Ministère de l'Économie et des Finances (France)

« Ministère de l'Économie et des Finances (France) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Colbert, historique ministre des finances.

Le ministère de l'Économie et des Finances, également surnommé Bercy, s'occupe des finances publiques : il collecte les impôts, gère et vérifie les dépenses de l'État. Il est aussi chargé de mener une politique économique dans une orientation donnée.

Le ministère de l'Économie et des Finances est implanté dans un célèbre bâtiment moderne, dont certaines fondations prennent racine dans le lit de la Seine. Son actuel locataire, le ministre de l'Économie et des Finances, est Bruno Le Maire (LR).

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le poste de ministre des Finances est créé en 1552 par le roi Henri II. Ils sont trois à l'occuper : mais les « intendants des Finances », tels qu'on les appelle, sont souvent dominés par un « surintendant des Finances » ou encore « superintendant des Finances » à partir de 1561.

Un siècle plus tard, en 1661, cette fonction est supprimée à cause des trop grands pouvoirs qu'elle confère à son dernier occupant, Nicolas Fouquet. Elle est remplacée par celle de « contrôleur général des Finances » dont le premier titulaire est Colbert.

À la Révolution française, le poste de contrôleur général, dont le dernier officier fut le populaire Jacques Necker, est remplacé par celui de « ministre des Finances ».

À partir du XXe siècle, des ministères sous tutelle sont venus se greffer au ministère de l'Économie et des Finances, pouvant être chargés uniquement du budget, de l'économie ou de l'industrie.

Parmi les ministres de l'Économie et des Finances ayant marqué l'histoire, on trouve Nicolas Fouquet, Colbert, Turgot et Jacques Necker ; ou encore, pour des raisons plus diverses, Dominique Strauss-Kahn ou Christine Lagarde. Certains ministres de l'Économie et des Finances sont par la suite devenus Présidents de la République française, comme Raymond Poincaré, Valéry Giscard d’Estaing ou plus récemment Emmanuel Macron.

Bâtiment Colbert, dit « Bercy »[modifier | modifier le wikicode]

Aile Colbert, dite « Bercy ».

Le ministère de l'économie est implanté dans plusieurs bâtiments, mais son siège principal est situé dans le quartier de Bercy. Construit entre 1982 et 1991, sous la présidence de François Mitterrand, par Paul Chemetov (wp) et Borja Huidobro (wp), il devait accueillir les locaux du ministère, remplaçant le palais du Louvre qui devait être libéré afin de concevoir le Grand Louvre.

Le bâtiment, conçu comme un édifice-pont, est constitué de plusieurs arches dont l'une, à l'extrémité nord-est, enjambe la rue de Bercy et l'autre, au sud-ouest, chevauche le quai de Bercy. À cet endroit, le bâtiment vient planter ses fondations dans le lit de la Seine, à 45 m de profondeur, grâce à deux piliers gigantesques : le lieu sert d'embarcadère aux bateaux du ministère qui permettent au ministre de traverser rapidement Paris par le fleuve.

Le bâtiment Colbert n'est pas un simple lieu de travail comme les autres ministères : il comporte des jardins, des garages, un bureau de poste, cinq restaurants, trois cafétérias, une crèche de 120 berceaux, un kiosque à journaux, etc. C'est une cité administrative, une véritable ville à l'intérieur de la ville, avec ses lieux de travail et de repos.

Mais, en plus d'être commode et confortable, Bercy est également enveloppé d'une forte symbolique : son tracé et ses formes rectilignes et perpendiculaires sont là pour exprimer la verticalité et l'autorité du ministère. Par sa masse imposante et monumentale, le bâtiment exprime la puissance de l'institution.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.
Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.
Portail de Paris — Tous les articles concernant Paris et sa banlieue.
Portail de l'architecture —  Tout sur les monuments et les architectes célèbres.

48°50′25″N 2°22′40″E / 48.84028, 2.37778