Anne de Bretagne

« Anne de Bretagne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Anne de Bretagne, miniature des Grandes Heures d'Anne de Bretagne, vers 1500.

Anne de Bretagne, née le 25 ou le 26 janvier 1477 à Nantes, morte le 9 janvier 1514 à Blois, est la fille de François II, duc de Bretagne (1435-1488) et de sa seconde épouse, Marguerite de Foix (v. 1449-1486). Duchesse de Bretagne de 1488 à 1514, elle est reine de France, ayant successivement épousé les rois Charles VIII et Louis XII de France.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Anne de Bretagne est l'aînée des deux filles du duc François II de Bretagne. Elle succède à son père en 1488, mais elle n'a que 11 ans et le duché de Bretagne suscite des convoitises. Pour trouver un appui, elle épouse en 1490 par procuration Maximilien de Habsbourg, le fils de l'empereur Frédéric III de Saint-Empire.

Le roi Charles VIII de France est mécontent de ce mariage : un traité signé avec le duc François II (le père d'Anne) prévoit qu'elle ne peut pas se marier sans l'accord du roi. Charles VIII assiège Rennes où se trouve la duchesse, et la ville doit se rendre aux troupes françaises. Le mariage avec Maximilien de Habsbourg est finalement annulé1 et Anne de Bretagne épouse le roi Charles VIII en 1491. Elle vit à la cour de France, d'où son mari gouverne le duché de Bretagne. Lorsque Charles VIII part en Italie conquérir le royaume de Naples, ce n'est pas à sa femme mais à sa sœur Anne de Beaujeu qu'il confie la régence.

Aucun de leurs enfants ne survit et, quand le roi Charles VIII meurt en 1498, Anne retourne en Bretagne. L'année suivante, elle épouse le nouveau roi de France Louis XII. Elle gouverne son duché de Bretagne, qui garde son autonomie et qui doit revenir à sa mort à son plus proche parent. Ses fils meurent très jeunes, sa fille aînée Claude de France devient donc son héritière. La reine Anne souhaite que Claude épouse Charles de Habsbourg (le futur empereur Charles Quint), mais Louis XII marie leur fille à son cousin François d'Angoulême (futur François Ier), qui doit lui succéder car Louis XII n'a pas d'héritier mâle (en raison de la loi salique, ses filles ne peuvent pas hériter de la couronne).

Anne de Bretagne introduisit à la cour une ambiance raffinée, elle soutint les artistes, les musiciens, les écrivains. Elle embellit les châteaux comme Blois et Nantes. Elle fit aussi écrire La vie des femmes célèbres pour affirmer le rôle des femmes. Elle ne joua pas véritablement de rôle politique mais organisa le duché de Bretagne, fit battre monnaie à son effigie et fit rédiger des histoires de Bretagne.

Ses titres[modifier | modifier le wikicode]

Elle est successivement :

  • duchesse de Bretagne de 1488 à 1514, succédant à son père ;
  • archiduchesse d'Autriche de 1490 à 1491, par son mariage (par procuration) avec le futur Maximilien Ier, empereur romain germanique ;
  • reine de France de 1491 à 1498, par son mariage avec Charles VIII.
  • reine de France une seconde fois de 1499 à 1514 par son mariage avec Louis XII, elle a deux filles.
    • l'ainée, Claude de France (1499-1524), duchesse de Bretagne (1514-1524) et reine de France (1515-1524) par son mariage avec François I
    • sa deuxième fille Renée de France (1510-1575) est mariée à Hercule II d'Este, duc de Ferrare, un prince italien.

Objets historiques liés à Anne de Bretagne[modifier | modifier le wikicode]

Des objets historiques en or, conservés au musée départemental Thomas-Dobrée (wp) de Nantes, sont connus du grand public pour avoir été dérobés le 14 avril 2018 et retrouvés intacts une semaine plus tard.

Écrin du cœur d'Anne de Bretagne[modifier | modifier le wikicode]

Reliquaire ou écrin du cœur d'Anne de Bretagne.

Le reliquaire ou écrin du cœur d'Anne de Bretagne est un objet d'orfèvrerie funéraire fabriqué au début du XVIe siècle pour recueillir le cœur d'Anne de Bretagne, morte en 1514. Ce reliquaire est composé de deux coques en or portant deux inscriptions à la mémoire de la reine :

« En ce petit vaisseau
De fin or pur et munde
Repose ung plus grand cueur
Que oncque dame eut au munde
Anne fut le nom delle
En France deux fois royne
Duchesse des Bretons
Royale et Souveraine. »

et

« Ce cueur fut si très hault
Que de la terre aux cieulx
Sa vertu libéralle
Accroissoit mieulx et miulx
Mais Dieu en a reprins
Sa portion meilleure
Et ceste part terrestre
En grand dueil nous demeur. »

Cadière d'Anne de Bretagne[modifier | modifier le wikicode]

La cadière d'Anne de Bretagne est une pièce de monnaie en or présentant Anne de Bretagne assise sur un trône.

Cadière d'Anne de Bretagne, représentant la duchesse assise sur son trône.

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Maximilien n'a pas rejoint sa femme en Bretagne, et les deux « époux » ne se sont en fait jamais rencontrés

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • Christian Bouyer, Dictionnaire des Reines de France, Perrin, 1992, Modèle:P..

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Marie Antoinette-vers 1783.jpg
Reines et impératrices de France

Mérovingiens : ClotildeCarolingiens : Bertrade de LaonCapétiens : Adélaïde d'AquitaineRosala de ProvenceBerthe de BourgogneConstance d'ArlesAnne de KievBerthe de HollandeBertrade de MontfortAlix de SavoieAliénor d'AquitaineConstance de CastilleAdèle de ChampagneIsabelle de HainautIngeburge de DanemarkAgnès de MéranBlanche de CastilleMarguerite de ProvenceIsabelle d'AragonMarie de BrabantJeanne Ire de NavarreMarguerite de BourgogneClémence de HongrieJeanne de BourgogneBlanche de BourgogneMarie de LuxembourgJeanne d'ÉvreuxCapétiens-Valois : Jeanne de BourgogneBlanche de NavarreJeanne d'AuvergneJeanne de BourbonIsabeau de BavièreMarie d'AnjouCharlotte de SavoieAnne de BretagneJeanne de FranceMarie d'AngleterreClaude de FranceÉléonore de HabsbourgCatherine de MédicisMarie StuartÉlisabeth d'AutricheLouise de Lorraine-VaudémontBourbons : Marguerite de ValoisMarie de MédicisAnne d'Autriche Marie-Thérèse d'AutricheMarie LeszczynskaMarie-AntoinetteMarie-Amélie de Bourbon-SicileBonaparte : Joséphine de BeauharnaisMarie-Louise d'AutricheEugénie de Montijo

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.
Portail de la Bretagne —  Accédez au portail sur la Bretagne.