Frontière

« Frontière » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Signalisation de la frontière entre la France et la Belgique
Triple frontière au bord du Rhin, entre l'Allemagne, la France et la Suisse.
Poste frontière franco-italien, à Menton.

Une frontière est une limite entre des États ou, plus généralement, entre des territoires. Sur un plan ou une carte, toute limite que l'on peut tracer entre deux régions peut être appelée frontière.

Le tracé des frontières[modifier]

Les frontières naturelles[modifier]

Pendant longtemps les frontières nettement fixées n'ont pas existé. Le plus souvent, les groupes humains organisés étaient séparés par des régions vides (comme d'immenses forêts, des marais...) difficilement franchissables, car sans ressources alimentaires pour un éventuel agresseur. La Suède et la Norvège ont été dans ce cas. On a même pu créer volontairement ces no man's landsPrécision, comme cela a été le cas entre l'Écosse et l'Angleterre pendant une grande partie du Moyen Âge, ou entre l'empire de Chine et la Corée.

Certains États ont des frontières naturelles, c’est-à-dire fixées sur un obstacle fourni par la Nature :

Même naturelles, ces frontières ont été renforcées par des fortifications. Les Romains ont ainsi fortifié le limes sur le Danube.

Les frontières naturelles n'ont le plus souvent été acquises qu'après de long conflits entre pays voisins. La frontière entre la France et l'Italie suit actuellement la ligne de crêtes entre les deux pays. Mais elle n'a été fixée qu'en 1860, quand le comté de Nice et la Savoie ont été rattachés à la France, après référendumPrécision. Pendant des siècles, les rois de France, puis les révolutionnaires de 1789 ont tenté de s'emparer de ces territoires, afin de mieux défendre la France en contrôlant les cols alpestres. La frontière germano-polonaise n'a été fixée qu'en 1945 après la défaite du Troisième Reich. L'Allemagne a alors perdu des territoires qu'elle avait conquis et colonisés au cours de l'histoire.

Les frontières dessinées par l'homme[modifier]

Le mur de séparation entre les territoires palestiniens et Israël, construit par les Israéliens à Jérusalem

Pour la plupart, les frontières de cette catégorie sont récentes. Elles sont très souvent en ligne droite. C'est le cas quand la géographie des régions à délimiter est mal connue.

Une des plus anciennes est celle décidée par le pape Alexandre VI qui, en 1494, par le traité de Tordesillas, fixa la frontière entre les domaines coloniaux portugais et espagnol sur un méridien passant à une centaine de kilomètres des Açores.

En 1818, le Canada et les États-Unis délimitent leur frontière en la fixant sur le 49e parallèle de latitude nord depuis les Grands lacs jusqu'à la côte de l'océan Pacifique.

Au début des années 1960, au moment de l'indépendance des colonies françaises d'Afrique, les frontières des États du Sahel et du Sahara (Mauritanie, Algérie, Libye, Mali, Niger, Tchad, République de Centre-Afrique sont dessinées d'une manière rectiligne à travers les régions désertiques. Dans ces immenses espaces vides, la frontière ne peut être matérialisée et les mouvements de population donnent lieu à des contestations.

Certaines frontières résultent de décisions prises pour mettre fin à une guerre : ainsi, la frontière entre les deux Corées a été fixée sur le 38e parallèle nord en 1953.

En Europe, il existe des frontières dont le dessin suit les limites des communes, voire de propriétés privées ; c'est le cas entre autres de la frontière franco-belge, qui coupe les cours des cours d'eau et n'est quasiment visible que sur des cartes.

Conséquences de l'existence des frontières[modifier]

Le mur frontière entre la Chine et Hong Kong, en 2005.

Les frontières sont des sources de conflits entre les États. Chacun des voisins veut disposer du plus grand territoire possible et s'assurer des limites difficilement franchissables. Les exemples sont nombreux dans l'histoire. Le déplacement vers le nord de la frontière entre le royaume de France et les possessions espagnoles (Belgique et Pays-Bas actuels) a été le résultat de guerres aux XVI° et XVIIe siècles. Il s'agissait alors pour le roi de France d'éloigner le plus possible de Paris la frontière qui ne peut dans ces régions s'appuyer sur des éléments naturels.

La frontière peut divisée en plusieurs parties un peuple ou une ethnie. C'est souvent le cas en Afrique de l'Ouest du fait des décisions des colonisateurs français et anglais. C'est aussi le cas en Europe centrale où de nombreux peuples sont répartis dans différents États où ils forment des minorités ethniques plus ou moins bien traitées par la majorité ethnique du pays. Il en est de même pour les Catalans et les Basques qui sont séparés par la frontière franco-espagnole. L'existence des ces minorités qui réclament soit l'union avec les frères voisins, soit un meilleur traitement, peut être une cause d'instabilité et de troubles politiques dans les pays qui en sont affectés.

La frontière entre le Mexique (à droite) et les États-Unis (à gauche)

Pour contrôler les mouvements de population et de produits qui traversent les frontières, les États ont mis en place une administration chargée de surveiller les entrées et les sorties, et de percevoir des taxesPrécision. Aujourd'hui, ces barrières douanières tendent à se réduire, voire à disparaître. C'est ce qui se passe en Europe occidentale avec la mise en place, depuis les années 1950, de la Communauté économique européenne, devenue l'Union européenne.

De part et d'autre de la frontière, les conditions économiques ou fiscalesPrécision sont souvent très différentes. Il peut être intéressant pour certains entrepreneurs de s'installer près de la frontière pour bénéficier à la fois d'une main d'œuvre bon marché, mais aussi de la proximité d'un marché de consommation important ou à fort pouvoir d'achat. C'est le cas entre le Mexique et les États-Unis où des villes jumelles industrielles et commerciales se sont développées de chaque côté de la frontière.

La différence de prix ou de fiscalité provoque souvent la contrebande de produits entre les deux voisins, activité commerciale illégale, car non contrôlées par les États.


Portail de la géographie - Tout sur les continents, le climat, la météo...