Révolution brabançonne

« Révolution brabançonne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Carte des États belgiques unis (1789-1790)

La Révolution brabançonne se déroule dans les Pays-Bas autrichiens entre 1787 et 1790, sous le règne de l'empereur Joseph II, fils de Marie-Thérèse d'Autriche, à l'époque du gouvernorat de l'archiduchesse Marie-Christine et de son époux le prince Albert de Saxe, duc de Teschen.

Elle est provoquée par le mécontentement contre les réformes de Joseph II et la poussée du mouvement social et politique provoqué en Europe par la Révolution française.

Elle est déclenchée le 18 juin 1789 par l'occupation du Hainaut, qui refuse de payer l'impôt impérial. Une armée de patriotes volontaires brabançonnais remporte une première victoire en octobre.

Pièce en argent sur l'insurrection de 1790

Le Manifeste du peuple brabançon est publié le 24 octobre : Joseph de Brabant, est déchu du trône brabançon.

L'armée impériale est définitivement vaincue à la bataille de Turnhout le 27 octobre 1789.

Après la réunion des états-généraux suivie de la publication du Traité d'union le 11 janvier, la confédération des États belgiques unis est officiellement créée le 31 janvier, en réaction contre le régime autrichien.

Elle est gouvernée par le congrès (trois comités) qui se réunit tous les jours, et les états-généraux, qui se réunissent trois matins par semaine pour prendre des résolutions.

Le régime doit capituler face au retour des troupes autrichiennes en novembre ; l'empereur Léopold II du Saint-Empire rétablit l'Ancien Régime.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail Belgique —  Accédez au portail sur la Belgique.