Duché de Bourgogne

« Duché de Bourgogne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La France en 1435. En rouge sombre le duché de Bourgogne.

Le Duché de Bourgogne est une ancienne principauté féodale du IXe au XVe siècle avec pour capitale Dijon.

Le duché est une partie de l'ancien Royaume de Burgondie, son suzerain est le roi de France. Une autre partie constitue le comté palatin de Bourgogne (la Franche-Comté), un territoire indépendant qui relève du Saint-Empire romain germanique.

Au XVe siècle, la Bourgogne est un duché qui veut devenir un empire. Les ducs de Bourgogne furent les rivaux des monarques français.

La Bourgogne à l'époque des Carolingiens[modifier | modifier le wikicode]

Au IXe siècle, Boson devient roi de Bourgogne ; sa capitale est à Arles et il possède aussi les comtés de Vienne et de Provence. Le roi de France Carloman II s'empare de la Bourgogne, et son allié Richard le Justicier, un frère de Boson, devient alors duc de Bourgogne. Raoul de Bourgogne, le fils de Richard, est élu roi de France en 923. Lorsque Raoul meurt sans enfant, le duché passe aux Robertiens, à Othon puis à Henri, deux jeunes frères de Hugues Capet. La Bourgogne revient au roi Robert II de France après la mort de ses oncles.

Les ducs capétiens[modifier | modifier le wikicode]

Première maison capétienne de Bourgogne[modifier | modifier le wikicode]

Henri Ier de France succède en 1031 à son père Robert II. Sa mère, Constance d'Arles, souhaite que son autre fils Robert devienne le roi de la France. Elle réunit des partisans qui se révoltent contre Henri Ier, et celui-ci doit céder en 1032 le duché de Bourgogne à son jeune frère Robert Ier afin de mettre un terme à ce conflit.

Henri de Bourgogne, un des petits-fils du duc Robert Ier, devient comte de Portugal en épousant une fille du roi Alphonse VI de Castille. Leur fils Alphonse Ier est reconnu roi de Portugal en 1139.

Le dernier duc de Bourgogne descendant du duc Robert Ier, Philippe Ier de Rouvres, meurt en 1361 sans avoir eu d'enfant. Le duché revient alors à la France.

Deuxième maison capétienne de Bourgogne[modifier | modifier le wikicode]

Le roi Jean II de France donne en 1364 le duché en apanage à son quatrième fils Philippe.

Il épouse Marguerite de Flandre, héritière de la Flandre, de l'Artois, du comté de Nevers et de la Franche-Comté. Avec ses frères Louis Ier d'Anjou et Jean Ier de Berry, il gouverne la France pendant la minorité puis la démence de son neveu Charles VI. Il organise ses états et ceux de sa femme.

Écarté du pouvoir, il fait assassiner en 1407 le duc Louis d'Orléans, le frère de Charles VI. Cet assassinat provoque une guerre civile entre deux factions rivales, les Armagnacs et les Bourguignons. Après la défaite française d'Azincourt, Jean sans Peur se rapproche des Anglais. Il est assassiné en 1419 par des partisans du dauphin Charles de Valois.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons.

Après l'assassinat de son père par les partisans du dauphin, en pleine guerre de Cent Ans, le duc Philippe le Bon signe une alliance avec les Anglais contre les Français et le dauphin Charles. Cette alliance se conclut par le traité de Troyes. Devenu roi, Charles VII essaie de reconquérir la France en partie aux mains des Anglais. Le 23 mai 1430 Jeanne d'Arc, qui a joué un rôle important dans la guerre de Cent Ans en libérant Orléans, est capturée à Compiègne par les Bourguignons et vendue aux Anglais. Philippe le Bon se réconcilie avec le roi Charles VII en 1435. C'est un mécène qui protège les arts.

Il tente de faire de ses territoires un état indépendant et est souvent en guerre, notamment contre Louis XI. Il essaie de s'emparer du duché de Lorraine afin de réunir ses états, les Pays-Bas bourguignons (au nord) et la Bourgogne (au sud). Charles le Téméraire est tué pendant le siège de Nancy.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Louis XI contre Charles le Téméraire.

Marie de Bourgogne, seule enfant de Charles le Téméraire, apporte à son époux Maximilien de Habsbourg les Pays-Bas bourguignons, mais le duché de Bourgogne qui est un apanage royal est récupéré par Louis XI.

Au XVIIIe siècle[modifier | modifier le wikicode]

Louis de Bourbon (1682-1712), petit-fils de Louis XIV, a porté le titre de duc de Bourgogne. Il n'a pas régné car il est mort avant son grand-père.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Jiri Louda et Michael MacLagan, Les Dynasties d'Europe, Bordas, 1995

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.
Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Duché de Bourgogne de Wikipédia.