Vikidia 128px.png
Logo-lilo.png
Communauté  • Livre d'or
Contribuer, diffuser, rejoindre l'association, faire des recherches, ou regarder une vidéo ; il existe de nombreuses façons de soutenir Vikidia.

Royaume de France

« Royaume de France » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Super article Tu lis un « super article ».
Les armoiries du Royaume de France.

Le royaume de France est le nom donné à un territoire correspondant à peu près à la France actuelle du Moyen-Age à l'Époque moderne, lorsqu'il était gouverné par des rois et reines. Le début de cette période est l'avènement de Clovis (481) avec l'agrandissement de son royaume sur une grande partie de l'ancienne Gaule romaine. Le royaume se termine en 1792 au cours de la Révolution française. La royauté est restaurée pour quelques temps à partir de 1814 puis est définitivement abolie en 1848.

Le roi des Francs Clovis s'est allié à l'Église catholique par son baptême. L'alliance des rois avec l'Église a été entretenue dans le royaume par le Sacre du roi à partir de Pépin le Bref en 751, qui déclarait le roi de droit divin. Depuis le partage de l'Empire de Charlemagne entre ses trois petits fils en 843, le territoire est divisé en fiefs dont le roi de France est le suzerain. Les premiers Capétiens faisaient couronner leur fils aîné alors qu'ils étaient encore vivants, et leur autorité est limitée à l'Île-de-France. C'est seulement à l'époque de Philippe Auguste vers 1200 que les documents officiels utilisent l'expression « royaume de France ».

L'établissement d'une administration royale et de l'autorité du roi dans tout les territoires s'est faite petit à petit. Louis IX s'attache à mettre en place la justice royale, une monnaie unique et un parlement. La Guerre de Cent Ans est l'occasion d'établir une armée et des impôts royaux. Richelieu, ministre de Louis XIII, puis Louis XIV renforcent l'autorité royale en mettant la noblesse sous leur direction et en nommant des administrateurs.

La volonté des rois d'exercer un pouvoir de plus en plus absolu a été mise en difficulté par des périodes de révoltes et lors du règne de rois qui n'étaient pas encore adultes. Lors du siècle des Lumières, de nouvelles idées et valeurs se diffusent, elles parlent de changer le gouvernement pour qu'il devienne plus égalitaire, de séparation des pouvoirs, et de libertés individuelles. C'est en partie à l'origine de la Révolution française, qui conduira à la création de la monarchie constitutionnelle puis à la proclamation de la République.

Périodes[modifier | modifier le wikicode]

Histoire de la France
Avant la chute de Rome
Moyen Âge et temps modernes
XIXe et XXe siècles


De 481 à 849[modifier | modifier le wikicode]

La création du royaume des Francs[modifier | modifier le wikicode]

Une sculpture représentant le baptême de Clovis.

Les Francs étaient, à l’origine, un peuple installé au Nord de la France (appelée Gaule à ce moment-là). Historiquement, ils étaient mercenaires de l'Empire romain d'Occident. Ce peuple était formé de plusieurs tribus qui ne parvenaient pas à s’entendre ni à trouver de chef. Mérovée, fondateur de la dynastie des Mérovingiens, devait sans doute être le chef de l’un de ces territoires, mais les historiens remettent en cause son existence. Cinq ans après la chute de l'Empire romain d'Occident, Clovis hérita en 481 du trône de l’un des royaumes appartenant aux Francs. En 486, après la bataille de Soissons1, il étend considérablement son territoire. En 496, il se fait baptiser à Reims et peut donc désormais se présenter comme étant le libérateur des peuples catholiques de Gaule qui étaient alors sous la domination des Barbares2 chrétiens mais non catholiques. En 507, il écrase les Wisigoths, ce qui lui permet d'étendre son territoire dans le sud de la Gaule. C’est seulement en 509 qu’il sera élu roi des Francs.

La séparation du Royaume[modifier | modifier le wikicode]

Après la mort de Clovis en 511, ses quatre fils héritèrent de son royaume. Le royaume fut donc divisé en quatre régions. Peu après, il fut divisé en trois régions après la mort d’un des quatre frères, pour que chacun ait une part égale à l'autre : l'Austrasie, la Burgondie et la Neustrie. Malgré la division du royaume, celui-ci s’étendra encore plus à l'est par la conquête militaire.

L’arrivée de la famille des Pépinides au pouvoir[modifier | modifier le wikicode]

Pépin Le Bref (portrait imaginaire)

Une crise éclate en 639 ce qui permit aux familles aristocrates3 d’augmenter leur autorité et leur puissance. La famille des Pépinides gouverne le royaume, plusieurs de ses membres deviennent les Maires du palais des rois mérovingiens. Charles Martel remporte beaucoup de batailles dont la fameuse bataille de Poitiers qui arrêtera la conquête de l’armée arabe en France.

C’est en 737 que meurt le dernier roi mérovingien. Plus tard, c’est avec le soutien de l'Église catholique que Pépin le Bref, fils de Charles Martel, devient roi des Francs en 751. C’est le premier roi des Francs à être sacré, il donne un pouvoir important à l’Église. Les Lombards4 sont vaincus en 755. Après cela, le royaume est partagé entre ses deux fils et Charlemagne reste le seul roi après la mort de son frère Carloman en 771. Charlemagne agrandit considérablement son royaume et mène une guerre sainte contre les Saxons, montrant son attachement à l’Église.

L’arrivée de l’Empire carolingien[modifier | modifier le wikicode]

Le 25 décembre de l'année 800, Charlemagne fut couronné empereur par le pape. Le pape a fait ce geste car à ce moment, il avait besoin de son soutien. Pour affirmer son pouvoir, Charlemagne divise le royaume en beaucoup de comtés5. Charlemagne y nommera des comtes, pour veiller à ce que l’ordre soit maintenu dans le royaume. Pour contrôler l'activité des comtes, il envoie des missi dominici.

De 843 à 1515[modifier | modifier le wikicode]

La fin de l’ère carolingienne[modifier | modifier le wikicode]

Au Traité de Verdun, Charles II le Chauve hérite en 843 de la Francie occidentale. Son frère Lothaire Ier accède au titre impérial et conserve d'importants territoires centrés sur la vallée du Rhin, du Rhône et l'Italie. À la mort de Lothaire en 855, son royaume est partagé entre ses trois fils. C’est en 869 que Charles le Chauve s'empare du domaine de Lothaire, puis de la couronne impériale en 875. En 877, il rédige le Capitulaire de Quierzy6. Celui-ci a pour but de réorganiser le royaume. Cependant, il meurt la même année, ce qui entraînera une grosse crise politique dans tous le royaume.

L'empereur Charles III, appelé d’urgence par les seigneurs pour faire face aux envahisseurs normands, accoure pour faire fuir les Normands7. Mais celui-ci ne parvient pas à les contenir et un autre roi est élu, le roi Eudes. Le Carolingien Louis IV d'Outremer devient roi en 936. Mais en 987, Hugues Capet est élu. Ce dernier appartenant à la famille des « Robertiens », il met fin à l’ère Carolingienne.

Durant cette période, le roi n'a plus le pouvoir réel et il ne gouverne plus que par l'intermédiaire de ses seigneurs. C’est donc au cours de ce siècle que le roi perd le contrôle sur son système gouvernemental et administratif.

Hugues Capet, le roi des Francs de 987 à 996 (portrait imaginaire)

Hugues Capet est élu roi des Francs en juillet 987. Le roi ne possède aucun pouvoir réel sur les territoires appartenant aux comtes, sauf bien sur, son domaine personnel. Au Xe siècle, les vassaux des princes ont obtenu une indépendance de fait, mais c'est le prince qui possède le pouvoir judiciaire et économique. Guillaume, le duc de Normandie, conquiert la couronne d'Angleterre en 1066. Il restera pourtant toujours le vassal du roi des Francs sur les terres continentales, mais indépendant dans son royaume d'Angleterre.

C’est sous le règne de Louis VI que la vision du royaume commence à changer. Louis VI mène beaucoup d'expéditions pour soumettre les princes qui n’acceptent pas son pouvoir et ne reconnaissent pas son autorité. Son fils Louis VII épousera par la suite Aliénor d'Aquitaine en 1137, pour une question d’alliance entre royaume et comté8. Mais son divorce place tout l'ouest du royaume entre les mains du roi d'Angleterre qui a épousé Aliénor.

Une nouvelle idée de royaume[modifier | modifier le wikicode]

La bataille de Bouvines confrontant Philippe II au Roi d’Angleterre.

Philippe II Auguste devient roi en l’an 1180. C’est à cette période que « roi des Francs » se fait remplacer au fur et à mesure du siècle par « roi de France ». Philippe Auguste veut étendre son domaine (le domaine royal) au détriment des princes. Une guerre commence en 1185, ses vassaux lui permettent d’agrandir son royaume en s’emparant du territoire des vaincus. En 1204, il s'empare militairement d'une partie des terres du roi d'Angleterre. Celui-ci veut regagner ses terres et se bat lors de la bataille de Bouvines, à laquelle participe aussi l’empereur Othon IV de Brunswick, allié du roi d’Angleterre. Le roi Philippe II gagnera cette bataille et il renforcera considérablement son pouvoir ainsi que son autorité dans le royaume.

Puis vient Louis VIII, fils de Philippe Auguste qui ne régnera que trois ans, mais parviendra à conquérir des fiefs. Son fils Louis IX (dit Saint Louis), part en croisades de 1248 à 1254 et à son retour, il profite de son prestige pour devenir l'arbitre des conflits français et européens. C’est cette politique qui permettra de placer la royauté au-dessus des autres nobles (châtelains, princes...). Il met aussi en place la justice royale, où le roi se place dans le rôle de juge et d'arbitre.

En 1270, Philippe III devint roi. Il règne désormais sur l'ensemble du royaume où il peut appliquer sa justice. Son fils Philippe IV augmente le trésor royal, notamment en procédant à des dévaluations monétaires9. C’est lui qui convoquera pour la première fois les États généraux pour faire lever de nouveaux impôts à son profit et en profite pour dissoudre l’ordre du Temple en 1312 car il lui devait de l’argent. Il se mariera avec Jeanne Ire de Navarre en 1284. C’est en cette même année, qu’il rattachera la ville de Lyon au royaume.

La mort de Philippe le Bel en 1314 entraînera une révolte de la petite noblesse (ensemble de famille principalement bourgeoises) contre le pouvoir, qui s’imposerait pour trop en matière fiscale et judiciaire. Les trois fils de Philippe le Bel règnent successivement jusqu'en 1328 mais ils meurent sans héritier mâle. Le plus proche héritier homme est le roi d'Angleterre, mais ce choix fut repoussé par l’assemblée qui préférait voir occuper ce poste par Philippe VI de Valois. Leur choix s’explique simplement car ils ne veulent pas que le royaume tombe sous une influence anglaise.

La guerre de Cent ans[modifier | modifier le wikicode]

La succession des Capétiens.
La carte de la France lors de la guerre de Cents ans.

Les terres continentales du roi d’Angleterre lui sont confisquées en 1337 par Philippe VI. Comme revanche, celui-ci revendique la couronne de France. Le conflit éclate. Les batailles fusent comme celle de Crécy10 où les Français subissent un échec. Jean II le Bon est fait prisonnier lors de la bataille de Poitiers en 1356. Il sera obligé de signer le traité de Brétigny qui l'obligera à accorder l'indépendance aux terres continentales anglaises pour être libéré. Cette même année, beaucoup de révoltes bourgeoises et paysannes éclatent contre le roi et son pouvoir. Le Franc, créé en 1360, fut la première monnaie stable du pays.

Le nouveau roi Charles V, luttera tout au long de sa vie contre les compagnies qui ravagent le pays et reconquiert les territoires perdus. Son fils, Charles VI est atteint de crises de folie intermittente à partir de 1392. Plus tard en 1415, la bataille d'Azincourt est une défaite écrasante pour la noblesse française. Cette bataille perdue mènera la France à la signature du traité de Troyes11 qui déshéritera le Dauphin au profit du roi d'Angleterre.

Charles VI meurt en 1422, seulement quelques mois après le roi d'Angleterre Henri V. Charles VII se proclame roi de France. Cependant, le royaume de France est divisé entre les provinces occupées par les Anglais, celles fidèles à Charles VII et les États de Bourgogne. Jeanne d’Arc, en 1429, réussit à convaincre Charles VII d'aller se faire sacrer à Reims, ce qui lui permettra d'être enfin légitime12 à la couronne pour la plupart du royaume. Elle finira brûlée en 1431 par les Anglais à Rouen, en Normandie car elle serait folle. Le traité d'Arras13, écrit en 1435, et mettra fin à la guerre civile qui avait éclaté dans le royaume. Charles VII réorganise l'État en mettant en place la première armée et le premier impôt permanent qui n'avait jamais était établi en France. En 1449, le duché de Bretagne14 rejoint le camp français ce qui permettra de reconquérir la Normandie. Les Anglais perdent définitivement l'Aquitaine qui redeviendra française en 1453.

Article à lire Article à lire : Guerre de cent ans

De 1515 à 1789[modifier | modifier le wikicode]

Les difficultés de la Renaissance[modifier | modifier le wikicode]

Assassinat d’Henri IV.

En 1515, François er devient le roi de France et remporte la bataille de Marignan. Charles Quint est élu Empereur en 1519. Ses territoires (dont l’Espagne et le Saint-Empire romain germanique) encerclent et menacent la France, et François Ier s'allie avec l'Empire ottoman qui est alors dirigé par Soliman le Magnifique. En 1524, Charles Quint capture François Ier et exige de celui-ci que le duché de Bourgogne lui soit donné. Mais les États de la province refusent et veulent rester les sujets du roi de France. En 1539, il proclame la langue française comme la langue officielle de l'État.

En 1530, la réforme protestante provoque une crise de l’Église catholique. La répression15 contre les hérétiques16 s'accentue gravement notamment avec l'avènement d'Henri II. Catherine de Médicis assure la régence après sa mort et tentera d'éviter la guerre civile en promulgant plusieurs édits qui autoriseraient la liberté de culte pour les protestants17, mais ces édits provoqueront la colère des catholiques18.

En 1562, débutent les guerres de Religion, opposant catholiques et protestants. Une trêve sera signée avec une clause qui prévoit le mariage d'Henri III de Navarre (futur Henri IV) avec la sœur du roi. En 1572, fut célébré leur mariage. Quelques jours plus tard (le 25 août), le parti catholique provoquera le massacre de la Saint-Barthélemy qui fera de nombreuses victimes parmi les protestants notamment dans Paris mais aussi en provinces. Cet événement a donc eu pour effet de provoquer une rupture entre les protestants et la monarchie catholique.

En 1574, Henri III et signe l'édit de Beaulieu19. En 1588, une insurrection20 catholique éclate dans Paris et oblige le roi à se réfugier à Chartres. En réponse, le roi fait assassiner le duc de Guise 21, ce qui provoque une rupture avec la Ligue catholique et il s'allie donc avec les protestants pour récupérer son trône. Il est assassiné en 1589, ce qui propulsera sur le trône le roi Henri de Navarre, le chef protestant. Henri IV se convertit au catholicisme en 1593 et devra combattre jusqu'en 1598 pour reconquérir son royaume jusqu’à lors divisé. C’est en cette même année que l'édit de Nantes est signé. Cet édit signal que le roi reconnaît et accepte la liberté de culte aux protestants.

Article à lire Article à lire : Renaissance

Une France en direction de l’absolutisme[modifier | modifier le wikicode]

Une nouvelle politique d’économie est mise en place par Henri IV, la colonisation. La colonisation des Amériques par les Français débute très bien avec la fondation de Port-Royal22 (en 1604) et de Québec. En 1610, le roi est assassiné par Ravaillac23 dans une petite rue de Paris. Peu après la régence de Marie de Médicis, son épouse, le règne de Louis XIII débute ; il s'entourera de fameux ministres tels que le cardinal de Richelieu. En 1635, la guerre de Trente Ans éclate et la France y participe, pour étendre encore son royaume notamment à l'est.

En 1643, Louis XIII meurt. Son fils ne peut pas gouverner car il est trop jeune, c’est donc Anne d'Autriche (la femme de Louis XIII) avec le cardinal de Mazarin qui assurent la régence en attendant que le fils soit apte à régner. En 1648, les parlementaires inquiets de la montée de l'autorité monarchique et des impôts, tentent un coup d’état afin de contrôler la monarchie. Une émeute éclate donc à Paris ce qui obligera la famille royale et la Cour à quitter la capitale. Plus tard, Louis XIV sera déclaré majeur, pourra faire son entrée dans Paris afin de récupérer le trône.

Louis XIV

Après la mort de Mazarin en 1661, Louis XIV décide de régner et de gouverner seul. Jean-Baptiste Colbert deviendra le principal aide et collaborateur du roi. Ils mèneront une politique de soutien (exemple : arts, manufactures...) et de création (exemple : grandes compagnies de commerce). Grandement marqué par la Fronde, le roi souhaite réduire et pousser la noblesse au silence. Il fait construire, pour pouvoir mieux la surveiller, le château de Versailles, qui lui servira de maison de repos, en 1682. Il mettra en place une société de Cour24. Dans cette nouvelle réglementation, les grands seigneurs doivent donc vivre une grande partie de l'année au château de Versailles pour obtenir des faveurs royales. L’esprit de colonisation s’accélère au point que de nouveau états sont fondés, comme la fondation de la Louisiane en 1682. Puis, Louis XIV révoquera en 1685 l'Édit de Nantes et mettra fin à la tolérance envers les protestants.

Les guerres sont très présentes et dangereuses en Europe et pour leur faire face, le roi renforce l'armée et la marine royale. Grâce à cela, la France s'impose comme la première puissance du continent. Les guerres sont bien plus complexes, et Louis XIV devra lutter contre une Europe qui veut réduire la puissance de la France, notamment à cause de la guerre de succession d'Espagne.

La contestation du pouvoir avec l’arrivée du siècle des Lumières[modifier | modifier le wikicode]

Une statue de Louis XVI

En 1715, Louis XIV disparaît. Son successeur, Louis XV, est trop jeune pour prendre le trône, donc la régence fut assurée par Philippe d'Orléans. La régence prend fin en 1723. Louis XV commencera par nommer André Hercule de Fleury25 comme étant le principal ministre. Le roi se lancera dans la guerre de Succession de Pologne26 pour aider son beau-père Stanislas Leszczynski. Malgré la victoire éclatante des Français lors de la guerre de Succession d'Autriche27, Louis XV ne demandera aucun territoire aux vaincus ce qui provoquera d’énormes mécontentements dans le royaume28. La Guerre de Sept Ans sonne la fin des possessions françaises aux Amériques.

En 1774, Louis XVI devient roi. Rapidement, il rompt avec la politique de son prédécesseur et demande à son ministre principal, de réformer l'État. Ce dernier commence par libéraliser la vente des grains, ce qui mène à la guerre des farines. Cette faute rompt la confiance du peuple envers le roi. Ensuite, pour venger la perte de ses territoires américains, la France soutiendra les rebelles dans la guerre d'indépendance des États-Unis. Seulement, l’argent donné fera replonger le royaume dans de difficultés financières. Le Siècle des Lumières s'achèvera donc avec l’évolution des mentalités de manière considérable. Peu après, de nouvelles idées émergent dont la théorie de la gravité universelle écrite par Isaac Newton et qui sera promue en France en 1734 par les Lettres philosophiques de Voltaire. L’Esprit des lois est un livre écrit par Montesquieu en 1748 ou encore de l'Encyclopédie écrite sous la direction de Diderot et d’Alembert ouvrent la voie à une autre vision du monde, une vision certes plus scientifique mais aussi plus cohérente et raisonnée. La prétendue « toute puissance » du pouvoir royal est remise en question. C’est donc la diffusion des nouvelles idées qui est facilitée par les progrès de l'alphabétisation ainsi que le développement de la lecture.

Article à lire Article à lire : Siècle des Lumières

De 1789 à 1848[modifier | modifier le wikicode]

Une France sous la révolution[modifier | modifier le wikicode]

Après une grosse crise financière, le roi fait appel aux États généraux pour régler le problème. Ils commencent en mai 1789. Une seul ombre au tableau, les Députés du Tiers-État rejoints par quelques députés du Clergé et de la Noblesse se proclament Assemblée nationale constituante le 17 juin 1789, c’est le Serment du Jeu de paume29. Le roi prend peur en voyant son peuple s’unir et fait venir 20 000 soldats près de Paris. Le 14 juillet 1789, les Parisiens, craignant une Saint-Barthélemy des patriotes, attaquent la Bastille pour y récupérer des armes. Peu après, c’est la Grande Peur dans les campagnes30. C’est cette « révolte » qui oblige les députés et les seigneurs à voter la fin des droits féodaux31 lors de la nuit du 4 août 1789. En octobre, le roi est ramené à Paris par une foule en colère : il est désormais logé et enfermé au Palais des Tuileries. L'Assemblée nationale prendra une série de mesures pour consolider l'égalité des droits surtout entre le Tiers-État et la noblesse.

Le parcours de la fuite de Louis XVI.

Louis XVI se sent mal à l’aise, en danger à Paris. Il quitte alors Paris avec sa famille pour rejoindre des royalistes. C’est la fuite de Varennes. En entrant dans une auberge, il paye avec une pièce en or, avec son visage dessus. L’aubergiste le reconnaît et demande alors à les pourchasser. Il est rattrapé et ramené dans la capitale. Le peuple se sent trahi. Après cette tentative de fuite, le lien entre le roi et son peuple est rompu. La Constitution est terminée et mise en valeur en septembre 1791. Elle mettra fin officiellement à la monarchie absolue de droit divin. En 1792, l'Assemblée nationale déclare la guerre à l'Autriche, mais les défaites s’enchaînent et la France est sur le point d'être envahie. C’est un manifeste, envoyé par le chef des armées étrangères qui menacent les Parisiens, qui met le feu aux poudres. Le 10 août 1792, la foule envahit la cour des Tuileries. Ils veulent la mort du roi. Le roi doit alors s'abriter à l'Assemblée nationale. Le 21 septembre 1792, les députés votent l'abolition de la royauté en France : la République succède donc à la Monarchie. Le roi est jugé, condamné à mort et guillotiné le 21 janvier 1793, ainsi que la reine Marie-Antoinette qui sera elle, exécutée seulement quelques mois plus tard. Son fils, héritier du trône, mourra en prison.

Article à lire Article à lire : Fin de la royauté en France
Reconstitution de la bataille de Waterloo.
Louis Philippe 1er

La royauté de retour[modifier | modifier le wikicode]

Le 6 avril 1814, la royauté est rétablie. Après la défaite de Napoléon Bonaparte face à l’alliance des armées européennes, le sénat appelle Louis XVIII à la tête de l'État. En mars 1815, Napoléon reviendra d'exil et rétablira l'Empire pendant les Cent-Jours. Louis XVIII, prenant peur, fuit à Gand. Louis XVIII reviendra par la suite sur le trône après la défaite de Napoléon à Waterloo. Quelques années après, en 1824, le roi meurt sans laisser d’héritier. C’est donc son frère Charles X (dont le fils et héritier, le duc de Berry, fut assassiné en 1820) qui lui succèdera. Charles rétablit par la suite le sacre en 1825, et souhaite favoriser la noblesse. En 1830, il établira plusieurs règles contre les libertés publiques, comme par exemple, le retour de la censure pour la presse et les livres. Ces règles de retour sont trop pour le peuple, qui provoque des émeutes32, et une révolution connue sous le nom des Trois Glorieuses. Ces émeutes conduisent le roi à l’abdication.

La monarchie de juillet[modifier | modifier le wikicode]

Les députés nomment Louis-Philippe Ier comme étant le roi des Français. Le 9 août 1830, il prête serment et promet de respecter la Charte33. C’est cette année que le drapeau tricolore remplacera définitivement le drapeau blanc, alors drapeau officiel de la France. Le régime s'installe peu à peu. La bourgeoisie prend le pouvoir sur le peuple. Déjà commencée sous l’ancien régime, la conquête de l’Algérie s'accélère. La France s'implantera aussi dans le golfe de Guinée, à Madagascar... La corruption et la crise économique ont fait beaucoup de mécontents au cours de ce siècle. Louis-Philippe, qui refuse d'être responsable d'un massacre, abdiquera le lendemain à la suite d’une crise. Le soir même, le gouvernement, bien que provisoire, proclamera la République.

Liste des principaux rois de France[modifier | modifier le wikicode]

  • Clovis 1er : Premier roi des Francs.
  • Napoléon Bonaparte
    Pépin le Bref : fils de Charles Martel, il est le premier roi de la famille des Pépinides. C’est aussi le premier roi de France à être sacré.
  • Charlemagne : premier empereur de France, couronné par le pape lui-même.
  • Hugues Capet : premier roi appartenant à la famille des Robertiens.
  • François Ier : roi de France en 1515, fait du français la langue officielle.
  • Henri IV : il signe l’édit de Nantes.
  • Louis XIV : il se déclare autonome et gouverne seul, révoque l’édit de Nantes.
  • Louis XVI : un roi connu pour la difficulté de son règne.

Aller plus loin[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. C’est une bataille qui oppose Clovis à Syagrius (maître d'un domaine s'étendant de la Loire à la Somme).
  2. Nom donné aux peuples extérieurs au Royaume
  3. Membre de la noblesse, faisant partie de la branche de l’aristocratie
  4. Peuple barbare habitant dans le royaume de Lombardie
  5. Un comté est un territoire administratif et politique
  6. Ce capitulaire garantit les droits des fils des comtes sur leurs terres au cas où ils viendraient à mourir pendant l’expédition de la guerre d’Italie.
  7. Plus connu sous le nom de Vikings
  8. Ici, le comté de Poitiers.
  9. La dévaluation monétaire c’est la réduction de la valeur d'une monnaie. C’est donc une diminution du taux de change par rapport à une monnaie de référence.
  10. Bataille opposant le roi de France à une armée anglaise, dont le but est de saccager les territoires français.
  11. En effet, ce traité avantageras grandement Henri V d’angleterre au profit des français.
  12. C’est à dire qu’il a les compétences, les qualités et l'expérience requise maintenant qu’il est sacré.
  13. Il met fin à la guerre entre les Armagnacs et les Bourguignons.
  14. Territoire se situant aujourd’hui au niveau de la région Bretagne ainsi que beaucoup sur la région Loire-Atlantique.
  15. C’est un phénomène qui sert à réprimer et à punir ici, des comportements et des actes, contraire aux principes des autorités concernées. Ici, c’est contre l’Eglise puisqu’ils pratiquent un autre culte que le catholicisme.
  16. Personnes opposées à l’Eglise catholique.
  17. Personne pratiquant le culte du Protestantisme
  18. Personne pratiquant le culte du Catholicisme
  19. Il met fin à la guerre de religion en reconnaissant le culte protestant.
  20. Mouvement qui vise à renverser le pouvoir en place.
  21. Plus connu sous le nom de Henri De Guise, il est le chef des catholiques
  22. Port Royal est une ville du comté de Caroline dans l’état de Virginie, au États-Unis.
  23. C’est un criminel (de nom exacte régicide) qui fut condamné à mort pour l’assassinat du roi.
  24. Un système mis au point par le roi, elle constitue une vrai société à part, proche du roi.
  25. C’est un membre du clergé et homme d'État, qui a été le principal ministre de Louis XV.
  26. C’est un grand conflit européen déclenché après la mort d’Auguste II en 1733, à propos de l’héritage du trône.
  27. C’est un conflit européen pour des terres, les terre de la maison des Habsbourg.
  28. À cette époque, quand on gagnait une guerre, on pouvait prendre des territoires des vaincus.
  29. Ce jour là, ils jurent de rester unis jusqu’à ce qu’une constitution soit écrite.
  30. La grande peur c’est lorsque les paysans attaquent et détruisent les actes de propriété des seigneurs.
  31. C’est l’ensemble de droits reçus par un seigneur grâce à son fief par les vassaux.
  32. C’est une petite manifestation populaire, souvent violente et souvent non-organisée.
  33. C’est la constitution qui fondent la monarchie de juillet.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • (fr) Royaume de France sur Wikipédia, version du 8 juin 2019 à 18:07 (CEST)
  • (fr) Liste des rois de France sur Geneawiki
  • (en) Kingdom of the France sur Simple Wikipedia en anglais (traduit par le dictionnaire Wordreference)
  • (fr) « Le royaume de France en 1500 » écrit par Didier Le Fur et parut en 2010
  • (fr) « Henri II » écrit par Didier Le Fur et parut en 2009 * (fr) « Histoire de France : Les renaissances » écrit par Philippe Hamon et parut aux éditions BELIN
  • (fr) « Histoire de France : La France des Lumières » écrit par Philippe Hamon et parut aux éditions BELIN
  • (fr) « Histoire de France : La France avant La France » écrit par Philippe Hamon et parut aux éditions BELIN

Sur Vikidia[modifier | modifier le wikicode]

Lumière !Pour en savoir plus, lire les articles si dessous :

Sur internet[modifier | modifier le wikicode]

Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Francestubmap.png Portail France —  Accédez au portail sur la France.