Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

San Francisco

« San Francisco » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

San Francisco est une grande ville située sur la côte ouest des États-Unis d'Amérique, dans l'État de la Californie. Elle est connue pour sa baie et ses collines, pour son pont suspendu rouge et pour son ancienne prison (Alcatraz).

Peuplée de 850 000 habitants (aire urbaine (wp) : 8,6 millions d'habitants), c'est la 13e ville des États-Unis.

Panorama, vu des collines de Twin Peaks (280 m).

La porte de l'Or[modifier | modifier le wikicode]

San Francisco en 1860, vu des mêmes collines.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

San Francisco se trouve entre l'océan Pacifique, à l'ouest, et la plaine centrale de Californie, à l'est. Elle est à quelques centaines de kilomètres des montagnes de la Sierra Nevada, littéralement au bout d'une péninsule qui ferme une baie : la baie de San Francisco. Un ensemble de plusieurs ponts, dont le célèbre Golden Gate Bridge, relie les rives.

Ce qui fait le charme de cette ville, ce sont ses collines et son climat : les étés sont relativement secs et frais à cause du brouillard ; les hivers sont plutôt doux. Ses grandes plages sont un paradis des surfers.

Elle se trouve près de la faille de San Andreas, ce qui explique la fréquence des tremblements de terre dans la région. Les deux principaux eurent lieu en 1906 et 1989 (7,1 sur l'échelle ouverte de Richter). Aujourd'hui, les bâtiments sont construits pour résister aux séismes, y compris les gratte-ciel du centre ville. Les habitants vivent dans la crainte d'un nouveau tremblement de terre de grande amplitude, qu'ils appellent le Big One, ce qui signifie le « grand tremblement ».

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le chinatown de San Francisco

Les premiers habitants connus de la baie de San Francisco sont des Amérindiens. Ils ont laissé peu de traces de leur occupation et ont rapidement été anéantis par les maladies européennes et les massacres.

Les conquistadors espagnols arrivent en Californie aux XVIe et XVIIe siècles. Ils explorent la région et construisent des forts et des églises. Ils donnent leur nom à la ville : San Francisco veut dire « Saint-François » en espagnol. Un village commence à apparaître seulement au XIXe siècle dans un lieu appelé Yerba Buena, la « bonne herbe », car le site était couvert de menthe.

San Francisco ne se développe vraiment qu'avec la Ruée vers l'or de 1848-1849. L'annonce de la découverte de mines d'or dans la région provoque l'arrivée de milliers d'aventuriers et de pionniers. Ils quittent l'Est des États-Unis et viennent même de l'étranger pour y faire fortune. La forte croissance de la population est favorisée par la première liaison transcontinentale par chemin de fer : à partir de 1869, il devient possible d'aller de la côte est à la côte ouest en train.

San Francisco est une véritable ville-champignon : les forêts de pins et de séquoias sont exploitées pour la construction des maisons et des galeries de mines. On découvre de nouvelles mines, cette fois-ci d'argent, dans les montagnes de la Sierra Nevada. En 1847, un certain Levi Strauss s'installe à San Francisco et crée les premiers jeans, qui remportent un grand succès auprès des prospecteurs et des chercheurs d'or : les pantalons de cette firme sont toujours vendus aujourd'hui. Des milliers de Chinois traversent l'océan Pacifique pour profiter des richesses de la ville : ils forment peu à peu le quartier chinois, Chinatown.

En 1906, San Francisco est détruit par un gigantesque incendie, déclenché à la suite d'un séisme majeur. Il fallut trois jours pour l'éteindre. Mais la ville se releva rapidement et continua à s'étendre.

San Francisco en ruines, six semaines après le tremblement de terre du 18 avril 1906. Photo prise à l'aide d'un cerf-volant, d'une altitude de 300 à 400 mètres.

Après la Seconde Guerre mondiale, une conférence de la paix se réunit à San Francisco pour fonder l'Organisation des Nations unies (ONU). Avec l'apparition de l'informatique et des nouvelles technologies, la Silicon Valley, au sud de la ville, en donne aujourd'hui une image dynamique et moderne.

Patrimoine[modifier | modifier le wikicode]

Le Golden Gate Bridge de San Francisco

Le Golden Gate Bridge[modifier | modifier le wikicode]

Son nom signifie « pont de la porte d'Or » : il est le symbole de la ville. Achevé en 1937, il est resté jusqu'en 1964 le pont suspendu le plus long du monde. Sa longueur totale est de 2 789 m. La hauteur des pylônes est de 230 m au-dessus du niveau de l'eau. Lorsqu'on se promène sur le pont, on se trouve à 67 m au-dessus du détroit du Golden Gate. Sa largeur offre six voies de circulation aux 130 000 véhicules qui le prennent chaque jour. Si l'on mettait bout à bout tous les câbles qui tiennent la structure, on obtiendrait un total de 129 000 km, soit trois fois le tour de la Terre.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Golden Gate Bridge.

Les Cable Cars[modifier | modifier le wikicode]

Les Cable Cars sont des tramways tractés par un gigantesque câble en boucle : ce sont donc des funiculaires. Le réseau de Cable Cars a été réalisé en 1873. Il a été plusieurs fois rénové et fonctionne encore de nos jours, fournissant à la ville une de ses caractéristiques touristiques. Il est capable de gravir les nombreuses collines de San Francisco.

Alcatraz[modifier | modifier le wikicode]

Alcatraz est une île où fut construite une prison qui accueillit, entre autres, le célèbre malfrat Al Capone. On disait que personne ne pouvait s'évader de cet endroit. Pourtant cinq prisonniers ont réussi à s'échapper : ils se sont probablement noyés dans le Golden Gate, emportés par les courants violents. Aujourd'hui, la prison est fermée.

Fisherman's Wharf[modifier | modifier le wikicode]

Au XIXe siècle, Fisherman's Wharf était la porte de l'immigration et le port de pêche de la ville. La pêche fournit alors suffisamment de nourriture pour la population croissante de la ville. Le quartier s'est agrandi en gagnant sur la mer. Il accueillait aussi des conserveries, des entrepôts et des briqueteries. Aujourd'hui, les quartiers nord de San Francisco sont dédiés aux activités maritimes : on y trouve un musée avec de vieux bateaux, un aquarium et les points de départ pour l'île d'Alcatraz. Ils attirent les promeneurs du dimanche et les touristes.

Les parcs et les jardins[modifier | modifier le wikicode]

Les maisons en bois de San Francisco

San Francisco offre une multitude d'espaces verts qui rendent la ville très agréable aux beaux jours. Le plus grand est le Golden Gate Park. C'est un peu l'équivalent du Central Park de New York, mais en plus grand. Il a été aménagé sur un site sableux à la fin du XIXe siècle. Les activités sont nombreuses : musées, aquarium, bateau sur les lacs, stade, concerts...

Les maisons victoriennes[modifier | modifier le wikicode]

Construites grâce au bois des séquoias, ces vieilles maisons ont résisté aux tremblements de terre et aux incendies ; elles sont extrêmement décorées. À l'époque, elles offraient tout le confort moderne : chauffage central, électricité, eau courante. Leurs dimensions sont standardisées : 8 m pour la façade et 30 m pour la profondeur. Elles comportent plusieurs étages et des oriels (bow windows en anglais).

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Californie —  Tous les articles concernant la Californie.

37° 46′ 00″ N 122° 26′ 00″ W / 37.766667, -122.433333

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page San Francisco de Wikipédia.
Article mis en lumière la semaine du 27 janvier 2007.