Pierre Paul Rubens

« Pierre Paul Rubens » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Images sur Rubens Vikidia possède une catégorie d’images sur Rubens.
Autoportrait de Pierre Paul Rubens

Pierre Paul Rubens est un peintre baroque flamand, né à Siegen (Westphalie) en 1577, mort à Anvers en 1640. Sa peinture représente essentiellement des sujets religieux, mais il ne dédaigne pas les sujets mythologiques ou historiques. Des sujets de la vie quotidienne deviennent plus fréquents vers la fin de sa vie.

Éléments biographiques[modifier | modifier le wikicode]

Enfance[modifier | modifier le wikicode]

Jan Rubens (1530-1587) son père, catholique puis protestant, est un avocat aisé. Il s'est installé d'abord à Cologne pour éviter la persécution catholique qui sévissait sous l'autorité espagnole à Anvers, sa ville d'origine. Une liaison avec Anne de Saxe fut découverte et mena Jan en prison, d'où sa femme réussit à le tirer au bout de deux ans d'efforts en 1573. La caution payée, la famille a le droit de s'installer à Siegen. Un an après la naissance de Pierre-Paul, leur sixième enfant, Jan peut retourner à Cologne. Là il s'investit dans l'éducation de son fils et lui transmet le goût de la littérature et des études. En 1587, deux ans après la mort de son père, Pierre-Paul Rubens et sa mère Maria Pypelinckx (1537-1608) retournent à Anvers, où il adopte la religion catholique.

Apprentissage[modifier | modifier le wikicode]

Rapidement le jeune Pierre Paul, malgré quelques vicissitudes, s'oriente vers la peinture. À cette époque, l'apprentissage se faisait en travaillant comme apprenti dans un atelier dirigé par un maître : apprendre à confectionner et mélanger les couleurs, à préparer, puis nettoyer le matériel (toile, pinceaux, cadre...) tout en glanant au vol, les précieux enseignements du maître en dessin et en peinture.

Séjour en Italie[modifier | modifier le wikicode]

Comme beaucoup d'artistes désiraient le faire de son temps, Rubens partit plusieurs années pour l'Italie afin d'étudier les maîtres de la Renaissance. Ce séjour, de 1600 à 1608, le marqua définitivement. Désormais, il signe ses œuvres en italien : « Pietro Paolo Rubens ». Le peintre qui a le plus d'influence sur lui est Le Titien, mais il s'inspire aussi de Raphaël et du Caravage.

À Anvers[modifier | modifier le wikicode]

Sa notoriété est déjà importante, et sa ville d'Anvers manœuvre pour le garder : à peine rentré, il reçoit des commandes et des titres importants. Il rencontre Isabella Brant (ou Brandt), qu'il épouse en 1609. Ils auront trois enfants : Clara Serena, Albert et Nicolas. Malheureusement, Isabella Brant meurt de la peste à 34 ans.

En 1630, il épouse une toute jeune femme de 16 ans, Hélène Fourment, dont il eut quatre autres enfants : Clara Johanna, François, Hélène et Pierre Paul.

Rubens fut anobli en 1624 par Philippe IV d'Espagne et fait chevalier par le roi Charles Ier d'Angleterre pour le récompenser de ses efforts diplomatiques.

Commandes de toute l'Europe[modifier | modifier le wikicode]

Au sommet de sa gloire, Rubens décore le plafond peint de la « Maison des banquets » au Palais de Whitehall, qui fut de 1530 à 1698 la résidence des souverains anglais à Londres. Sa commande la plus importante est pour le pavillon de chasse, la « Torre de la Parada » de Philippe IV d'Espagne. Il décore aussi, entre 1622 et 1625, la « galerie Médicis » au Palais du Luxembourg, à Paris, de tout un cycle sur la vie de Marie de Médicis, aujourd'hui conservé au musée du Louvre.

En 1635-1636, Rubens peint un Jugement de Pâris, directement élaboré à partir du Jugement de Pâris de Raphaël, vu en miroir.

Rubens mourut à Anvers en 1640.

Galerie[modifier | modifier le wikicode]

Le Caravage - Flagellation.jpg

Généralités - Peinture baroque
Néerlandais - RembrandtFranz HalsJacob van Ruisdael
FlamandsRubensVan DyckJan Brueghel le Jeune
Français et LorrainsHyacinthe RigaudClaude LorrainGeorges de La Tour
EspagnolsJosé de RiberaFrancisco de ZurbaránVélasquezMurillo
ItaliensMichel AngeLe BerninLe Caravage

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Pierre Paul Rubens de Wikipédia.
  • Encyclopédie Larousse, art. Petrus Paulus Rubens
  • C. V. Wedgwood, Rubens et son temps, éd. Time-Life, 1978.
Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.