Livre d'or
Livre d'or

Gazettearticles à enrichir
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Playa del Rey

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Vue de Playa del Rey depuis une des collines longeant la plage.

Playa del Rey signifiant en français « Plage du Roi » est une station balnéaire située dans la baie de Santa Monica de la région de Los Angeles, en Californie (États-Unis). En 2018, la station balnéaire comptait 16 230 habitants.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Vue sur Playa del Rey.

La partie inférieure de Playa del Rey était à l’origine des terres humides et des dunes de sable, permettant de contrer les inondations ainsi qu'avec des digues faites de terre, de rochers et de béton favorisant à la fois l’écoulement des marées par beau temps et l’écoulement de l’eau douce dans l’océan par temps de pluie.

Les zones humides ont été habitées par les Tongvas venus il y a entre trois et cinq mille ans. La région était un importante lieu de pêche aux mollusques et aux crustacés1,2.

Play del Rey en 1902.

« Palisades del Rey » était le nom original du projet de développement concernant le quartier de 1921 donné par l'entreprise Dickinson & Gillespie Co., qui deviendra plus tard Playa del Rey. La société a annoncé que cette zone de dunes de sable était la dernière portion de terre côtière de la ville de Los Angeles à être développée. Toutes les maisons de cette région ont été construites sur mesure, dont beaucoup étaient des maisons de plage appartenant à des acteurs et à des producteurs d’Hollywood.

La construction à Playa del Rey a explosé en 1928 avec le développement du quartier de Del Rey Hills dans la partie orientale de la station et suite au déménagement de l’Université Loyola (maintenant connu sous le nom d'université Loyola Marymount).

Vue sur Playe del Rey en 1908 montrant la jetée et un hôtel.

Entre 1966 et 1975, dans la partie sud de Playa del Rey, les maisons qui s’y trouvaient ont été déplacées ou démolies pour faciliter l’expansion de l’aéroport international de Los Angeles (ou LAX) et pour répondre aux préoccupations concernant le bruit dû à l’augmentation du trafic aérien. Le bruit des avions conduisait à des nuisances, ayant pour conséquence de faire partir les habitants pour ne plus vivre en dessous des couloirs aériens, marquant le passage des avions. Cette situation a conduit la ville de Los Angeles a condamné la partie sud de Playa del Rey et a acheté toutes les maisons qui s'y trouvaient3. Aujourd’hui, on ne peut voir que des clôtures de fils barbelés protégeant les terrains vides et les vieilles rues où se trouvaient autrefois des maisons et la ville a décidé de détruire les rues pour laisser la faune sauvage s'y installer4.

Entre les années 1950 et 1960, Playa del Rey était connue comme un grand site pour la pratique du surf, mais en raison des nombreuses jetées rocheuses qui ont été construites pour empêcher l’érosion des plages, les vagues nécessaire au surf ont pour la plupart disparu. La plage à l’extrémité nord de Playa del Rey est encore connue sous le nom de Toes Over Beach, Toes Beach, ou tout simplement Toes par les passionnés de surf, un nom qui provient de la pratique même du surf. La plupart des surfeurs affluent maintenant au sud de Dockweiler Beach à El Porto ou au nord de Marina del Rey à Venice Beach.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Vue de Playa del Rey, sur la zone inhabitée et occupée par l'aéroport international de Los Angeles (LAX).
Vue d'une maison sur l'aéroport international de Los Angeles (LAX).

Son emplacement au nord de l’aéroport international de Los Angeles expose certains résidents à la pollution atmosphérique et sonore générée par l'activité aérienne. Au fil des ans, les agrandissements de l’aéroport ont forcé plus d’un millier de résidents à déménager et des centaines de maisons à être démolies5.

La station balnéaire est bordée par l’océan Pacifique à l’ouest, Marina del Rey et Ballona Creek6 au nord, les zones humides de Ballona et Playa Vista au nord-est, Westchester à l’est, et l’aéroport international de Los Angeles et El Segundo au sud.

La ville de Los Angeles a trois petits parcs à Playa del Rey : Del Rey Lagoon Park, Titmouse Park et Vista Del Mar Park7.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. (en) History of Ballona Wetlands, Friends of Ballona Wetlands.
  2. (en) Village at Playa Vista: Volume III, Ville de Los Angeles, 2009.
  3. (en) The Argonaut : Top Stories, Marina del Rey Argonaut.
  4. (en) Rudolf H. T. Mattoni, The Endangered El Segundo Blue Butterfly, The Journal of Research on the Lepidoptera, Volume 29, 1990.
  5. (en) Los Angeles Ghost Town : At the Hands of LAX, ASCJ Web, 29 avril 2013.
  6. (en) A Short History, site de Ballona Creek.
  7. (en) Bob Pool, To some, this park's name is for the birds, Los Angeles Times, 29 avril 2008.

Liens internes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Californie —  Tous les articles concernant la Californie.