Emmanuel Macron

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cet article ne parle pas de la politique menée par le gouvernement de la République française pendant sa présidence. Pour t'y reporter, consulte la page Liste des gouvernements sous Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron en 2023.
Emmanuel Macron en 2023.
Fonctions
Président de la République française
Depuis le 14 mai 2017
Élection 7 mai 2017
Réélection 24 avril 2022
Premier ministre Édouard Philippe
Jean Castex
Élisabeth Borne
Prédécesseur François Hollande
Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique
26 août 2014 – 30 août 2016
Président François Hollande
Premier ministre Manuel Valls
Gouvernement Valls 2
Secrétaire général adjoint du cabinet du président de la République
15 mai 2012 – 15 juillet 2014
Président François Hollande
Biographie
Nom de naissance Emmanuel Jean-Michel Frédéric Macron
Date de naissance 21 décembre 1977
Lieu de naissance Amiens (Somme)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste (2006-2009)
Renaissance (depuis 2016)
Profession Haut fonctionnaire
Banquier d'affaires
voir modèle • modifier

Emmanuel Macron, né en 1977 à Amiens (Hauts-de-France), est le président de la République française depuis le 14 mai 2017. Il défend les idées du centre (mais il est parfois décrit comme étant d'extrême centre).

Idées[modifier | modifier le wikicode]

Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !

Emmanuel Macron se définit comme social-libéral1 (à ne pas confondre avec le socialisme, ni avec le libéralisme).

Enfance et études[modifier | modifier le wikicode]

Emmanuel Macron naît le 21 décembre 1977 à Amiens où il fait toute sa scolarité. Son père et sa mère sont médecins. Il a un frère et une sœur. Il est très bon élève. C'est à Amiens, au lycée de la Providence, qu'il rencontre Brigitte Trogneux, sa future épouse, qui est alors sa professeure de théâtre.

Emmanuel Macron fait ses études supérieures à Sciences Po (Paris) puis à l'ENA (Strasbourg) et devient inspecteur des finances (wp) (il accède donc au statut de haut fonctionnaire). En 2008, il devient banquier d'affaires au sein de la banque américaine Rotschild.

Carrière politique[modifier | modifier le wikicode]

Présidence de François Hollande (2012-2017)[modifier | modifier le wikicode]

En 2012, le nouveau président de la République François Hollande lui propose d'être son secrétaire général adjoint. À ce titre, Macron le conseille dans le domaine économique.

Deux ans plus tard, François Hollande le change de poste : Macron devient le ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique. Il propose des réformes favorables aux grandes entreprises, qui sont adoptées par le Parlement. En 2014, alors qu'il est ministre de l'Économie, il autorise la vente d'une partie de l'entreprise publique (wp) Alstom (wp) à l'entreprise privée américaine General Electric2, ce qui détruit 4 000 emplois en France3.

En avril 2016, il fonde son mouvement politique, En marche, qu'il définit comme n'étant « ni de droite, ni de gauche ». Quelques hommes de centre gauche (comme Gérard Collomb), puis des hommes de droite (comme Bruno Le Maire et Gérald Darmanin), le rejoignent. Il démissionne du gouvernement en août 2016 pour s'y consacrer entièrement.

Président de la République (depuis 2017)[modifier | modifier le wikicode]

La popularité d'Emmanuel Macron a beaucoup baissé en 2017 (réforme du Code du travail), en 2018 (mouvement des Gilets jaunes) et en 2023 (mouvement social contre la réforme des retraites).
Acrostiche de « Macron » dans une manifestation du Mouvement des Gilets jaunes, le 29 décembre 2018 à Belfort.

Le 16 novembre 2016, il annonce sa candidature à l'élection présidentielle française de 2017 et remporte le premier tour le 23 avril 2017 ; il se retrouve face à Marine Le Pen. Le 7 mai 2017, Emmanuel Macron est élu avec 66,10 % des voix, mais dans un contexte de forte abstention (25,4 % des Français ne sont pas allés voter). Il nomme Édouard Philippe comme Premier ministre, Christophe Castaner comme ministre de l'Intérieur et Bruno Le Maire comme ministre de l'Économie (voir Gouvernement Édouard Philippe).

En 2018, il poursuit l'engagement de l'armée française dans la guerre civile syrienne4.

La même année, il déclare à un jeune chômeur qu'« il suffit de traverser la rue pour trouver du travail5,6 », parole qu'il confirme en 2023 en disant à une autre personne : « je disais qu'il suffisait de traverser la rue ; là, il faut faire un mètre7 ». Selon ses opposants, Emmanuel Macron feint d'ignorer que les emplois sont souvent précaires, c'est-à-dire mal payés et très courts.

Toujours en 2018, au moment du centenaire de l'Armistice du 11 novembre 1918, il justifie un hommage à Philippe Pétain, « un grand soldat8 » pendant la Première Guerre mondiale (tout en reconnaissant qu'il a été un collaborateur avec les nazis pendant la Seconde). Cette phrase provoque un tollé, beaucoup estimant qu'Emmanuel Macron se rapproche délibérément de l'extrême droite.

Le 21 mars 2019, il nomme Didier Lallement (wp), un homme réputé pour sa fermeté, au poste de préfet de police de Paris. Didier Lallement organisera une très forte répression du mouvement des Gilets jaunes dans la capitale9.

Le 3 juillet 2020, Emmanuel Macron change de Premier ministre : il fait appel à Jean Castex (ancien conseiller de Nicolas Sarkozy et de Xavier Bertrand). Il choisit aussi Gérald Darmanin (ancien membre de LR) comme Ministre de l'Intérieur et Éric Dupond-Moretti comme Ministre de la Justice (wp) (voir Gouvernement Jean Castex).

En 2021, il fait face à un différend avec l'Australie et les États-Unis au sujet du pacte de défense (wp) AUKUS (wp).

En janvier 2022, il dit : « Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder10 ».

À partir de février 2022, il participe à la réponse internationale à l'occupation russe de l'Ukraine en essayant, sans succès, de dialoguer avec le président Vladimir Poutine pour le convaincre d'arrêter la guerre.

En mars, il déclare qu'il ne débattra pas avec les autres candidats de l'élection présidentielle avant le premier tour du scrutin11. Le 24 avril, il est réélu président de la République, mais avec une abstention très forte (26,31 % au premier tour et 28,01 % au second) et une plus courte avance au second tour qu'en 2017, alors que son adversaire n'a pas changé (58,55 % des voix contre 41,45 % pour Marine Le Pen)12. À cette occasion, il nomme Élisabeth Borne au poste de Première ministre (voir Gouvernement Élisabeth Borne).

En 2023, son taux de popularité baisse fortement en raison de son soutien constant au projet de réforme des retraites du gouvernement, auquel plus de 70 % des Français s'opposent13. La défense de ce projet provoque un très fort mouvement social depuis le mois de janvier. Macron promulgue quand même la loi en avril, alors que celle-ci est toujours très contestée par la majorité des Français. Il est hué dans la rue lors de ses déplacements et ses visites officielles, notamment lors de la Fête nationale du 14 juillet 202314 et au match France - Nouvelle-Zélande de la Coupe du monde de rugby le 8 septembre 202315,16,17.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  1. Audrey Tonnelier, « Le projet d’Emmanuel Macron est social-libéral », Le Monde, 24 février 2017
  2. http://proxy-pubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/pub/document/18/18246.pdf
  3. https://www.youtube.com/watch?v=Xu3Y4ecnp9I
  4. https://www.rtl.fr/actu/international/syrie-emmanuel-macron-s-exprime-sur-l-operation-militaire-en-cours-7793011051
  5. https://www.leparisien.fr/politique/macron-a-un-jeune-chomeur-je-traverse-la-rue-et-je-vous-trouve-un-emploi-15-09-2018-7889829.php
  6. https://fr.wikipedia.org/wiki/Je_traverse_la_rue_et_je_vous_trouve_un_travail
  7. https://www.bfmtv.com/politique/elysee/la-il-faut-faire-un-metre-a-dunkerque-macron-ironise-sur-son-traverser-la-rue-pour-trouver-du-travail_AN-202305120745.html
  8. https://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/11/07/25001-20181107ARTFIG00121-macron-petain-a-ete-un-grand-soldat-pendant-la-premiere-guerre-mondiale.php
  9. https://www.liberation.fr/france/2019/03/23/lallement-le-nouveau-prefet-qui-fait-flipper-les-flics_1716932/
  10. https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_non-vaccin%C3%A9s,_j%27ai_tr%C3%A8s_envie_de_les_emmerder
  11. https://www.francesoir.fr/politique-france/presidentielle-emmanuel-macron-refuse-de-debattre
  12. https://presidentielle2022.conseil-constitutionnel.fr/les-communiques/resultats-du-second-tour.html
  13. https://www.cnews.fr/france/2023-02-19/popularite-la-cote-demmanuel-macron-na-jamais-ete-aussi-basse-depuis-trois-ans
  14. Macron hué pour ce 14 juillet lors de son passage de revue des troupes sur les Champs Élysées, Afrique Média, 14 juillet 2023
  15. https://www.ladepeche.fr/2023/09/08/video-france-nouvelle-zelande-emmanuel-macron-siffle-au-stade-de-france-lors-du-match-douverture-de-la-coupe-du-monde-11441130.php
  16. https://www.huffingtonpost.fr/sport/article/coupe-du-monde-de-rugby-2023-emmanuel-macron-siffle-lors-de-son-discours-d-ouverture_222834.html
  17. https://www.ouest-france.fr/coupe-du-monde-rugby/video-emmanuel-macron-siffle-lors-de-la-ceremonie-douverture-de-la-coupe-du-monde-de-rugby-4a86c00a-4e76-11ee-9d27-4e6fbe410df9
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Emmanuel Macron de Wikipédia.

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Chefs d'État de la France depuis la Révolution française

Première République :
Grande instabilité politique.

Premier Empire :
1804 - Napoléon Ier

Première Restauration :
1814 - Louis XVIII

Cent-Jours :
1815 - Napoléon Ier

Seconde Restauration :
1815 - Louis XVIII
1824 - Charles X

Monarchie de Juillet :
1830 - Louis-Philippe Ier

Seconde République :
1848 - Louis-Napoléon Bonaparte

Second Empire :
Empereur - Napoléon III

Troisième République :
1871 - Adolphe Thiers
1873 - Patrice de Mac Mahon
1879 - Jules Grévy
1887 - Sadi Carnot
1894 - Jean Casimir-Perier
1895 - Félix Faure
1899 - Émile Loubet
1906 - Armand Fallières
1913 - Raymond Poincaré
1920 - Paul Deschanel
1920 - Alexandre Millerand
1924 - Gaston Doumergue
1931 - Paul Doumer
1932 - Albert Lebrun

Régime de Vichy :
1940 - Philippe Pétain

Gouvernement provisoire de la République française :
1944 - Général de Gaulle
1946 - Félix Gouin, Georges Bidault, Léon Blum

Quatrième République :
1947 - Vincent Auriol
1954 - René Coty

Cinquième République :
1959 - Charles de Gaulle
1969 - Alain Poher (intérim)
1969 - Georges Pompidou
1974 - Alain Poher (intérim)
1974 - Valéry Giscard d'Estaing
1981 - François Mitterrand
1995 - Jacques Chirac
2007 - Nicolas Sarkozy
2012 - François Hollande
2017 - Emmanuel Macron

Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accéder au portail sur la France !
Portail de la Cinquième République —  Tous les articles concernant la Cinquième République française.