la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Empire romain

« Empire romain » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher

L'Empire romain correspond à la période de l'histoire de Rome où un seul homme détenait le pouvoir (tout comme lors de la monarchie auparavant1) : l'empereur. Cette période s'étend du Ie siècle au Ve siècle apr. J.-C. Mais le déclin apparait dès le IVe siècle.

Le maintien des apparences républicaines[modifier]

Après avoir écrasé ses adversaires républicains assassins de César, puis son rival Marc Antoine, Octave-Auguste à partir de 27 av. J.-C. est le seul maître de Rome. Contrairement à César, il ne cherche pas à instaurer une monarchie. Il maintient les institutions du régime républicain mais lui et ses successeurs les vident progressivement de leur pouvoir.

Auguste procède à une réorganisation des catégories de citoyens. Les plus riches sont regroupés dans l'ordre sénatorial. Les magistratures de l'époque républicaine qui ont été maintenues leurs sont réservées. C'est parmi eux que, dès l'âge de 26 ans, l'empereur recrute les sénateurs. Les citoyens très aisés forment l'ordre des chevaliers (ou ordre équestre). Comme par le passé ils pratiquent les opérations financières mais désormais sont aussi employés dans l'administration impériale (voir la section suivante). Sénateurs et chevaliers disposent d'une vaste clientèle de citoyens oisifs qu'ils prennent en charge matériellement. L'empereur lui-même a plus de 150 000 clients à qui, chaque mois, il fait distribuer des vivres. L'esclavage reste très important et nécessaire à l'économie. Mais les affranchissements se multipliant, il faudra même interdire, que par leur testament, les maîtres n'affranchissent pas plus de 100 esclaves. Certains affranchis peuvent occuper des postes très importants dans l'administration impériale.

Les comices perdent leur pouvoir législatif (faire les lois) au profit du Sénat. Les 600 sénateurs sont nommés par l'empereur. Les sénateurs nomment les magistrats qui sont souvent proposés par l'empereur. À partir de 28 av. J.-C., l'empereur devient le Prince du Sénat (c'est-à-dire le premier qui donne son avis) et de ce fait il indique aux autres ce qu'ils doivent dire et faire. D'ailleurs au IIIe siècle apr. J.-C., le Sénat n'est plus que le conseil municipal de Rome.

L'empereur[modifier]

L'empereur Auguste
Article à lire Article à lire : Liste des empereurs romains

Lentement pour ne pas heurter les sentiments républicains encore vifs, mais avec persévérance, Octave-Auguste accapare les différents pouvoirs des magistrats de l'époque républicaine. Dès 40 av. J.-C. le Sénat lui accorde le tire d'Imperator (chef victorieux). En 27, il obtient le commandement des légions dans les provinces, puis en 23 celui des légions stationnées en Italie (ainsi il peut facilement menacer ses adversaires). En 36 sa personne est déclarée sacrée et inviolable, ce qui est renforcé en 30 puis en 23 par sa nomination comme tribun à vie. En 19 av. J.-C., il, est nommé préfet des mœurs (c'est-à-dire censeur). En 12 av. J.-C. il est nommé Grand Pontife, chef de la religion nationale de Rome. Déjà en 27 av. J.-C. le Sénat lui a accordé le surnom d' Auguste (nom réservé jusque-là aux dieux romains). Tous les successeurs d'Auguste se feront accorder les mêmes titres et fonctions.

L'empereur a donc le pouvoir législatif (les magistrats qui proposent les lois sont nommés par lui, les sénateurs qui votent les lois sont nommés par lui, et il dispose du droit de veto pour s'opposer aux lois qui lui déplairaient). L'empereur est le chef de la justice (il nomme les préteurs). L'empereur contrôle les impôts et la monnaie (son portrait figure sur les pièces). Il contrôle l'administration puisqu'il nomme les hauts fonctionnaires (les chevaliers). L'empereur est le chef de toutes les armées. Il est même considéré comme un dieu vivant puisque partout dans l'empire on élève des autels pour y célébrer conjointement Rome et Auguste. A sa mort, le Sénat par l'apothéose élève l'empereur au rang des dieux nationaux.

L'administration impériale[modifier]

Autour de l'empereur agissent de hauts-fonctionnaires qu'il nomme et révoque. Le plus important est le Préfet du prétoire qui est le chef des prétoriens (près de 500 hommes engagés pour 16 ans et qui perçoivent une solde élevée et qui forment la garde impériale). Ils jouent un rôle important au moment des successions impériales surtout à partir du IIIe siècle. Le Préfet de l'Annone est chargé du difficile ravitaillement de Rome et des distributions de vivres aux clients de l'empereur. Sous l'Empire Rome avait 1 200 000 habitants. Le Préfet des Vigiles est à la tête des sapeurs-pompiers (esclaves et affranchis qui obtiennent la citoyenneté après 6 ans de service). Enfin le Préfet de la Ville, de rang sénatorial, commande la police urbaine et les fonctionnaires municipaux de la capitale.

Pour l'aider à administrer l'empire, l'empereur dispose d'une importante bureaucratie répartie en services. Certains s'occupent de la correspondance avec les représentants de l'empereur dans les provinces de l'empire. D'autres bureaux ont la charge de la correspondance diplomatique, d'autres de la justice, d'autres des finances, d'autres enfin reçoivent les doléances que les habitants adressent à l'empereur. Les chefs de ces différents services se réunissent fréquemment avec l'empereur pour l'aider par leurs compétences et leurs conseils. Ils forment alors le Conseil du Prince qui progressivement va accaparer les pouvoirs du Sénat.

Des successions impériales difficiles[modifier]

Aux I° et IIe siècles, l y eut plusieurs dynasties d'empereurs. Toutes se terminèrent tragiquement.

  • Auguste (de la famille des Julii) fonda la dynastie des Julio-Claudiens. Faute d'héritier mâle dans sa famille, il dut se résoudre à adopter et à nommer comme successeur son beau-fils Tibère (de la famille des Claudii). Ce dernier étant mort brutalement (assassiné ?) le pouvoir passa à un arrière-petit-fils d'Auguste, Caligula qui se révéla être un fou et fut assassiné par les prétoriens. Le pouvoir fut remis à Claude, un neveu de Tibère. Lui-même fut assassiné par sa seconde épouse Agrippine (sœur de Caligula) qui voulait que son fils Néron (né d'un autre mariage) devienne empereur. Ce dernier se montrant un tyran cruel fut assassiné par les prétoriens en 68 apr. J.-C..
L'empereur Trajan

Pendant un an il y eu trois empereurs en même temps : Galba, Otton et enfin Vitellius. Tous périrent brutalement massacrés par les soldats ou par suicide.

  • Vespasien, un général d'origine italienne mais pas romaine, s'empare du pouvoir en 69 et fonde la dynastie Flavienne (son nom de famille était Flavii). Ses deux fils Titus et Domitien lui succédèrent. Ce dernier se révélant être un tyran est assassiné en 96 apr. J.-C..
  • La dynastie des Antonins s'installe alors au pouvoir. Ce fut l'âge d'or de l'Empire. Les empereurs désignent en l'adoptant celui qui leur paraît le plus capable d'exercer le pouvoir. Nerva adopta le meilleur général romain, dont la famille romaine avait émigré en Espagne, Trajan (empereur en 98). Celui-ci adopta un cousin Hadrien qui lui-même adopta un italien Antonin. Antonin adopta un romain d'Espagne Marc-Aurèle un philosophe. Ce dernier laissa involontairement le pouvoir à son fils Commode qui est un fou et est assassiné en 192.
  • Pendant la plus grande partie du IIIe siècle les différentes armées romaines stationnées dans les provinces portent au pouvoir leurs généraux qui tentent de s'éliminer, (dynastie des Sévéres) puis ce fut l'anarchie jusqu'à la prise du pouvoir par le général Dioclétien en 284.

Sources[modifier]

  • G. Hacquard, J. Dautry, O. Maisani, Guide romain antique, Hachette, 1952, nombreuses éditions ultérieures. Une mine pour la documentation

Pour compléter sur l'histoire de l'Empire romain[modifier]

Pour compléter sur l'histoire de Rome dans l'Antiquité[modifier]

Note[modifier]

  1. Entre la Monarchie romaine et l'Empire romain s'est intercalée la république romaine.


Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine
Empereur romain Auguste.jpg Portail Rome antique - Histoire romaine, langues et civilisations italiques