Téhéran

« Téhéran » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Téhéran
Photo aérienne d'une ville globalement basse avec une très haute tour au centre et une montagne massive à l'arrière.
Téhéran, au pied des monts Elbourz
Administration
Nom local (fa) تهران (Tehrān)
Pays Iran Iran
Province Téhéran
Site Web www.tehran.ir
Localisation
Coordonnées 35° 40′ 29″ Nord
51° 25′ 20″ Est
altitude : de 1 100 à 1 980 m Cartes, vues aériennes et satellitaires
Superficie 686 km2
Démographie
Population 8 846 782 hab. (en 2015)
Densité 12 896 hab./km2
voir modèle • modifier

Téhéran est la capitale et la plus grande ville de l'Iran : sa population atteint les 9 millions d'habitants et son agglomération en compte 15.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Téhéran est située au pied des monts Alborz (ou Elbourz, à ne pas confondre avec l'Elbrouz, le sommet le plus haut du Caucase), un massif montagneux qui sépare la ville de la mer Caspienne. Elle a une superficie de 686 km². La ville est à une altitude de 1 100 m au sud et 1 700 au nord.

La métropole de Téhéran, dont la superficie a beaucoup augmenté au cours de la seconde moitié du XXe siècle s'étend maintenant sur plusieurs départements de la province de Téhéran. La municipalité de Téhéran est divisée en 22 arrondissements.

Téhéran et sa région

Climat[modifier | modifier le wikicode]

La situation de Téhéran, entre montagnes et bassin désertique, a une grande influence sur le climat de la ville. Le climat des montagnes est plutôt frais et semi-humide, alors que le sud de la ville, presque en contact direct avec le désert du Dasht-e Kavir, sont chaudes et sèches.

De manière générale, le climat de Téhéran est classé comme climat semi-aride froid. Le régime de précipitations est typique d'un climat méditerranéen : la période juin-septembre est beaucoup plus sèche que le reste de l'année, avec seulement quelques mm de pluie par mois (quelques dizaines de mm pour la plupart des autres mois). Les étés sont longs, chauds ou très chauds mais avec une atmosphère sèche (hygrométrie faible), ce qui rend la chaleur plus supportable. Les hivers sont frais ou froids (gel fréquent), avec une vingtaine de jours de neige en moyenne.

Relevé météorologique
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −2,7 0 3,8 9,8 14,4 18,8 22,2 21,6 17,7 11,6 6,1 0,5 10,2
Température maximale moyenne (°C) 7,2 10 15 21,6 27,7 33,6 37,2 36,1 32,2 24,4 17,2 10,5 22,7
Record de froid (°C) −20,5 −15,5 −8,8 −2,2 2,7 7,7 13,8 11,1 7,7 3,3 −7,2 −12,2 −20,5
Record de chaleur (°C) 18,3 22,7 29,4 32,7 37,2 41,6 42,7 42,7 38,8 33,8 28,8 20 42,7
Nombre de jours avec gel 20,5 15,6 5,1 0,1 0 0 0 0 0 0 2,7 15,5 59,5
Précipitations (mm) 45 38 45 35 12 2 2 2 2 7 20 30 240
Nombre de jours avec précipitations 3,7 3,2 3,6 3 1,2 0,3 0,3 0,3 0,3 0,8 1,7 2,6 21
Source : Météo France et Climate zone
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
7,2
−2,7
45
 
 
 
10
0
38
 
 
 
15
3,8
45
 
 
 
21,6
9,8
35
 
 
 
27,7
14,4
12
 
 
 
33,6
18,8
2
 
 
 
37,2
22,2
2
 
 
 
36,1
21,6
2
 
 
 
32,2
17,7
2
 
 
 
24,4
11,6
7
 
 
 
17,2
6,1
20
 
 
 
10,5
0,5
30
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

La ville de Téhéran a un long passé historique : elle fut fondée au Néolithique, pendant la Préhistoire, à quelques kilomètres de l'autre grande ville historique de Ray. Les historiens ne savent pas précisément ce qui s'y est passé durant cette période ; on sait seulement que les lieux étaient propices à la détente des voyageurs venus des déserts.

À partir du XIIIe siècle, des ouvrages traitent de cette ville : tous citent Téhéran comme une ville commerciale. La ville était très dangereuse à cette époque : la guerre civile y régnait en permanence, entre les différents quartiers. La ville était alors peu stable et très divisée. Par sa modernité, elle était attractive, car elle disposait de nombreux canaux d'irrigation. Beaucoup d'habitants vinrent de Ray, ville qui se trouva désertée.

Bien plus tard, en 1786, des changements ont lieu au gouvernement, notamment celui de la dynastie : la ville est transformée en capitale de l'Iran.

De nos jours, Téhéran est devenue une grosse métropole, avec des banlieues et une importante activité commerciale.

Patrimoine[modifier | modifier le wikicode]

Avenue Vali-ye Asr

L'Avenue Vali-ye Asr[modifier | modifier le wikicode]

L'avenue Vali-ye Asr est une des plus avenues les plus longues du monde : elle mesure 18 kilomètres, entre la gare de Téhéran et la place Tajrish, à 1 600 m d'altitude, au nord de la ville. Elle rassemble des promenades ombragées et toutes sortes de lieux de restauration : on peut y déguster le traditionnel Kaleh Pācheh (une tête de mouton cuite à la braise), mais aussi des brochettes de viande avec du riz. C'est aussi un lieu de promenade pour toutes les familles et tous les âges.

Les platanes sont arrosés par des canaux descendant du massif de l'Elbourz (Alborz).

Palais du Golestan[modifier | modifier le wikicode]

Le palais du Golestan (persan کاخ گلستان « palais du jardin des fleurs ») est l'ancien palais royal de la dynastie Qajar (Kadjar), reconstruit en 1865 sur l'emplacement d'autres palais plus anciens pouvant remonter au XVIe siècle.

Religions[modifier | modifier le wikicode]

La population de Téhéran est musulmane à plus de 90 %, comme dans le reste de l'Iran, mais la capitale abrite aussi des zoroastriens (voir : Zoroastriens en Iran (wp)), des juifs et des assyro-chaldéens (cultes chrétiens d'Orient, voir : Araméens (wp)).

Politique[modifier | modifier le wikicode]

En tant que capitale du pays, Téhéran accueille les principales institutions de la république islamique d'Iran : le Majlis (Parlement), le Conseil des gardiens, le Conseil de discernement et l'Assemblée des experts, officiellement établie à Qom, mais se réunissant aussi à Mashhad et à Téhéran.


Économie[modifier | modifier le wikicode]

La capitale est un grand centre administratif, mais aussi financier, industriel et commercial.

Transports[modifier | modifier le wikicode]

Rail[modifier | modifier le wikicode]

Téhéran possède depuis 1999 un réseau de métro, qui s'est rapidement développé : il comprend sept lignes et 125 stations, plus une ligne de train de banlieue (en vert sur la carte) qui dessert une région au nord-ouest de la ville sur une distance de plus de 65 km avec 12 stations.

Métro de Téhéran
Plan des lignes du métro de Téhéran
Portail de la géographie —  Tout sur les continents, le climat, le relief...
Portail de l'Asie —  Tous les articles concernant l'Asie.