Livre d'or
Livre d'or

la cabane • le Livre d'or  • la boîte à idées

Léonard de Vinci

« Léonard de Vinci » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Super article Tu lis un « super article ».
Autoportrait à la sanguine, vers 1515

Léonard de Vinci, de son nom complet Leonardo di ser Piero da Vinci (Vinci, 1452 – Amboise, 1519) est un peintre et homme de science italien, également sculpteur, architecte et savant dans de nombreux domaines. Il incarne ainsi l’esprit universaliste de la Renaissance. Son œuvre la plus célèbre est La Joconde. Il a influencé pour longtemps le monde de l'art avec ses quelques 15 peintures. Son travail scientifique a aussi été très important en parallèle à cette activité artistique.

Ayant toujours fasciné les foules et le monde entier, Léonard fait encore l'objet d'études aujourd'hui afin d'en savoir plus sur sa vie et ses œuvres.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Enfance[modifier | modifier le wikicode]

Village de Vinci, endroit où probablement Léonard est né.

Léonard de Vinci est né le 15 avril 1452 dans les environs de Vinci, un petit village de Toscane, en Italie, près de Florence. Il est le fils naturel d'un riche notaire, Piero, et d'une paysanne avec laquelle il n'a jamais vécu, ou très peu. C'est son grand-père paternel, Antonio, qui donne l'information de la naissance de Leonardo dans une annotation sur un livre d'écriture notariale. Apparemment, la venue de Léonard a été bien accueillie malgré le caractère illégitime de cette naissance. Le jeune Léonard vécut sans mère, avec son père, jusqu'au mariage de celui-ci avec Albiera di Giovanni Amadori, laquelle, ne pouvant avoir d'enfants, éleva Léonard avec un amour maternel dans la maison d'Anchiano dans les environs de Vinci.

Cependant, sa chère belle-mère décéda subitement le 15 juin 1464. Elle fut enterrée à Florence, à San Biagio. Mais Piero était un homme entreprenant : en 1470, il était déjà procureur du couvent de la Santissima Annunziata et il revêt ensuite le prestigieux rôle de notaire de la Signoria (Seigneurie = Florence). Cependant, malgré cette implication dans les affaires publiques, il ne délaisse pas sa famille et épouse Francesca di ser Giuliano Lanfredino, fille d'un notaire réputé. Il a ensuite deux autres femmes et une douzaine d'enfants légitimes.

Le grand-père, Antonio, est probablement disparu déjà depuis quelques années en 1466, date à laquelle Léonard déménage à Florence. Un monde nouveau s'ouvre devant lui : il passe de la nature, des animaux et de la végétation à un paysage urbain : celui de Florence à la Renaissance.

Léonard de Vinci reçoit une éducation sans programme, plutôt en désordre, de son grand-père Antonio, de son oncle Francesco et du prêtre Piero qui l'a baptisé. Encouragé à la créativité, il apprend à écrire de la main gauche et à l'envers. Il gardera cette écriture caractéristique toute sa vie. Piero, son père, est conscient de cette préparation désordonnée et, estimant que son fils ne pourrait étudier dans le domaine juridique (qui était une tradition dans la famille), il décide de lui apprendre l'utilisation du boulier.

Apparemment le jeune Léonard ne savait pas résoudre facilement des opérations arithmétiques élémentaires, ni lire en grec et peut-être même pas en latin. Cette instruction scientifique et littéraire largement insuffisante met en valeur l'esprit extraordinaire de Léonard, capable de toujours se poser des questions et de tirer des lois à partir des observations.

L'atelier del Verrocchio : l'affrontement entre l'élève et le maître[modifier | modifier le wikicode]

Le Baptême du Christ

En 1466, Léonard a 14 ans et sa famille s’installe à Florence. Il dessine déjà des caricatures. Ser Piero, voyant que son fils avait déjà 17 ans et n'abandonnait pas le « dessin », prit un jour certains dessins de Léonard et les fit voir à Andrea del Verrocchio, grand peintre florentin qui était ami avec le père de Léonard. Verrocchio fut étonné à la vue des débuts extraordinaires de Léonard.

Léonard intègre donc l'atelier de Verrocchio. C'est un des ateliers florentins les plus actifs, qui attire de nombreux talents comme Sandro Botticelli, Domenico Ghirlandaio ou encore Lorenzo di Credi. Le maître, entouré de jeunes artistes prometteurs, crée un langage artistique commun à tous ses collaborateurs. C'est ce qui rend très difficile l’identification des œuvres faites entièrement de sa main et la reconnaissance des différents artistes dans les nombreux chefs d’œuvre réalisés avec l'aide de ses élèves.

Verrocchio eut une influence capitale dans l'éducation de Léonard. Dans son atelier, on faisait de nombreuses choses diverses : on apprenait la peinture, le dessin, l'architecture, à faire des sculptures, couler le bronze, etc.

Andrea di Cino aimait sculpter : il laissait donc aux élèves la réalisation d'une grande partie des œuvres picturales.

La première œuvre signée de Léonard de Vinci est « Paysage avec un fleuve », un paysage de la vallée de l'Arno (fleuve qui traverse Florence). La description très réaliste et naturaliste du monde sera une constante dans toute la carrière de Léonard, même si cela caractérise surtout ses premières années en tant qu'artiste. Beaucoup de ses interventions dans l'atelier de Verrocchio sont reconnaissables en effet par cette précision anatomique et cette volonté de représenter la réalité.

En 1472, il est inscrit dans la prestigieuse compagnie de San Marco. Il était alors considéré comme un peintre autonome, et son éducation artistique pouvait être considérée comme achevée. Cependant, sa collaboration avec Verrocchio ne s'arrêta pas. Les œuvres réalisées par celui-ci dans les années dans lesquelles Léonard travaillait dans son atelier eurent une grande influence sur Vinci, notamment pour la décoration (motifs, éléments végétaux) et l'expressivité des visages, qui sont souvent représentés avec un sourire parfois ambigu.

Certains des dessins de Léonard ont des ressemblances frappantes avec certaines sculptures du maître (par exemple dans le dessin Profil de capitaine). Le symbole de ce combat entre élève et maître est le tableau « Le Baptême du Christ ».

Séjour à Milan[modifier | modifier le wikicode]

Monument pour Ludovic Sforza

En 1478, à 26 ans, il quitte son maître après l'avoir brillamment dépassé dans toutes les disciplines. Il est envoyé par les Médicis comme émissaire auprès du duc Ludovico Sforza à Milan. Dans une de ses lettres adressées à celui-ci, il lui dit les différentes idées qu'il projette de réaliser en ingénierie. Il l'informe également qu'il sait peindre.

Lors de ce séjour, il est organisateur et concepteur de fêtes (comme avec François Ier plus tard). Il invente également des machines de théâtre. Il peint plusieurs portraits de la cour milanaise.

Il est chargé de réaliser un cheval gigantesque afin de célébrer Francesco Sforza (le père de Ludovic) : la statue fait 70 tonnes de bronze. Léonard avait fini le modèle en argile et les plans pour la fonte, mais le bronze qui devait être utilisé pour la fonte de la statue servit à la construction de canons pour défendre la ville contre Charles VIII de France.

En 1483, il commence à peindre l’un de ses chefs-d’œuvre : La Vierge aux rochers. En 1495, les Dominicains d'un monastère lui commandent La Cène. Il fait de nombreux tableaux, des projets scientifiques, des croquis, devenant très connu pour ses compétences artistiques et scientifiques. Toutes ses études sont recueillies dans un carnet : le Codex.

Il part de Milan en 1499, par suite de la chute des Sforza (la France possédait le Milanais qui sera ensuite repris quelques années plus tard).

Fin de la vie de Léonard de Vinci[modifier | modifier le wikicode]

En septembre 1515, le nouveau roi de France François Ier rencontre l'artiste et lui propose de s'installer en France. Il traverse les Alpes à dos de mulet avec trois de ses toiles majeures: Saint Jean Baptiste, La Vierge, l'Enfant Jésus et Sainte-Anne ainsi que la Joconde, toutes conservées au Musée du Louvre. Leonardo, grâce à ce nouveau mécène, s'installe au château du Clos-Lucé, près d’Amboise. Il y conçoit des fêtes en l'honneur de la cour et réfléchit à des projets d'ingénierie et d'architecture (voire les réaliser).

Il y meurt le 2 mai 1519 à l'âge de 67 ans, après s'être consacré à la recherche scientifique et à des travaux d'architecture pour les châteaux royaux. Il lègue de nombreuses choses (documents, manuscrits, carnets, instruments...) à Francesco Melzi, son disciple préféré. Ses vignes sont données à Salaï. Certains des tableaux de Léonard avaient déjà été vendus à François Ier au moment de sa mort. L'affirmation que la Joconde avait été volée lors des Guerres Napoléoniennes est donc fausse. Il est enterré au château d'Amboise.

Œuvres[modifier | modifier le wikicode]

Dessin et peinture[modifier | modifier le wikicode]

Le plus célèbre des tableaux de Léonard de Vinci est La Joconde, conservée au musée du Louvre, à Paris.

Il utilisait dans ses dessins et ses peintures des notions mathématiques comme le nombre d'or ou la perspective.

L'une des caractéristiques récurrentes de ses personnages peints est leur index pointé vers le haut.

De lui subsistent aujourd'hui 7 000 notes et dessins, et quarante œuvres attestées, dont huit ont disparu. Un de ces chefs-d'œuvre perdus, la Bataille d'Anghirari, se cache peut-être sous une fresque de Vasari au Palazzo Vecchio.

Il est l'inventeur du sfumato, technique artistique qui consistait a appliquer plusieurs couches de peinture pour donner une impression de « brume » ou de contours flous. Il était très habile aussi pour peindre les paysages (en témoignent le décor de la Vierge aux Rochers ou de l’Annonciation).

Autres œuvres[modifier | modifier le wikicode]

Escalier à double révolution du château de Chambord
  • En architecture : il dessine un escalier à double hélice dont les dessins serviront à l'élaboration de l'escalier du château de Chambord.
  • En ingénierie : il est le précurseur d’un grand nombre de machines modernes dont on a retrouvé la trace dans ses croquis : des véhicules, des chars d'assaut et d'autres armes ou machines de guerre, le parachute, la machine volante (ancêtre de l’avion), conçue en observant les ailes des oiseaux (précurseur de la bionique), la vis aérienne (ancêtre de l’hélicoptère), des engrenages pour la mécanique
  • En médecine : il travaille sur l'anatomie scientifique en disséquant des cadavres, étudie la circulation du sang… À l'époque, le pape interdit la dissection et bon nombre de ses travaux auraient pu le mener droit au bûcher.
  • En sculpture : il s'intéresse en particulier aux statues équestres grandioses.
  • En géologie: Léonard a réalisé des croquis panoramiques qui montrent la formation des vallées alpines, des analyses de fossiles, la forme des coquilles, de la raison de leur présence sur les montagnes comme dans les mers.
La Cène, peinture murale à la détrempe, 8,80 m x 4,60 m,
église Sainte-Marie-des-Grâces, Milan, 1494-1498.

Culture populaire[modifier | modifier le wikicode]

Léonard de Vinci apparaît dans Assassin's Creed Brotherhood et II, c'est aussi un inventeur qui aide Ezio avec ses inventions ou sa ruse.

Il est le héros principal d'une BD : Léonard, il est alors dépeint comme un inventeur de génie et tyrannique qui force son disciple à essayer ses inventions. Cette BD a aussi été déclinée en série animée.

Léonard de Vinci a inspiré plusieurs personnages de fictions (par exemple Maestro dans Il était une fois l'Homme, le dessin animé). Il est également le personnage central d'un des romans de la série Les Conquérants de l'Impossible, de l'auteur francophone Philippe Ebly, SOS Léonard De Vinci.

Il apparaît dans le film et roman « Da Vinci Code » où il est au centre de l'intrigue avec son tableau « La Vierge, l'Enfant Jésus et Saint-Anne » ainsi que la « Cène ».

Pensée[modifier | modifier le wikicode]

Léonard de Vinci pense qu'il faut utiliser la raison pour découvrir la vérité. Il n'a pas peur des erreurs et des échecs : ceux-ci sont une bonne opportunité pour s'approcher des bonnes méthodes. Il fait donc l'usage constant d'expériences pour infirmer ou confirmer ses théories ou tout simplement en découvrir des nouvelles.

Léonard pense que l'Homme doit s'engager à combattre le mal et à faire le bien. Il place également la vertu au dessus des choses « matérielles » (il considère qu'il faut être vertueux avant tout et que les récompenses: argent, gloire etc... viennent après la morale). En effet, il pense que la vertu est indissociable de l'être, elle ne peut pas s'en aller alors que les biens matériels, oui.

Il libérait également des oiseaux en cage de son vivant, juste pour le plaisir de leur redonner la liberté.

Influence[modifier | modifier le wikicode]

Ginevra de' Benci, un beau portrait de Léonard !

Léonard de Vinci est l'archétype de l'esprit de la Renaissance: il est éclectique et est curieux de tout. Léonard tire sa force de son sens de l'observation et de sa curiosité sans faille. Léonard de Vinci est toujours l'objet de multiples études quant à son travail et à sa vie mouvementée. Notamment sur les œuvres qui lui sont attribués ou ses travaux scientifiques (des chercheurs essayent d'appliquer ses principes).

Il est considéré comme le « génie universel » (bien que cette notion soit subjective) par de nombreux observateurs à cause de l'excellence dans tous les domaines qu'il a touchés (ingénierie, peinture, architecture etc...). De nombreux contemporains de Léonard faisaient également l'éloge de son talent indéniable. Cependant malgré ce génie, Léonard avait tendance à ne pas finir ce qu'il entamait. Il avait donc de nombreux projets qui ne sont jamais réalisés.

Léonard de Vinci a popularisé le genre du portrait. D'ailleurs pour lui, le portrait plus qu'une représentation réaliste doit refléter les sentiments, l'état d'âme et le caractère du personnage. Il est également connu pour son sfumato.

Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
Deux génies, deux talents
Michel-Ange est constamment cité comme étant le seul artiste à avoir égalé Léonard de Vinci. Ils étaient également rivaux.

Liens internes[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Images sur Léonard de Vinci Vikidia possède une catégorie d’images sur Léonard de Vinci.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Léonard de Vinci de Wikipédia.
  • [1]
  • Leonardo, I geni dell'arte, Mondadori Arte.
Article mis en lumière la semaine du 26 juillet 2010.
Portail des arts - Tous les articles sur les différentes formes d'art.
Portail des sciences - Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques.
Portail de la Renaissance - Tous les articles sur la Renaissance