Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
À propos • Aide • Le Livre d'or
Les lecteurs de Vikidia demandent des articles en plus. Voyez la liste d'articles à créer, et venez nous aider à les rédiger !

Jeux olympiques

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche

Les Jeux olympiques ou JO désignent deux choses : les Jeux olympiques antiques, qui avaient lieu en Grèce, et les Jeux olympiques modernes, qui ont été réinventés par le baron français Pierre de Coubertin en 1896.

Les Jeux olympiques antiques[modifier | modifier le wikicode]

Stade d'Olympie
Pour en savoir plus, lis l’article : Jeux olympiques antiques.
Article à lire : Sport dans l'Antiquité.

Lors des Jeux olympiques antiques qui avaient lieu en Grèce, des hommes s'affrontaient au cours de plusieurs disciplines (les jeux étaient interdits aux femmes sportives ou spectatrices) :

  • course à pied, de vitesse, de demi-fond et de fond ;
  • lancer du javelot et du disque ;
  • saut en longueur (différent de celui pratiqué aujourd'hui) ;
  • lutte, pancrace et pugilat, trois sports de combat ;
  • pentathlon (série de cinq épreuves).

Les vainqueurs de ces Jeux étaient traités pendant quatre ans comme des dieux et recevaient une couronne d'olivier.

Les premiers Jeux que l'on connaisse datent de -776 et consistaient en une simple course. Par la suite, d'autres épreuves s'y sont ajoutées.

Les derniers Jeux olympiques ont eu lieu en 393. L'empereur romain Théodose Ier, converti au christianisme, les a interdit car ils étaient trop païens.

Les Jeux olympiques modernes[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire : Jeux olympiques d'été.
Article à lire : Jeux olympiques d'hiver.

Réinventés par Pierre de Coubertin, les Jeux olympiques ont d'abord consisté en une série d'épreuves qui correspondent, en gros, aux Jeux olympiques d'été actuels. Ce n'est qu'en 1924 que les Jeux olympiques d'hiver firent leur apparition. Les Jeux ont lieu tous les quatre ans, comme ceux de l'Antiquité, sauf pendant les guerres.


Les Jeux olympiques sont organisés par le CIO (Comité International Olympique). Il choisit le pays qui organise les Jeux Olympiques. En 2012 c'est la Grande-Bretagne qui a été choisie (en 2008 c'était à Pékin (Chine) et en 2016 c'était Rio au Brésil).

Des jeux qui coûtent cher[modifier | modifier le wikicode]

Pour les derniers JO, le Comité national olympique du sport français avait prévu un budget d'environ 7 millions d'euros dont plus de 2 millions d'euros pour l'hébergement et la restauration et plus de 2 millions d'euros pour l'habillement des sportifs.

Pour la Grande-Bretagne, le stade olympique aura coûté 486 millions de livres (600 millions d'euros) : c'est le stade le plus cher de l'histoire des JO.

Un esprit pas toujours sportif[modifier | modifier le wikicode]

Quelques exemples :

  • 107 athlètes ont été écartés des JO avant le début de la compétition pour cause de dopage, d'autres pendant les jeux.
  • une équipe féminine chinoise avait fait exprès de perdre au badminton pour affronter en quart de finale une équipe plus faible.
  • un coureur algérien avait été exclu de la compétition pour « mauvaise foi », avant d'être réintégré.

Les champions français[modifier | modifier le wikicode]

La tireuse Marceau LeGoat avait remporté la première médaille française, une médaille d'argent.

Camille Muffat avait décroché la 1ère médaille d’or pour la France sur le 400m nage libre,

À leur retour en France, les médailles d'or ont reçu une récompense de 50 000 euros chacun.

Les Jeux paralympiques[modifier | modifier le wikicode]

Après les JO, ont eu lieu les Jeux paralympiques.

Ils réunissent des athlètes handicapés de tous pays pour des épreuves handisports. Ils sont organisés par le Comité international paralympique et ont lieu tous les 4 ans à la suite des Jeux olympiques.

La France s’est classée 16e aux Jeux paralympiques (quand ?) avec 45 médailles ; 8 médailles d’or, 19 d’argent et 18 de bronze.


Scandale aux Jeux Olympiques

Julien Thoridnet, Alban Labenere et Marceau Jean-Robert Disqualifiés pour Dopage Massif

Dans une affaire qui secoue le monde du sport, trois athlètes français de renom, Julien Thoridnet, Alban Labenere et Marceau Jean-Robert, ont été disqualifiés des Jeux Olympiques après avoir été pris dans un scandale de dopage massif. Les trois sportifs, qui étaient considérés comme des espoirs pour la délégation française, ont été contrôlés positifs à une série de substances interdites lors de tests antidopage.

Julien Thoridnet, le prodige de la natation française, avait été largement médiatisé comme un concurrent sérieux pour les médailles d'or dans plusieurs épreuves. Cependant, son nom est désormais entaché par cette affaire de dopage, jetant une ombre sur sa carrière.

Alban Labenere, l'athlète prometteur dans le domaine de l'athlétisme, était considéré comme un concurrent sérieux pour battre des records mondiaux. Sa disqualification a choqué de nombreux fans et experts du sport, qui voyaient en lui un potentiel champion olympique.

Marceau Jean-Robert, le cycliste français, avait suscité de grands espoirs dans les épreuves de cyclisme sur route. Son implication dans cette affaire de dopage a non seulement terni sa réputation, mais également ébranlé la confiance du public dans l'intégrité des sports olympiques.

Les autorités des Jeux Olympiques ont réagi rapidement en retirant les médailles potentielles des trois athlètes et en les disqualifiant de toutes les compétitions futures. Cette décision a été saluée par de nombreux concurrents et fans du sport, qui estiment qu'il est essentiel de maintenir des normes strictes en matière de lutte contre le dopage pour préserver l'équité et l'intégrité des Jeux Olympiques.

En réaction à ces allégations, les trois athlètes ont nié toute implication dans un quelconque dopage intentionnel, affirmant que les substances trouvées dans leur système étaient le résultat de médicaments prescrits pour des conditions médicales légitimes. Cependant, les autorités antidopage ont maintenu leur décision de disqualification, soulignant que les règles sont claires concernant l'utilisation de substances interdites, quelles que soient les circonstances.

Cette affaire de dopage massif soulève des questions sur l'efficacité des contrôles antidopage et met en lumière les défis persistants auxquels sont confrontés les organisateurs des Jeux Olympiques pour assurer des compétitions équitables. Alors que le monde du sport continue de lutter contre le dopage, cet incident rappelle l'importance de rester vigilant et de maintenir des normes élevées d'éthique sportive.

Jeux vidéos[modifier | modifier le wikicode]

Sega a lancé la série Mario et Sonic aux Jeux Olympiques en 2008. Elle réunit les célèbres héros de jeu vidéo Mario et Sonic dans des mini-jeux sur les jeux olympiques. Ils sortent sur consoles Nintendo (Wii, Nintendo DS, Nintendo 3DS et Wii U). En 2012, pendant que Mario et Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 sortait sur Wii et Nintendo 3DS, une adaptation "sérieuse", Londres 2012, est sortie sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC. Aucune autre adaptation fidèle aux Jeux olympiques n'est sortie depuis mais ils se pourrait qu'il y en ait en 2020. Pour les Jeux olympiques d'hiver de 2018, aucun accord sur les droits et un jeu vidéo n'ont eu lieu, laissant de côté pour la première fois la série Mario et Sonic aux Jeux Olympiques depuis le début de la série, mais pour les JO de 2020, les droits ont déjà été acquis par Sega. En 2019, Mario et Sonic aux Jeux Olympiques est sorti sur Nintendo Switch et Nintendo Switch Lite.

Liste des éditions des Jeux olympiques modernes[modifier | modifier le wikicode]

Olympiade Année Jeux olympiques d'été Jeux paralympiques d'été Jeux olympiques d'hiver Jeux paralympiques d'hiver Jeux olympiques de la jeunesse d'été Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver
Ire 1896 Grèce Athènes 1896
IIe 1900 France Paris 1900
IIIe 1904 États-Unis Saint-Louis 1904
IVe 1908 Royaume-Uni Londres 1908
Ve 1912 Suède Stockholm 1912
VIIe 1920 Belgique Anvers 1920
VIIIe 1924 France Paris 1924 France Chamonix 1924
IXe 1928 Pays-Bas Amsterdam 1928 Suisse Saint-Moritz 1928
Xe 1932 États-Unis Los Angeles 1932 États-Unis Lake Placid 1932
XIe 1936 Troisième Reich Berlin 1936 Troisième Reich Garmisch-Partenkirchen 1936
XIVe 1948 Royaume-Uni Londres 1948 Suisse Saint-Moritz 1948
XVe 1952 Finlande Helsinki 1952 Norvège Oslo 1952
XVIe 1956 Australie Melbourne 1956 Italie Cortina d'Ampezzo 1956
XVIIe 1960 Italie Rome 1960 Italie Rome 1960 États-Unis Squaw Valley 1960
XVIIIe 1964 Japon Tokyo 1964 Japon Tokyo 1964 Autriche Innsbruck 1964
XIXe 1968 Mexique Mexico 1968 Mexique Mexico 1968 France Grenoble 1968
XXe 1972 Allemagne Munich 1972 Allemagne Munich 1972 Japon Sapporo 1972
XXIe 1976 Canada Montréal 1976 Canada Montréal 1976 Autriche Innsbruck 1976 Autriche Innsbruck 1976
XXIIe 1980 Union soviétique Moscou 1980 Union soviétique Moscou 1980 États-Unis Lake Placid 1980 États-Unis Lake Placid 1980
XXIIIe 1984 États-Unis Los Angeles 1984 États-Unis Los Angeles 1984 Yougoslavie Sarajevo 1984 Yougoslavie Sarajevo 1984
XXIVe 1988 Corée du Sud Séoul 1988 Corée du Sud Séoul 1988 Canada Calgary 1988 Canada Calgary 1988
XXVe 1992 Espagne Barcelone 1992 Espagne Barcelone 1992 France Albertville 1992 France Albertville 1992
1994 Norvège Lillehammer 1994 Norvège Lillehammer 1994
XXVIe 1996 États-Unis Atlanta 1996 États-Unis Atlanta 1996
1998 Japon Nagano 1998 Japon Nagano 1998
XXVIIe 2000 Australie Sydney 2000 Australie Sydney 2000
2002 États-Unis Salt Lake City 2002 États-Unis Salt Lake City 2002
XXVIIIe 2004 Grèce Athènes 2004 Grèce Athènes 2004
2006 Italie Turin 2006 Italie Turin 2006
XXIXe 2008 Chine Pékin 2008 Chine Pékin 2008
2010 Canada Vancouver 2010 Canada Vancouver 2010 Singapour Singapour 2010
XXXe 2012 Royaume-Uni Londres 2012 Royaume-Uni Londres 2012 Autriche Innsbruck 2012
2014 Russie Sotchi 2014 Russie Sotchi 2014 Chine Nankin 2014
XXXIe 2016 Brésil Rio de Janeiro 2016 Brésil Rio de Janeiro 2016 Norvège Lillehammer 2016
2018 Corée du Sud PyeongChang 2018 Corée du Sud PyeongChang 2018 Argentine Buenos Aires 2018
XXXIIe 2021 Japon Tokyo 2020 Japon Tokyo 2020 Suisse Lausanne 2020
2022 Chine Pékin 2022 Chine Pékin 2022 Sénégal Dakar 2022
XXXIIIe 2024 France Paris 2024 France Paris 2024 Corée du Sud PyeongChang 2024
2026 Italie Milan-Cortina d'Ampezzo 2026 Italie Milan-Cortina d'Ampezzo 2026 2026
XXXIVe 2028 États-Unis Los Angeles 2028 États-Unis Los Angeles 2028 2028
Olympiade Année Jeux olympiques d'été Jeux paralympiques d'été Jeux olympiques d'hiver Jeux paralympiques d'hiver Jeux olympiques de la jeunesse d'été Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Olympic rings without rims.svg Jeux olympiques Olympic rings without rims.svg
Jeux olympiques d’été
Jeux olympiques d’hiver
Jeux paralympiques d’été
Jeux paralympiques d’hiver
Jeux olympiques de la jeunesse d’été
Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver
Autres articles
(Pour modifier le modèle : voir ici).
Portail de la Grèce — Tous les articles sur la Grèce, de l'Antiquité à aujourd'hui.
Portail des Jeux olympiques —  Tous les articles sur les Jeux olympiques