Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Charles X de France

« Charles X de France » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Charles X
Roi de France
William Corden the Elder (1797-1867) - Charles X, King of France (1757-1836) - RCIN 401160 - Royal Collection.jpg
Fonction
Roi de Francee
Pays France France
Règne 16 septembre 1824 - 2 août 1830
Dynastie Bourbon
Prédécesseur Louis XVIII
Successeur Louis-Philippe Ier
Fonction
Héritier présomptif des trônes de France et de Navarre
Date 8 juillet 1815 - 16 septembre 1824
Nom de naissance Charles-Philippe de France
Naissance 9 octobre 1757 à Versailles (France)
Décès 6 novembre 1836 (à 79 ans) à Palais Coronini, Görtz (Autriche)
Père Louis-Ferdinand de France
Mère Marie-Josèphe de Savoie
Conjoint Marie-Thérèse de Savoie
Enfants Louis XIX
Sophie (ou Mademoiselle)
Charles
Marie-Thérèse (ou Mademoiselle)
Monarque du Royaume de France
Monarque du Royaume de France
voir modèle • modifier

Charles X est roi de France de 1824 à 1830. Né en 1757, à Versailles, il est le frère cadet des rois Louis XVI et Louis XVIII auquel il succède en 1824. Jusqu'à cette date avec le titre de Comte d'Artois il était le chef des royalistes les plus réactionnaires. Il a été renversé par la Révolution de 1830. Il est mort en exil en 1836.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Jeunesse[modifier | modifier le wikicode]

Portrait du comte d'Artois, avec sa sœur Clotilde (futur reine de Sardaigne), par Drouais, 1763.

Charles-Philippe de France, de son nom de naissance, nait au château de Versailles le 9 octobre 17571, il est le 5e fils du dauphin Louis-Ferdinand (fils de Louis XV), et de son épouse, (son frère aîné le plus âgé est l'héritier du trône qui s'appelle Louis-Joseph-Xavier (duc de Bourgogne), le second est Louis-Auguste,(duc de Berry), futur Louis XVI, Louis-Stanislas (comte de Provence), futur Louis XVIII et un frère mort bébé en 1754, Xavier (duc d'Aquitaine). Son grand-père Louis XV, lui donne le titre de comte d'Artois. L'enfant grandit dans une cours marquée par les drames ( en 1759, la fille du roi, mariée au duc de Parme, meurt lors d'un séjour à Versailles; en 1761, c'est son frère le duc de Bourgogne qui meurt à 9 ans, d'une chute; son père meurt en 1765; son arrière- grand-père (le roi Stanislas) en 1766, en 1767, leur mère meurt de la même maladie que le dauphin et que le duc de Bourgogne, enfin, leur grand-mère, la reine meurt en 1768).

Il est baptisé en octobre 1761, le lendemain de celui de ses frères le duc de Berry et le comte d'Artois.

Son gouverneur, s'occupe de lui dès ses trois ans, avec ses frères. Il les surnomme " mes quatre F" (le duc de Bourgogne est le fin, le duc de Berry, le faible, le comte de Provence le faux et Charles est le franc)2

Vie privée et familiale[modifier | modifier le wikicode]

Il se marie en 1773, avec Marie-Thérèse de Savoie, avec qui il a quatre enfants

  • Louis-Antoine d'Artois, duc d'Angoulême (1775-1844)
  • Mademoiselle ou Sophie (1776-1783)3
  • Charles-Ferdinand d'Artois, (1778-1820), duc de Berry
  • Mademoiselle ou Marie-Thérèse (1783)

Le comte d'Artois est un père aimant, qui préfère certes, son fils cadet, mais qui aime aussi tendrement tous ses enfants, il sera d'ailleurs très marqué et attristé par la mort de sa fille aînée.

Le comte d'Artois est très proche de sa belle-sœur Marie-Antoinette, avec qui il partage le gout pour la mode et les jeux.

Le chef des nobles conservateurs[modifier | modifier le wikicode]

Pendant le règne de son frère Louis XVI (1774-1792) il est le meneur de la coterie aristocratique qui entoure la reine Marie-Antoinette, coterie qui bloque toutes les tentatives de réformes.

Durant la Révolution et l'Empire, il s'exile dès le 14 juillet 1789 et devient le chef actif des Émigrés qui combattent la France révolutionnaire. Il revient en France en 1814 puis après les Cent jours napoléoniens.

Un roi réactionnaire[modifier | modifier le wikicode]

Pendant le règne de son frère Louis XVIII (1815-1824), dont il est l'héritier, il prend la tête des royalistes les plus réactionnaires. En 1824, il succède à son frère, qui n'a pas eu d'enfants. Il renoue avec les traditions de la monarchie absolue en se faisant sacrer à Reims le 29 mai 1825.

Durant son règne, il gouverne avec les Ultra-Royalistes. Il favorise la noblesse et l'Église catholique. Il supporte mal d'avoir à partager la mise au point des lois avec les députés élus et les pairs nommés. Il favorise des trois lois importantes durant son règne. La première est la loi du sacrilège, qui punissait de mort les personnes qui avaient volé des vases sacrés. La deuxième loi concède de très grandes sommes d'argent aux nobles qui avaient émigré pendant la Révolution. La troisième et dernière loi rétablit la censure.

En 1829 et 1830, il ne tient pas compte du résultat des élections défavorables pour ses idées et forme un gouvernement composé de ses amis. Il est chassé du trône par l'insurrection parisienne de juillet 1830. Il abdique en faveur de son petit-fils, le duc de Bordeaux, le 2 août 1830. Mais c'est son cousin Louis-Philippe d'Orléans qui sera proclamé roi. Charles X passe le reste de sa vie en Prusse, jusqu'à sa mort, le 6 novembre 1836.

Article à lire Article à lire : Seconde Restauration#Pendant le règne de Charles X
Article à lire Article à lire : Révolution française de 1830
Article à lire Article à lire : Prise d'Alger par les Français en 1830

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Charles X — Wikipédia (wikipedia.org)
  2. Jean-Paul Clément et Daniel de Montplaisir (préface), , Paris, Perrin, 2015, 463 p. (ISBN 978-2-262-04386-5), p. 22.
  3. Mathieu da Vinha et Raphaël Masson, , Robert Laffont, 2015, p. 723.
précédé par Charles X de France suivi par
Louis XVIII de France Roi de France et de Navarre Louis XIX de France


Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accéder au portail sur la France !
Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.