Livre d'or
Livre d'or

Supers articlesarticles à enrichir
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Erevan

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Erevan
Vue du mont Ararat depuis la ville d'Erevan.
Vue du mont Ararat depuis la ville d'Erevan.
Administration
Blason d'Erevan.
Blason d'Erevan.
Nom local (hy) Երևան
Statut Ville
Pays Arménie Arménie
Maire Tigran Avinian
Site Web (hy) https://www.yerevan.am/hy/
Démographie
Population 1 091 700 hab. (en 2021)
Gentilé Erevanais, Erevanaise
Tourisme
Site(s) touristique(s) Mémorial du génocide arménien
Monument des Cascades
Musée d'Histoire d'Arménie
voir modèle • modifier

Erevan est la capitale et la plus grande ville de l'Arménie. Ses habitants sont les Erevanais et Erevanaises.

Fondée en 782 av. J.-C., elle est l'une des plus vieilles villes au monde. Vestige de la civilisation urartéenne1, Erevan est l'objet de nombreuses invasions par les Arabes et les Turcs, avant de subir le génocide arménien par ces derniers au début du XXe siècle. Elle devient la capitale de l'Arménie en 1920, au moment de l'intégration du pays à l'Union soviétique, et connaît une forte croissance économique avec le développement de l'industrie. Elle reste la capitale lors de l'indépendance de l'Arménie, en 19912.

Elle est le siège des institutions politiques d'Arménie, et le centre culturel et artistique le plus important.

Avec 1 091 700 habitants en 20213, l'agglomération d'Erevan regroupe près de 40 % de la population arménienne. Le principal symbole d'Erevan est le mont Ararat, visible depuis toute la ville. Il est représenté sur les armoiries de la ville avec un lion couronné.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

La ville d'Erevan est fondée en 782 av. J.-C. sous le nom de Erebouni par le roi Argishti Ier4, pour servir de rempart contre les invasions du Caucase du Nord. Centre politique et militaire des Urartous et dans la région, elle sert de lieu de lancement d'offensives et voit la fondation de monuments imposants5. Elle devient, dès son édification, un emplacement stratégique qui subit de nombreuses attaques depuis la Perse et le Moyen-Orient. Devenant brièvement une partie des Mèdes perses, elle bascule ensuite sous le contrôle de l'Empire achéménide qui en fit un important lieu d'échanges commerciaux4. Elle est plus tard conquise par les troupes d'Alexandre le Grand (vers le IVe siècle av. J.-C.), qui l'agrandissent6. L'histoire de la ville est ensuite peu connue jusqu'à la fin de l'Antiquité, à l'exception d'un incendie orchestré en 590 av. J.-C. par les Mèdes et les Scythes. Lors de l'invasion arabe (VIIe siècle), Erebouti abritera une forte communauté chrétienne en raison de l'échec des Arabes de convertir massivement la population. Les siècles suivants seront marqués par de nombreuses invasions (respectivement provenant des Mongols et des Turcs) et plusieurs périodes d'autonomie, entre 850 et 920 puis de 1201 jusqu'à 12257.

Au XIVe siècle, l'administration turque captura un grand nombre d'habitants de la région d'Erevan et impose de lourds impôts à la population restante, provoquant un dépeuplement considérable. De nombreux habitants sont également réduits en esclavage4. Le XVe siècle est marqué par les luttes entre la Perse et la Turquie pour le contrôle de l'Arménie, et des déportations en masse assurent la domination de la ville par des peuples musulmans (Perses, Kurdes, Turcs...). En juin 1679, la ville est gravement touchée par un séisme qui provoque la mort de plus de 1 000 personnes et entraîne la destruction de monuments historiques8. La région est annexée par la Russie en 1828, dans le cadre du traité de Turkmantchaï qui marqua la fin de l'influence persane dans le Caucase. Cette période s'accompagne de la réinstallation d'une partie de la population d'origine arménienne à Erevan, ainsi que par une modernisation avec l'installation de monuments de style européen et d'une route d'approvisionnement à travers tout le Caucase.

Période moderne[modifier | modifier le wikicode]

En 1918, en pleine révolution d'Octobre, les dirigeants caucasiens s'unirent en formant une fédération, mais cette dernière est rapidement attaquée par les Ottomans. En mai 1918, la résistance arménienne lors de la bataille de Sardarapat permet d'empêcher la prise d'Erevan par l'armée ottomane, et entraîne la proclamation de la république démocratique d'Arménie. Erevan devient brièvement la capitale du nouvel État, avant d'être envahie par l'Armée rouge en 1920. Annexée à la nouvelle Union soviétique, la ville subit une transformation avec le développement de l'industrie et la démolition des bâtiments historiques et leur remplacement par des monuments modernes4.

Dans le contexte de la dissolution de l'URSS, à la fin des années 1980, Erevan reste la capitale de l'Arménie lors de la proclamation de son indépendance en 1991. Elle subit une nouvelle modernisation à partir des anneés 2000, avec la construction de nouvelles routes et avenues de style moderne4.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Erevan se situe au centre de l'Arménie, sur la rivière Hrazdan qui marque une partie de la frontière avec la Turquie. En son centre se trouve un terrain montagneux de près de 900 mètres, dominé par le mont Ararat, et les environs sont dominés par des collines.

Une des caractéristiques géographiques de la capitale arménienne est d'avoir certains quartiers situés en plaine, d'autres sur des collines, en bord de falaise ou même en montagne, à plus de 1 300 mètres.

Erevan possède un climat continental, du fait que la ville est placée dans une plaine entourée de montagnes. Les hivers sont rudes partout (chutes de neige et gelées courantes) et les étés souvent très chauds (il peut faire jusqu'à 35 °C, voire 40 °C dans la plaine de l'Ararat). Les rares précipitations (318 mm/an) sont souvent dues à de violents orages d'été.

L'Arménie est située dans une zone à fort risque sismique. Elle est en effet à la limite de la plaque arabique et de la plaque eurasienne. Erevan a déjà subi plusieurs séismes conséquents par le passé.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

Le monument le plus important symboliquement est le mémorial du génocide arménien (appelé localement Tsitsernakapert, du nom de la colline surplombant la ville sur lequel il se situe). Perpétuant la mémoire des victimes des massacres organisés par l'Empire ottoman pendant la Première Guerre mondiale, sa construction a débuté en 1966 et s'est achevée en 1968.

Erevan comporte plusieurs musées, dont les plus notables sont le monument des Cascades et le musée d'Histoire d'Arménie. Le premier, composé de quatre étages, expose des œuvres d'artistes contemporains nationaux et étrangers, et le second comprend une collection de plus de 400 000 œuvres retraçant l'histoire de la région9.

Politique[modifier | modifier le wikicode]

Les 12 districts d'Erevan

Avant 2010, le maire d'Erevan était nommé pour deux ans par le président de la République ; depuis cette date, ce sont les habitants de la capitale qui élisent leur représentant officiel. La ville est découpée en douze districts, et possède sa propre assemblée législative composée de 65 membres10. Le maire est assisté par les maires de district.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Arménie - Erevan - La Ville Rose Arménienne, aux portes de la Russie | Le Magazine du Voyage Autrement (le-voyage-autrement.com)
  2. (en) Yerevan | Armenia, Map, & Facts | Britannica
  3. (en) Yerevan (City, Armenia) - Population Statistics, Charts, Map and Location (citypopulation.de)
  4. 4,0 4,1 4,2 4,3 et 4,4 (en) Yerevan | Armenia tour (armenia-tour.am)
  5. (en) EREVAN – Encyclopaedia Iranica (iranicaonline.org)
  6. Erebouni - Encyclopédie de l'Histoire du Monde (worldhistory.org)
  7. Erevan et son histoire - Découvre l'Arménie (decouvrearmenie.fr)
  8. (en) What Really Happened With That Huge Earthquake In Armenia? (grunge.com)
  9. Les 8 choses incontournables à faire à Erevan (generationvoyage.fr)
  10. La campagne électorale pour la mairie d’Erevan démarre - Nouvelles d'Arménie en Ligne (armenews.com)
Portail de l'Asie —  Tous les articles concernant l'Asie.
Paris vue d'ensemble tour Eiffel.jpg Portail des capitales —  Tous les articles concernant les capitales du monde.

40° 09′ 33″ N 44° 30′ 33″ E / 40.1593, 44.5091