Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
Les articles à compléter • Le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Ouvrier

« Ouvrier » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


Un ouvrier est une personne qui travaille dans le domaine de l'industrie, de l'agriculture, de l'artisanat, en échange d'un salaire. Le métier d'ouvrier désigne généralement un métier manuel.

En France, au Moyen Âge, les ouvriers sont aussi des artisans. Au XIXe siècle, l'industrie se développe avec la Révolution industrielle. Les entreprises ont alors besoin de beaucoup de monde pour produire des biens. Au début du XXe siècle, la technologie évolue, et des innovations comme l'automobile apparaissent. Les patrons continuent donc d'avoir besoin de beaucoup de main-d'œuvre.

Les ouvriers sont nombreux et forment alors une classe sociale : la classe ouvrière. Ils font appel à des syndicats pour faire défendre leurs droits, comme le droit de grève. Ils participent au développement du marxisme et du socialisme.

Les ouvriers au XIXè siècle[modifier | modifier le wikicode]

L'industrialisation entraîne l'augmentation du nombre d'ouvriers dans les usines et dans les mines, y compris des femmes et des enfants. Au XIXème siècle, les ouvriers ont des vies difficiles. Les conditions de travail des ouvriers sont éprouvantes : ils souffrent du bruit des machines à vapeur, ils respirent des vapeurs nocives, etc. Les ouvriers travaillent de 12 à 15 heures par jour, au rythme de machines souvent dangereuses. Les accidents de travail sont fréquents et les ouvriers ne disposent d'aucune protection sociale. Les enfants travaillent à l'usine dès l'âge de 7 ans, comme dans les ateliers et aux champs. En 1840, les femmes et les enfants représentent 75 % de la main-d'œuvre de l'industrie textile. L'ouvrier d'usine effectue une tâche partielle et répétitive sans maîtriser l'ensemble de la fabrication. Les salaires des ouvriers sont faibles. En cas de chômage, de maladie ou de vieillesse, la misère menace.

Karl Marx qualifie les ouvriers de « prolétaires» car ils ne possèdent que leur force de travail. Les ouvriers s'insurgent à cause de la misère : au début du XIXe siècle, certains d'entre eux cassent des machines en Angleterre ; les canuts, ouvriers de la soie lyonnais, se révoltent en 1831 contre les marchands fabricants ... Une nouvelle pensée politique s'élabore et prend différentes formes : le socialisme utopique avec l'ouvrière féministe Flora Tristan ou le communisme de Marx. Selon Karl Marx, les ouvriers sont des prolétaires qui ne possèdent que leur force de travail et la lutte des classes est une nécessité face au capitalisme. Le désir d'une société plus juste conduit à de nombreux mouvements de révolte en 1848.

À partir de 1850, la situation des ouvriers s'améliore. Les députés votent les premières lois sociales. En France, les travailleurs obtiennent le droit de grève (1864), l'autorisation des syndicats (1884), et l'interdiction du travail des enfants de moins de 13 ans en 1874. Les ouvriers s'organisent en syndicats pour mieux se faire entendre et utilisent la grève pour faire pression sur les patrons. À partir des années 1880, leurs salaires augmentent rapidement. Les inégalités sociales restent cependant très fortes.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.
Portail des métiers —  Tous les articles sur les métiers.