la cabane  • le Livre d'or  • la boîte à idées
20150413Rumex acetosa3.jpg Actualités, préfixes, code et une interview, lisez le numéro 29 de la Gazette de Vikidia ! DessinInterview.png

Belgique

« Belgique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Super article Tu lis un « super article ».
Royaume de Belgique
(nl) Koninkrijk België
(de) Königreich Belgien
Drapeau Blason
Drapeau Blason
Devise
L'union fait la force
Carte
Belgique europe.jpg
Géographie
Capitale Bruxelles
Plus grande ville Bruxelles
Superficie 30 528 km²
Rang Classé 135e
Eau 6,2 %
Pays frontaliers Pays-Bas Pays-Bas
Allemagne Allemagne
Luxembourg Luxembourg
France France
Fuseau horaire UTC+1, UTC+2 (heure d’été)
Population
Population (2015) 11 239 755 habitants
Rang Classé 76e
Densité 368 habitants/km2
Nom des habitants (gentilé) Belge, Belge
Langue(s) parlée(s) néerlandais, français, allemand
Politique et fonctionnement
Formation Indépendance
Date 4 octobre 1830
Type de gouvernement Monarchie constitutionnelle fédérale
Roi Philippe de Belgique
Premier ministre Charles Michel
Hymne La Brabançonne
Monnaie Euro
voir modèle •modifier

La Belgique, ou Royaume de Belgique, est un pays d'Europe ayant une frontière commune avec les Pays-Bas au nord, l'Allemagne et le Luxembourg à l'est, la France au sud-ouest, et limitée par la côte de la mer du Nord au nord-ouest.

Ses habitants sont les Belges, sa capitale est Bruxelles et trois langues officielles co-existent : le français en Wallonie, le néerlandais en Flandre et l'allemand. Bruxelles-Capitale est officiellement bilingue, mais c'est une enclave majoritairement francophone dans la région flamande.

Le régime politique du pays est une monarchie constitutionnelle parlementaire comme le Royaume-Uni ; la Belgique est un État fédéral depuis 1993.

Le pays est traversé par ce qu'on appelle une frontière linguistique : la Belgique est à la jonction entre l'Europe de langues romanes et celle de langues germaniques, qui ont transmis des héritages culturels un peu différents.

La superficie du pays est de 30 528 km², avec une partie de son territoire gagnée sur la mer, les polders, mais menacée par la remontée des eaux.

Sa population était de plus de onze millions d'habitants en 2015, soit une densité de 368 hab./km², proche de celle des Pays-Bas ; cette densité a posé des problèmes environnementaux en particulier pour la qualité des eaux de surface.

La Belgique a fait le choix de l'Union européenne dès le début ; le Parlement européen, le Conseil de l'Union européenne et la Commission européenne ont leur siège à Bruxelles.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Carte scolaire physique et agricole de la Belgique par P. Vidal-Lablache.

Géographie physique[modifier | modifier le wikicode]

Jacques Brel, chanteur belge francophone, le chantait : « Ce plat pays qui est le mien ». Cette description ne concerne que la partie flamande (au nord-ouest).

Le relief de la Belgique se présente comme un gigantesque escalier de trois marches qui s'élèvent progressivement du nord-ouest au sud-est.

  • Près de la mer du Nord on trouve des étendues plates, à très faible altitude qui forment la Flandre maritime et la Flandre intérieure.
  • Au centre s'étagent les plateaux de moyenne Belgique (Hainaut, Hesbaye, Brabant et Campine) ; ils culminent à 156 mètres au Mont Kemmel. Les vallées de la Sambre et de la Meuse forment un sillon où étaient localisés de très riches gisements de houille.
  • Au sud-est se trouve le massif des Ardennes, massif ancien fortement raboté par l'érosion et entaillé de profondes vallées ; il culmine au Signal de Botrange (694 mètres).

À l'ouest, la Belgique est bordée par la mer du Nord, le long de 67 km de plages.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire les articles : Géographie de la Belgique, Relief de la Belgique et Cours d'eau de la Belgique.

Provinces et chefs-lieux[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Articles à lire : Région de Belgique et Province de Belgique
Régions et provinces de Belgique.

La Belgique comprend deux grandes régions : la Région flamande et la Région wallonne, elles-mêmes divisées chacune en cinq provinces.
À cela s'ajoute une troisième région : la Région de Bruxelles-Capitale, qui regroupe Bruxelles et les communes alentour.

Provinces flamandes, formant la Région flamande :

Provinces wallonnes, formant la Région wallonne :

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Histoire de la Belgique

Un jeune État[modifier | modifier le wikicode]

Le drapeau de la Belgique

La Belgique est indépendante depuis le 4 octobre 1830, avec la Révolution belge, et il faudra attendre le 20 janvier 1831 pour que ce nouveau pays soit reconnu officiellement par les autres États. Avant cette date, les habitants du Royaume ont eu une histoire mouvementée et complexe, passant souvent d'un pays à l'autre (de l'Espagne aux Pays-Bas ou à la France, par exemple), au gré des guerres et des conquêtes.

Les Belges choisissent alors de créer une Monarchie constitutionnelle, c'est-à-dire que le chef de l'État est un roi dont les pouvoirs sont limités par une constitution. En réalité, le roi n'a pas beaucoup de pouvoirs à l'heure actuelle. Les Belges sont généralement très attachés à la famille royale, car elle incarne l'unité du pays.

Aujourd'hui, le roi des Belges est Philippe de Belgique, depuis le 21 juillet 2013.

Voir la catégorie:roi des Belges

Les couleurs du drapeau belge (noir, jaune, rouge) sont celles du blason du duc de Brabant au Moyen Âge. Au moment de la Révolution brabançonne de 1790, qui chassa temporairement les Autrichiens (possesseurs des Pays-Bas autrichiens), ces couleurs disposées horizontalement sont reprises. Le drapeau actuel adopté en 1830, reprend les trois couleurs, mais disposées en bandes verticales.

Petit pays - relativement tout de même - , la Belgique a très tôt compris l'intérêt de s'unir aux autres pays européens : sa devise est « L'union fait la force ». Dès 1944, elle s'allie aux Pays-Bas et au Luxembourg pour former le Benelux. En 1957, elle est l'un des six pays fondateurs de l'Union européenne. Bruxelles est le siège de la Commission européenne et du Conseil européen.

Politique[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire les articles : Liste des souverains de Belgique et Monarchie belge.

La Belgique est une monarchie constitutionnelle fédérale depuis son indépendance des Pays-Bas le 4 octobre 1830. Depuis le 21 juillet 2013, le roi est Philippe de Belgique, septième roi des Belges.

Économie[modifier | modifier le wikicode]

Agriculture[modifier | modifier le wikicode]

L'agriculture en Belgique est intensive et permet de couvrir les trois quarts des besoins du pays. Cependant, 65 % des exploitations agricoles couvrent moins de dix hectares.

La Belgique produit surtout du blé, de la betterave sucrière, de l'orge et des pommes de terre, ainsi que des fruits et du lin.

Les élevages de bœufs, celui des porcs et la production de lait permettent au pays de presque s'autosuffire en viande et d'être autosuffisant en lait.

Industrie[modifier | modifier le wikicode]

L'industrie de l'acier belge occupe toujours une place importante, mais la production baisse beaucoup. D'un point de vue historique, la houille a été la principale ressource belge, mais la plupart des filons ont été exploités. La production a été presque totalement arrêtée vers 1984. Toutes les mines aux alentours de Mons, Charleroi, Liège et Namur ont fermé. Actuellement, la Belgique est obligée d'importer du charbon.

À l'exception du lin, la Belgique importe toutes ses matières premières. Les principales villes productrices de tissus sont Bruxelles, Bruges, qui sont réputées pour leur dentelle, ainsi que Gand, Liège, Courtrai et Malines.

En 2014, selon le World Wide Fund for Nature la Belgique est le cinquième pays qui pollue le plus du monde par habitant1.

Transports[modifier | modifier le wikicode]

Les plus grands ports maritimes sont situés sur les estuaires de l'Escaut et de la Meuse, qui débouchent aux Pays-Bas. Anvers, bien qu'éloigné de la haute mer, est le deuxième port européen.

Le réseau des autoroutes belges est gratuit. Les lignes de trains à grande vitesse « Thalys » relient les grandes villes belges aux capitales européennes.

Religions[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Religion en Belgique

Selon une estimation de 2008, 78,2 % de la population belge est catholique (contre 87,5 % en 1998), 1,1 % sont protestants, 1,7 % sont musulmans, 0,3 % sont juifs, 0,2 % sont orthodoxes, 1,3 % sont d'autres religions et le reste sans religion.

Langues et littérature[modifier | modifier le wikicode]

Les trois communautés linguistiques.

Bilinguisme[modifier | modifier le wikicode]

La loi du 31 juillet 1921 a officialisé une frontière linguistique entre les communes du nord (utilisation exclusive du néerlandais) et celles du sud (le français). Cette frontière devait être régulièrement actualisée en fonction des résultats du recensement décennal, mais ce principe d'une frontière évolutive est devenu la pierre d'achoppement entre ces deux communautés.

C'est à Louvain que le français Joseph Jacotot, réfugié exilé par le retour au pouvoir des Bourbons, invente au début du XIXe siècle la pédagogie révolutionnaire du maître ignorant, pour enseigner le français à des étudiants hollandais, sans connaitre leur langue. Au lieu d'utiliser un manuel scolaire, il leur donne à apprendre une œuvre littéraire de qualité, Les aventures de Télémaque, dans sa version bilingue franco-néerlandaise.

Le flamand ou le néerlandais ?[modifier | modifier le wikicode]

La langue officielle de la communauté flamande est le néerlandais, parlée aussi aux Pays-Bas et au Suriname. Mais en réalité, la plupart des Flamands parlent un dialecte (une langue locale), qui peut être légèrement différent selon les provinces. Ainsi, les habitants des Pays-Bas et de la Flandre se moquent parfois les uns des autres à propos de leur langue.

Les Belges francophones utilisent d'ailleurs le plus souvent le terme « flamand » (vlaams) pour désigner la langue parlée en Flandre, plutôt que « néerlandais » (nederlands).

Le français de Belgique[modifier | modifier le wikicode]

Le français parlé dans la communauté française est très proche du français de France. Il y a quelques expressions ou mots différents (on parle de belgicismes). L'exemple le plus connu est celui de septante (70) et nonante (90), qui se disent soixante-dix et quatre-vingt-dix en France.

La littérature francophone belge connaît de grands noms : les poètes Émile Verhaeren, Maurice Carême ; les romanciers Maurice Maeterlinck, Georges Simenon, Françoise Mallet-Joris et Amélie Nothomb.

La BD belge[modifier | modifier le wikicode]

La bande dessinée belge est principalement représentée par Le Journal de Spirou, fondé à Marcinelle (quartier de Charleroi) par Jean Dupuis en 1938, et Le Journal de Tintin, reprenant l’œuvre d'Hergé, lancé à Bruxelles en 1946 par les éditions du Lombard. Ces deux maisons d'édition concurrentes ont suscité une créativité littéraire exceptionnelle en Europe de l'Ouest depuis les années 50, dans un domaine considéré jusque-là comme marginal.

Une dizaine d'auteurs belges se sont particulièrement fait connaître : Hergé (Tintin), Franquin (Marsupilami), Peyo (Les Schtroumpfs), Charlier (Barbe-Rouge, Blueberry, Tanguy et Laverdure), Ptiluc, Willy Vandersteen (Bob et Bobette), Midam (Kid Paddle), Salvé (Les Tuniques bleues), Cauvin (Cédric), Philippe Geluck (Le Chat).

Le projet de parcours BD de Bruxelles a démarré en 1991 : les grands auteurs de la BD belge, française, italienne et suisse ont vu certaines de leurs œuvres transformées en peintures murales gigantesques. On compte actuellement une quarantaine de fresques disposées de façon fantaisiste et attractive : un circuit-vélo permet d'en faire le tour.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

La cathédrale de Tournai, de style roman.

Architecture[modifier | modifier le wikicode]

L'architecture romane est représentée par des monuments défensifs comme le beffroi de Namur et le château de Bouillon ainsi que par des collégiales.

Le style gothique dans le domaine civil se retrouve dans plusieurs hôtels de ville, notamment ceux de Bruxelles, Bruges et Louvain. La cathédrale de Bruxelles, a été construite en plusieurs étapes et sa façade date de la fin du XVe siècle. La cathédrale Notre-Dame d'Anvers est un exemple de gothique brabançon.

La Renaissance a été influencée par la créativité italienne (Palais des Princes-Évêques de Liège) et a conservé les traditions flamandes (Grand place de Bruxelles).

Le centre de Bruges est une destination touristique très prisée et mérite son nom, La Venise du Nord. De même, la ville de Namur a gardé un certain cachet, mariant le style classique des maisons et le style baroque des monuments, par exemple l'université et la cathédrale.

Comme dans le reste de l'Europe, les constructions du XIXe siècle ont adopté le style néoclassique à la mode, sauf pour quelques exemples d'Art nouveau de qualité à Bruxelles ; les plus connus sont la Maison Art Nouveau sur l'Avenue Louise et Old England.

Le monument le plus connu de Belgique est sans doute le Manneken Pis, de son nom bruxellois Maenneke Pis. C'est une statue en bronze d'une cinquantaine de centimètres de hauteur située au cœur de Bruxelles. Il s'agit d'une fontaine qui représente un petit garçon en train d'uriner. Les mots maenneke pis signifient en bruxellois (dialecte flamand proche du néerlandais) « le môme qui pisse ». On voit ici l'humour des Bruxellois. Mais il y a aussi l'Atomium, relique de l'Expo 58, tout comme le théâtre américain qui s'est transformé en studio pour les télévisions et radios néerlandophones de Bruxelles.

Artistes[modifier | modifier le wikicode]

De nombreux chanteurs belges francophones sont devenus célèbres : Jacques Brel, Axel Red (d'origine flamande, mais qui chante en français), ou encore Adamo et Arno, lui aussi d'origine flamande.

C'est également le pays où le saxophone a été inventé, en 1846, par le Belge Adolphe Sax (wp).

Les peintres belges sont également très connus, depuis les Flamands de la Renaissance comme Rubens, jusqu'au peintre surréaliste René Magritte.

Peinture[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Articles à lire : Peinture baroque flamande, Renaissance flamande et Peinture belge moderne

La peinture flamande se développe au début du XVe siècle, en effet les principaux peintres d'Europe du Nord sont flamands. Ces derniers travaillent dans les cours d'autres pays et ont influencé toute l'Europe. Les principaux peintres flamands sont Rubens, Van Dyck, Brueghel l'Ancien qui ne se contente pas de sujets religieux ou princiers, mais représente les gens du peuple, Van Eyck et Bosch, le spécialiste du fantastique.

Le Jardin des délices, par Jérôme Bosch.

Gastronomie[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Cuisine belge

La Belgique est célèbre pour ses frites, qu'on déguste avec des moules ou du steak. Les Belges sont également réputés pour leur production de bière, les gaufres et la qualité de leurs chocolats. Mais la cuisine belge ne se limite pas à cela. C'est un pays producteur de fromages, et on y cultive beaucoup en serre des fruits comme les raisins. Les fraises cultivées en pleine terre sont réputées dans le monde ainsi que les célèbres chicons, appelés endives en France (sauf dans le Nord !).

Sports[modifier | modifier le wikicode]

Les Belges pratiquent beaucoup de sports, les disciplines les plus populaires étant le football, le cyclisme, le basket-ball, la natation, la gymnastique.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Sport en Belgique.
Athlétisme

Le coureur de demi-fond Ivo Van Damme a remporté deux médailles d'argent aux Jeux olympiques de 1976 à Montréal, mais il a trouvé la mort quelques semaines plus tard dans un accident de la route. Depuis, un grand meeting d'athlétisme, le « Mémorial Van Damme » se tient chaque année à Bruxelles en sa mémoire.

Aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, la sauteuse en hauteur Tia Hellebaut a gagné la médaille d'or.

Eddy Merckx, en 1973.
Cyclisme

Les coureurs belges, depuis l'origine, ont obtenu d'excellents résultats. La plus ancienne des classiques au monde est Liège-Bastogne-Liège, créée en 1892. De nombreuses autres courses ont lieu en Belgique, notamment le Tour de Belgique, les classiques ardennaises et les classiques flandriennes. Le premier Belge à avoir gagné le Tour de France est Odiel Defraye, en 1912.

Le champion cycliste belge le plus titré est Eddy Merckx (actuellement, le meilleur de tous les temps) : cinq Tours de France, cinq tours d'Italie (Giro), un tour d'Espagne (Vuelta), trois titres de Champion du monde sur route, de nombreuses classiques (Paris-Roubaix, Milan-San-Remo, Liège-Bastogne-Liège) et un record de l'heure sur piste.

Tennis

Dans les années 2000 et au début des années 2010, deux joueuses belges de tennis ont atteint le rang de n° 1 mondial : Justine Henin et Kim Clijsters.

Football

L'équipe de Belgique de football, surnommée les « Diables Rouges », a connu son heure de gloire dans les années 1980, avec des joueurs comme Enzo Scifo ou Jean-Marie Pfaff. En 1986, la Belgique termine quatrième de la Coupe du Monde de football.

Le Championnat de Belgique se joue depuis 1895 : le club le plus titré est le RSC Anderlecht (33 titres).

Actuellement, il existe beaucoup de jeunes Belges demandés par les plus grandes équipes d'Europe : Eden et Thorgan Hazard, Thibaut Courtois, Kevin De Bruyne, Nacer Chadli.

La Belgique est depuis le 5 novembre 2015 première nation au classement mondial FIFA2.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Images sur la Belgique Vikidia possède une catégorie d’images sur la Belgique.
  1. La Belgique, cinquième empreinte écologique mondiale, La Libre.be
  2. http://fr.fifa.com/fifa-world-ranking/ranking-table/men/
Portail Belgique - Accédez au portail sur la Belgique.

50°54′N 4°32′E / 50.9, 4.533