Transsibérien

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un train du Transsibérien au terminus à Vladivostok

Le Transsibérien est un réseau de voies ferrées et une ligne de chemin de fer, d'une longueur de 9 289 kilomètres, qui relie Moscou, la capitale russe, à Vladivostok, une ville portuaire de l'Est de la Russie, autrement dit la Russie d'Europe à l'Extrême-Orient russe1.


Le Transsibérien est la ligne de chemin de fer la plus longue du monde. Elle s'effectue en sept jours par la voie la plus rapide (et aussi la plus courte), celle qu'emprunte le train « Rossiya », en service depuis 2001 et qui traverse plus de 990 gares, quoique ne s'arrêtant que dans une cinquantaine d'entre elles. Il y a quelques itinéraires alternatifs. Les gares principales sont : Moscou, Jaroslavl, Kirov, Perm, Ekaterinburg, Tjumen, Omsk, Novosibirsk, Krasnojarsk, Irkutsk, Ulan-Udé, Cita, Birobidzan, Chabarovsk et Vladivostok.

Envisagée et ébauchée par les tsars à partir de 1891, la liaison transsibérienne est définitivement établie le 5 octobre 1916 avec l'ouverture du pont sur le fleuve Amour à Chabarovsk.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

À la fin du XIXe siècle, suivant l'exemple du transcontinental canadien (compagnie de chemin de fer canadienne), le gouvernement russe entreprend la construction du Transsibérien2, afin de développer l'économie de la Sibérie et d'accroître la puissance économique et politique en Chine.

La première portion du Transsibérien est terminée en 1888. Le prolongement jusqu'à Vladivostok se fait en 1891, sous le tsar Alexandre III. La ligne complète a été ouverte en 1903. Elle fut construite par près de 30 000 hommes qui, pour la plupart, étaient des détenus3.

Trajet[modifier | modifier le wikicode]

Le Transsibérien dessert 990 gares, dont 150 gares principales4. Les deux terminus se situent à Moscou (gare de Iaroslav, km 0) et à Vladivostok (km 9 288).

Plan du Transsibérien en 1904, selon son tracé d'origine.


Le réseau ferré transsibérien reliant l'Ouest à l'Extrême-Est de la Russie.
Trajet actuel du Transsibérien.

Exploitation[modifier | modifier le wikicode]

Le kilomètre n°2914 du Transsibérien

La ligne entière est électrifiée, mais seulement depuis 20021, avec un écartement des voies au standard russe de 1,52 m (un peu plus large que l'écartement international standard qui est de 1,435 m). Selon les horaires des trains et les destinations, l'exploitation des trains se fait par une compagnie de chemin de fer russe, chinoise ou mongole. Les conducteurs des trains sont relevés régulièrement.

Les voitures sont séparées en trois classes. Les trains sont équipés de nombreuses couchettes, car le voyage complet dure une semaine. Selon les classes, les couchettes sont situées dans des compartiments privés ou partagés. Les trains comprennent une voiture « restaurant ».

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 et 1,1 Comment repeupler la Sibérie ?, site d'information russe Gazeta.ru, cité par Courrier International n°1615, 14-20 ocotbre 2021, p. 10-11
  2. Le Transsibérien, un train de légende, sur gralon. net - Page consultée le 27 février 2010.
  3. Histoire du Transsibérien, sur billiers. fr - Page consultée le 27 février 2010.
  4. Listes des gares du Transsibérien, wikipedia.org. Page consultée le 19 juillet 2011

Portail du chemin de fer — Tous les articles concernant les trains, les métros…
Portail de la Russie — Tous les articles concernant la Russie.
Portail de l’Union soviétique — Tous les articles concernant l’URSS.