la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Portugal

« Portugal » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher
République portugaise
Drapeau Blason
Drapeau Blason
Carte
LocationPortugal.svg
Géographie
Capitale Lisbonne
Plus grande ville Lisbonne
Superficie 92 391 km²
Rang Classé 109e
Eau 0,5 %
Pays frontaliers Espagne
Fuseau horaire UTC-1, UTC+0 (heure d’été)
Population
Population 10 805 870 habitants
Rang Classé 74e
Densité 114 habitants/km2
Nom des habitants (gentilé) Portugais, Portugaise
Langue(s) parlée(s) Portugais et Mirandais
Politique et fonctionnement
Formation Du Royaume de León
Date 25 juillet 1139
Type de gouvernement République
Président Aníbal Cavaco Silva
Premier ministre Pedro Passos Coelho
Hymne La Portugaise
Organisations internationales UE
Monnaie Euro
Domaine Internet .pt
Indicatif téléphonique +351
voir modèle • modifier

Le Portugal, officiellement République portugaise, est un pays situé au sud-ouest de l'Europe. C'est le pays le plus à l'ouest de la péninsule Ibérique et du continent européen. En tout, il possède une superficie de 92 391 km².

Le pays est délimité au nord et à l'est par la Galice, région espagnole, et au sud et à l'ouest par l'océan Atlantique. Le pays comprend des régions autonomes qui sont les archipels des Açores et de Madère. Enfin, il existe un double climat, le climat océanique au Nord et le climat méditerranéen au Sud.

Aux XVe et XVIe siècles, le Portugal était un grand empire, avec ses colonies en Amérique, en Afrique et même en Asie. Cela lui permettait d'avoir une grande économie mondiale, une grande culture et c'est aussi le premier pays à avoir établi un empire colonial durable. À l'époque des guerres napoléoniennes, la capitale du Portugal avait été transférée à Rio de Janeiro (au Brésil), de 1808 jusqu'en 1821. Depuis 1255, sa capitale est Lisbonne.

Le Portugal fait partie des pays développés, politiquement stable depuis 1974, et possède un indice de développement humain très élevéPrécision.

Histoire[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Histoire du Portugal.

Premiers peuples[modifier]

L'histoire du Portugal est partagée avec celle de la péninsule Ibérique. La région a été peuplée par des pré-celtes et des celtes ; elle est à l'origine de peuples comme les Gallaeci, les Lusitaniens et les Cinii. Elle a été visitée par les Phéniciens et les Carthaginois.

Ce qui est maintenant le Portugal a été une partie de l'Empire romain qui fut ensuite envahie par les Suèves, les Buri et les Wisigoths, puis conquise par les Maures. En 868, pendant la Reconquista, s'est formé le Comté Portucalense.

Formation et consolidation du royaume[modifier]

Bien avant que le Portugal ne soit indépendant, il y avait déjà eu quelques tentatives pour accéder à un statut plus autonome. Pour en finir avec ce climat indépendantiste de la noblesse locale concernant le domaine Leonês, le roi Alphonse VI de León et Castille a livré le gouvernement du Comté de la GalicePrécision au Comte Raymond de Bourgogne. Après beaucoup d'échecs militaires de Raymond de Bourgogne contre les Maures, Alphonse VI décida, en 1096, de donner au cousin de celui-ci le gouvernement des terres plus au sud du Comté de la Galice, en établissant ainsi le Comté Portucalense.

Avec le gouvernement du comte Henri de Bourgogne, le Comté Portucalense a connu non seulement une politique militaire plus efficace dans la lutte contre les Maures, mais aussi une politique indépendantiste plus active, bien qu'il n'ait jamais réussi à accéder à l'indépendance. C'est seulement après son décès, quand son fils Alphonse Ier de Portugal est arrivé au pouvoir, que le Portugal est devenu indépendant, avec la signature en 1143 du traité de Zamora. Alphonse Ier de Portugal a alors conquis d'importantes localités, comme Santarém, Lisbonne, Palmela et Évora, qui appartenaient aux Maures.

La Reconquista dans le territoire portugais prend fin en 1249. L'indépendance du royaume portugais est alors menacée à plusieurs reprises par le royaume de Castille

Une première fois dans la séquence de la crise de succession de D. Fernando I de Portugal, crise qui a culminé dans la Bataille d'Aljubarrota, en 1385 où Joao d'Aviz bat le roi de Castille Jean Ier. Le Portugal obtient son indépendance.

Les découvertes et la dynastie philippine[modifier]

Avec la fin de la guerre, le Portugal a engendré un processus d'exploration et d'expansion rendu célèbre par des découvertes, dont les principaux acteurs sont l'infant D. Henri le Navigateur (dit le Navigateur) et le roi D. Jean II de Portugal.

Ceuta a été conquis en 1415. Le cap Bojador a été franchi par Gil Eanes en 1434 et l'exploration de la côte africaine a continué jusqu'à ce que Bartolomeu Dias ait vérifié, en 1488, la communication entre les océans Atlantique et Indien en traversant le cap de Bonne Espérance.

Basilique portugaise à Goa.

On a successivement et rapidement découvert des itinéraires et des territoires en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, pour la plupart pendant le règne de D. Manuel I. Cela s'est caractérisé par une expansion dans l'est du continent, surtout grâce aux conquêtes d'Alphonse de Albuquerque qui, pendant la première moitié du XVIe siècle, ont concentré presque tous les efforts du Portugal, bien que la colonisation du Brésil ait déjà été initiée en 1530 par D. João III.

Cette période constitue le siècle d'or du pays. Néanmoins, on compte quelques évènements tragiques : dans la bataille d'Alcácer-Quibir en 1578, le jeune roi D. Sébastien et une partie de la noblesse portugaise périrent. Henri Ier de Portugal monta sur le trône, mais mourut deux ans plus tard ; cette mort engendra la crise de succession de 1580, qui s'acheva avec le couronnement de Philippe II d'Espagne, premier de trois rois espagnolsPrécision.

Cette dynastie philippine a pris fin le 1er décembre 1640 : la noblesse nationale a fait un coup d'État. D. João IV fut nommé roi de Portugal.

Le séisme de 1755[modifier]

Article à lire Article à lire : Tremblement de terre de Lisbonne

Le 1er novembre 1755, jour de la Toussaint, le Portugal, et en particulier la ville de Lisbonne, furent frappés par un séisme qui creusa des fissures de cinq mètres de profondeur, puis par un raz-de-marée, avec des vagues de 5 à 10 mètres de haut (l'une d'entre elles atteignit 15 mètres)1.

Lisbonne ne fut pas la seule victime, il y eut également l'Algarve ; toute l'Europe1 ressentit les secousses, ainsi que l'Afrique du Nord, la Martinique et Barbade (Amérique du Sud). Lisbonne est comme rayée de la carte avec plus de 85 % de la ville détruite1, y compris les plus célèbres de ses palais et bibliothèques, même les bâtiments d’architecture manuéline du XVIe siècle.

Plusieurs bâtiments relativement épargnés par le séisme lui-même furent détruits par les incendies qui s’ensuivirent ; ainsi, le Palais royal. Les 70 000 volumes de la bibliothèque royale ont été perdus, comme toutes les œuvres d’art et le compte-rendu détaillé des grandes explorations réalisées par Vasco de Gama et d'autres navigateurs. Quelques quartiers de Lisbonne furent épargnés, comme Belém ou encore l'Alfama.

XXe siècle[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Révolution des Œillets.
Monument à Grandola

Une dictature est mise en place dans les années 30Précision2 et est dirigée de longues années par Salazar. En 1974, Marcelo Caetano est au pouvoir et gouverne le pays d'une main de fer, aidé par la police secrète et la police militaire.

Les colonies portugaises sont en révolte depuis le début des années 60. Empêtré dans des guerres en Guinée-Bissau, en Angola et au Mozambique, le gouvernement fasciste en place écrase le peuple portugais avec des taxes destinées au maintien des troupes armées dans ses colonies, au détriment d'une modernisation du pays. En outre, beaucoup de jeunes ouvriers portugais, menacés par un service militaire d'une durée de quatre ans, préfèrent fuir le pays.

La répression policière ne parvient pas à éradiquer la lutte ouvrière qui, bien qu'inutile, dure depuis quinze ans. Le pays était figé socialement et économiquement. La population et une partie de l'armée sont lasses et espèrent un changement de régime.

Dès 1973, des officiers d'extrême gauche conspirent contre le pouvoir en place. Le 25 avril 1974, à minuit et 25 minutes, la radio nationale diffuse une chanson révolutionnaire de Zeca Alfonso3. C'est le signal de l'insurrection. Le Mouvement des Forces Armées s'empare des points stratégiques militaires et politiques et forcent Caetano à la capitulation. Seule la police politique oppose une résistance armée qui entraîne la mort de six personnes. Il est à noter que ce furent les seules victimes de la révolution.

Des milliers de portugais descendirent dans les rues, au mépris des consignes militaires. À Lisbonne, le point de rassemblement était le marché aux fleurs. Certains militaires mettent un œillet dans le canon de leur fusil, d'où le nom donné plus tard à cette révolution. Le mouvement de contestation populaire qui suivit la prise du pouvoir par les putschistes n'avait été ni prévu, ni souhaité. Les militaires se retrouvent vite dépassés par la suite de cette révolution.

Économie[modifier]

Dans le temps des conquêtes et des découvertes, le pays fut l'un des plus riches pays du monde, grâce à l'or importé du Brésil, les épices d'Inde et d'autres produits venus d'Afrique.

Depuis 1985, le pays est entré dans un processus de modernisation dans un environnement suffisamment stable et il rejoint l'Union européenne en 1986. Le Portugal a développé une économie de plus en plus fondée sur les services et a été l’un des onze membres fondateurs de la monnaie européennePrécision en 1999. Le pays a commencé à faire circuler l'euro depuis le 1er janvier 2002 ; avant l'euro, le Portugal utilisait l'escudos portugaisPrécision.

Exportations portugaise, 2006

La croissance économique portugaise a été au-dessus de la moyenne de l'Union européenne pendant la majeure partie de la décennie de 1990. Depuis la crise économique des années 2000, il est l'un des plus pauvres des 12 pays de la CEEPrécision, au niveau de l'Espagne, de la Grèce ou encore de l'Islande.

Malgré un passé majoritairement agricole, la structure de l'économie se base aujourd’hui sur les services et l'industrie, qui représentent respectivement 67,8 % et 28,2 % de l’économie nationale. L'agriculture est bien adaptée au pays en raison du climat, du relief et des sols favorables. Pendant les dernières décennies, la modernisation de l'agriculture s'est intensifiée, bien qu'environ 12 % de la population active travaille dans l'agriculture.

Les oliviers (4 000 km²), les vignobles (3 750 km²), le blé (3 000 km²) et le maïs (2 680 km²) sont produits dans des secteurs suffisamment vastes. Les vins (spécialement le vin de Porto et le vin de Madère) et les huiles (huile d'olive, huile de tournesol) portugais sont très appréciés en raison de leur qualité.

Le Portugal est également producteur de fruits, notamment les laranjas algarvias (orange de l'Algarve), la pêra-rochaPrécision de l’Ouest, la cerise du Gardunha et la banane de Madeira. D'autres productions font partie de l’horticulture ou de la floriculture, comme la betterave rouge sucrée, l'huile de tournesol et le tabac.

Pièce de 2 eurosPrécision.

Le liège a une production significative, car le Portugal produit 54 % de la production mondiale de liège. Les ressources minérales plus importantes au Portugal sont le cuivre, le lithium, le tungstène, l'uranium, le sel et le marbre. Les forêts couvrent environ 34 % du pays et sont notamment composées de :

En 2005, le taux de chômage était de 7,6 %, mais il a subit une hausse de 0,4 % pour atteindre 8 % en 2007.

Le tourisme est un secteur très important comptant pour 8 % du PIB.

Le pays exporte du textile, des voitures, des produits manufacturés, de l'informatique, de l'électronique et du matériel de construction.

Le commerce extérieur du Portugal se concentre essentiellement dans l'Union européenne. Aujourd'hui, 80 % des exportations portugaises sont à destination des pays de l'Union européenne, 5 % pour l'Amérique du Nord, les pays lusophones (dont la langue est le portugais, comme le Brésil) représentent 4 % des exportations.

Géographie[modifier]

Île São Jorge, Açores.

Le Portugal est un pays qui est bordé à l'est et au sud par l'océan Atlantique, au nord et à l'ouest par son seul voisin, l'Espagne.

Le territoire portugais inclut également les régions autonomes de Madère des Açores, Madère est située dans le continent africain et les Açores se localisent dans l'océan Atlantique.

Le pays est situé à l'extrémité de l'Europe occidentale, le territoire portugais est de forme rectangulaire large de 160 km en moyenne et long de 560 km.

Avec une superficie de 88 790 km² ou (91 831 km² en ajoutant les archipels), c'est un pays qui est six fois plus petit que la France.

L'estuaire du Tage est nommé la mer de Paille, elle est située à Lisbonne. Au sud du Tage, les trois quarts des terres ont une altitude qui est inférieure à 200 m ; les plaines sont vastes et peu ondulées, elles continuent jusqu'à l'océan Atlantique et les surfaces d'érosion de la Meseta andalouse.

Au contraire, au nord du Tage, il y a des sommets peu élevés (comme la serra da Estrela, la seconde plus haute chaîne de montagnes du pays, qui atteint à peine 2 000 m) mais le relief est plus montagneux, puisque le tiers seulement se trouve à moins de 200 m, entaillé de profondes vallées ; ce relief a toujours rendu les déplacements difficiles. Il est utilisé pour la culture du raisin4.

Grandes villes[modifier]

Porto, deuxième ville du Portugal

Lisbonne est la capitale du Portugal depuis le XIIe siècle, la plus grande ville du pays, le principal pôle économique (avec le principal port maritime et l'aéroport portugais) et est la ville la plus riche du Portugal avec un PIB par habitant supérieur à celui de la moyenne de l'Union européenne.

Il y a d'autres villes importantes comme celle de Porto, seconde plus grande ville et le port maritime, Aveiro (considérée comme la Venise portugaise), Braga (ville des archevêques), Chaves (ville historique et millénaire), Coimbra (avec la plus ancienne université du pays et une des plus anciennes d'Europe), Guimarães (ville berceau du pays), Évora (ville musée), Setúbal et Viseu.

Dans le secteur métropolitain de Lisbonne existent des villes avec une grande densité de population comme Agualva-Cacém et Queluz (commune de Sintra), Amadora, Almada, Amora, Seixal, Barreiro, Montijo et Odivelas. Dans le secteur métropolitain de Porto, les communes les plus peuplées sont Vila Nova de Gaia, Maya, Matosinhos et Gondomar.

Dans la région indépendante de Madère, la principale ville est Funchal. Dans la région indépendante des Açores existent trois villes principales : Ponta Delgada (dans l'île de São Miguel), Angra do Heroísmo (dans l'île Terceira) et Horta (dans l'île du Faial).

Districts[modifier]

Le pays compte 18 districts et 2 régions autonomes, chaque district porte le nom de sa capitale. Depuis 1976, les régions autonomes ne sont plus des districts.

District Région(s)
Aveiro (12) Centre,
Nord
Beja (5) Alentejo
Braga (17) Nord
Bragance (14) Nord
Castelo Branco (9) Centre
Coimbra (11) Centre
Évora (7) Alentejo
Faro (6) Algarve
Guarda (10) Centre, Nord
Leiria (2) Centre
Lisbonne (1) Lisbonne, Centre, Alentejo
Portalegre (8) Alentejo
Porto (16) Nord
Santarém (3) Alentejo, Centre
Setúbal (4) Alentejo, Lisbonne
Viana do Castelo (18) Nord
Vila Real (15) Nord
Viseu (13) Centre, Nord
nothumb

Le Portugal possède un territoire en Afrique, c'est l'archipel de Madère qui, depuis 1976, n'est plus un district mais une région autonome, pour éviter l'indépendance de Madère (même chose pour Açores).

Cours d'eau[modifier]

La majorité des fleuves portugais naissent en Espagne et se jettent dans l'océan Atlantique, à l'exception de Ave, Mondego, Vouga, Zêzere et de Sado qui prennent leur source au Portugal.

Le fleuve Tâmega se jette dans le Douro et le fleuve Zêzere dans le Tage.

Les fleuves, dans leur grande partie, ne permettent pas la navigation des bateaux. Seuls le Douro, le Tage et une partie du Guadiana sont navigables.

Il est ainsi possible de faire des croisières au Douro jusqu'en Espagne. Grâce aux barrages hydroélectriques, les fleuves portugais sont d'importantes sources d'énergie hydraulique, une énergie renouvelable distribuée sous forme d'électricité.

Principaux fleuves[modifier]

La rivière Guadiana, dans l'Alentejo
Nom Source
Douro Sierra de Urbión : Espagne Espagne
Guadiana Espagne Espagne
Lima Monte Talariño : Espagne Espagne
Minho Pedregal d'Irimia - Espagne Espagne
Mira Serra do Caldeirão - Portugal Portugal
Mondego Serra da Estrela - Portugal Portugal
Tâmega Espagne Espagne
Tua Portugal Portugal
Sabor Sierra de Gamoneda - Espagne Espagne
Sado Serra da Vigia - Portugal Portugal
Sorraia Portugal Portugal
Tage Serra de Albarracín - Espagne Espagne
Zêzere Serra da Estrela - Portugal Portugal

Démographie[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Démographie du Portugal.

En 2001, le pays comptait 10 356 117 habitants5. L'origine de la population portugaise vient notamment des Celtes, des Ibères et des Lusitaniens.

Il y a encore moins de cinquante ans, surtout entre les années 1960 et 1974, le Portugal fut un pays d'émigration (les habitants quittent leurs pays pour un autre, par exemple : Canada, France, …)5. Aujourd'hui le Portugal est un pays d'immigration, il accueille des Africains (une grande partie des anciennes colonies portugaises), des Brésiliens et des Européens de l'Est6.

Le Portugal est un pays qui vieillit, comme l'Italie. Il n'y a pas assez de naissances pour renouveler la population. Grâce à l'immigration, le Portugal renouvelle sa population de Brésiliens, Ukrainiens et d'autres nationalités7.

En 2010, la population portugaise était composée de 16,9 % d’enfants de 0 à 14 ans, de 67,3 % de 15 – 64 ans et de 15,8 % de plus de 65 ans6. L'espérance moyenne de vie était de 76,14 ans. 87,4 % des Portugais savent lire et écrire, avec taux d'analphabétisme décroissant au cours du temps. Le Portugal est un des pays possédant le plus bas taux de mortalité infantile dans le monde : 5,4 pour mille6.

Culture[modifier]

Musique[modifier]

Folklore portugais de Thionville

Le Portugal possède des musiques que l'on trouve nulle part ailleurs, comme le fado et d’autres musiques du folklore portugais. Le fado est une musique nostalgique dont la « reine » était Amália Rodrigues. La musique folklorique se joue avec divers instruments comme l'accordéon, les castagnettes, les mains, les pieds, la voix, etc., et s’accompagne de danses et de costumes.

Durant l'immigration, Linda de Suza (de vrai nom Teolinda Lança) quitte le Portugal pour venir s'installer en France avec son bébé ; elle fut une grande chanteuse franco-portugaise dans les années 1980 à 1990, elle chanta Le Portugais, qui fut un grand succès auprès de toute la communauté portugaise en France.

Le rock est de plus en plus écouté au Portugal. Tony Carreira est aussi un grand chanteur en France, il a déjà vécu en France, mais il est retourné au Portugal. Linda de Suza (1984)8, Amália Rodrigues et Tony Carreira (2000)9 ont déjà été à l'Olympia (Paris).

Gastronomie[modifier]

Caldo Verde

La cuisine portugaise est très riche et très variée, chaque région ayant ses spécialités. La gastronomie portugaise est en grande partie faite de produits de la mer (poissons, crabes, …) ; la viande y est largement appréciée aussi. Il y a aussi de nombreux fromages comme le Queijo da Serra qui vient de la Serra da Estrela.

L'ail, l'huile d'olive et le vinaigre sont des ingrédients très souvent utilisés dans la conception des plats de viandes et de poissons. Vasco de Gama et les autres explorateurs, qui ont ramené des épices et de nouveaux produits (fruits, légumes, tabac, etc.), ont révolutionné les spécialités culinaires du monde occidental, donc du Portugal.

Parmi les spécialités portugaises de poissons figurent les crevettes et la morue. On y trouve par exemple de la moruePrécision diversement accommodée, de la pieuvre, de la caldeiradaPrécision et des echinoideasPrécision.

Beaucoup de plats sont préparés avec de la viande comme la feijoada à Transmontana, la carne de porco à AlentejanaPrécision, le poulet grillé et le cochon de lait.

Les soupes sont très présentes au Portugal, avec beaucoup de recettes différentes. Parmi elles, il y a le gaspacho, la sopa da pedra, le traditionnel caldo verde, les papas de sarrabulho ou encore la canja de galinhaPrécision.

Les gâteaux et les pâtisseries sont nombreux et chaque région possède sa pâtisserie. En voici quelques-unes : le gâteau de miel, la torta de laranja (tarte à l’orange), la tarte aux amandes, le bolo rei, le riz au lait, les pasteis de nata, les pasteis de feijão ou encore le pudim caseiro.

Tourisme[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Tourisme au Portugal.

Le Portugal est un pays touristique : chaque année, il accueille environ 12 millions de touristes. L'Espagne, qui représente 49 % des touristes visitant le Portugal, en est la principale source, suivie du Royaume-Uni (14 %).

Le pays possède des plages sur l'océan Atlantique, mais aussi deux grandes villes touristiques : Lisbonne et Porto. Les régions les plus visitées sont Lisbonne, l'Algarve, Porto, Madère et les Açores. Il y a d'autres régions visitées, comme la Serra da Estrela, Coimbra et la vallée du Douro.

Le climat et la température de l'eau de la mer sont les principaux facteurs qui contribuent à la grande croissance du tourisme dans la région de l’Algarve.

Lisbonne attire aussi beaucoup de touristes par son histoire ou ses monuments. Elle a été capitale européenne de la culture en 1994, a accueilli l'exposition internationale de 1998 (Expo ’98) et plusieurs jeux de l'Euro 2004. Des points fortement touristiques sont le parc des nations, le château de São Jorge, la cathédrale Sé, le monastère des Hiéronymites et la tour de Belém. La ville mariale de Fátima est aussi très fréquentée en raison du sanctuaire présent dans la ville, le sanctuaire de Notre-Dame de Fátima.

Voir aussi[modifier]

Articles liés[modifier]

Liens externes[modifier]

Notes et références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Le tremblement de terre de Lisbonne, la grande catastrophe, page visitée le 23 septembre 2010.
  2. Salazar instaure la dictature au Portugal, page visitée le 30 septembre 2010.
  3. La Révolution des Œillets, page visitée le 30 septembre 2010.
  4. Source de toute la section
  5. 5,0 et 5,1 Données statistiques sur la population portugaise, page visitée le 28 octobre 2010.
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 Données diverses sur le Portugal, page visitée le 28 octobre 2010.
  7. Portugal, immigration, page visitée le 28 octobre 2010.
  8. Linda de Suza à l'Olympia
  9. Tony Carreira à l'Olympia, page visitée le 23 septembre 2010.


Drapeau du Portugal.svg Portail Portugal - Accédez au portail sur le Portugal
ContinentEurope.svg Portail Europe - Accédez au portail sur l'Europe.

38°42′N 9°11′W / 38.7, -9.183