Slovénie

« Slovénie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Confusion Ne pas confondre avec Slovaquie !
République de Slovénie
(sl) Republika Slovenija
Drapeau Blason
Drapeau Blason
Carte
EU location SLO.png
Géographie
Capitale Ljubljana
Plus grande ville Ljubljana
Superficie 20 273 km²
Rang Classé 149e
Eau 0,6 %
Pays frontaliers Italie, Autriche, Hongrie, Croatie
Fuseau horaire UTC+1 en hiver
UTC+2 en été
Population
Population 2 011 070 habitants
Densité 99 habitants/km2
Nom des habitants (gentilé) Slovène
Langue(s) parlée(s) Slovène
Politique et fonctionnement
Formation Indépendance de la Yougoslavie
Date 23 décembre 1990
Type de gouvernement République
Président de la République Borut Pahor
Président du gouvernement Janez Janša
Hymne Zdravljica
Monnaie Euro
Domaine Internet .si
Indicatif téléphonique +386
voir modèle • modifier

La Slovénie ou République de Slovénie1 (en slovène Slovenija) est un pays de l'Union européenne depuis le 1er mai 2004, se situant au sud-est de l'Europe et ayant appartenu, jusqu'en 1992, à l'ex-Yougoslavie. Sa capitale est Ljubljana.

Le pays a une superficie de 20 273 km², soit environ la moitié de celle de la Suisse, et sa population est d'environ 2 millions d'habitants (2 011 000 pour être précis).

Histoire[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Carniole.

Histoire ancienne[modifier]

Durant l'Antiquité, la Slovénie est peuplée par des Celtes et des Illyriens (un peuple des Balkans). Au Ier siècle, l'Empire romain conquiert2 la région. Cette conquête a pris 200 ans de luttes et de batailles.

Au VIe siècle, les premiers Slovènes viennent s'installer dans les vallées du bassin du Danube, dans l'est des Alpes. Durant ce siècle, le territoire slovène est intégré à l'empire de Charlemagne qui convertit la population au christianisme : on appelle cela l'évangélisation.

Au IXe siècle, la Slovénie est incorporée dans le Saint-Empire romain germanique, puis à la fin du Xe siècle, le pays subit une invasion des Magyars, un peuple de Hongrie.

Entre le XIIe siècle et 1918, le territoire est sous domination des Habsbourg, une grande dynastie européenne. Pendant cette période, la langue slovène devient une langue écrite. C'est à partir de ce moment qu'est apparue la littérature slovène. Au niveau religieux, le territoire est protestant.

Le pays passe ensuite sous domination française du fait de Napoléon, avec comme capitale Ljubljana, l'actuelle capitale de la Slovénie. Durant cette période, les habitants commencent à se révolter contre les Habsbourg. Le territoire slovène retourne à l'Autriche en 1814, mais l'influence française persiste dans plusieurs domaines.

L'année 1848 est marquée par une révolution démocratique qui a lieu dans toute l'Europe, donc aussi en Slovénie.

Histoire moderne[modifier]

Le 29 octobre 1918, après la Première Guerre mondiale, se forme le royaume des Serbes, Croates et Slovènes, la future Yougoslavie. Le roi est alors Pierre Ier de Serbie. Cependant, en 1920, des parties du territoire du nouveau pays sont conquises par l'Italie. Un groupe de résistance se forme.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Slovénie est partagée entre trois pays : l'Allemagne, l'Italie et la Hongrie, sous la domination des puissances de l'Axe. En 1943, le pays connaît un front de libération et devient communiste.

Après la fin de la guerre et avec l'effondrement du IIIe Reich, en 1945, la Slovénie, toujours annexée à la Yougoslavie, située derrière le rideau de fer, récupéra les territoires qu'elle avait perdus en 1920 et connut un essor'démographique et économique.

Après la mort du président yougoslave Tito, en 1980, le pays s'est tourné vers la démocratie. En septembre 1989, le pays veut se séparer de la Yougoslavie. Au printemps 1990, elle est la première République yougoslave à tenir des élections libres. Le 23 décembre de la même année, 90 % de la population slovène se prononce favorable à l'indépendance du pays grâce à un référendum. Ainsi, le 25 juin 1991, la république de Slovénie déclare son indépendance et s'ensuit alors une brève guerre entre la Slovénie et l'armée yougoslave de 19 jours, entre le 27 juin 1991 et le 6 juillet de la même année. Devant la forte opposition slovène, l'armée yougoslave retire ses forces, ce qui met donc fin à la guerre.

En 1992, le pays est reconnu officiellement par diverses organisations en Europe, mais surtout par l'ONU en mai. Les liens de la Slovénie avec l'Europe de l'Ouest lui permettent d'adhérer à l'OTAN en mars 2004, puis à l'Union européenne le 1er mai de la même année. Elle abandonne ensuite officiellement sa monnaie, qui était le tolar, au profit de l'euro à partir du 1er janvier 2007.

Géographie[modifier]

Certains espaces de la Slovénie sont très boisés, comme le montre cette forêt rivulaire, une forêt présente sur les rives d'un cours d'eau.

La Slovénie partage des frontières avec quatre pays : l'Italie, la Hongrie, l'Autriche et la Croatie ; et possède une petite côte de 50 km avec la mer Adriatique à l'extrême sud-ouest du pays.

Son point culminant est le Triglav, un sommet des Alpes qui est d'ailleurs représenté sur le blason présent sur le drapeau slovène.

C'est un pays vallonné et montagneux puisque 90 % de sa superficie se situe à plus de 200 mètres d'altitude. Le reste est composé de régions plates, notamment en direction de la Hongrie. Les régions de l'Est sont composées de montagnes au relief arrondies, très boisées et comportent des espèces animales en voie de disparition comme le lynx ou l'ours.

Le pays reste aussi majoritairement boisé puisque 57 % de sa superficie est composée de forêts, notamment des forêts anciennes, existant depuis la Préhistoire, protégées de l'activité humaine.

Il y a trois types de climats en Slovénie : les climats alpin, continental et méditerranéen. Les températures varient beaucoup, il peut faire fréquemment plus de 35 °C en été et moins de -15 °C en hiver dans la ville de Ljubljana, la capitale.

Le principal cours d'eau de la Slovénie est la Save, une rivière qui est un affluent, c'est-à-dire un cours d'eau qui va se jeter dans un autre cours d'eau plus important : ici le Danube.

Le pays comporte un seul parc national, le parc national du Triglav ; c'est en effet dans ce parc que se situe le point culminant de la Slovénie, le mont Triglav, qui a donc donné son nom au parc.

Divisions administratives[modifier]

Le pays est divisé entre 8 et 10 régions traditionnelles (pokrajina) qui se basent sur l'ancienne division du pays durant la dynastie des Habsbourg. Le gouvernement cherche à créer de nouvelles divisions, au nombre d'une douzaine.

Actuellement, les divisions administratives officielles sont les municipalités au nombre de 210, dont 11 urbaines. Les plus grandes sont celle de Ljubljana, la capitale ; puis celles de Maribor et de Kranj.

Démographie[modifier]

Quelques chiffres sur la Slovénie en 20063
Slovénie France
Population (millions d'habitants) 2 60
Densité (hab./km²) 95 112
Espérance de vie (années) 75 79
Population urbaine (%) 51 76
IDH 0,910 0,942
PIB/hab. ($) 18 577 27 600

Les habitants de la Slovénie sont majoritairement (à 83,1 %) des Slovènes, mais il existe aussi des Serbes (2 %), des Croates (1,8 %), des Bosniaques, des minorités (petits groupes de personnes d'une même ethnie) hongroises et italiennes et d'autres groupes venant de Yougoslavie, qui ont immigré pour des raisons économiques, après la Seconde Guerre mondiale.

En 1992, un an après l'indépendance de la Slovénie, 18 355 yougoslaves qui résidaient en Slovénie et n'avaient pas rempli un formulaire, faute d'en avoir été informés, ont été effacés des registres du pays et été considérés comme étrangers. Ce statut d'étranger leur ont fait perdre de nombreux droits politiques et sociaux. Ce fait était surtout observable à Ljubljana, la capitale, qui était à cette époque, dirigée par l'extrême droite. Cependant, en 2004, la Cour suprême, le tribunal le plus important et qui est au sommet de l'État, a ordonné la réintégration des personnes effacées.

La Slovénie est un pays peu dense (95 hab./km²) par rapport aux autres pays d'Europe comme les Pays-Bas (320 hab./km²). Environ la moitié de la population (51 %) vit en zone urbaine, c'est-à-dire dans les villes, contre 76 % en France ; ce qui peut s'expliquer par les forêts qui représentent 57 % du pays et peuvent donc limiter le développement urbain.

La langue officielle de la Slovénie est le slovène, qui utilise l'alphabet latin (comme le français et bien d'autres langues en Europe). Dans les régions situées sur le long des frontières hongroises et italiennes, l'italien et le hongrois sont aussi considérés comme des langues officielles.

La religion qui domine reste le catholicisme, bien qu'il y ait un faible taux de protestants, d'orthodoxes, de musulmans et de juifs dans le pays.

Politique[modifier]

Après l'éclatement de la Yougoslavie au début des années 1990, la Slovénie a pris son indépendance le 25 juin 1991 et a instauré un système politique stable, avec un régime politique basé sur la démocratie et caractérisé par l'existence de multiples partis politiques, la liberté de la presse et des élections transparentes, c'est-à-dire des élections dont les résultats sont conformes aux votes des électeurs et ne faisant pas l'objet de controverses.

La Constitution slovène, adoptée le 23 décembre 1991, permet de faire du pays une république avec un président élu pour un mandat de 5 ans qui nomme ensuite un Premier ministre (Borut Pahor depuis 2008). Le Parlement est composé d'une Assemblée nationale de 90 sièges et d'un Conseil national. Depuis le 22 décembre 2007, le président de la Slovénie est Danilo Türk, qui n'appartient à aucun parti mais a été soutenu durant la campagne par le Parti des sociaux-démocrates.

La majorité civile est fixée à 18 ans (comme en France depuis 1974) et à 16 ans pour les jeunes ayant un emploi.

Depuis le 1er mai 2004, la Slovénie fait partie de l'Union européenne et, le 1er janvier 2007, elle a adopté l'euro, remplaçant ainsi l'ancienne monnaie qui était le tolar.

Économie[modifier]

Une pièce de 1 tolar, l'ancienne monnaie de Slovénie, utilisée entre 1991 et 2006.

La Slovénie était l'État le plus riche et le plus prospère durant la période de la Yougoslavie malgré son faible nombre d'habitants, et elle est d'ailleurs aujourd'hui considérée comme le pays d'Europe centrale et orientale ayant le niveau de vie le plus élevé ; les impôts sont d'ailleurs assez importants et le PIB par habitant est plus élevé que dans les autres pays d'Europe centrale et orientale. Ce succès économique peut s'expliquer par la situation géographique avantageuse qu'occupe le pays, mais aussi par la présence d'une main d'œuvre qualifiée (c'est-à-dire de travailleurs ayant des capacités et de l'expérience) et d'infrastructures (usines, etc.) de bonne qualité4.

Le pays possède beaucoup de ressources naturelles comme le plomb, le zinc, le mercure, le charbon, le pétrole et le bois.

L'économie slovène repose essentiellement sur l'industrie, mais elle est fortement concurrencée au profit, entre autres, de pays comme la Chine et l'Inde. Il y a également un commerce lié à la circulation important grâce au développement des réseaux (trains, routes, etc.), ce qui a permis de faciliter les échanges. D'ailleurs, au niveau des échanges avec le reste du monde, la Slovénie connaît une croissance des exportations plus forte que celle des importations, ce qui lui évite d'avoir un déficit commercial trop fort. Quand elle faisait partie de la Yougoslavie, elle échangeait principalement avec les pays celle-ci mais depuis son effondrement, elle échange surtout avec l'Union européenne et notamment l'Allemagne, l'Italie, la France et l'Autriche, qui sont également ses principaux fournisseurs, c'est-à-dire que la Slovénie importe principalement de pays venant de ces pays-là. Elle garde aussi des liens avec un autre pays de l'ex-Yougoslavie, la Croatie, qui est à la fois l'un de ses clients et un de ses fournisseurs5.

Cependant, l'économie slovène souffre d'une privatisation lente, c'est-à-dire que beaucoup d'entreprises restent sous le contrôle de l'État. Par exemple, en 1997, seules 1 000 entreprises étaient privées. Beaucoup de secteurs restent encore contrôlés par l'État et donc, peu contrôlés par les autorités. On peut citer parmi elles l'énergie, les télécommunications et surtout les banques et les compagnies d'assurance. Les entreprises privées ne produisent que la moitié (50,55 %) des richesses en Slovénie (que l'on calcule grâce au PIB)5.

En 2004, la Slovénie entre dans l'Union européenne et, la même année, le gouvernement promet de mener des réformes économiques, la privatisation des entreprises qui permet d'augmenter le budget de l'État, la flexibilisation du marché du travail en vue d'améliorer les échanges extérieurs, ainsi que la baisse des charges fiscales, c'est-à-dire des impôts que doivent payer les entreprises à l'État.

Le 1er janvier 2007, le Slovénie est le 13e pays à adopter l'euro, remplaçant ainsi le tolar. Un euro équivaut à 239,64 tolars selon la Banque centrale européenne.

Culture[modifier]

Article à lire Article à lire : Culture de la Slovénie

L'art et la culture prennent une place importante en Slovénie puisqu'ils ont compensé le manque d'institutions politiques durant leur soumission à la monarchie des Habsbourg, ce qui renforce donc le sentiment de nation slovène.

L'indépendance du pays a permis de renforcer la fierté des Slovènes à l'égard de la culture de leur pays. De plus, la culture n'est pas uniquement transmise dans les grandes villes, mais à chaque coin du pays6.

Articles liés[modifier]

Voir aussi[modifier]

Notes[modifier]

  1. Attention Le pays est ici dénommé en précisant la forme de son gouvernement et « République » est écrit avec une majuscule, comme c’est généralement l’usage dans les textes officiels. Mais hors cadre officiel, l’usage est d'écrire un nom de forme de gouvernement avec une majuscule seulement s'il est accompagné d'un adjectif (« la République slovène ») ; et sans majuscule s'il est suivi d'un nom propre (« la république de Slovénie »).
  2. Du verbe « conquérir ».
  3. D'après les données de 2006 du site du Statistical Office of the Republic of Slovenia. Les chiffres concernant la France proviennent de Wikipédia.
  4. (fr) Économie de la Slovénie, site du ministère des affaires étrangères de France.
  5. 5,0 et 5,1 (fr) Généralités sur l'économie slovène
  6. (en) Art and culture

Source[modifier]


Portail de la Slovénie - Tous les articles sur la Slovénie.

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Slovénie de Wikipédia.

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Histoire de la Slovénie de Wikipédia.

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Démographie de la Slovénie de Wikipédia.

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Slovenia de Wikipédia.

46°03′N 14°30′E / 46.05, 14.5