Allemagne

« Allemagne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : République fédérale d'Allemagne (homonymie).
République fédérale d'Allemagne
(de) Bundesrepublik Deutschland
Drapeau Blason
Drapeau Blason
Devise
(de) Einigkeit und Recht und Freiheit
Union et droit et liberté
Carte
Allemagne europe.jpg
Géographie
Capitale Berlin
Plus grande ville Berlin
Superficie 357 027 km²
Eau 2,2 %
Pays frontaliers Danemark Danemark
Pays-Bas Pays-Bas
Belgique Belgique
Luxembourg Luxembourg
France France
Suisse Suisse
Autriche Autriche
République tchèque République tchèque
Pologne Pologne
Fuseau horaire UTC+1, UTC+2 (heure d’été)
Population
Population (2012) 81,8 millions habitants
Densité 230 habitants/km2
Nom des habitants (gentilé) Allemand, Allemande
Langue(s) parlée(s) Langue officielle : Allemand
Autres langues : polonais, danois, frison, sorabe, tsigane
Politique et fonctionnement
Formation De la Confédération germanique
Date 18 janvier 1871
Type de gouvernement République parlementaire
Président de la République Christian Wulff
Chancelière (chef du gouvernement) Angela Merkel
Hymne 3e couplet de Das Lied der Deutschen
Monnaie Euro
Domaine Internet .de
Indicatif téléphonique +49
voir modèle • modifier

L'Allemagne (en allemand Deutschland) est l'un des principaux pays de l'Europe de l'Ouest, ainsi que l'un des membres de l'Union européenne et de la zone euro.

Sa capitale est Berlin et sa langue officielle l'allemand.

L'Allemagne compte 81,8 millions d'habitants (2012).

Fête nationale : 3 octobre « Tag der deutschen Einheit », jour de l'unité allemande

L'Allemagne est une république fédérale. Le pays est divisé en Länder1, des États régionaux très autonomes. Il en existe seize, dont cinq situés dans l'ancienne Allemagne de l'Est.

Voir « Liste des Länder ».

Son drapeau tire ses couleurs de celles de l'uniforme des soldats corps francs prussiens de dützen.

Géographie[modifier]

L'Allemagne est bordée par deux mers au nord (la mer du Nord et la mer Baltique) et neuf pays :

Avec une superficie plus grande que celle du Royaume-Uni, mais égale aux deux tiers de celle de la France, l'Allemagne est beaucoup plus peuplée que cette dernière. Avec ses 82 400 996 habitants (2006), c'est même l'État le plus peuplé de l'Union européenne ; également de l'Europe hors Russie2 (dont la majorité du territoire est située en Asie).

Pays situé au centre de l'Europe, son relief est simple et organisé « en escalier » qui descendrait du sud vers le nord : la frontière avec la Suisse et l'Autriche est montagneuse. C'est dans cette région que se trouve le plus haut sommet du pays, le Zugspitze (2963 mètres). On trouve ensuite un ensemble de plateaux peu élevés et de vallées. Le centre du pays est occupé par des massifs anciens peu élevés. Enfin, tout au nord s'étend une grande plaine ; les littoraux sont parsemés d'îles plus ou moins étendues.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Relief de l'Allemagne.

Le climat de l'Allemagne est tempéré : le nord-ouest est soumis aux influences océaniques. La partie orientale est plus continentale, avec des hivers froids et neigeux. Le sud connaît un climat montagnard.

Il existe quatre fleuves principaux en Allemagne : le Rhin, la Weser, l'Elbe et le Danube. Ils représentent d'importantes voies de communication et des régions très peuplées. Les fleuves sont généralement aménagés et reliés entre eux par des canaux.

Population[modifier]

La pyramide des âges de l'Allemagne en 2010

En 2012, la population allemande compte environ 81,8 millions d'habitants. L'augmentation récente de la population s'explique par celle de l'immigration (en 2012, il y a eu un solde migratoirePrécision de 340 000 personnes, contre 270 000 en 2011). Les immigrants proviennent surtout de l'Europe centrale et des autres pays de l'Union Européenne.(d'après l'Office allemand des statistiques_01/2013)

Cependant la mortalité (entre 860/880 000 habitants) surpasse la natalité (660/680 000).

Les prévisions sont que l'Allemagne sera moins peuplée en 2060 : entre 65 et 70 millions d'habitants. On constate une baisse continuelle des effectifs des enfants et adolescents. La baisse de la natalité est liée au fait que de plus en plus de femmes allemandes ont un travail salarié (contrairement à la tradition allemande), et font le choix de retarder ou de ne pas avoir d'enfants. Il y a aussi la progression des mentalités pour les couples de s'occuper de leur bien-être matériel aux dépens de la natalité.

On note un grand nombre de personnes âgées et qui ira en augmentant. Se pose le problème de la prise en charge sociale des inactifs âgés par des actifs de moins en moins nombreux. La solution peut être un recours massif à l'immigration d'actifs (20-40 ans). Temporairement le maintien au travail des personnes âgées est la solution retenue (recul de l'âge pour pouvoir prendre sa retraite). Une aide plus importante pour les familles est aussi à l'étude.

Histoire[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Histoire de l'Allemagne.

Depuis l'an 962, le Saint-Empire romain germanique constitue le gouvernement du territoire de l'actuelle Allemagne. Un empereur est ainsi le chef d'un ensemble de petits États confédérés, ayant une autonomie importante et leur propre gouvernement. Au début, l'Empire est très grand : il comprend l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse actuelles. Mais l'Autriche obtient vite son indépendance et conçoit son propre Empire, très vaste, et dirigé par la dynastie des Habsbourg. En 1499, la Suisse se retire également et forme une confédération (la Confédération helvétique) et non un empire.

Tout au long de son histoire, le Saint-Empire fait souvent la guerre, notamment sous l'égide de Charles Quint contre la France royale à la Renaissance. Mais le Saint-Empire romain germanique s'affaiblit et sa souveraineté sur les petits États s'atténue.

Martin Luther, fondateur de la Réforme protestante

Les guerres de religions ont déchiré les Allemands aux XVIe et XVIIe siècles au cours de la guerre de Trente Ans. La réforme luthérienne est introduite par le moine augustin Martin Luther.

En 1870, l'histoire réelle de l'Allemagne commence avec l'unification des territoires allemands sous l'autorité du royaume de Prusse par le commandant prusse Bismarck. L’unification allemande correspond au regroupement des États allemands au sein d'un même pays, autour du royaume de Prusse, entre l'éclatement du Saint-Empire romain germanique et le traité de Francfort mettant fin à la guerre franco-allemande de 1870-1871, c'est-à-dire entre 1806 et 1871. L'unification allemande est un long processus qui a abouti, en 1871, à une Allemagne unie et non morcelée, pour la première fois de sa riche histoire. Il a fallu que la Prusse déclare la guerre à trois pays (Danemark, Autriche et France) pour unifier intégralement l'Allemagne. Mais c'est également une période prépondérante dans l'histoire de l'Allemagne, connue sous le nom de Zwischenreich (entre-deux-empires), pendant laquelle il y eut bien sûr le regroupement d'une quarantaine d'États allemands en un seul, mais aussi l'arrivée de l'industrialisation, et l'essor d'idées politiques, comme en particulier le pangermanisme, mouvement nationaliste prônant la création d'un même État pour tous les peuples de culture allemande, y compris l'Autriche et la Suisse.

De 1905 à 1914, toute l'Europe se militarise. Des alliances comme la Triple Entente (Royaume-Uni, France et Empire russe) et la Triple Alliance (Empire allemand, Empire austro-hongrois et Italie) divisent l'Europe. Les différents pays se déclarent la guerre en septembre 1914. Très rapidement et sans aucun contrôle, toute l'Europe est en guerre et c'est le début de la Première Guerre mondiale. Début novembre 1918, l'Allemagne, qui est en révolution, demande l'armistice. Il est signé le 11 novembre 1918 à Rethondes. La France récupère l'Alsace-Lorraine, perdue en 1871. Mais la guerre lui a coûté beaucoup d'hommes et son territoire est en partie ravagé. L'Allemagne change de régime politique (après la révolution allemande de 1918) et devient une république.

Le traité de Versailles du 18 juin 1919, que les Alliés imposent à l'Allemagne, est très dur. L'Allemagne perd des territoires,la Prusse Orientale,à l'Est,devenant coupée du reste de l'Allemagne par le corridor de Dantzig cédé à la Pologne.De plus,la Rhur,région très riche de l'ouest est occupée .Enfin elle est presque totalement désarmée,perd toutes ses colonies doit payer d'énormes indemnités de guerre et est tenue pour responsable de la guerre. Une partie des Allemands rejettent ces conditions (le diktat).

Le Troisième Reich est le nom de l'Allemagne pendant les années nazies de 1933 à 1945. Il a été fondé par Adolf Hitler, qui a profité des très graves difficultés économiques et sociales de l'Allemagne à la suite de la crise économique de 1929 et des suites de la Première Guerre Mondiale. Le Troisième Reich est un État dictatorial où il n'y a qu'un seul parti politique dirigé par un « guide » : le Führer Hitler. C'est un État policier, puisque les différents services de police dirigés par les nazis ont tous les droits. C'est un État totalitaire qui veut contrôler les pensées et les actions des habitants. C'est enfin un État raciste qui prétend que les Allemands sont supérieurs aux autres peuples (formant la « race des seigneurs »), ont le droit de conquérir l'espace vital pour leur épanouissement et doivent détruire les juifs, considérés comme des sous-hommes.

Hitler a pour but d'étendre son pays par la force en s'emparant des territoires voisins (surtout ceux de l'Est). Il met en place une politique de réarmement et de préparation de la guerre. C'est en septembre 1939 que le Royaume-Uni et la France (Les Alliés) déclarent la guerre à l'Allemagne : Adolf Hitler vient en effet d'envahir la Pologne. C'est le début de la Seconde Guerre Mondiale. Hitler conquiert une grande partie de l'Europe du Nord, les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et le nord de la France. Le maréchal Pétain, chef de l'État français, préfère signer l'armistice avec l'Allemagne pour ne pas perdre la partie sud du pays. Hitler bombarde l'Angleterre (bataille d'Angleterre) pour la faire capituler, mais le Premier ministre Winston Churchill ne cède pas. Les sous-marins allemands attaquent les navires qui ravitaillent l'Angleterre : c'est la bataille de l'Atlantique.

Le grand renversement vient de l'Est,à Stalingrad l’hiver 1942. Après cette victoire, les Alliés ne cessent de remporter des victoires. La dernière bataille se situe à Berlin. Les Allemands en Europe capitulent le 8 mai 1945. Le Reich Allemand déplore de nombreuses pertes: plus de 9 millions de morts, tout comme la Pologne qui perd un quart de sa population (5,5 millions de morts suite à la Shoah).

Le Mur de Berlin, ici en 1986

Le pays est dès 1949 divisé en deux entités politiques distinctes : laRépublique fédérale d'Allemagne (RFA), à l'ouest, démocratique ; et la République démocratique allemande (RDA), à l'est, communiste. La RFA parvient à se relever en reconstruisant les villes et redevient relativement vite un des pays économiquement majeurs d'Europe. La reconstruction des villes est-allemandes dure plus de temps et la RDA est restée beaucoup moins riche que la RFA. La RFA fait partie des 6 membres fondateurs de l’Union européenne par le traité de Rome en 1957. Les deux Allemagnes se sont réunifiées en 1990 après la chute du Mur de Berlin.

Culture[modifier]

Langues[modifier]

L'allemand, langue officielle, est une langue indo-européenne appartenant au groupe germanique, comme le néerlandais, l'anglais ou les langues scandinaves. 92 % de la population parle l'allemand comme langue maternelle. 8 % de locuteurs parlent une autre langue (minorités linguistiques) : au Nord, le danois, le frison ; à l'Est, le sorabe (langue slave), le polonais, le tsigane.

D'autres langues sont parlées par les populations immigrées, en premier lieu le turc.

Architecture[modifier]

Antiquité
Édifices religieux
Palais et édifices publics

Musique[modifier]

Johann Sebastian Bach, compositeur allemand

Le pays compte plusieurs orchestres de renommée internationale, parmi lesquels l'Orchestre philharmonique de Berlin, la Staatskapelle de Dresde et l'Orchestre philharmonique de Munich.

L'Allemagne a eu de très nombreux compositeurs, parmi lesquels Jean-Sébastien Bach, Ludwig van Beethoven, Johannes Brahms, Georg Friedrich Händel, Robert Schumann, Richard Wagner et Carl Maria von Weber.

Les opéras les plus connus sont ceux de Bayreuth et de Berlin.

Le pays a donné naissance à plusieurs groupes de rock allemand de renommée internationale, notamment avec Scorpions à partir des années 1980, Rammstein des années 1990 à aujourd'hui, et Scooter (groupe) de 1994 à aujourd'hui, la chanteuse LaFee à partir des années 2000 et aujourd'hui le groupe Tokio Hotel.

Philosophie[modifier]

Quelques philosophes allemands : Georg Wilhelm Friedrich Hegel, Martin Heidegger, Emmanuel Kant, Gottfried Wilhelm Leibniz, Karl Marx, Friedrich Nietzsche.

Sciences[modifier]

Quelques scientifiques allemands : Carl Benz, Gottlieb Daimler, Rudolf Diesel, Albert Einstein, Daniel Gabriel Fahrenheit, Heinrich Hertz, Johannes Gutenberg, Otto Lilienthal, Philipp Reis, Wilhelm Röntgen, Max Planck.

Littérature[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Littérature de langue allemande.

Née au Moyen Âge, la littérature de langue allemande a connu des périodes de grand rayonnement :

  • le romantisme (vers 1796-1835) avec les frères Grimm et les poètes Hölderlin, Jean Paul Richter, Novalis, Eichendorff, et un peu plus tard Heinrich Heine ;

Le renouveau littéraire depuis 1945 a été notable et marqué par plusieurs attributions du Prix Nobel de littérature à des écrivains de langue allemande : Nelly Sachs (1966), Heinrich Böll (1972), Elias Canetti (1981), Günter Grass (1999), Elfriede Jelinek (2004) et Herta Müller (2009).

Religions[modifier]

Benoît XVI, pape allemand

Les guerres de religions ont déchiré les Allemands aux XVIe et XVIIe siècles au cours de la guerre de Trente Ans. La réforme luthérienne est introduite par le moine augustin Martin Luther.

Aujourd'hui, le nord et l'est de l'Allemagne sont majoritairement protestants. Des majorités catholiques se trouvent en Rhénanie, au sud du Bade-Wurtemberg et en Bavière où est né le pape Benoît XVI. 31,4 % de la population est catholique, mais la première religion reste le luthéranisme. L'islam est pratiqué par la communauté turque, principalement concentrée à Berlin et dans la région industrielle de la Ruhr.

Économie[modifier]

L'Allemagne est la première puissance économique d'Europe est l'une des plus puissantes du monde malgré l'affaiblissement impressionnant du pays après la Seconde Guerre mondiale (1939-1945). Le pays fut dès 1949 divisé en deux entités politiques distinctes : la République fédérale d'Allemagne (RFA), à l'ouest, capitaliste ; et la République démocratique allemande (RDA), à l'est, communiste. La RFA a su se relever très rapidement en reconstruisant les villes vite et redevint relativement vite un des pays économiquement majeurs d'Europe. La reconstruction des villes est-allemandes a duré plus de temps et la RDA fut beaucoup moins riche que la RFA. Depuis la réunification des deux Allemagnes (1990), l'ex-RDA se relève progressivement de son passé communiste mais l'ex-RFA reste nettement plus puissante économiquement, notamment dans la Ruhr, la Hesse et la Bavière. Mais le développement de l'ex-RDA entraîne depuis la réunification une forte hausse des impôts en Allemagne.

Voir aussi[modifier]

Note et références[modifier]

  1. Depuis 1990, les formes francisées « land » (sans majuscule), au singulier, et « lands », au pluriel, sont recommandées. [1]
  2. Wikipédia - Liste des pays par population

Articles connexes[modifier]

Portail de l'Allemagne - Tous les articles sur l'Allemagne.
Portail de la géographie - Tout sur les continents, le climat, la météo...
Portail Europe - Accédez au portail sur l'Europe.


52°31′N 13°25′E / 52.517, 13.417