Haut-Rhin-Niedermorschwihr.jpg
Kitesurf près de Rabat - Maroc.jpg

la cabane • le Livre d'or
Bonnes vacances ! Ramenez des photos !

Iran

« Iran » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
République islamique d'Iran (fr),جمهوری اسلامی ايران (fa)
Drapeau Blason
Drapeau Blason
Devise
Esteghlāl, Āzādi, Jomhuri-e Eslāmi (« Indépendance, Liberté, République islamique ! »)
Carte
Iran map-fr.png
Géographie
Capitale Téhéran
Plus grande ville Téhéran
Superficie 1 648 000 km²
Rang Classé 18e
Eau 0,7 %
Pays frontaliers Irak, Turquie, Pakistan, Afghanistan, Turkménistan, Azerbaïdjan, Arménie
Fuseau horaire UTC+3:30
Population
Population 80'013'000 habitants
Rang Classé 16e
Densité 40 81 habitants/km2
Nom des habitants (gentilé) Iranien,Iranienne
Langue(s) parlée(s) Persan
Politique et fonctionnement
Formation Révolution iranienne
Date 1979
Type de gouvernement République islamique
Guide suprême Ali Khamenei
Président de la République Hassan Rohani
Hymne Soroud-e Melli-e Jomhouri-e Eslami-e Iran
Organisations internationales OPEP
Monnaie Rial (TRR)
Domaine Internet .ir
Indicatif téléphonique +98
voir modèle • modifier

L'Iran ou République islamique d'Iran est un pays d'Asie situé au Moyen-Orient, avec près de 81 millions d'habitants en 2015. Sa capitale est Téhéran avec 9 millions d'habitants dans la ville et 15 millions dans l'agglomération. Sa population augmentera à 100 millions d'habitants d'ici 2050.

Histoire de l'Iran[modifier | modifier le wikicode]

La Perse (ou Iran) dans l'antiquité[modifier | modifier le wikicode]

C’est au cours du second millénaire avant notre ère qu’arrivent sur le plateau iranien divers peuples iraniens, provenant d’Asie centrale. Au milieu du VIIe siècle av. J.-C., les Mèdes, groupes de tribus établis au nord et au nord-ouest du pays, établissent leur pouvoir sur la région. À la fin de ce même siècle, les Mèdes et les Babyloniens se libèrent définitivement du joug assyrien en prenant Ninive en 612 av. J.-C.. C’est à la même période qu’apparaissent les premières sources mentionnant Cyrus Ier, roi d’Anshan, petit-fils d’Achéménès, fondateur du premier Empire perse, celui des Achéménides.

Despotes, les Achéménides construisent un immense empire s’étendant de l’Inde à l’Égypte, organisé en satrapies (régions administratives perses) reliées entre elles par un immense réseau routier. Le cylindre de Cyrus est la première trace écrite d’une déclaration des Droits de l’Homme, datant de Cyrus. La dynastie achéménide établit des capitales à Pasargades, Persépolis, Suse et Ecbatane. Leur règne est marqué par les Guerres médiques les opposant aux Grecs. L’empire perse décline après le règne de Xerxès Ier et chute en 330 av. J.-C., conquis par Alexandre le Grand.

Les généraux d’Alexandre établissent la dynastie des Séleucides, qui s’effondre à son tour en 60 av. J.-C., le dernier reste de l’empire, en Syrie étant transformé en province romaine par Pompée. L’empire Parthe (aussi appelé Arsacide), fondé par Arsace et Tiridate en 250 av. J.-C., leur succède jusqu’en 224, quand le roi Artaban IV est défait par un de ses vassaux perses. Une nouvelle dynastie naît : les Sassanides, qui donnent naissance au second Empire perse (226 - 651).

Les Sassanides furent les premiers à appeler leur empire Iranshahr ou Eranshahr (en persan : ايرانشهر, Terre des Aryens). Il s’agit d’une des périodes les plus importantes de l’histoire de l’Iran : la civilisation perse s’accomplit dans de nombreux domaines, et influence considérablement le monde romain, les deux empires étant tout le temps en guerre. L’influence culturelle atteint l’Europe occidentale, l’Afrique, la Chine et l’Inde, et continue durant la période islamique.

La république islamique d'Iran[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Histoire de la République islamique d'Iran.

Quelques jours après le départ en exil du chah Mohammad Reza Pahlavi, à la fin janvier 1979, le chef des intégristes musulmans l'ayatollah Rouhollah Khomeini regagne l'Iran. Les « révolutionnaires » proclament le 1er avril 1979, la République islamique d'Iran. La mise en application des idées intégristes provoque la division et des luttes sanglantes entre ceux qui s'étaient alliés contre le chah. Les intégristes musulmans triomphent de leurs adversaires. Mais, en novembre 1979 à la suite de la prise d'otage du personnel de l'ambassade des États-Unis à Téhéran l'Iran islamique devient l'ennemi des États-Unis. Ceux-ci rompent leurs relations diplomatiques et décrètent l'embargo commercial. En septembre 1980, l'Irak de Saddam Hussein, soutenu par les monarchies arabes du golfe Persique, les États-Unis, l'URSS, la France, attaque l'Iran. La guerre dure jusqu'en août 1988 ; plus de 600 000 Iraniens y trouveront la mort et il y aura pour près de 400 milliards de dollars de dégâts en Iran. Le régime de la république islamique est celui d'une théocratie : les dirigeants affirment que le pouvoir vient de Dieu (Allah) et que l'organisation de la société est soumise aux décisions du clergé chiite qui interprète le Coran. Les réformes qui, entre 1997 et 2005, visaient à réduire à terme l'influence religieuse en Iran ont échoué. Actuellement l'Iran préoccupe beaucoup les pays voisins et les pays occidentaux. L'Iran a la volonté de se doter de la capacité de produire de l'énergie électrique d'origine nucléaire (avec la possibilité de mettre au point des armes atomiques).

Persepolis, en Iran

Système éducatif[modifier | modifier le wikicode]

Un programme pré-primaire non obligatoire d’une durée d’un an est dispensé pour les enfants de cinq ans. L’éducation primaire (dabestan) commence à l’âge de six ans et en dure cinq. L’éducation secondaire de base, également connue sous le nom de cycle d’orientation (dawra’i-rahnama’ii tahsili), englobe la sixième à la huitième année. Le cycle d’orientation sert à déterminer les aptitudes à suivre des études générales ou professionnelles/techniques au niveau de l’éducation secondaire supérieure (dabirestan), qui est constituée d’un cycle de trois ans et n’est ni obligatoire ni gratuite. Les études secondaires supérieures sont subdivisées en trois filières : théorique, technique/professionnelle et pratique, elles-mêmes subdivisées en diverses spécialités. L’éducation supérieure est assurée par les universités, les universités technologiques, les universités de médecine, les établissements d’enseignement professionnel, les collèges et les centres de formation des professeurs, et des établissements privés. Les conditions requises pour l’accès à l’éducation supérieure sont d’avoir achevé les études secondaires supérieures et le programme d’un an de préparation à l’université et de réussir l’examen national d’entrée à l’Université. Les études supérieures délivrent plusieurs diplômes : Fogh-Diplom ou Kardani (équivalent à un Grade de technicien supérieur) pour deux ans d’études supérieures, Karshenasi (également connu sous le nom de licence), sanctionnant 4 ans d’études supérieures. Deux ans après la licence, la Fogh Licence (maîtrise). Un examen d’entrée permet ensuite aux étudiants de commencer un programme doctoral.

Religion[modifier | modifier le wikicode]

L’islam chiite duodécimain est la religion officielle d’Iran à laquelle 90 % de la population appartient. L’Iran est, avec l'Irak et Bahreïn, un des pays du monde musulman à avoir plus de la moitié de sa population majoritairement chiite.

Géographie de l'Iran[modifier | modifier le wikicode]

Carte des provinces d'Iran, numérotées.
Les provinces d'Iran

L'Iran est un pays montagneux et partiellement désertique d'une superficie de 1 648 000 km2. Il a des frontières communes avec l’Arménie, l’Azerbaïdjan, le Turkménistan, la Turquie et l’Irak. Elle est divisée en 31 provinces :

  1. Téhéran
  2. Qom
  3. Markazi
  4. Qazvin
  5. Gilan
  6. Ardabil
  7. Zanjan
  8. Azerbaijan-e-sharghi
  9. Azerbaijan-e-gharbi
  10. Kurdistan
  11. Hamedan
  12. Kermanshah
  13. Ilam
  14. Lorestan
  15. Khuzestan
  16. Chahar Mahaal-o-Bakhtiari
  17. Kohkiluyeh-o-Boyer Ahmad
  18. Bushehr
  19. Fars
  20. Hormozgan
  21. Sistan-o-Balouchestan
  22. Kerman
  23. Yazd
  24. Esfahan
  25. Semnan
  26. Mazandaran
  27. Golestan
  28. Khorasan-e-shomali
  29. Khorasan-e-razavi
  30. Khorasan-e-jonubi
  31. Alborz


Quelques chiffres sur l'Iran en 20051
Indicateur Iran Inde Chine France
Densité (hab./km²) 42 335 137 112
Espérance de vie (années) 70 63 71 79
Population urbaine (%) 67 29 40 76
I.D.H. 0,736 0,602 0,755 0,942
P.I.B. / hab. ($) 7 980 3 344 7 204 27 600

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. D’après les données de Bertrand Badie, Béatrice Didiot (dir.), L'État du monde 2007, Paris, La Découverte, 2006, p.385 ; les chiffres pour la France viennent de Wikipédia.
Images sur l'Iran Vikidia possède une catégorie d’images sur l'Iran.


Portail de la géographie —  Tout sur les continents, le climat, le relief...


Portail de l'Asie —  Tous les articles concernant l'Asie.

35°40′29″N 51°25′20″E / 35.67472, 51.42222