Rideau de fer

« Rideau de fer » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Légende : le rideau de fer (ligne noire) ; l'Europe de l'Ouest (bleu) ; l'Europe de l'Est (rouge) ; les pays neutres (gris) ; la Yougoslavie, pays de l'Europe de l'Est devenu un pays non-aligné (vert)

Le Rideau de fer était une frontière construite en Europe pour séparer le bloc de l'Ouest (les États-Unis et leurs alliés) du bloc de l'Est (la zone communiste dominée par l'U.R.S.S.).

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Après la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne, Berlin ainsi que l'Europe sont séparés en deux blocs, avec une zone dominée par les États-Unis à l'Ouest, et une autre zone avec l'Union soviétique et ses « États satellites » (les États contrôlés par l'U.R.S.S.) à l'est.

Pour empêcher les habitants des pays de l'Est de s’enfuir vers l'Ouest, Joseph Staline fait construire entre les deux zones une séparation faite de fils barbelés et entourée de champs de mines. Cette séparation est surveillée par des militaires armés.

Dans le même but, le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev fait construire plus tard en 1961 le mur de Berlin pour séparer les zones est et ouest de la ville. Malgré cela, de nombreuses personnes essaient de passer en zone ouest mais très peu réussissent, beaucoup sont tués par les tirs des militaires chargés de surveiller la frontière.

Le rideau de fer disparait définitivement en 1991 après la chute du Mur du Berlin et la fin des régimes communistes de l'Europe de l'Est.

L'Europe de l'Ouest[modifier | modifier le wikicode]

L'Europe de l'Est[modifier | modifier le wikicode]

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail du XXe siècle —  Tous les articles concernant les années 1901 jusqu'à 2000.