Capétien (dynastie)

« Capétien (dynastie) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Capétiens)
Aller à : navigation, rechercher
Louis IX, un Capétien déclaré saint catholique

Les diverses branches de la famille[modifier | modifier le wikicode]

La famille des Capétiens, d'origine française, fournit au cours de sa très longue histoire et de ses nombreuses ramifications des souverains à plusieurs pays :

  • en France de 987 à 1848 avec l'interruption de 1792 à 1815 (Révolution française et Premier Empire)
  • en Espagne, avec sa branche des Bourbons de 1701 à aujourd'hui (avec quelques interruptions de 1808 à 1814 et de 1931 à 1975)
  • à Naples (1759-1860) et Parme (1748-1802/1848-1859) en Italie avec des branches issues des Bourbons d'Espagne
  • à l'Empire latin de Constantinople de 1221 à 1273, avec la branche de Courtenay issue de Pierre de France, septième fils du roi Louis VI
  • au Comté d'Édesse (en Syrie actuelle), de 1119 à 1150 (avec une branche des Courtenay).

Origine de la dynastie[modifier | modifier le wikicode]

La dynastie porte le nom d'Hugues Capet, duc de France, élu roi par les seigneurs francs en 987. Mais des ancêtres d'Hugues Capet avaient été rois des Francs avant lui. Eudes, roi de 888 à 898 et Robert Ier, roi en 922-923, tous deux, fils du duc Robert le Fort.

Histoire de la France
Avant la chute de Rome
Moyen Âge et temps modernes
XIXe et XXe siècles


Au départ les Capétiens n'étaient que des petits seigneurs francs. Leurs possessions étaient éparpillées en Ile de France, pendant longtemps leur autorité était contestée dans leurs propres domaines par des vassaux autant puissants qu'eux. Élus rois en 987, ils assurèrent l'hérédité de la couronne dans leur famille, en faisant élire et sacrer roi le fils aîné alors que le père vivait encore (cette pratique cessa avec Philippe II). Les premiers capétiens de constitution physique solide eurent la chance de régner longtemps (souvent plus que le temps d'une génération humaine de l'époque) ce qui espaçait les moments délicats des successions. Ils eurent la chance de toujours avoir un fils pouvant hériter de la couronne. En 987, ils disposaient d'un territoire beaucoup plus petit que celui dont disposaient chacun des autres grands féodaux (comme le duc d'Aquitaine, le comte de Toulouse, le duc de Bretagne...) Ils surent agrandir patiemment leurs domaines par une politique d'achat de seigneurie, de mariage avec des héritières riches en seigneurie, d'héritages de cousins et même en utilisant leurs droits de suzerains à confisquer les fiefs des vassaux déclarés félons. Ils parvinrent ainsi à éliminer ou à réduire à l'obéissance les grands féodaux. Au XVe siècle, les Capétiens étaient quasiment maîtres de tout leur royaume. Ce n'est qu'à partir du XIVe siècle qu'ils commencèrent à franchir les frontières du royaume (à l'époque la Meuse, la Saône et le Rhône) et qu'ils achètent, échangent ou conquièrent des territoires qu'ils annexent au royaume pour constituer approximativement ce qui est la France actuelle (sauf la Savoie et Nice).
rois capétiens directs
Hugues Capet (987-996) • Robert II (996-1031) • Henri Ier (1031-1060) • Philippe Ier (1060-1108) • Louis VI (1108-1137) • Louis VII (1137-1180) • Philippe II (1180-1223) • Louis VIII (1223-1226) • Louis IX (1226-1270) • Philippe III (1270-1285) • Philippe IV (1285-1314) • Louis X (1314-1316) • Jean Ier (1316) • Philippe V (1316-1322) • Charles IV (1322-1328)

Vikiliens pour compléter sur les Capétiens[modifier | modifier le wikicode]


Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Drapeau de la France Portail France —  Accédez au portail sur la France.
Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.