NKVD

« NKVD » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


NKVD
Народный комиссариат внутренних дел
Emblème du NKVD
Emblème du NKVD
Présentation
Création 1934
Dissolution 1946
Pays Union soviétique Union soviétique
Siège Loubianka, Moscou
Union soviétique Union soviétique
A remplacé Tchéka
Remplacé par KGB



Le NKVD (НКВД en russe) pour Commissariat du peuple aux Affaires intérieures était ce qu'on appellerait aujourd'hui un ministère. Il a d'abord été présent dans les diverses républiques puis finalement dans l'URSS entière. Cette organisation faisait office de police politique au service du PCUS.

Fonction[modifier | modifier le wikicode]

Le NKVD avait pour but de contrôler la population soviétique, afin de détruire toute opposition au régime et d'appliquer la terreur sur tout le pays afin qu'encore une fois l'opposition ne se fasse pas entendre. Les rapports des missions du NKVD sont uniquement transmises à Staline en personne. On estime que le NKVD est à l'origine de plus de 3.5 millions de morts. Cet organisme gérait aussi l'administration générale des camps : le Goulag. Il s'occupait de la déportation et de l'exécution des ennemis du pouvoir, et de la répression du peuple soviétique. Sous l'ordre de Joseph Staline, en 1940, le NKVD exécute 22 000 officiers Polonais, près du village de Katyń. L'existence du massacre de Katyń a toujours été niée par l'URSS, qui a même accusé l'Allemagne Nazie de l'avoir organisé. Ce n'est qu'en 1990, soit un an avant la dissolution de l'URSS, que l'État a reconnu le massacre. Durant la Seconde guerre mondiale le rôle du NKVD était celui de combattre l'Armée rouge, en tirant dans le dos des soldats qui reculaient face à l'ennemi, ou qui ne suivaient pas les ordres. Le célèbre ordre 227 de Staline ; "Pas un pas en arrière" est très parlant. L'ordre 270, indiquant que tout soldat se rendant à l'ennemi serait exécuté l'est tout autant.

Coat of arms of the Soviet Union.svg Portail de l'Union soviétique - Tous les articles concernant l'URSS.