Livre d'or
Livre d'or

Supers articlesarticles à enrichir
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Chypre (pays)

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Si tu cherches un article homonyme, tu veux peut-être lire Chypre.
République de Chypre
(el) Κυπριακή Δημοκρατία
(tr) Kıbrıs Cumhuriyeti
Flag of Cyprus.svg Coat of arms of Cyprus (2006).svg
Drapeau Blason
Devise
Hymne national Hýmnos is tin Eleftherían
Fête nationale 1er octobre
Localisation
Cyprus in the European Union and in its region (claimed).svg
Géographie
Capitale Nicosie
Superficie De facto 5 896 km²
De jure 9 251 km2
Démographie
Population (2021) 1,2 million habitants
Rang Classé 156e
Densité 131 habitants/km2
Langue(s) officielle(s) Grec et turc
Politique et fonctionnement
Formation Indépendance du Royaume-Uni
Date 16 août 1960
Type de gouvernement République
Président de la République Nikos Christodoulidis
Monnaie Euro
Domaine Internet .cy
Indicatif téléphonique +357
Économie
Indice de développement humain (IDH) 0,896 (2021)
voir modèle • modifier

Chypre (en forme longue : République de Chypre ; en grec : Κυπριακή Δημοκρατία, Kypriakí Dimokratía ; en turc : Kıbrıs Cumhuriyeti) est un État situé sur l'île du même nom, en Méditerranée orientale. L'État est créé le 16 août 1960 suite à son indépendance du Royaume-Uni (colonie britannique de Chypre). En 1961, Chypre rejoint le Commonwealth of Nations.1 Toutefois, la Grande-Bretagne conserve les bases militaires souveraines d'Akrotiri et Dhekelia.

Depuis le 20 juillet 1974, le nord de l'île est occupé par la Turquie après que la dictature des colonels ait tenté de forcer l'annexion de Chypre à la Grèce. Le 15 novembre 1983, la République turque de Chypre du Nord est proclamée unilatéralement dans la zone occupée. Par la résolution 541, les Nations Unies (ONU) déclarent invalide la partition de l'île et la proclamation de la Chypre du Nord.

Le 1er mai 2004, Chypre intègre l'Union européenne (UE). Étant donné que la république ne peut exercer sa juridiction que sur la moitié sud de son territoire, seule cette partie appartient à l'UE. Le 1er janvier 2008, la livre chypriote est remplacée par l'euro.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Chypre est la troisième plus grande île de la Méditerranée. Elle fait géographiquement partie du continent asiatique mais est culturellement et politiquement rattachée à l'Europe. Le point culminant de cette île montagneuse est le mont Olympe (1 952 m), dans le massif de Tróodos, couvert de pins, chênes, cyprès et cèdres. Au total, 19 % de l'île est couverte de forêts.

Son plus long fleuve est le Pedieos (environ 100 km de long), qui ne transporte cependant de l'eau qu'en hiver.

Géologie[modifier | modifier le wikicode]

L'île se situe au sud de la plaque anatolienne. L'arc chypriote, au sud de Chypre, forme la ligne de convergence avec la plaque africaine.

Villes[modifier | modifier le wikicode]

La capitale économique de l'île est la partie sud de Nicosie, qui est également la capitale politique de la république de Chypre. Les trois villes portuaires de Larnaka, Limassol et Paphos, reliées entre elles par une route longeant la côte sud, ont une importance économique à peu près égale. La station balnéaire d'Agia Napa revêt quant à elle une grande importance touristique. En 2021, 67 % des habitants de Chypre vivaient en ville.2

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Antiquité[modifier | modifier le wikicode]

L’île de Chypre est connue depuis l’Antiquité, principalement par le fait qu’elle était la fournisseuse en cuivre de tout le monde méditerranéen, ce qui lui a d’ailleurs donné son nom. Dès le VIe siècle avant JC, l'île est le théâtre de guerre entre les Grecs et les Perses. L'île est définitivement conquise par les Perses en -480.

Alexandre le Grand conquis l'île en -310 et à sa mort, c'est son général Ptolémée qui prend le contrôle de l'île et l'intègre au Royaume d'Égypte.

En -31, les troupes de Cléopâtre VII et de Marc Antoine se font battre par l'armée d'Auguste qui intègre Chypre à l'Empire romain. L'île est l'un des premiers territoire romain à devenir chrétien, notamment à part de l'an 45 où son gouverneur se convertit. Les évêques de Chypre participeront au Concile de Nicée de 325.

Moyen-Âge[modifier | modifier le wikicode]

Chypre est intégrée à l'Empire romain d'Orient en 395 et le restera jusqu'au début du Moyen Âge. En 647, puis en 688, les Arabes débarquent sur l'île mais ne la conquièrent. A la place, les Arabes et les Byzantins s'allient pour gouverner l'île ensemble :

  • Les Arabes prélèvent les impôts, assurent la défense de l'île et contrôle le territoire.
  • Les Byzantins continuent de contrôler l'île sur le plan religieux. Les Byzantins gèrent également l'administration de l'île.

Cette situation dure pendant trois siècles.

En 965, les Byzantins, par l'impulsion de leur empereur Nicéphore Phocas, reconquirent l'île, mettant fin à la période arabo-byzantine de Chypre.

En 1185, l'île est prise par un empereur byzantin usurpateur, l'empereur légitime n'a pas les moyens de réagir.

Richard Cœur de Lion débarque sur l'île en 1191 et demande de l'aide au gouverneur de Chypre pour une croisade contre Saladin. Richard quitte l'ile en 1192 mais y laisse une partie de son armée. La population grecque de l'île finit par se révolter à cause de cette occupation. Richard prend définitivement le contrôle de Chypre puis la vend aux Templiers qui la vendent à leur tour à Guy de Lusignan, ancien roi de Jérusalem. Guy se proclame alors "roi de Chypre".

Les chevaliers de l'Ordre de Saint-Jean commencent à s'y installer avec accord du roi de l'île. Ces chevaliers y restent jusqu'en 1310, où après avoir gagner une guerre contre les Byzantins, décident de s'installer sur l'île de Rhodes.

Renaissance et domination turque[modifier | modifier le wikicode]

En 1489, l'île passe sous contrôle de la République de Venise, et contrairement à une idée reçue, cette domination se passe plutôt bien.

L'Empire ottoman déclare la guerre à la République de Venise en 1570 avec comme but de s'emparer de l'île. Chypre résiste trois ans, puis finalement, en 1573, Venise cède l'île aux Turcs. La domination turque de l'île est particulière. L'Empire ottoman envoie des colons turcs sur l'île pour faire grossir la population musulmane. Du coté chrétien, les catholiques sont persécutés alors que les orthodoxes sont tolérés. Les paysans grecs les plus pauvres se convertissent à l'Islam pour payer moins d'impôts, ils sont appelés "Linobambakis". Le servage, présent sur l'île depuis des siècles, y sera aboli par les Ottomans.

Histoire moderne[modifier | modifier le wikicode]

En 1878, le Royaume-Uni administre l'île au nom de l'Empire ottoman. En 1914, les Ottomans et les Britanniques rentrent en guerre, et Chypre est conquise par le Royaume-Uni.

Nationalisme grec[modifier | modifier le wikicode]

En 1901, on comptait près de 77% de Grecs et 21% de Turcs sur l'île.

Après la Première Guerre mondiale, les Chypriotes grecs accusent le Royaume-Uni de ne pas développer l'île, réclament plus d'autonomie et se soulèvent contre l'occupant britannique. Le Royaume-Uni réprime la révolte dans le sang et pendant dix ans, une période sombre s'installe sur l'île.

Après la Seconde Guerre mondiale, le nationalisme grec sur Chypre est de plus en plus fort. En 1950, un premier vote est organisé par l'archevêque grec de l'île sans autorisation britannique : 95% des votants ont demander à ce que l'île soit rattacher à la Grèce.

Indépendance[modifier | modifier le wikicode]

En 1955, les Chypriotes grecs prennent les armes et se révoltent une nouvelle fois contre l'occupant britannique. Le Royaume-Uni décide de recruter des Chypriotes turcs pour renforcer leur force sur l'île. En 1959, les accords de Zurich mettent fin aux combats et en 1960, l'île est déclarée indépendante, aux grands désespoirs des populations grecques voulant que l'île soit rattacher à la Grèce. La Grèce, la Turquie et le Royaume-Uni se mettent tout de même d'accord sur une éventuelle intervention militaire si les luttes entres les Chypriotes turcs et grecs venaient à recommencer.

Partition de l'île[modifier | modifier le wikicode]

La constitution garantissait aux chypriotes turcs 30% des postes publics et 40% des postes dans la police alors que seul 18% de la population de l'île était turc. Le président de Chypre, Makários III, d'origine grecque, tenta de faire baisser le pouvoir des Chypriotes turcs, car ces derniers empêchaient le développement administratif de l'île (alors que les Grecs faisaient de même). Ce coup de force du président chypriote aggrava les relations entre Turcs et Grecs sur l'île. En 1964, les deux communautés s'affrontent et las Chypriotes turcs arrivent sans difficulté à obtenir de l'aide de la Turquie. L'île sombre peu à peu dans la guerre civile entre les deux ethnies.

En 1974, la Garde nationale chypriote arrive à obtenir l'aide de la Grèce afin d'organiser un coup d'État qui avait pour but le rattachement de l'île à la Grèce et la répression des révoltes turques. En réponse, la Turquie envoie son armée pour protéger la minorité turque de l'île. Le coup d'état finit par échoué et alors que l'armée turque était là uniquement pour rétablir l'ordre, elle décide de rester au nord de l'île et en 1983, la parti nord toujours sous occupation de la Turquie, décide de se proclamer indépendante et de former la République turque de Chypre du Nord. Cette indépendance ne sera pas reconnu par le gouvernement de Chypre ainsi que par l'Organisation des Nations unies.

Cette opération mena à un grand déplacement de population, 200 000 chypriotes grecs furent expulsé du nord alors que 50 000 chypriotes turcs furent expulsés du sud. Près de 1600 Chypriotes grecs disparurent et la Turquie refusa de donner des explications. Selon une étude, la majorité d'entre eux finirent exécuté par l'armée turque dans ce qui est considéré comme une violation des Droits de l'Homme.

Le gouvernement du sud à depuis rejoins l'Union européenne. Depuis 30 ans, des discussions se font entre les deux parties de l'île pour la création d'une éventuelle confédération où les deux états s'allient pour gouverner l'île ensemble. Mais le référendum, accepté en Chypre du Nord, sera refusé par les Grecs du sud, considérant que les Turcs n'ont pas à avoir autant de pouvoir que les Grecs alors qu'ils sont moins nombreux.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Chypre (pays) de Wikipédia.
Images sur la République de Chypre Vikidia possède une catégorie d’images sur la République de Chypre.
Pays d’Europe
Union européenne
Candidats à l’Union européenne
AELE
Autres pays
États non reconnus par la communauté internationale
Pays d’Asie
Asie centrale et du Nord
Asie de l’Ouest
Asie de l’Est
Asie du Sud
Asie du Sud-Est
Portail de l'Europe —  Tous les articles sur l'Europe.
Portail de l'Asie —  Tous les articles concernant l'Asie.
Portail des pays —  Tout sur les pays, les organisations internationales...