Livre d'or
Livre d'or

Supers articlesarticles à enrichir
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Los Angeles

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Los Angeles
Le centre de Los Angeles
Le centre de Los Angeles
Administration
Le drapeau de Los Angeles
Pays États-Unis États-Unis
État Californie Californie
Comté Comté de Los Angeles Los Angeles
Localisation
Coordonnées 34° 03′ 18″ Nord
118° 14′ 40″ Ouest Cartes, vues aériennes et satellitaires
Superficie 1 302,15 km2
Démographie
Population 3 990 500 hab. (en 2021)
Densité 3 065 hab./km2
Gentilé Angelins, Angelines
Tourisme
Site(s) touristique(s) Universal Studios Hollywood
Patrimoine
voir modèle • modifier

Los Angeles est la deuxième agglomération des États-Unis, derrière New York et devant Chicago. Il s'agit de la ville la plus peuplée de Californie avec une population d'environ 4 millions d'habitants. Elle se trouve à 559 km au sud-est de San Francisco, à 574 km à l'ouest de Phoenix et à 3 937 km à l'ouest de New York. Los Angeles, surnommée L.A. et appelée « la ville des anges », a une superficie de 1 302 km2 mais l'agglomération figure parmi les plus étendues du monde : elle s'étale en effet sur une superficie d'environ 12 000 km2, c'est-à-dire la taille de deux départements français. Elle est parcourue par un vaste réseau d'autoroutes.

Le nom complet de la ville est El Pueblo de Nuestra Señora la Reina de Los Ángeles del Río de Porciúncula (« le village de Notre-Dame la Reine des Anges du fleuve de Porciuncula »).

Los Angeles est connue pour son quartier d'Hollywood où sont tournés de nombreux films. Los Angeles est une grande ville de cinéma, mais aussi avec une population ethnique très diversifiée entre les hispaniques, les noirs, les asiatiques, les blancs et les latinos.

La ville de Los Angeles est proche de l'Océan Pacifique à l'ouest, puis des montagnes de Santa Monica et au nord par la vallée de San Fernando. A l'est, se situe la vallée de San Gabriel. Los Angeles est le siège du comté de Los Angeles, ce qui en fait le comté le plus peuplé des États-Unis avec une population estimée à 9,86 millions d’habitants en 2022. En 2019, on dénombre environs 4,6 millions de touristes, ce qui en fait la ville la plus visitée du pays.

Origine du nom[modifier | modifier le wikicode]

Le 4 septembre 1781, un groupe de 44 colons connu sous le nom de « Los Pobladores » ont fondé la ville (pueblo en espagnol) qu’ils ont appelé « El Pueblo de Nuestra Señora la Reina de los Ángeles », ce qui signifie « La ville de Notre-Dame la Reine des Anges »1.

Au début des années 1900, le Los Angeles Times préconise de le prononcer Loce AHNG-hayl-ais, se rapprochant de l’espagnol « losˈaŋxeles », mais cela n'a pas été accepté2.

Depuis les années 1930, « Los Angeles » est le plus courant et en 1934, le United States Board on Geographic Names a décrété que cette prononciation devait être utilisée3. Cela a également été approuvé en 1952 par un jury nommé par le maire Fletcher Bowron pour concevoir une prononciation officielle4,3

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Epoque autochtone[modifier | modifier le wikicode]

Yaanga, un important village Tongva, se trouvait dans la région avant que les Espagnols ne fondent Los Angeles.

L’installation des Californiens autochtones dans le bassin moderne de Los Angeles et de la vallée de San Fernando était dominée par les Tongvas (maintenant également connus sous le nom de Gabrieleño depuis l’époque de la colonisation espagnole). Le centre historique du pouvoir Tongva dans la région était la colonie de « Yaanga », qui signifie « lieu du chêne empoisonné », qui serait le site où les Espagnols auraient fondé Pueblo de Los Ángeles5,6,7,8.

Période pré-coloniale (jusqu'en 1771)[modifier | modifier le wikicode]

Le site de la future Los Angeles est repéré dès le XVIe siècle par l'explorateur portugais João Rodrigues Cabrilho qui revendiqua l'appartenance du Sud de la Californie à l'Empire espagnol, mais il faut attendre la fin du XVIIIe siècle pour voir l'implantation de deux missions espagnoles. Gaspar de Portolà et le missionnaire franciscain Juan Crespí atteignirent le site actuel de Los Angeles le 2 août 17699,10

Un village espagnol, puis mexicain (1771 - 1847)[modifier | modifier le wikicode]

Les espagnols fondèrent la Mission San Fernando Rey de España en 1797.

En 1771, le frère franciscain Junípero Serra dirigea la construction de la Mission San Gabriel Arcángel11 Le 4 septembre 1781, un groupe de 44 colons connu sous le nom de « Los Pobladores » a fondé la ville qu’ils ont appelé El Pueblo de Nuestra Señora la Reina de los Ángeles1. La ville actuelle possède le plus grand archidiocèse catholique romain des États-Unis. Les deux tiers des colons mexicains ou de Nouvelle-Espagne étaient métis ou mulâtres, un mélange d’ascendance africaine, autochtone et européenne. La colonie est restée une petite ville de ranch pendant des décennies. Aujourd’hui, le pueblo est commémoré dans le quartier historique de Los Angeles Pueblo Plaza et Olvera Street, la partie la plus ancienne de Los Angeles12

Los Angeles est officiellement fondée en 1781 en tant que pueblo (« village » en espagnol). Lorsque la Californie est annexée en 1822 par le Mexique, le village devient naturellement mexicain. Pendant la domination mexicaine, le gouverneur Pío Pico a fait de Los Angeles, la capitale régionale de la Haute-Californie13. En 1846, pendant la guerre américano-mexicaine, des marines des États-Unis occupèrent le pueblo. Cela a entraîné le siège de Los Angeles où 150 milices mexicaines ont combattu les occupants qui se sont finalement rendus14

Une ville américaine (depuis 1847)[modifier | modifier le wikicode]

L'homme d'état californien Pío Pico, qui a été le dernier gouverneur mexicain de Californie, a joué un rôle influent dans le développement de Los Angeles à la fin de l’ère mexicaine et au début de l’ère américaine.

En 1848, les États-Unis récupèrent la Californie. Los Angeles n'est alors qu'une petite bourgade de l'Ouest américain, avec ses saloons, ses salles de jeux et ses routes encore en terre.

Au début du XXe siècle, les studios hollywoodiens, comme ceux de Paramount Pictures, ont contribué à transformer Hollywood en capitale mondiale du cinéma et ont contribué à consolider Los Angeles en tant que centre économique mondial.

Le chemin de fer arrive en 1876 suite à l'achèvement des travaux par la Southern Pacific Transportation Company à Los Angeles, permettant de relier la ville à la Nouvelle-Orléans et la population commence à augmenter. En 1900, la ville compte 100 000 habitants. La découverte de gisements de pétrole au début du XXe siècle provoque un nouvel afflux de population. La ville s'agrandit rapidement en annexant les municipalités voisines. L'industrie aéronautique y prend son essor, tandis que le cinéma se transforme en véritable industrie, avec comme épicentre le quartier d'Hollywood. La ville ne cesse de s'étendre grâce à la construction d'un réseau d'autoroutes après la Seconde Guerre mondiale.

En 1992, Los Angeles est secouée par de sanglantes émeutes déclenchées par l'affaire Rodney King. En 1994 la ville subit un important tremblement de terre à Northridge.

Aujourd'hui, l'immigration, la montée en importance des Hispaniques et le redéveloppement urbain dominent l'actualité de Los Angeles.

Après le Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

Le traité de Cahuenga, signé en 1847 par Californio Andrés Pico et l’Américain John C. Frémont, mit fin à la Conquête de la Californie.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Los Angeles était le centre majeur de fabrication en temps de guerre, que ce soit pour la construction navale et aéronautique. Pendant la guerre, plus d’avions ont été produits en un an que dans toutes les années d’avant-guerre depuis que les frères Wright ont piloté le premier avion en 1903. La fabrication à Los Angeles a grimpé en flèche.

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Los Angeles a prospéré plus rapidement que jamais, s’étendant dans la vallée de San Fernando. L’expansion du réseau routier inter-États au cours des années 1950 et 1960 a contribué à propulser la croissance des banlieues et a marqué la fin du système ferroviaire électrifié de la ville, autrefois le plus grand du monde.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la California Shipbuilding Corporation sur Terminal Island a été l’un des nombreux constructeurs qui ont fait du port de Los Angeles l’un des plus grands chantiers navals du pays.

En conséquence de la Seconde Guerre mondiale, de la croissance des banlieues et de la densité de population, de nombreux parcs d’attractions ont été construits et exploités dans cette région15

Article à lire : émeutes de Watts.

Les tensions raciales ont conduit aux émeutes de Watts en 1965, faisant 34 morts et plus de 1 000 blessés16

En 1969, la Californie est devenue le berceau d’Internet, lorsque la première transmission a été envoyée de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) au Stanford Research Institute de Menlo Park17.

En 1973, Tom Bradley a été élu premier maire afro-américain de la ville, dont le mandat fut renouvelé cinq fois jusqu’à sa retraite en 1993.

Au début de l'année 1984, la ville a dépassé Chicago en nombre d'habitants, devenant ainsi la deuxième plus grande ville des États-Unis. La même année, la ville a accueilli les Jeux olympiques d’été pour la deuxième fois. Bien qu’ils aient été boycottés par 14 pays communistes, les Jeux olympiques de 1984 ont connu plus de succès financier que les précédents18.

Des tensions raciales ont éclaté le 29 avril 1992, avec l’acquittement par un jury de quatre agents du département de police de Los Angeles (LAPD) dont la vidéosurveillance montrée des actes violents envers Rodney King, aboutissant à des émeutes à grande échelle19,20.

En 1994, le tremblement de terre de magnitude 6,7 de Northridge a secoué la ville, causant 12,5 milliards de dollars de dégâts et 72 morts21. Le siècle s’est terminé avec le scandale Rampart, l’un des cas les plus documentés de mauvaises conduites de la part de la police dans l’histoire américaine22.

XXIe siècle[modifier | modifier le wikicode]

En 2022, Karen Bass est devenue la première femme maire de la ville, faisant de Los Angeles la plus grande ville américaine à avoir une femme comme maire23.

Los Angeles accueillera les Jeux olympiques et paralympiques d’été de 2028, faisant de Los Angeles la troisième ville à accueillir les Jeux olympiques à trois reprises24,25.

Géographie et démographie[modifier | modifier le wikicode]

Le centre de la ville, avec les monts San Gabriel.

Los Angeles se trouve en Californie du Sud, coincée entre l'océan Pacifique à l'ouest et au sud, et les monts San Gabriel au nord, une chaîne de montagnes qui encadre son bassin. Son altitude maximale est de 1 548 mètres au Sister Elsie Peak. Le relief de la ville est donc très varié. La superficie de la ville est de 1 302 km2 comprenant 1 214 km2 de terres et 88 km2 d'eau.

La ville est entourée par de multiples montagnes particulièrement hautes, tels que les Monts San Gabriel, lieu de loisirs pour les habitants de Los Angeles.

Le principal cours d'eau de Los Angeles est le fleuve Los Angeles, un petit fleuve qui prend sa source dans la vallée de San Fernando et traverse la ville jusqu'à l'océan. C'est la source principale d'eau pour la ville et dont du béton est disposé de chaque côté afin d'empêcher les inondations.

Lac Hollywood dans les Monts Santa Monica.

La ville est située sur la faille de San Andreas et le risque de séisme y est très élevé. Les Californiens attendent avec angoisse ou résignation le grand séisme qui détruira Los Angeles ou San Francisco, et qu'ils appellent « The Big One ».

Végétation[modifier | modifier le wikicode]

Vue satellite de Los Angeles.

Los Angeles est riche en espèces végétales indigènes en partie en raison de la diversité de ses habitats, y compris les plages, les zones humides et les montagnes. Les communautés végétales les plus répandues sont le maquis côtier de sauge, les arbustes chaparrals et les forêts riveraines26. Les plantes indigènes comprennent : le pavot de Californie, le pavot matilija, le toyon, la Céanothe, la chamise, le chêne de Californie, le sycomore et le saule. Beaucoup de ces espèces indigènes, comme le tournesol de Los Angeles, sont devenues si rares qu’elles sont considérées comme en voie de disparition. Bien qu’il ne soit pas originaire de la région, l’arbre officiel de Los Angeles est l’arbre de corail (Erythrina caffra)27 et la fleur officielle de Los Angeles est l’oiseau de paradis (Strelitzia reginae). Les palmiers en éventail mexicains, les palmiers des îles Canaries, les palmiers de la reine, les palmiers-dattiers et les palmiers de Californie sont communs dans la région de Los Angeles, bien que seul le dernier soit originaire de Californie.

Géologie[modifier | modifier le wikicode]

Los Angeles est sujet aux tremblements de terre en raison de son emplacement sur la ceinture de feu du Pacifique. L’instabilité géologique a produit de nombreuses failles, qui causent environ 10 000 tremblements de terre par an dans le sud de la Californie, bien qu'ils soient rarement ressentis28. La faille de San Andreas se trouve à la limite entre la plaque pacifique et la plaque nord-américaine et traverse la région métropolitaine de Los Angeles.

Climat[modifier | modifier le wikicode]

Le mont Lukens, dans les Monts San Gabriel, est le point culminant de Los Angeles.

La ville profite d'un climat méditerranéen caractérisé par des hivers doux et humides et des étés chauds et secs : Los Angeles est la principale agglomération de la Sun Belt. Les pluies tombent surtout en hiver et au printemps. Les moyennes annuelles sont de 381 mm pour les précipitations et de 16,5 °C pour les températures.

Quartiers de Los Angeles[modifier | modifier le wikicode]

Venice Beach sur la côte Sud de Californie.

La ville est divisée en de nombreux districts et quartiers différents, dont certains ont été incorporés à Los Angeles. Ces quartiers ont été développés au coup par coup.

Les modèles de rues de la ville suivent généralement un plan quadrillé, avec des longueurs de blocs uniformes et des routes occasionnelles qui traversent des pâtés de maisons. Les rues principales sont conçues pour le déplacement d'un grand nombre de piétons et de véhicules. Certaines rues peuvent être très longues, comme Sepulveda Boulevard qui mesure 69 km et Foothill Boulevard, qui mesure 97 km de long. Les conducteurs de Los Angeles souffrent de l’une des pires périodes d’heures de pointe au monde, selon un indice de trafic annuel du fabricant de systèmes de navigation, TomTom. Les automobilistes passent énormément de temps dans les embouteillages en ville et aux heures de pointe, jusqu'à 80 % de la ville peut être bloquée.

Los Angeles est souvent caractérisée par la présence d’immeubles de faible hauteur, contrairement à New York. En dehors de quelques centres tels que Downtown, Warner Center, Century City, Koreatown, Miracle Mile, Hollywood et Westwood, les gratte-ciel et les immeubles de grande hauteur ne sont pas courants à Los Angeles. Les quelques gratte-ciel construits à l’extérieur de ces zones se démarquent souvent du reste du paysage environnant. Cependant, le centre-ville de Los Angeles lui-même compte de nombreux bâtiments de plus de 30 étages, dont quatorze de plus de 50 étages et deux de plus de 70 étages, dont le plus haut est le Wilshire Grand Center. De plus, Los Angeles devient de plus en plus une ville d’appartements plutôt que de logements unifamiliaux, en particulier dans le centre-ville dense et les quartiers de Westside.

Vue de Downtown Los Angeles.

Démographie[modifier | modifier le wikicode]

Population[modifier | modifier le wikicode]

La population de la commune de Los Angeles est de 4 097 340 habitants, alors qu'elle n'était que de 11 500 en 1887. Mais l'agglomération de Los Angeles rassemble plus de 17,6 millions d'habitants, ce qui en fait la deuxième agglomération des États-Unis après New York.

Selon un recensement de 2010, Los Angeles avait une population suivante :

  • 1 888 158 blancs, soit 49,8 %.
  • 365 118 afro-américains, soit 9,6 %.
  • 28 215 amérindiens, soit 0,7 %.
  • 426 959 asiatiques, soit 11,3 %.
  • 55 788 insulaires du Pacifique, soit 0,1 %.
  • 902 959 d'autres origines, soit 23,8 %.
  • 175 635 de deux origines ou plus, soit 4,6 %.
  • 1 838 822 hispaniques et latinos, soit 48,5 %.

La population de Los Angeles représente :

  • 140 pays différents.
  • 224 langues différentes.

La population se retrouve dans certains cas dans des quartiers typiques aux origines des personnes :

Religion[modifier | modifier le wikicode]

Selon une étude réalisée en 2014 par le Pew Research Center, le christianisme est la religion la plus pratiquée à Los Angeles (65 %)29,30. L’archidiocèse catholique romain de Los Angeles est le plus grand archidiocèse du pays31. Le cardinal Roger Mahony, en tant qu’archevêque, a supervisé la construction de la cathédrale Notre-Dame des Anges, qui a ouvert ses portes en septembre 2002 dans le centre-ville de Los Angeles pour la religion catholique.

La synagogue de Wilshire Boulevard est l’une des plus grandes synagogues de Los Angeles.

En 2011, la coutume autrefois commune, mais finalement caduque, de mener une procession et une messe en l’honneur de Nuestra Señora de los Ángeles, en commémoration de la fondation de la ville de Los Angeles en 1781, a été ravivée par la Fondation Queen of Angels et son fondateur Mark Albert, avec le soutien de l’archidiocèse de Los Angeles.

Avec 621 000 Juifs dans la région métropolitaine, la région a la deuxième plus grande population de Juifs aux États-Unis, après New York32. Beaucoup de Juifs de Los Angeles vivent maintenant dans le Westside et dans la vallée de San Fernando, bien que Boyle Heights ait eu une grande population juive avant la Seconde Guerre mondiale. De nombreuses variétés de judaïsme sont représentées dans la grande région de Los Angeles, y compris réformé, conservateur, orthodoxe et reconstructionniste. La Breed Street Shul à East Los Angeles, construite en 1923, était la plus grande synagogue dans ses premières décennies, mais elle n’est plus vraiment utilisé comme lieu de culte et devrait devenir un musée et un centre communautaire. Le Centre de la Kabbale est également présent dans la ville.

L’Église Foursquare a été fondée à Los Angeles par Aimee Semple McPherson en 1923. Pendant de nombreuses années, l’église s’est réunie au temple de l’Angélus, qui, lors de sa construction, était l’une des plus grandes églises du pays33.

Los Angeles a eu une tradition protestante riche et influente. Le premier service protestant à Los Angeles a été une réunion méthodiste tenue dans une maison privée en 1850 et la plus ancienne église protestante encore en activité, la Première église congrégationaliste de Los Angeles, a été fondée en 186734.

Le temple de Los Angeles en Californie, le deuxième plus grand temple géré par l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, se trouve sur Santa Monica Boulevard dans le quartier de Westwood à Los Angeles. Consacré en 1956, c’était le premier temple de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours construit en Californie et c’était le plus grand au monde une fois achevé35.

La région hollywoodienne de Los Angeles compte également plusieurs sièges sociaux, des églises et le Celebrity Centres de Scientologie36,37.

En raison de la grande population multiethnique de Los Angeles, une grande variété de religions sont pratiquées, y compris le bouddhisme, l’hindouisme, l’islam, le zoroastrisme, le sikhisme, le baháʼí, l'orthodoxes orientales avec la cathédrale Sainte-Sophie, le soufisme, le shintoïsme, le taoïsme, le confucianisme, la religion traditionnelle chinoise et d'autres encore. Les immigrants d’Asie, par exemple, ont formé un certain nombre de congrégations bouddhistes importantes, faisant de la ville le foyer de la plus grande variété de bouddhistes dans le monde. L’athéisme et d’autres croyances laïques sont également courants.

Sans-abris[modifier | modifier le wikicode]

Tentes pour sans-abri devant l’hôtel de ville de Los Angeles en 2021.

En janvier 2020, il y avait 41 290 sans-abri dans la ville de Los Angeles, soit environ 62 % de la population de sans-abri du comté de Los Angeles38. Il s’agit d’une augmentation de 14,2 % par rapport à l’année précédente39,40.

La forte augmentation du nombre de sans-abris est du au fait que les logements sont beaucoup trop chers et qu'économiquement, beaucoup d'habitants n'arrivent pas à subvenir à leurs besoins, mais aussi par la forte hausse de la toxicomanie.

Criminalité[modifier | modifier le wikicode]

En 1992, la ville de Los Angeles a enregistré 1 092 meurtres41. Los Angeles a connu une baisse importante de la criminalité dans les années 1990 et à la fin des années 2000 et a atteint son niveau le plus bas en 50 ans en 2009 avec 314 homicides. Selon la police, la baisse de la criminalité serait du au fait que les jeunes aujourd'hui, passent beaucoup plus de temps devant l'ordinateur ou les portables.

En 2015, il a été révélé que le LAPD ne signalait pas tous les crimes depuis huit ans, ce qui faisait apparaître le taux de criminalité dans la ville beaucoup plus bas qu’il ne l’est réellement42,43.

Les familles criminelles Dragna et Cohen ont dominé le crime organisé dans la ville pendant la prohibition44 et ont atteint leur apogée dans les années 1940 et 1950 avec la bataille de Sunset Strip, pour finalement perdre de leur importance progressivement, en raison de l'arrivée des gangs noirs et hispaniques à la fin des années 1960 et au début des années 197044.

Selon le département de police de Los Angeles, la ville abrite 45 000 membres de gangs, organisés en 450 gangs45. Parmi eux se trouvent les Crips et les Bloods, qui sont tous deux des gangs de rue afro-américains originaires de la région du sud de Los Angeles. Les gangs de rue latinos tels que les Sureños, un gang de rue américano-mexicain, et Mara Salvatrucha, qui compte principalement des membres d’origine salvadorienne, sont tous originaires de Los Angeles. Cela a conduit la ville à être appelée la « capitale des gangs de l’Amérique »46.

Urbanisme[modifier | modifier le wikicode]

L'agglomération de Los Angeles ne possède pas qu'un centre-ville mais plusieurs. Cette situation s'explique par l'histoire de la ville : les premiers citadins anglo-saxons ne souhaitant pas vivre avec les Hispaniques ont construit des quartiers périphériques qui se sont agrandis par la suite. L'étalement urbain de Los Angeles s'explique par la volonté de la population de vivre dans des maisons individuelles avec un jardin, proches de la nature. L'apparition de l'automobile et des autoroutes urbaines a également permis à la ville de grignoter la campagne rapidement.

Aujourd'hui, l'agglomération s'étend sur 100 km du nord au sud et autant d'est en ouest. Les embouteillages et la pollution atmosphérique sont de réels problèmes et la municipalité encourage le covoiturage. L'autre difficulté est la présence de ghettos ethniques repliés sur eux-mêmes et rongés par la violence.

Aujourd'hui, la municipalité cherche à faire renaître le quartier des affaires (downtown), qui, la nuit tombée, se vidait de sa population. L'objectif est d'implanter de nouvelles activités pour faire en sorte que le quartier soit un lieu de vie, de culture et de loisirs, qu'il devienne le principal centre de l'agglomération : des lofts ont été aménagés pour accueillir de nouveaux résidents, la bibliothèque centrale a été rénovée. De nouveaux bâtiments sont sortis de terre : le Walt Disney Concert Hall, le building de la MTA, la cathédrale Notre-Dame des Anges.

Économie[modifier | modifier le wikicode]

L’économie de Los Angeles est tirée par le commerce international, le divertissement (télévision, cinéma, jeux vidéo, enregistrement et production de musique), l’aérospatiale, la technologie, le pétrole, la mode, l’habillement et le tourisme. Les autres industries importantes comprennent la finance, les télécommunications, le droit, les soins de santé et les transports. Dans l’indice Global Financial Centres 2017, Los Angeles a été classée 19e centre financier le plus compétitif au monde et sixième plus compétitif aux États-Unis après New York, San Francisco, Chicago, Boston et Washington, D.C.47.

La ville s'enrichit grâce à 2 500 puits de pétrole. Ce pétrole est ensuite raffiné et transformé.

Le port combiné de Los Angeles-Port de Long Beach est le cinquième port le plus achalandé au monde.

Le secteur militaro-industriel enrichit également la ville. De nombreuses entreprises fabriquent et commercialisent des armes.

Le cinéma est un secteur économique florissant à Los Angeles : les films des studios d'Hollywood sont les plus rentables au monde. Les studios Warner, Universal ou Paramount gagnent des millions de dollars chaque année. Des cinq grands studios de cinéma, seul Paramount Pictures se trouve dans les limites de la ville de Los Angeles48.

Los Angeles est également une ville très visitée : le tourisme rapporte des milliards de dollars chaque année.

Enfin, le port de Los Angeles participe lui aussi à la richesse de la ville, car il fait circuler chaque année plus de 100 millions de tonnes de marchandises.

Downtown Los Angeles est le quartier spécifiques aux affaires.

Le Département de la réglementation du cannabis applique la législation sur le cannabis après la légalisation de la vente et de la distribution du cannabis en 201649. En date d’octobre 2019, plus de 300 entreprises de cannabis existantes (détaillants et leurs fournisseurs) ont obtenu l’autorisation d’exercer leurs activités dans ce qui est considéré comme le plus grand marché du pays50,51.

À partir de 2018, Los Angeles abrite plusieurs grosses entreprises : DreamWorks Animation, Hulu, SpaceX, Ubisoft Film & Television, The Walt Disney Company, Universal Pictures, Warner Bros. et Warner Music Group.

Politique[modifier | modifier le wikicode]

L'administration actuelle de Los Angeles a été adoptée par une charte le 8 juin 1999, suivi de plusieurs modifications au fils du temps52.

Los Angeles est administrée par un maire, élu pour 4 ans et renouvelable une seule fois. Il est assisté du conseil municipal de Los Angeles, ainsi que du procureur de la ville. Plus de 90 conseils de voisinage se rassemblent dans les différents quartiers ; leur rôle est faible, généralement simplement de servir de relais entre la population et le conseil municipal.

Il y a beaucoup d'alternance entre les maires démocrates et républicains, du fait que les élections ne sont pas partisanes en Californie, et que Los Angeles est une ville autant conservatrice que libérale. Néanmoins, il n'y a que des maires démocrates depuis 2001.

La ville compte de nombreux départements et agents nommés, dont le Los Angeles Police Department (LAPD)53, le Conseil des commissaires de police de Los Angeles54, le Los Angeles Fire Department (LAFD), l'Autorité du logement de la ville de Los Angeles (HACLA)55, le Département des Transports de Los Angeles (LADOT)56, et la Bibliothèque publique de Los Angeles (LAPL)57.

Education[modifier | modifier le wikicode]

Collèges et universités[modifier | modifier le wikicode]

Universités publiques[modifier | modifier le wikicode]

Nom Logo Photographie
Université d'État de Californie à Los Angeles ou CSULA
Lég. img
Lég. img
Université d'État de Californie à Northridge ou CSUN
Lég. img
Lég. img
Université de Californie à Los Angeles ou UCLA
Lég. img
Lég. img

Collèges privés[modifier | modifier le wikicode]

Quelques exemples de collèges privés :

Nom Logo Photographie
American Academy of Dramatic Arts
Lég. img
Lég. img
Emerson College
Lég. img
Université Loyola Marymount
Lég. img
Occidental College
Lég. img
Otis College of Art and Design
Lég. img
Université de Californie du Sud
Lég. img

Collèges communautaires[modifier | modifier le wikicode]

Nom Logo Photographie Nom Logo Photographie Nom Logo Photographie
East Los Angeles College ou ELAC
Lég. img
Los Angeles City College ou LACC
Lég. img
Lég. img
Los Angeles Harbor College ou LAHC
Lég. img
Los Angeles Mission College Los Angeles Pierce College
Lég. img
Los Angeles Valley College ou LAVC
Lég. img
Los Angeles Southwest College ou LASC
Lég. img
Los Angeles Trade–Technical College West Los Angeles College
Lég. img

École[modifier | modifier le wikicode]

Le Los Angeles Unified School District dessert presque toute la ville de Los Angeles, ainsi que plusieurs communautés environnantes, avec une population étudiante d’environ 800 000 élèves58.

Jumelages[modifier | modifier le wikicode]

La ville de Los Angeles est jumelée aux villes de :

Média[modifier | modifier le wikicode]

Le panneau Hollywood est un symbole important de l’industrie cinématographique américaine.

La région métropolitaine de Los Angeles est la deuxième plus grande zone de marché désignée de radiodiffusion aux États-Unis (après New York) avec 5 431 140 foyers (4,956 % des États-Unis), qui est desservie par une grande variété de stations de radio et de télévision locales AM et FM.

Le principal quotidien anglophone de la région est le Los Angeles Times59. La Opinión est le principal quotidien hispanophone de la ville. Le Korea Times est le principal quotidien en langue coréenne de la ville, tandis que The World Journal est le principal journal chinois de la ville et du comté. Le Los Angeles Sentinel est le principal hebdomadaire afro-américain de la ville, avec le plus grand lectorat afro-américain de l’ouest des États-Unis60.

L'ancien siège du LA Times.

Dans le cadre de l’industrie créative susmentionnée de la région, les quatre grands réseaux de télévision, ABC, CBS, FOX et NBC, ont tous des installations de production et des bureaux dans divers quartiers de Los Angeles. Les quatre principaux réseaux de télévision, ainsi que les grands réseaux hispanophones Telemundo et Univision, possèdent et exploitent également des stations qui desservent le marché de Los Angeles et servent de station phare de la côte ouest de chaque réseau.

Il existe également un certain nombre de petits journaux régionaux, d’hebdomadaires alternatifs et de magazines, notamment le Los Angeles Register, Los Angeles Community News (qui se concentre sur la couverture de la grande région de Los Angeles), Los Angeles Daily News (qui se concentre sur la vallée de San Fernando), L.A. Record (qui se concentre sur la scène musicale dans la région du Grand Los Angeles), le Los Angeles Daily Journal (journal de l’industrie juridique), The Hollywood Reporter et Variety (tous deux journaux de l’industrie du divertissement).

Culture[modifier | modifier le wikicode]

Le centre historique de la ville sur la Los Angeles Plaza, près de la Olvera Street.

Cinéma[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire : Hollywood.

Capitale mondiale du cinéma, Hollywood est un quartier de Los Angeles où se trouvent de nombreux studios de cinéma. C'est ici que son faits la majorité des films qui sortent au niveau mondial. Los Angeles est l'un des berceaux du cinéma : dès le début du XXe siècle, la ville est choisie comme lieu de tournage en raison de son climat ensoleillé (la Californie appartient à la Sun Belt), du prix des terrains et de la diversité des paysages environnants (plages, montagnes, désert). Le premier film y est tourné en 1908 puis vient rapidement l'ouverture des premiers studios. En 1929 est créée la cérémonie des Oscars qui récompense les meilleurs films de l'année.

C'est à Los Angeles qu'ont été créées les plus grandes œuvres cinématographiques du XXe siècle, que ce soit Les Temps modernes, de Charlie Chaplin, Chantons sous la pluie de Stanley Donen, ou encore Blanche-Neige de Walt Disney. Aujourd'hui Los Angeles est concurrencée par Mumbai pour la production de films, et, dans une moindre mesure par Paris ou encore New York.

Los Angeles est le site de l’USC School of Cinematic Arts qui est la plus ancienne école de cinéma aux États-Unis.

De nombreux lieux sont dédiés d'une façon ou d'une autre au septième art :

Arts de la scène[modifier | modifier le wikicode]

El Cabrillo, un monument historique national de style néo-espagnol.

La ville produit plus de 1 100 productions théâtrales annuelles et 21 vernissages chaque semaine61. Le Los Angeles Music Center est « l’un des trois plus grands centres des arts de la scène du pays », avec plus de 1,3 million de visiteurs par an62.

Le Walt Disney Concert Hall, pièce maîtresse du Music Center, abrite le prestigieux orchestre philharmonique de Los Angeles63. Des organisations notables telles que le Center Theatre Group, la Los Angeles Master Chorale et l’Opéra de Los Angeles sont également des compagnies résidentes du Music Center64,65,66. Le talent est cultivé localement dans des institutions de premier plan telles que l'école Colburn et l’USC Thornton School of Music, une école de musique dépendant de l'Université de Californie du Sud.

Musées et galeries[modifier | modifier le wikicode]

La Villa Getty est l’un des deux campus du J. Paul Getty Trust, aux côtés du Getty Center.

Il y a 841 musées et galeries d’art dans le comté de Los Angeles, ce qui en fait la ville des États-Unis ayant le plus de musées67. Certains des musées notables sont le Musée d'Art du comté de Los Angeles (le plus grand musée d’art de l’ouest des États-Unis68), le Getty Center (qui fait partie du J. Paul Getty Trust, l’institution artistique la plus riche du monde69), le Petersen Automotive Museum70, la bibliothèque Huntington71, le Musée d'histoire naturelle du comté de Los Angeles72, le USS Iowa (BB-61) (un navire-musée73), The Broad, qui abrite plus de 2 000 œuvres d’art contemporain74 et le Musée d'Art contemporain de Los Angeles75. Un nombre important de galeries d’art se trouvent sur Gallery Row.

Sports[modifier | modifier le wikicode]

Le Dodger Stadium, stade de baseball.

Bien qu'elle soit surtout connue pour le cinéma, Los Angeles est aussi une ville sportive. Elle compte de nombreuses équipes de sport professionnelles et universitaires, et a organisés plusieurs éditions des Jeux olympiques d'été.

Los Angeles et sa région métropolitaine abritent onze équipes sportives professionnelles de haut niveau, dont plusieurs jouent dans les communautés voisines mais utilisent Los Angeles dans leur nom.

D’autres équipes sportives notables incluent les Bruins de l'UCLA et les Trojans de l'USC dans la National Collegiate Athletic Association (NCAA), qui sont tous deux des équipes de Division I dans la Pacific-12 Conference, mais qui passeront bientôt à la Big Ten Conference76.

Los Angeles est la deuxième plus grande ville des États-Unis, mais n’a accueilli aucune équipe de la NFL entre 1995 et 2015. À une époque, la région de Los Angeles accueillait deux équipes de la NFL : les Rams et les Raiders. Les deux ont quitté la ville en 1995, les Rams déménageant à Saint-Louis et les Raiders retournant à leur domicile d’origine d’Oakland. Après 21 saisons à St. Louis, le 12 janvier 2016, la NFL a annoncé que les Rams retourneraient à Los Angeles pour la saison 2016 de la NFL avec ses matchs à domicile joués au Los Angeles Memorial Coliseum pendant quatre saisons77,78,79.

Los Angeles possède un certain nombre de sites sportifs, dont le Dodger Stadium, le Los Angeles Memorial Coliseum, le BMO Stadium et le Crypto.com Arena. Le Forum, le SoFi Stadium, le Dignity Health Sports Park, le Rose Bowl, l’Angel Stadium et le Honda Center se trouvent également dans des villes adjacentes de la région métropolitaine de Los Angeles.

Los Angeles a accueilli deux fois les Jeux olympiques d'été : en 1932 et en 1984, et accueillera les Jeux pour la troisième fois en 202880. Los Angeles sera la troisième ville après Londres (1908, 1948 et 2012) et Paris (1900, 1924 et 2024) à accueillir les Jeux Olympiques à trois reprises. Lorsque les dixièmes Jeux olympiques ont été organisés en 1932, l’ancienne 10e rue a été rebaptisée « Olympic Blvd ». Los Angeles a également accueilli les Sourdlympiques en 1985 et les Jeux olympiques spéciaux mondiaux d’été en 2015.

BMO Stadium, domicile du Los Angeles FC de la Major League Soccer.

Huit Super Bowls de la NFL ont également eu lieu dans la ville et ses environs - deux au Memorial Coliseum, cinq au Rose Bowl dans la banlieue de Pasadena et un dans la banlieue d’Inglewood. Le Rose Bowl accueille également un match annuel et très prestigieux de football universitaire de la NCAA.

Los Angeles a également accueilli huit matchs de la Coupe du monde de football de la FIFA au Rose Bowl en 1994, y compris la finale, où le Brésil a gagné. Le Rose Bowl a également accueilli quatre matchs de la Coupe du monde féminine en 1999, y compris la finale, où les États-Unis ont gagné contre la Chine. Los Angeles sera l’une des onze villes hôtes américaines de la Coupe du Monde de 2026 avec des matchs qui se dérouleront au SoFi Stadium.

Los Angeles est l’une des six villes nord-américaines à avoir remporté des championnats dans ses cinq ligues majeures (MLB, NFL, NHL, NBA et MLS), après avoir complété l’exploit avec le titre de la Coupe Stanley 2012 des Kings.

Équipes locales[modifier | modifier le wikicode]

Los Angeles compte de nombreuses équipes sportives, dont les principales sont :

Baseball (MLB)
Basketball (NBA)
Football (MLS)
Football américain (NFL)
Hockey sur glace (LNH)

Transports[modifier | modifier le wikicode]

Autoroutes[modifier | modifier le wikicode]

l'échangeur Judge Harry Pregerson, reliant la Century Freeway (I-105) et la Harbor Freeway (I-110) dans South Los Angeles.

La ville et le reste de la région métropolitaine de Los Angeles sont desservis par un vaste réseau d’autoroutes. Il s'agit des autoroutes les plus encombrées des États-Unis en 2019. Malgré la congestion dans la ville, le temps de trajet quotidien moyen à Los Angeles est plus court que dans d’autres grandes villes, y compris New York, Philadelphie et Chicago. Le temps de déplacement moyen de Los Angeles pour les trajets domicile-travail en 2006 était de 29,2 minutes, semblable à ceux de San Francisco et de Washington D.C..

Les principales autoroutes qui relient Los Angeles au reste du pays comprennent l’Interstate 5, qui traverse San Diego jusqu’à Tijuana au Mexique et traverse Sacramento, Portland et Seattle jusqu’à la frontière canado-américaine. L'Interstate 10, l’autoroute inter-États la plus méridionale d’un océan à l’autre aux États-Unis, allant à Jacksonville, en Floride.

La sécurité des autoroutes, pour verbaliser les infractions, dégager les voies encombrées, arrêter les criminels et sécuriser les scènes d'accidents est géré par la California Highway Patrol, c'est-à-dire la police des autoroutes de Californie.

Transports en commun[modifier | modifier le wikicode]

Le métro de Los Angeles est exploité par la LACMTA.
Union Station est desservie par Amtrak California, Metrolink et Metro Rail.

La Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority (LA County Metro) et d’autres agences régionales plus petites exploitent un vaste réseau de lignes de bus, ainsi que des lignes de métro et de métro léger dans le comté de Los Angeles.

Le système de métro de la ville est le neuvième plus fréquenté des États-Unis81. Le réseau ferroviaire comprend les lignes de métro B et D, ainsi que les lignes de train léger sur rail A, C, E et K. En 2016, la ligne E a été prolongée jusqu’à l’océan Pacifique à Santa Monica. À partir de 2022, le nombre total de stations de tram est de 99. La ville est également au centre du système de train de banlieue Metrolink, qui relie Los Angeles à tous les comtés voisins ainsi qu’à de nombreuses banlieues82.

Outre le service ferroviaire fourni par Metrolink et la Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority, Los Angeles est desservie par des trains de passagers interurbains d’Amtrak. La gare principale de la ville est Union Station juste au nord du centre-ville.

Aéroport[modifier | modifier le wikicode]

L’aéroport international de Los Angeles (LAX) est le 4e aéroport le plus fréquenté au monde.

Le principal aéroport international desservant Los Angeles est l’aéroport international de Los Angeles, plus connu sous le nom de LAX qui correspond à son code d’aéroport83. Il est situé dans le Westside de Los Angeles près du Sofi Stadium à Inglewood.

Ports maritimes[modifier | modifier le wikicode]

Le port de Los Angeles se trouve dans la baie de San Pedro du quartier de San Pedro, à environ 32 km au sud du centre-ville. Aussi appelé Los Angeles Harbour et WORLDPORT LA, le complexe portuaire occupe 30 km2 de terres et d’eau le long de la mer. Il jouxte le port de Long Beach84.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 et 1,1 (en) Settlement of Los Angeles, Los Angeles Almanac2 septembre 2018.
  2. (en) John Samuel Kenyon et Thomas Albert, A Pronouncing Dictionary of American English, Springfield, G. & C. Merriam, 1944.
  3. 3,0 et 3,1 (en) Steve Harvey, Devil of a time with City of Angels' name, Los Angeles Times, 26 juin 2011.
  4. (en) David Allen Stein, Los Angeles: A Noble Fight Nobly Lost, Names, 1953.
  5. (en) Chris Bowman, Smoke is Normal&nbsp ;– for 1800, The Sacramento Bee, 8 juillet 2008.
  6. (en) Gordon J. MacDonald, Environment : Evolution of a Concept.
  7. (en) William Bright, Fifteen Hundred California Place Names, Presse universitaire de Californie, 1998.
  8. (en) Ron Sullivan, Roots of native names, San Francisco Chronicle, 7 décembre 2002.
  9. (en) Charles Dwight Willard, The Herald's History of Los Angeles, Los Angeles, Kingsley-Barnes & Neuner, 1901.
  10. (en) Portola Expedition 1769 Diaries, Pacifica Historical Society, 7 janvier 2015.
  11. (en) Randy Leffingwell et Alastair Worden, California missions and presidios, Voyageur Press, 4 novembre 2005.
  12. (en) William D. Estrada, Los Angeles's Olvera Street, Arcadia Publishing, 2006.
  13. (en) Pio Pico, Afro Mexican Governor of Mexican California, African American Registry, 24 janvier 2017.
  14. (en) K. Jack Bauer, The Mexican War, 1846-1848, Presse universitaire du Nebraska, 1993.
  15. (en) Michael Braun, The economic impact of theme parks on regions, 4 novembre 2021.
  16. (en) Elizabeth Hinton, From the War on Poverty to the War on Crime : The Making of Mass Incarceration in America, Presse universitaire d'Harvard, 2016.
  17. (en) Katie Hafner et Matthew Lyon, Where Wizards Stay Up Late : The Origins Of The Internet, Simon and Schuster, 1er août 1999.
  18. (en) Elaine Woo, Rodney W. Rood, 88; Played Key Role in 1984 Olympics, Built Support for Metro Rail, Los Angeles Times, 30 juin 2004.
  19. (en) Walter C. Rucker, James N. Upton et Matthew W. Hughey, Encyclopedia of American race riots, Greenwood Publishing Group, 2007.
  20. (en) Stan Wilson, Riot anniversary tour surveys progress and economic challenges in Los Angeles, CNN, 25 avril 2012.
  21. (en) Kenneth Reich, Study Raises Northridge Quake Death Toll to 72, Los Angeles Times, 20 décembre 1995.
  22. (en) Rampart Scandal Timeline, Frontline, 1er octobre 2011.
  23. (en) Karen Bass elected mayor, becoming first woman to lead L.A., Los Angeles Times, 16 novembre 2022.
  24. (en) Julia Horowitz, Los Angeles will host 2028 Olympics, CNN, 1er août 2017.
  25. (en) Cities Which Have Hosted Multiple Summer Olympic Games, worldatlas.
  26. (en) George Oxford Miller, Landscaping with Native Plants of Southern California, Voyageur Press, 15 janvier 2008.
  27. (en) National Research Council (U.S.). Advisory Committee on Technology Innovation, Tropical legumes : resources for the future : report of an ad hoc panel of the Advisory Committee on Technology Innovation, Board on Science and Technology for International Development, Commission on International Relations, National Research Council, National Academies, 1979.
  28. (en) Earthquake Facts, United States Geological Survey.
  29. (en) Religious Landscape Study: Adults in the Los Angeles Metro Area, Pew Research Center, 2014.
  30. (en) America's Changing Religious Landscape, Pew Research Center, 12 mai 2015.
  31. (en) John Pomfret, Cardinal Puts Church in Fight for Immigration Rights, Washington Post, 2 avril 2006.
  32. (en) World Jewish Population, SimpleToRemember.com, 23 octobre 2011.
  33. (en) Edith Waldvogel Blumhofer, Aimee Semple McPherson : everybody's sister, Wm. B. Eerdmans Publishing, États-Unis, 1993.
  34. (en) Clifton L. Holland, n Overview of Religion in Los Angeles from 1850 to 1930.
  35. (en) LDS Los Angeles California Temple, Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, 23 octobre 2011.
  36. (en) [http://www.scientology.cc/en_US/index.html Church of Scientology Celebrity Centre International, Eglise Celebrity Centres de Scientologie, 17 juin 2018.
  37. (en) Daniel Miller, Scientology's Hollywood Real Estate Empire, The Hollywood Reporter, 21 juillet 2011.
  38. (en) 4558 – 2020 Greater Los Angeles Homeless Count Presentation, LAHSA, 6 juillet 2020.
  39. (en) Jill Cowan, What Los Angeles's Homeless Count Results Tell Us , The New York Times, 12 juin 2020.
  40. (en) Jill Cowan, Homeless Populations Are Surging in Los Angeles. Here's Why., The New York Times, 5 juin June 2019.
  41. (en) LA riots : 20 years later, a facelift for the police but scars for South Central, The Guardian, 26 avril 2012.
  42. (en) Los Angeles Police Underreported Crime Stats for 8 Years, Time, 15 octobre 2015.
  43. (en) LAPD captain accuses department of twisting crime statistics to make city seem safer, Los Angeles Times, 6 novembre 2017.
  44. 44,0 et 44,1 (en) Peter DeVico, The Mafia Made Easy : The Anatomy and Culture of La Cosa Nostra, Tate Publishing, 2007.
  45. (en) Gangs, Los Angeles Police Department, 13 avril 2010.
  46. (en) Jill Serjeant, Police target 11 worst Los Angeles street gangs, Reuters , 8 février 2007.
  47. (en) The Global Financial Centres Index 21, Long Finance, mars 2017.
  48. (en) Anthony Slide, The New Historical Dictionary of the American Film Industry, Routledge, 25 février 2014.
  49. (en) James Queally, Dozens of unlicensed cannabis dispensaries raided in L.A. this week, Los Angeles Times, 13 décembre 2019.
  50. (en) Steve Chiotakis, Navigating LA's cannabis industry with the city's pot czar, KCRW, 1er octobre 2019.
  51. (en) Emily Alpert Reyes, L.A. should suspend vetting applications for pot shops amid concerns, Wesson urges, Los Angeles Times, 29 octobre 2019.
  52. (en) Los Angeles, California Code Resources, American Legal Publishing.
  53. (en) Site officiel du Los Angeles Police Department.
  54. (en) Conseil des commissaires de police de Los Angeles, Los Angeles Police Department.
  55. (en) Site officiel de l'autorité du logement de la ville de Los Angeles.
  56. (en) Site officiel du Département des Transports de Los Angeles.
  57. (en) Site officiel de la Bibliothèque publique de Los Angeles.
  58. (en) US Census, District information, Bureau du recensement des Etats-Unis.
  59. (en) About the Los Angeles Times, Los Angeles Times.
  60. (en) About Us: Los Angeles Sentinel, Los Angeles Sentinel.
  61. (en) Only In LA: Tapping L.A. Innovation, Université de Californie du Sud, 14 octobre 2011.
  62. (en) Explore the Center, Los Angeles Music Center, 5 octobre 2011.
  63. (en) About Walt Disney Concert Hall, orchestre philharmonique de Los Angeles, 25 juillet 2022.
  64. (en) LA Opera – Los Angeles, Opéra de Los Angeles, 25 juillet 2022.
  65. (en) Our History – Center Theatre Group, Center Theatre Group, 25 juillet 2022.
  66. (en) Site officiel du Los Angeles Master Chorale, 25 juillet 2022.
  67. (en) The Los Angeles Region, Université Loyola Marymount, 5 mai 2008.
  68. (en) Overview, Musée d'Art du comté de Los Angeles, 20 octobre 2011.
  69. (en) Mike Boehm, Getty slashes operating budget after severe investment losses, Los Angeles Times, 16 mars 2009.
  70. (en) Welcome to the Petersen Automotive Museum, Petersen Automotive Museum.
  71. (en) About the Huntington, Bibliothèque Huntington.
  72. (en) Site officiel du Musée d'histoire naturelle du comté de Los Angeles.
  73. (en) Site officiel du Battleship USS Iowa, Pacific Battleship.
  74. (en) Modern Architecture in Los Angeles, site de Brian Petruzzelli, 8 novembre 2022.
  75. (en) Welcome to the Museum of Contemporary Art, Musée d'Art contemporain de Los Angeles
  76. (en) Pete Thamel, USC, UCLA moving from Pac-12 to Big Ten in 2024, ESPN, 30 juin 2022.
  77. (en) Dan Hanzus, Rams to relocate to L.A.; Chargers first option to join, National Football League, 12 janvier 2016.
  78. (en) Rams to Return to Los Angeles, Les Rams de Saint-Louis, 12 janvier 2016.
  79. (en) Mark Maske, NFL returns to Los Angeles : Owners approve move by Rams ; Chargers with option to join, The Washington Post, 12 janvier 2016.
  80. (en) Adam Nagourney et jeré Longman, Los Angeles Makes Deal to Host the 2028 Summer Olympics, The New York Times, 31 juillet 2017.
  81. (en) Public Transit Ridership Report, Association des transports publics américain, 2011.
  82. (en) Welcome to Metrolink, site officiel de Metrolink.
  83. (en) Site officiel de l’aéroport international de Los Angeles.
  84. (en) Site officiel du Port de Los Angeles.

Liens internes[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • (en) Janet L. Abu-Lughod, New York, Chicago, Los Angeles: America's global cities, presse universitaire du Minnesota, 1999.
  • (en) Melvin G. Holli et Peter d'A. Jones, Biographical Dictionary of American Mayors, 1820-1980, Greenwood Press, 1981.
  • (en) Carey McWilliams Southern California : An Island on the Land, Peregrine Smith, 2009.
  • (en) David Rieff, Los Angeles : Capital of the Third World, Touchstone, 1992.
  • (en) Peter Theroux, Translating LA : A Tour of the Rainbow City, Norton, 1994.

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Autres projets[modifier | modifier le wikicode]

Images sur Los Angeles Vikidia possède une catégorie d’images sur Los Angeles.
Le centre de Los Angeles.
Article mis en lumière la semaine du 18 décembre 2023.
Portail de la Californie —  Tous les articles concernant la Californie.