka était envoyée dans l'espace", Sciences et Avenir avec AFP, 2 novembre 2017.
  6. "Il y a 60 ans Laïka était le premier être vivant envoyé dans l'espace", Véronique Laroche-Signorile, le Figaro, 2 novembre 2017.
  7. "Une vie : Laïka, premier être vivant mis sur orbite autour de la Terre", Brut nature, 6 novembre 2017.
  8. "La chienne Laïka, premier être vivant dans l'espace, c'était il y a 60 ans", Jean Etienne, Futura Sciences, 3 novembre 2017.
  9. "Laïka, premier chien astronaute, tué pour la science", Paris Match avec AFP, 2 novembre 2017.
  10. "Espace : il y a 60 ans, Laïka s'approchait des étoiles", France info, 3 novembre 2017.
  11. "Il y a 60 ans Laïka était le premier être vivant envoyé dans l'espace", Véronique Laroche-Signorile, le Figaro, 2 novembre 2017.
  12. Il y a 60 ans Laïka était le premier être vivant envoyé dans l'espace", Véronique Laroche-Signorile, le Figaro, 2 novembre 2017.
  13. Le 3 novembre 1957, la chienne Laïka était envoyée dans l'espace", Sciences et Avenir avec AFP, 2 novembre 2017.
  14. "La chienne Laïka : le premier être vivant en orbite", France info avec Brut, 6 novembre 2017.