Président de la République française

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Président de la République française
Fumio Kishida and Emmanuel Macron bilateral meeting at the G7 Hiroshima Summit (1) (cropped).jpg
Titulaire actuel
Emmanuel Macron
depuis le 14 mai 2017
(&&&&&&&&&&&024816 ans, 9 mois et 14 jours)
Création 20 décembre 1848
Mandant Peuple français
Durée du mandat 5 ans, renouvelable une fois consécutivement
Premier titulaire Louis-Napoléon Bonaparte
Rémunération 15 200 € brut par mois
voir modèle • modifier

En France, sous la Cinquième République, le président de la République est le chef de l'État. Si l'Assemblée nationale (élue lors des élections législatives) lui est favorablenote 1, il a en quelque sorte tout le pouvoir exécutif (bien que le Premier ministre reste quand même, le chef en matière de politique intérieure) ; sinon, il partage ce pouvoir avec le Premier ministre (ce dernier étant censé représenter la majorité des députés). Dans tous les cas, il n'a pas le pouvoir législatif ni le pouvoir judiciaire. Il peut proposer des lois, mais la plupart du temps, c'est le gouvernement qui s'en occupe.

Depuis 1962, il est élu au suffrage universel direct (c'est-à-dire par les citoyens français). Depuis 2000, son mandat dure cinq ans ; depuis 2008, il ne peut être renouvelé qu'une fois consécutivement.

L'actuel président de la République française est Emmanuel Macron, du parti Renaissance (centre).

Le président de la République française actuellement[modifier | modifier le wikicode]

Les pouvoirs actuels du président de la République française ont été fixés par la Constitution française de 1958, qui, une fois promulguée, a permis de passer de la Quatrième République à la Cinquième République.

Pouvoirs[modifier | modifier le wikicode]

Depuis 1958, le président de la République :

Cohabitation[modifier | modifier le wikicode]

Si l'Assemblée nationale est en désaccord avec le président de la République, ce dernier peut utiliser des moyens de nuisance sur le Parlement. Il peut, par exemple, choisir comme Premier ministre une personne qui défend un peu ses idées, tout en ayant la possibilité d'être adoptée par l'Assemblée (c'est-à-dire la majorité absolue des députés). Pourtant, tous les présidents de la Cinquième République qui se sont retrouvés dans cette situation se sont soumis au Parlement, car une résistance trop forte aurait dégradé leur image et les aurait peut-être empêchés d'être réélus1, mais aussi, parce qu'il s'agit d'une tradition de nommer comme Premier ministre, le chef du parti ayant remporté les élections, c'est-à-dire, la personne qui représente le parti choisi par la majorité des français.

Même en cas de cohabitation, le Président de la République garde de nombreux pouvoirs :

  • Il garde les pouvoirs concernant le domaine des affaires étrangères et de la défense vu que ce sont des domaines lui étant réservés, donc il peut en choisir les ministres.
  • Il peut toujours dissoudre l'Assemblée nationale.
  • Il préside le Conseil des ministres et peut donc donner son avis sur la politique du Gouvernement.
  • Il garde la possibilité de nommer des personnes à des fonctions civiles et militaires.
  • Il garde le contrôle sur la signature des décrets et des ordonnances, pouvant donc bloquer le gouvernement s'il refuse de le faire (exemple : François Mitterrand, était le président et Jacques Chirac, Premier ministre. François Mitterrand avait refusé de signer certains décrets et ordonnances, bloquant la politique de Jacques Chirac).
  • Il garde la possibilité de réunir le Congrès.
  • Il garde la possibilité d'organiser des référendums.

Mais il perd aussi des pouvoirs :

  • Il n'a plus vraiment le choix de son Premier ministre et ne peut pas imposer de ministres à son Premier ministre.
  • Il ne peut plus mener son programme politique, sauf s'il trouve un accord avec son Premier ministre.

Élection[modifier | modifier le wikicode]

Depuis 1962, le président de la République française est élu au suffrage universel direct.

La durée de son mandat était de sept ans (septennat) jusqu'en 2000. Elle est maintenant de cinq ans (quinquennat).

Destitution[modifier | modifier le wikicode]

Le président de la République peut être destitué par le Parlement si ce dernier constate qu'il n'est plus en état d'exercer sa fonction.

Il peut aussi être destitué par la Cour pénale internationale s'il provoque un génocide, un crime contre l'humanité, un crime d'agression ou un crime de guerre reconnu.

Liste des présidents de la République française[modifier | modifier le wikicode]

Deuxième République[modifier | modifier le wikicode]

La Deuxième République (1848–1851) est celle qui a véritablement créé une forme de démocratie en France. Le gouvernement provisoire a réorganisé les règles politiques pour que le chef de l'État, appelé « président de la République », soit désormais élu au suffrage universel (mais à l'époque, seuls les hommes pouvaient voter).

Louis-Napoléon Bonaparte a remporté l'élection présidentielle de 1848, puis a renversé la République (fin 1851) pour établir le Second Empire (début 1852) et en prendre la tête sous le nom de règne de Napoléon III.

Troisième République[modifier | modifier le wikicode]

De 1875 à 1940, le Président était élu pour sept ans renouvelables (le septennat) par la Chambre des députés et le Sénat réunis. Il avait des pouvoirs étendus (y compris le pouvoir de dissolution de la Chambre des députés, droit qui ne fut utilisé qu'une seule fois en 1877). Mais le personnage politique principal de la République était le Président du Conseil des ministres qui était responsable devant les deux assemblées qui le nommaient et le renversaient.

La Troisième République eut quatorze présidents. Le dernier, Albert Lebrun, fut élu en 1932 et réélu en 1939, mais en juillet 1940, il est remplacé par le maréchal Philippe Pétain comme chef de l'État français.

Quatrième République[modifier | modifier le wikicode]

Pendant la Quatrième République, de 1946 à 1958, le président de la République était élu pour sept ans par l'Assemblée nationale et le Conseil de la République réunis. Il avait surtout un rôle honorifique. Le personnage principal de la vie politique était le président du Conseil des ministres, qui devait être accepté (investi) par l'Assemblée nationale.

La Quatrième République a eu deux présidents :

Cinquième République[modifier | modifier le wikicode]

Depuis 1958, huit présidents de la République se sont succédé :

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. C'est-à-dire que la majorité des députés sont des gens qui sont d'accord avec lui.
  2. En 1986, François Mitterrand a refusé de signer des ordonnances et cela n'a pas été jugé contraire à la constitution : https://www.lemonde.fr/archives/article/1986/10/03/m-francois-mitterrand-refuse-de-signer-tes-ordonnances-sur-le-decoupage-electoral_2915977_1819218.html
  3. Le Parlement n'a pas les droits pour le faire. Mais si le traité modifie les pouvoirs du Parlement, il faut son accord, ou bien le texte doit être adopté par un référendum.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Président de la République française de Wikipédia.
Flag of France (1794–1815, 1830–1974, 2020–present).svg
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accéder au portail sur la France !
Portail de la Cinquième République —  Tous les articles concernant la Cinquième République française.