Dernière modification le 25 juillet 2015, à 19:33

Charlemagne

Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Louis Ier.

En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Charlemagne », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Charlemagne
Charlemagne
Charlemagne
Nom( Charlemagne
Dynastie Carolingiens
Prédécesseur Pépin le Bref (Roi des Francs)
Dates 800 - 814
Successeur Louis le Pieux
voir modèle • modifier
Miniature représentant Charlemagne avec son fils Louis le Pieux

Charlemagne, né en 742 et mort le 28 janvier 814 à Aix-la-Chapelle, est le plus grand représentant de la dynastie des Carolingiens.

Il est appelé ainsi en raison du surnom qu'on lui a donné, « Charles le Grand » (en latin, Carolus Magnus).

Charlemagne est le fils de Pépin le Bref, roi des Francs, et de Bertrade de Laon (surnommée plus tard Berthe au grand pied). À la mort de son père, il devient à son tour roi des Francs en 768. Pendant son règne, il agrandit considérablement son royaume, d'abord vers l'Italie : il devient roi des Lombards (une région au nord de l'Italie). Il fait aussi la conquête des territoires situés aujourd'hui en Allemagne.

A Rome le pape se dispute avec les accusateurs. Charlemagne va être l'arbitre : il va devoir décider qui a raison. Le pape jure sur l’Évangile qu'il était innocent.Charlemagne croit le pape. Le pape est jugé innocent. Ils se retrouvent à la basilique de Saint-Pierre pour la messe de Noël le 25 décembre 800. Charlemagne est en compagnie de ses filles et de ses fils. Il prie. Le pape Léon III met une couronne sur la tête du Roi. Tout le monde crie "A Charles Auguste grand pacifique empereur vie et victoire". Charlemagne est maintenant surpris il est couronné Empereur d'Occident jusqu'à sa mort. C'est le premier empereur depuis la fin de l'Empire romain en 476.

Charlemagne a situé sa capitale à Aix-la-Chapelle, dans l'actuelle Allemagne. Il y fait construire un somptueux palais avec une chapelle qu'on peut encore voir aujourd'hui. Il a autour de lui des poètes, des écrivains, des historiens. Il crée également à côté de son palais une école où sont formés les futurs clercs, c'est-à-dire les personnes qui vont assurer l'administration de son royaume. Cette école est dirigée à partie de 782 par Alcuin.

Le trône de Charlemagne à Aix-la-Chapelle

Charlemagne règne sur un immense empire. Il décide donc de l'organiser en donnant des terres à des guerriers fidèles, en échange de leur aide pendant les guerres. C'est le début de la féodalité. Aux frontières de son empire, les seigneurs qui reçoivent des territoires sont chargés de défendre l'empire. On les appelle des Marquis car ils sont sur les marches (les limites) de l'empire.

Pour se faire obéir et mener sa politique, Charlemagne envoie régulièrement des hommes de confiance à travers tout le territoire pour faire appliquer ses décisions et vérifier que les seigneurs se comportent bien. Ces envoyés voyagent toujours par deux. On les appelle des Missi dominici (les envoyés du seigneur).

Une pièce de monnaie (denier) du temps de Charlemagne

À la mort de Charlemagne, son fils Louis le Pieux (son surnom vient du fait qu'il était très croyant) lui succède. Il a trois fils, qui se font la guerre pour régner sur l'empire à sa mort en 840. Ils finissent par se mettre d'accord : la partie la plus à l'est devient la Francie Orientale (gouvernée par Louis le Germanique), c'est à peu près le territoire de l'Allemagne. La partie à l'ouest est la Francie occidentale, qui deviendra la France (elle est gouvernée par Charles le Chauve). Entre les deux, le troisième frère, Lothaire, a un royaume tout étiré en longueur, la Lotharingie, ou Francie médiane, qui va de la Hollande au nord de l'Italie.

L'accord de paix entre les trois petits-fils de Charlemagne est appelé « Traité de Verdun ». Il est signé en 843.

Le partage de Verdun en 843


Crac des chevaliers syria.jpeg Portail du Moyen Âge - Tous les articles sur le Moyen Âge
Le portail de la Monarchie française - De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.
Monarques (rois et empereurs) de France depuis 751
Carolingiens
Premier règne
Pépin le Bref (751-768) • Charlemagne (768-814) • Carloman Ier (768-772) • Louis Ier (814-840) • Charles II (840-877) • Louis II (877-879) • Carloman II (879-884) • Louis III (879-882) • Charles (884-887)
Robertiens
Premier règne
Eudes (888-898)
Carolingiens
Second règne
Charles III (898-922)
Robertiens
Second règne
Robert Ier (922-923)
Bivinides
France médiévale
Raoul (923-936)
Carolingiens
Troisième règne
Louis IV (936-954) • Lothaire (954-986) • Louis V (986-987)
Capétiens
France médiévale
Hugues Capet (987-996) • Robert II (996-1031) • Henri Ier (1031-1060) • Philippe Ier (1060-1108) • Louis VI (1108-1137) • Louis VII (1137-1180) • Philippe II (1180-1223) • Louis VIII (1223-1226) • Louis IX (1226-1270) • Philippe III (1270-1285) • Philippe IV (1285-1314) • Louis X (1314-1316) • Jean Ier (1316) • Philippe V (1316-1322) • Charles IV (1322-1328)
Maison capétienne de Valois
France médiévale
Philippe VI (1328-1350) • Jean II (1350-1364) • Charles V (1364-1380) • Charles VI (1380-1422) • Charles VII (1422-1461) • Louis XI (1461-1483) • Charles VIII (1483-1498)
Maison capétienne de Valois-Orléans-Angoulême
France de la Renaissance
Louis XII (1498-1515) • François Ier (1515-1547) • Henri II (1547-1559) • François II (1559-1560) • Charles IX (1560-1574) • Henri III (1574-1589)
Maison capétienne de Bourbon
France du Grand Siècle et des Lumières
Henri IV (1589-1610) • Louis XIII (1610-1643) • Louis XIV (1643-1715) • Louis XV (1715-1774) • Louis XVI (1774-1792)
Première République
Famille Bonaparte
Premier Empire
Napoléon Ier (1804-1814)
Bourbons
Première Restauration
Louis XVIII (1814-1815)
Famille Bonaparte
Les Cent Jours
Napoléon Ier (1815) • Napoléon II (1815)
Bourbons
Seconde Restauration
Louis XVIII (1815-1824) • Charles X (1824-1830) • Louis XIX (1830) • Henri V (1830)
Maison d'Orléans
Monarchie de Juillet

Louis-Philippe (1830-1848)

Seconde République
Famille Bonaparte
Second Empire

Napoléon III (1852-1870)

Troisième, Quatrième et Cinquième Républiques
Voir aussi : Histoire de la France