Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Gand

« Gand » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Beffroi et église Saint-Nicolas, depuis le clocher de la cathédrale Saint-Bavon.

Gand (en néerlandais Gent) est une ville de Belgique, capitale de la province de Flandre-Orientale, en région flamande, au confluent de la Lys et de l'Escaut.

Elle compte 255 000 habitants, et son agglomération compte 455 000 habitants. Ses habitants sont les Gantois. Sa densité de population et de 1 664 habitants par km2. C'est la 2e ville la plus peuplée de Belgique (après Anvers, mais avant la capitale Bruxelles).

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Gand est la capitale de l'ancien comté de Flandre et la ville natale de Charles Quint.

La ville a connu une grande période de prospérité économique et culturelle, aux XIVe et XVe siècles. De cette époque, Gand garde un important patrimoine architectural. Pendant la Révolution française et le Premier Empire, alors que la Belgique était annexée à la France, Gand était le chef-lieu du département de l'Escaut.

Aujourd'hui, Gand est une ville universitaire, avec plus de 300 établissements d'enseignement.

Le port de Gand, 3e du pays, a permis à la ville de diversifier son industrie, autrefois dominée par l'activité traditionnelle du textile.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le wikicode]

Le retable de L'Agneau mystique[modifier | modifier le wikicode]

Retable de L'Agneau mystique, par les frères van Eyck, 1432.

Le retable de L'Agneau mystique, appelé aussi Retable de Gand a été peint par les frères Hubert et Jan van Eyck en 1432. Ce retable appartient au mouvement des Primitifs flamands. Il est remarquable par son réalisme nouveau, l'abondance des détails picturaux et l'utilisation de la peinture à l'huile. Il est exposé dans l'ancien baptistère de la cathédrale Saint-Bavon.

Monuments religieux et civils[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Belgique —  Accédez au portail sur la Belgique.