La Brabançonne

« La Brabançonne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La Brabançonne

La Brabançonne est l'hymne national de la Belgique depuis 1860.

Le Brabant est une région, qui se compose de quatre provinces: le Brabant-Septentrional (aux Pays-Bas), ainsi que les provinces d'Anvers, du Brabant flamand et du Brabant wallon (en Belgique).

En Belgique, on parle trois langues: le français, le néerlandais et l'allemand. Donc, les paroles de la Brabançonne existent en français, en néerlandais et en allemand. Mais la version originale est en français. On l'appelle aussi ainsi car un homme nommé charles brandans la chanté pour la première fois en publique.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Hippolyte-Louis-Alexandre Dechez ou Jenneval, un acteur français, a écrit la chanson pendant la révolution belge. La chanson était anti hollandaise et contre le roi Guillaume Ier des Pays-Bas qui, jusqu'en 1831, était aussi roi en Belgique (alors rattachée au royaume des Pays-Bas).

Les paroles actuelles de la Brabançonne ne datent pas de la révolution belge, mais de 1860. À cette époque, le premier ministre de la Belgique a modifié les paroles, parce que la Belgique était désormais en paix avec les Pays-Bas. Soixante-dix ans après la version originale, la Brabançonne a reçu des paroles en néerlandais et en allemand.

Hommage[modifier | modifier le wikicode]

À Bruxelles, la Brabançonne est honorée avec une avenue et une statue. Sur la statue, on lit les paroles de la Brabançonne en français et en néerlandais.

Audition[modifier | modifier le wikicode]

  • [1] sur Dailymotion. La Brabançonne en français, néerlandais et allemand.


Les hymnes nationaux

AlgérieBelgiqueEspagneÉtats-UnisFranceItalieRoyaume-UniRussiePortugalBrésilAçoresSuisseLibanIrak

Portail de la Belgique —  Accédez au portail sur la Belgique.