République tchèque

« République tchèque » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
République Tchèque
Drapeau de la Republique tcheque.svg Coat of arms of the Czech Republic.svg
Drapeau Blason
Devise
Pravda vítězí
La vérité vainc
Carte
EU-Czech Republic.svg
Géographie
Capitale Prague
Plus grande ville Prague
Superficie 78 864 km²
Rang Classé 114 ème
Eau 2 %
Pays frontaliers Pologne Pologne, Allemagne Allemagne, Autriche Autriche, Slovaquie Slovaquie
Fuseau horaire +1, +2 en été
Population
Population Environ 10 540 000 habitants
Rang Classé 114 ème
Densité 130 habitants/km2
Nom des habitants (gentilé) Tchèques
Langue(s) parlée(s) Tchèque
Politique et fonctionnement
Type de gouvernement République parlementaire
Président Milos Zeman
Hymne Kde domov můj?
Monnaie Couronne tchèque
Domaine Internet .cz
Indicatif téléphonique +420
voir modèle • modifier

La République tchèque (parfois Tchéquie) est un pays considéré comme faisant partie de l'Europe centrale ou de l'Europe de l'Est1. Sa capitale est Prague.

Après avoir fait partie de la Tchécoslovaquie, la République tchèque est devenu un État indépendant en 1993. Elle fait partie de l'Union européenne depuis 2004.

Histoire[modifier]

Vers 200 av. J.-C., des Celtes (les Boïens) s'installent sur le territoire correspondant à la République tchèque actuelle. Ils partent au début de notre ère vers l'ouest, mais laissent leur nom à la province de Bohême. Les Boïens sont remplacés par des tribus germaniques.

Au VIe siècle, les Slaves arrivent dans la région et combattent notamment contre les Francs.

Au IXe siècle, le territoire est christianisé par les missionnaires Cyrille et Méthode. Des tribus slaves, les Tchèques, s'installent dans la région de Prague. Au Xe siècle, le prince chrétien Venceslas règne et participera beaucoup à la diffusion du christianisme. Il est assassiné par son frère païen et deviendra le saint patron de la Bohême.

Pendant les XIIIe et XIVe siècles, le royaume de Bohême appartient au Saint-Empire romain germanique, mais réussit à devenir un État relativement indépendant. Le roi de Bohême, Charles IV, est élu souverain du Saint-Empire, et Prague en devient le centre politique et spirituel. Charles IV fait édifier le château de Prague, le pont Charles, de nombreuses églises et fonde la première université de l'Empire.

En 1380, la peste ravage le royaume et, à la même époque, les juifs subissent des pogroms : le ghetto de Prague est détruit.

Pendant la Renaissance, la Bohême connaît une grande période de rayonnement artistique et culturel. La famille des Habsbourg prend possession du trône en 1526 et le conservera jusqu'en 1918.

Pendant la guerre de Trente Ans, les Habsbourg imposent le catholicisme par la force. Des chefs protestants sont exécutés et de nombreuses familles protestantes quittent la Bohême pour éviter de se convertir au catholicisme.

Au cours du XVIIIe siècle, Prague est occupée par les Bavarois et les Français, puis les Prussiens. Mais au XIXe siècle, les Tchèques luttent pour préserver leur culture et s'affirmer. Le soulèvement de 1848 accélère la prise de conscience nationale tchèque.

En 1918, après la Première Guerre mondiale, l'Empire austro-hongrois est démantelé et la République proclamée. Jusqu'en 1938, la Tchécoslovaquie connaît 20 ans de démocratie. Mais en 1939, le pays est envahi par les nazis. Beaucoup de Tchèques et de Slovaques entrent dans la Résistance, et l'armée américaine libère une partie du pays. Les Soviétiques entrent à Prague le 9 mai 1945 et libèrent l'autre partie du pays.

En février 1948, le parti communiste fait descendre massivement ses troupes et les syndicats dans la rue, et une grève générale a lieu. Sous la pression des communistes, le président accepte le remplacement du gouvernement par des ministres communistes : c'est le coup de Prague. Un président communiste est ensuite élu. Pendant la Guerre froide, un régime très autoritaire est mis en place. Ces années sont marquées par une censure : le gouvernement communiste empêche le peuple de s'exprimer librement. Les Tchécoslovaques se retrouvent donc privés de liberté.

En 1968, c'est le « Printemps de Prague » : les gens retrouvent la parole et réussissent à faire disparaître la censure. Les petits théâtres et les clubs de rock apparaissent un peu partout. La liberté politique et culturelle s'installe peu à peu. Mais l'armée soviétique intervient le 21 août 1968, et l'occupation soviétique perdure.

Le régime communiste est renversé en novembre 1989 lors de la « révolution de Velours », qui porte l’opposant tchèque Václav Havel à la présidence de la république tchécoslovaque.

La Tchécoslovaquie disparaît le 1er janvier 1993 d’un commun accord entre les autorités tchèques et slovaques : c'est la naissance de deux nouveaux pays : la Slovaquie et la République tchèque.

Géographie[modifier]

La République tchèque est un pays d'Europe centrale sans accès à la mer, entouré par la Pologne au nord-est, l'Allemagne au nord-ouest et à l’ouest, l'Autriche au sud et la Slovaquie au sud-est. Elle est composée des régions de la Bohême, de la Moravie, et d'une partie de la Silésie. Le paysage tchèque n'est pas varié ; sa partie occidentale, la Bohême, est parcourue par les fleuves de l'Elbe (Labe en tchèque) et de la Vltava et est entouré principalement par des basses montagnes comme les Sudètes. La Moravie, à l’est, est plus montagneuse et est arrosée par la Morava. Les eaux de la République tchèque s’écoulent vers trois mers différentes : la mer du Nord, la mer Baltique et la mer Noire.

Le climat local est plutôt continental, avec des étés chauds et des hivers froids, nuageux et humides. Ceci est un exemple d’influences continentales et océaniques conjuguées.

Les grandes villes[modifier]

Les 6 villes de plus de 100 000 habitants en République tchèque sont:

Politique[modifier]

Le régime politique a changé en République tchèque depuis la fin du communisme. La nouvelle constitution date de décembre 1992. Le chef de l'État est le président de la République. Il est élu pour cinq ans par le parlement réuni. Son rôle est surtout honorifique mais il est chargé de nommer le président du gouvernement qui lui dirige la politique du pays.

Le parlement est constitué de deux assemblées: la Chambre des députés (200 membres élus pour 4 ans) et le Sénat (81 membres).

La République tchèque est une république parlementaire et démocratique.

Économie[modifier]

Depuis la révolution de Velours, la République tchèque a dû passer d'une économie planifiée très rigide à une économie libérale. De tous les anciens pays communistes, la Tchéquie est le pays le plus développé et le plus industrialisé aujourd'hui. Son industrie repose sur la construction automobile, de machines-outils et d'outillage. La sidérurgie est un secteur important en Moravie, dans l'est du pays. Depuis le 21 décembre 2007, le pays appartient à l'espace Schengen.

Dans le secteur agricole, les cultures les plus importantes sont le maïs, la betterave sucrière, le blé, l'orge et le seigle.

La monnaie de la République tchèque est la couronne tchèque.

Voir aussi[modifier]

Autre article[modifier]

Source[modifier]

  • Histoire : Le Guide du Routard 2009-2010 : Hongrie, République-Tchèque, Slovaquie. Hachette Tourisme. (ISBN 9782012444935)

Note[modifier]

  1. Cela dépend de la division macrogéographique à laquelle on se réfère : si, comme l'ONU, on partage le continent européen en quatre (Europe du Nord, Europe de l'Est, Europe du Sud et Europe de l'Ouest), on considère qu'elle fait partie de l'Europe de l'Est ; si on la partage en cinq en distinguant aussi une Europe centrale, on la rattache à cette dernière.
Portail de la géographie - Tout sur les continents, le climat, la météo...
Portail Europe - Accédez au portail sur l'Europe.

49°45′N 15°45′E / 49.75, 15.75