Maurice Maeterlinck

« Maurice Maeterlinck » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Maeterlinck jeune homme, portrait par les Dover Street Studios (Edward Thomas).

Source

Maurice Maeterlinck est un écrivain flamand francophone, né le 29 août 1862 à Gand (Belgique) et mort le 6 mai 1949 à Nice (France), prix Nobel de littérature en 1911.

Ses premiers poèmes sont d'inspiration parnassienne et il fréquente Stéphane Mallarmé à Paris.

Puis il se tourne vers l'idéalisme flamand et germanique et adhère au mouvement littéraire et artistique symboliste. Son recueil Serres chaudes publié en 1889 est considéré comme un chef-d’œuvre de la poésie dite allégorique.

En 1892, sa pièce de théâtre, Pelléas et Mélisande est accueillie comme un des sommets du symbolisme. Ce drame a d'ailleurs inspiré plusieurs compositeurs, par exemple Gabriel Fauré et Claude Debussy.

Vers 1897, il anime un salon parisien littéraire fréquenté par les célébrités de l'époque, en particulier l'auteur anglais très controversé Oscar Wilde, Mallarmé, le musicien Camille Saint-Saëns, ou le sculpteur Auguste Rodin.

Il aménage à Nice un hôtel de luxe, la villa Orlamonde, où il donne de brillantes fêtes mondaines pour les artistes.

En 1908, sa pièce de théâtre L’Oiseau bleu est créée au Théâtre d'art de Moscou puis reprise à Paris en 1911, année où il obtient le prix Nobel de littérature.

Il se réfugie aux États-Unis en 1939 à l'approche de la guerre.

Galerie[modifier | modifier le wikicode]


Portail Belgique —  Accédez au portail sur la Belgique.
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…