Élisabeth Ire d'Angleterre

« Élisabeth Ire d'Angleterre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Élisabeth Ire.
Élisabeth Ire d'Angleterre

Élisabeth Ire, née le 7 septembre 1533 à Greenwich, morte le 24 mars 1603 à Richmond, est l'une des plus célèbres souveraines d'Angleterre. Elle a régné de 1558 à 1603.

Élisabeth est le cinquième et dernier souverain de la dynastie des Tudors. Son long règne de 44 ans est appelé la « période élisabéthaine », au cours de laquelle l'Angleterre s'élève au rang des grandes puissances.

Règne[modifier | modifier le wikicode]

La reine Élisabeth Ire est la fille du roi Henri VIII d'Angleterre et d'Anne Boleyn. Elle accède au trône d'Angleterre en 1558 après la mort de sa demi-sœur, la catholique Marie Ire Tudor. Élisabeth Ire rétablit l'anglicanisme et, soutenue par son ministre William Cecil, elle restaure les finances anglaises. Outre-mer, les corsaires Francis Drake, John Hawkins et Walter Raleigh pillent les colonies espagnoles, apportant ainsi des richesses à l'Angleterre.

En 1567, sa parente la reine d'Écosse Marie Ire Stuart (déchue de sa couronne) se réfugie en Angleterre, où elle est emprisonnée. Des complots se forment, et certains partisans de Marie Stuart veulent détrôner Élisabeth pour la remplacer par Marie Stuart (toutes deux sont descendantes du roi Henri VII d'Angleterre). Après la découverte du complot, la reine Élisabeth signe la condamnation à mort de Marie Stuart, qui est décapitée en 1587.

En 1588, la tentative de l'Espagne d'envahir l'Angleterre échoue ; la flotte espagnole, l'Invincible Armada, est détruite. Cet évènement est considéré par les historiens comme une grande victoire anglaise.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Invincible Armada.

Succession[modifier | modifier le wikicode]

Bien qu'ayant eu des prétendants, Élisabeth Ire reste célibataire et meurt en 1603 sans descendance. Elle désigne pour lui succéder son plus proche parent, le roi d'Écosse Jacques VI, le fils de Marie Stuart.

Période élisabéthaine[modifier | modifier le wikicode]

Le règne d'Elisabeth Ire est considéré comme la période élisabéthaine. Un grand auteur de pièces de théâtre pendant la période élisabéthaine est Shakespeare.

Vikiliens pour la période élisabéthaine[modifier | modifier le wikicode]

Elizabeth I George Gower.jpg
Souverains contemporains d'Élisabeth Ire

Danemark et Norvège: Frédéric IIChristian IVÉcosse  : Marie Ire d'ÉcosseJacques VIEspagne : Philippe IIPhilippe III
Florence : Cosme Ier de MédicisFrance : François IICharles IXHenri IIIHenri IV
Saint-Empire  : Ferdinand IerMaximilien IIRodolphe IIMatthiasPapes : Pie VGrégoire XIIISixte QuintGrégoire XIVInnocent IVClément VIIISuède : Éric XIVJean IIISigismond III VasaCharles IXPologne : Sigismond II AugusteÉtienne BathorySigismond III Vasa
Portugal  : Sébastien IerHenri IerPhilippe IerOttomans : Soliman le MagnifiqueSélim IISélim IIIMurât IIIMehmet III
Russie: Ivan IVFédor IerBoris Godounov
Chine : Ming JiapingMing MuzongMing ShenzongInde moghole : AkbarJapon: Ashikaga YioshiakiOda NobunagaToyotomi HideyoshiTokugawa IeyasuMaroc : Abd Allah al-GhalibAbd al-MalikAbd al-MansourPerse : Abbas Ier le Grand

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]


Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !