la cabane  • le Livre d'or  • la boîte à idées
20150413Rumex acetosa3.jpg Actualités, préfixes, code et une interview, lisez le numéro 29 de la Gazette de Vikidia ! DessinInterview.png

François Ier de France

« François Ier de France » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : François Ier.

En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « François Ier de France », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

François Ier
Roi de France
François Ier
François Ier
Fonction
Roi de France
Pays France France
Règne 1er janvier 1515 - 31 mars 1547
Dynastie Valois Angoulême
Prédécesseur Louis XII
Successeur Henri II
Nom de naissance François d'Orléans
Naissance 12 septembre 1494 à Cognac (France)
Décès 31 mars 1547 (52 ans) à Rambouillet (France)
Sépulture Basilique de Saint-Denis
Père Charles d'Orléans
Mère Louise de Savoie
Frères et sœurs Jeanne d'Orléans
Marguerite de Navarre
Madeleine d'Orléans
Conjoint Claude de France
Éléonore de Habsbourg
Enfants Louise de France
François de France
Henri II
Madeleine de France
Charles de France
Marguerite de France
Nicolas d'Estouteville
CoA François Ier de Valois.png
Devise Nutrisco et extinguo - "je nourris (le bon feu) et j'éteins (le mauvais feu)"
voir modèle •modifier

François Ier, roi de France de 1515 à 1547, est né le 12 septembre 1494 à Cognac et mort le 31 mars 1547 à Rambouillet.

L'homme[modifier | modifier le wikicode]

François Ier, âgé de 21 ans, en 1515.

D'abord comte d'Angoulême en 1496, puis duc de Valois, d'Orléans et de Romorantin en 1498, il est nommé roi de France en 1515 lorsque Louis XII, son beau-père et cousin germain de son père, meurt sans héritier mâle.

Après la conquête du duché de Milan, à la suite de la bataille de Marignan (aussi en 1515), il en devient le duc. De 1514 à 1524, il est marié à Claude de France, fille de Louis XII et d'Anne de Bretagne, qui lui apporte le duché de Bretagne et avec laquelle il a sept enfants. Puis cinq ans plus tard, celle-ci étant morte en couches, il épouse Éléonore d'Autriche, la sœur de son grand rival Charles Quint.

De très grande taille, brave au combat, brillant causeur, grand amateur d'art, François Ier fut à la fois le dernier roi-chevalier et le premier roi moderne.

Le monarque[modifier | modifier le wikicode]

Politique intérieure[modifier | modifier le wikicode]

François Ier renforce le pouvoir royal en éliminant le Connétable de Bourbon et en confisquant ses immenses territoires qu'il annexe au domaine royal. En créant une Cour somptueuse, il attire auprès de lui les nobles qu'il transforme en domestiques de luxe.

Par le Concordat de Bologne signé avec le Pape Léon X en 1516, il nomme la plupart des évêques et des abbés catholiques. C'est un des moyens d'installer l'absolutisme en France.

Par l'Ordonnance de Villers-Cotterêts de 1539, il organise l'état civil et fait de la langue française la langue officielle du royaume.

Influencé par sa sœur Marguerite d'Angoulême, favorable aux idées religieuses nouvelles, François Ier se montre tolérant pour les protestants. Mais en 1534, après l'Affaire des placards il commence les persécutions religieuses contre les réformés, tout comme en 1545, il laisse persécuter les Vaudois.

Ses œuvres et ses découvertes[modifier | modifier le wikicode]

  • Il a construit tous les châteaux de la Loire.

Arts et lettres[modifier | modifier le wikicode]

François Ier protégea les artistes. Il fait venir d'Italie Léonard de Vinci, Benvenuto Cellini, le Primatice. Il fait construire de nombreux palais (Fontainebleau, Saint-Germain-en-Laye, Chambord). En 1530, François Ier fonde le Collège de France chargé de réunir les érudits de son époque. En 1537, il crée le dépôt légal pour les livres. Un double de tout livre imprimé ou entré en France devra désormais être déposé à la bibliothèque de France.

Politique extérieure[modifier | modifier le wikicode]

François Ier à la bataille de Marignan, en 1515.

Une grande partie du règne est consacrée à la lutte contre les Habsbourg. En 1515, par la victoire de Marignan il devient maître du Milanais, obtient du pape la signature du Concordat de 1516, et signe avec les Suisses une alliance perpétuelle. Mais en 1519, il échoue dans sa candidature pour être élu empereur germanique, car les princes-électeurs allemands, largement achetés lui préféreront Charles Ier de Habsbourg, roi d'Espagne, qui deviendra l'empereur Charles Quint.

Les territoires des Habsbourg entourent la France. Pour tenter de desserrer l'étreinte, François Ier tente de s'allier avec le roi d'Angleterre Henri VIII, mais c'est un échec. Par la suite, il s'allie aux princes protestants allemands en guerre contre l'empereur (1531) et même avec les Turcs musulmans (1536) qui sont en train de conquérir l'Europe orientale.

En 1525, François Ier, battu à Pavie, est emmené en captivité à Madrid et doit signer sa renonciation au Milanais, aux Flandres et céder la Bourgogne à Charles Quint. Libéré, il renie sa signature et reprend la guerre. En 1529, il signe avec l'empereur le traité de Cambrai où chacun des deux adversaires renonce, l'un à la Bourgogne, l'autre au Milanais.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Guerres d'Italie aux XVe - XVIe siècles#La guerre sous François Ier.
Michelangelo's David - 63 grijswaarden.png
Icone chateau.png Portail de l'Histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine
Drapeau de la France Portail France - Accédez au portail sur la France.
Le portail de la Monarchie française - De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.