Hugues Capet

« Hugues Capet » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Hugues Ier
Roi de France
Portrait imaginaire et idéalisé d'Hugues Capet
Portrait imaginaire et idéalisé d'Hugues Capet
Fonctions
Fonction
Roi de France
Dates 3 juillet 987 - 24 octobre 996
Prédécesseur Louis V
Successeur Robert II
Biographie
Naissance vers 941 à Dourdan (Essonne)
Décès 24 octobre 996 à Prasville (Eure-et-Loir)
Père Hugues le Grand
Mère Havoie de Saxe
Frères et sœurs Henri Ier de Bourgogne
Conjoint Adélaïde d'Aquitaine
Enfants Robert II le Pieux
voir modèle • modifier
Les possessions d'Hugues Capet dans le royaume de France en 987

Hugues Capet, né vers 941 à Dourdan et mort en 996 à Prasville (Eure-et-Loir), est un roi de France qui a régné de 987 à 996. Il est le fondateur de la dynastie royale des Capétiens qui régna sans interruption sur la France jusqu'en 1792 et qui, au XIXe siècle, fournit encore trois rois.

Son surnom « Capet » ne lui est donné qu'un siècle après sa mort. Il le doit au manteau (ou cape) de saint Martin, l'un des grands saints protecteurs du royaume de France, conservé dans l'abbaye de Saint-Martin de Tours où Hugues était abbé.

Il se fait élire roi de France par les grands seigneurs du royaume et il est sacré par l'évêque de Reims, Adalbéron.

Sa famille[modifier | modifier le wikicode]

Il appartient à une grande famille de la noblesse franque, les Robertiens, qui avait fourni trois rois de France au IXe siècle et au début du Xe siècle, nommé Eudes (850-898), Robert Ier (857-923) et Raoul (mort en 936).

Il est le fils d'Hugues le Grand qui est duc de France (en fait l'Île-de-France). Sa mère, Havoie de Saxe, est la nièce de l'empereur Otton Ier qui vient de créer le Saint Empire romain germanique. Hugues Capet est marié à la fille du comte de Poitiers, Adélaide (945-1004). Son frère Henri, est duc de Bourgogne. Le duc de Normandie et le duc d'Aquitaine sont ses beaux-frères.

Son élection[modifier | modifier le wikicode]

Sa candidature au trône des Francs est soutenue par l'archevêque de Reims Adalbéron et par le conseiller de ce dernier Gerbert (futur pape Sylvestre II). Le Ier juin 987, à Noyon, il est élu roi par les grands seigneurs francs (il sera sacré le 1er juillet suivant). Ceux-ci le préfèrent à Charles de Lorraine, un carolingien oncle du dernier roi Louis V de France (par ailleurs son cousin germain). Hugues Capet leur semblait le moins dangereux des candidats (il n'avait qu'un petit territoire1 éparpillé autour de Paris).

De plus il bénéficie d'un grand prestige familial (voir plus haut). Les grands seigneurs francs pensent que le roi, leur suzerain théorique, se contentera d'un rôle d'arbitre entre eux, qu'il n'interviendra pas dans leurs domaines et n'essaiera pas de changer les coutumes existantes.

Pendant son court règne, il favorise l'Église catholique et fait couronner et sacrer dès 987 son fils aîné Robert dit le Pieux, assurant ainsi la transmission héréditaire de la couronne de France dans sa descendance.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. . Hugues Capet possédait les villes de Dreux, Étampes, Orléans, Poissy, Senlis, Montreuil-sur Mer. En devenant roi, il y rajoutera ce qui reste des possessions des derniers rois carolingiens ; Attigny, Compiègne, Verberie, et quelques domaines dans les vallées de l'Oise et de l'Aisne
Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.
Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.