Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Marbre

« Marbre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Des blocs de marbre polis. On voit bien les marbrures.

Le marbre est une roche, assez dure, de couleur variable, très utilisée notamment en sculpture et en architecture, et caractérisée par ses motifs, appelées marbrures.

Pour les géologues, le marbre est une roche bien précise, mais, dans le langage courant, ce mot peut désigner une grande variété de roches présentant des motifs similaires.

Le mot marbré est utilisé pour désigner quelque chose qui possède des rayures, ou des marbrures, comme le marbre.

Géologie[modifier]

Formation[modifier]

Les marbres se sont formés à partir d'un gigantesque dépôt de calcaire qui s'est réalisé entre le Dévonien supérieur et le Carbonifère inférieur, entre -380 et -330 millions d'années. Ce dépôt s'est accumulé au fond des mers qui occupaient les cuvettes de la pénéplaine hercynienne, dont il reste des îles formées par les massifs de la chaîne hercynienne.

En France, ces îles hercyniennes se rencontrent dans le Massif armoricain, le Massif central, le Massif des Vosges, l'Ardenne. D'autres sont dissimulées sous les massifs des Alpes et des Pyrénées.

La formation définitive des marbres s'est produite par une cristallisation complète des calcaires, appelée métamorphisme, en conjuguant la pression, la température et l'action de vapeurs venues des profondeurs du globe.

Ces marbres ne contiennent jamais de coquilles ni d’organismes marins, mais certains renferment des grenats, des cristaux de fer octaèdre et même des pyrites.

D'autres marbres dits marbres secondaires, formés beaucoup plus tard, mais à des époques très diverses, contiennent des fossiles marins, comme des térébratules ou des madrépores.

Géochimie[modifier]

Le marbre est une roche calcaire très dure, qui a été cristallisée par compression. Son grain est plus ou moins fin : les cristaux peuvent avoir une structure microscopique qui les rend accessibles au polissage miroir, d'autres sont grenus et restent mats en surface.

Les veines et les divers coloris du marbre sont dus le plus souvent à des inclusions d'oxydes métalliques.

La sensation de froid que l'on a en touchant du marbre est due à sa forte effusivité thermique. Cela veut dire que le marbre conduit très bien la chaleur, comme le fait un bloc de métal. Le marbre n'est pas froid, comme peut l'être un bloc de glace, par exemple, mais lorsqu'on touche du marbre, la chaleur de notre corps se diffuse rapidement dans la roche qui se trouve à la température ambiante.

Gisements[modifier]

Une carrière d'exploitation de blocs de marbre

Dans l'Antiquité, les carrières du Pentélique, en Attique, ont fourni un très beau marbre blanc, excellent pour le bâtiment. Ce marbre pentélique a servi notamment à la construction des monuments de l'acropole d'Athènes.

Le marbre blanc de Paros (une île des Cyclades) était le plus réputé pour la sculpture. Son grain très fin, impalpable, donne un poli très brillant. On le trouve en usage dans la statuaire dès l'époque préhistorique (art cycladique), puis durant toute l'Antiquité gréco-romaine et parfois jusqu'à nos jours. On rencontre aussi dans la statuaire grecque le marbre blanc de Naxos (une autre île des Cyclades, voisine de Paros), très grenu, donc d'aspect très mat.

À l'époque romaine, on a commencé à exploiter les fameuses carrières de marbre blanc de Carrare, en Toscane, appelé par les Romains marbre de Luni. C'est également à cette époque que débute l'extraction du marbre de l'Alentejo, au Portugal.

En Belgique, on exploite des marbres noirs et rouges de la région de Dinant, tandis qu'en France, on extrait du marbre dans les Pyrénées. Les Alpes, en Italie et en France, en particulier dans les vallées d'Aoste et de l'Ubaye, produisent un marbre vert, dit serpentine.

Le marbre comme matériau[modifier]

Le marbre, a toujours été un matériau de luxe, coûteux, réservé à des réalisations de prestige.

Sculpture[modifier]

La Vénus de Milo, réalisée en marbre de Paros

Architecture[modifier]

Éléments de la frise ionique du Parthénon

Les autres "marbres"[modifier]

Statue de la déesse égyptienne Touaret, en brèche volcanique. Cette roche travaillée est parfois appelée "marbre".

De nombreuses roches, différentes du marbre (d'un point de vue géologique), présentent des similitudes, notamment dans leurs motifs (les marbrures), et dans leurs propriétés (elles se travaillent de la même façon), et sont couramment appelées "marbre".

Galerie[modifier]

Autres utilisations[modifier]

Le marbre a souvent été utilisé pour fabriquer des plans de travail, dans certains métiers. Ce n'est plus forcément le cas aujourd'hui, mais l'expression est restée, et l'on dit "un marbre" pour désigner la plan de travail, par exemple, d'un carrossier, même s'il est vrai qu'aujourd'hui, il est plus souvent fabriqué en métal...

  • Passer une voiture (ou un autre véhicule) au marbre" signifie lui faire passer un examen de carrosserie utilisant un plan de travail très précis (autrefois fabriqué en marbre), afin de vérifier la position exacte de toutes les parties de la voiture. C'est un examen très long et coûteux qui n'est généralement réservé qu'aux voitures qui ont subi de gros accidents.

Dans le langage courant[modifier]

Autres objets appelés marbre ou marbré[modifier]


Portail de la géologie - Les articles sur la géologie et les sciences de la Terre.
Portail des arts - Tous les articles sur les différentes formes d'art.

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Marbre de Wikipédia.
Consulté le 19 octobre 2010.