Feu d'artifice 2016-07-14 Loire Tours 2.jpg
11-Years-Wikipedia-Sofia-20120115-cake-1.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Vikidia a onze ans ! bravo à tous les contributeurs, rejoignez-les !

Commerce

« Commerce » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une forme de commerce : le marché
Images sur le commerce Vikidia possède une catégorie d’images sur le commerce.

Le commerce est l'échange de marchandises, d'argent ou de services entre des individus, des entreprises ou des institutions. Acheter un gâteau dans une pâtisserie, s'entraider pour l'école, payer un accès à Internet ou échanger des livres relève ainsi du commerce  :

Action Pourquoi est-ce du commerce ?
Acheter un gâteau dans une pâtisserie Échange argent-marchandise
S'entraider pour l'école Échange service-service
Payer un accès à Internet Échange argent-service
Échanger des livres Échange marchandise-marchandise (troc)

Par extension, on appelle aussi « commerce » un lieu où l'on fait du commerce  : un petit commerce est une boutique de taille raisonnable, comme une épicerie, par opposition aux grandes surfaces (supermarchés, etc.).

Naissance du commerce[modifier | modifier le wikicode]

Le troc[modifier | modifier le wikicode]

Peu utilisé dans une économie à base de chasse, de pêche et de cueillette, le commerce se développe vite avec l'arrivée de l'agriculture et de l'élevage. En effet, comme les individus se spécialisent dans un domaine particulier, ils ne peuvent plus produire tout ce dont ils ont besoin  ; d'où l'importance de l'échange (entre ce qu'ils produisent en quantité et ce dont ils manquent).

Cet échange prend naturellement la forme du troc  : l'agriculteur donnera de ses céréales au pêcheur contre des poissons, qu'il ne sait pas (ou n'a pas le temps) de pêcher aussi bien.

La monnaie[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Monnaie.

À un certain moment de l'Histoire, la monnaie (l’argent) finit par remplacer le troc dans la plupart des échanges. Selon certains philosophes, sociologues et économistes1, c'est parce que l'argent est « le moyen absolu »  :

  • il ne s'abime pas avec le temps (contrairement à la nourriture, par exemple)   ;
  • il est facile à manipuler (un vendeur d'orgues préfèrera ainsi utiliser la monnaie plutôt que le troc)   ;
  • il permet de raccourcir la « chaîne des échanges »  : par exemple, si Alice veut échanger son avion avec les carottes de Caroline, il est possible que Caroline refuse (parce qu'elle n'a pas envie d'un avion). Pour avoir ses carottes, Alice devra donc passer par au moins une personne supplémentaire, disons Bachir et ses BD  : Bachir troquera ses BD contre les carottes de Caroline, puis les carottes avec l'avion d'Alice, et tout le monde aura ce qu'il voulait. Mais on voit que, rien qu'avec un intermédiaire, le troc se complique vite  ! Et si Alice n'avait pas trouvé Bachir, comment aurait-elle fait  ?
  • L'usage de la monnaie simplifie grandement les choses  : de quoi qu'elle ait envie, Caroline pourra toujours se le procurer contre de l'argent. Par conséquent, Alice peut directement lui « troquer » (acheter, en fait) ses carottes contre de l'argent. De plus, Caroline a vraiment intérêt à accepter l'échange  : elle pourra obtenir plus de choses contre de l'argent que contre ses carottes, dont on ne voudra pas forcément.

Forme de commerce[modifier | modifier le wikicode]

Le marché[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !

Le magasin[modifier | modifier le wikicode]

Voir magasin

Le supermarché[modifier | modifier le wikicode]

Un supermarché est un magasin proposant, en libre-service, des produits alimentaires et de grande consommation. En Belgique, au Danemark, en Espagne, en France, en Italie et au Luxembourg, la taille des supermarchés est de 400 à 4000 m² : cette définition peut varier dans d'autres pays. Plus petit, c'est une supérette. Plus grand, un hypermarché.

Exemples : Simply Market, Carrefour Market, Casino, Leclerc...

L'hypermarché[modifier | modifier le wikicode]

En France, les hypermarchés sont définis comme les « magasins du commerce de détail non spécialisés qui réalisent plus d'un tiers de leur chiffre d'affaire dans la vente de produits alimentaires, et d'une surface de vente égale ou supérieure à 2 500 m². »2

Exemples : Auchan, Carrefour, Leclerc...

La vente par correspondance[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !

La vente à domicile[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !

Autres modes de vente[modifier | modifier le wikicode]

Les « Drive »[modifier | modifier le wikicode]

Depuis peu, des magasins créent un système permettant au client de commander leurs courses par Internet, puis de venir les chercher. Les courses sont alors déposées rapidement dans le coffre de la voiture (généralement en moins de 5 minutes).

Exemples : Auchan Drive, Chronodrive...

Les dérives commerciales selon les produits[modifier | modifier le wikicode]

  • Contrebande : passage en fraude de marchandises.
  • Marché noir : trafic clandestin de marchandises rares on interdites (se développe pendant les périodes de guerre).
  • Maquignonnage : trafic d'animaux malades, ayant des défauts après les avoir maquillés.
  • Simonie : trafic sur les sacrements ou les biens spirituels.
  • spéculation : commerce sur les titres boursiers avec des mouvements rapides en vue de profiter d'une baisse ou d'une hausse de la valeur. Autrefois s'appelait l'agiotage.
  • Traite : trafic des esclaves ou des personnes contraintes à la prostitution.

Métiers du commerce[modifier | modifier le wikicode]

Les métiers de l'emballage et du transport, de la logistique, les vendeurs, les négociants.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  1. Notamment Karl Marx et Georg Simmel.
  2. Définition de l'INSEE
Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.