François Mitterrand

« François Mitterrand » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
François Mitterrand
Ancien Président de la République française
Mitterrand (arms folded).jpg
Pays France France
Parti politique PS
Fonction
4e Président de la Cinquième République
Élu le 10 mai 1981 et 8 mai 1988
Dates 21 mai 1981 - 17 mai 1995
Prédécesseur Valéry Giscard d'Estaing
Successeur Jacques Chirac
Fonction
Premier secrétaire du Parti socialiste
Dates 16 juin 1971 - 24 janvier 1981
Prédécesseur Alain Savary
Successeur Lionel Jospin
Nom de naissance François Maurice Adrien Marie Mitterrand
Naissance 26 octobre 1916 à Jarnac (France)
Décès 8 janvier 1996 (à 79 ans) à Paris (France)
Sépulture Jarnac (France)
Conjoint Danielle Gouze
Enfants Pascal Mitterrand
Jean-Christophe Mitterrand
Gilbert Mitterrand
Mazarine Pingeot
voir modèle • modifier

François Mitterrand est un homme d'État français, président de la Cinquième République française du 21 mai 1981 au 17 mai 1995. Il est né le 26 octobre 1916 à Jarnac (Charente), d'un père agent aux chemin de fer, et mort le 8 janvier 1996 à Paris d'un cancer de la prostate. Politiquement, il était engagé à gauche.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Jeunesse et vie privée[modifier | modifier le wikicode]

Discours de François Mitterrand

Il fait ses études au collège Saint-Paul d'Angoulême puis il entre à Sciences-Po en 1934.

Il participe aux combats de la Seconde Guerre mondiale pour l'armée française. En mai 1940 il est blessé et fait prisonnier. Il s'évade en décembre 1941. Il travaille dans l'administration de Vichy de janvier à avril 1942. Il bascule ensuite dans le résistance (aidant par exemple des prisonniers) tout en continuant sa collaboration avec le régime de Vichy. En 1944, il se marie à Danielle Gouze avec qui il aura trois enfants : Pascal, Jean-Christophe et Gilbert.

Débuts en politique[modifier | modifier le wikicode]

Sous la Quatrième République (1946-1958) il est député de la Nièvre et onze fois ministre dans de nombreux gouvernements de gauche. En 1958, il est opposé à la création de la Vème République, et perd son siège de député.

Il se présente comme candidat unique de la gauche à l'élection présidentielle française de 1965 et parvient à rassembler 32 % des voix au 1er tour et 45% des voix, mais est battu par le général de Gaulle. Après la défaite de la gauche aux législatives de 1968, il ne se présente pas à la présidentielle de 1969 car la gauche était trop divisée.

Leader socialiste[modifier | modifier le wikicode]

En 1971, il prend la tête du nouveau Parti socialiste et unit sous un programme de gouvernement le Parti communiste, leader de la gauche française, et le Mouvement des radicaux de gauche. Aux élections législatives de 1973, son parti talonne de près les communistes. Il parvient pour la seconde fois à être le candidat de la gauche unie à l'élection présidentielle française de 1974. Au 1er tour il réalise 43,3 % des voix mais il est échoue à nouveau avec 49,1 % des voix face à Valéry Giscard d'Estaing. Aux élections municipales de 1977, son parti devance pour la première fois depuis 1945 les communistes et la gauche bat la droite centriste et gaulliste.

À la suite de plusieurs désaccords la gauche est désunie et perd les élections législatives de 1978. Cependant aux élections européennes de 1979, le parti socialiste reste le premier des partis de gauche.

Président de la République (1981-1995)[modifier | modifier le wikicode]

Il se présente à nouveau à l'élection présidentielle de 1981, sous la carte socialiste. Il arrive deuxième au 1er tour avec 26,1 % derrière le président sortant Valéry Giscard d'Estaing. Face au président sortant qui n'arrive pas à unir les partis de droite derrière lui, et les candidats de gauche battus qui n'ont d'autres choix que de le soutenir, il est en position de force.

A l'issue du second tour, il devient le premier président de la Cinquième République issu de la gauche avec 51,9 % des voix.

Au début de son mandat, il décide de l'abolition de la peine de mort en 1981, l'augmentation des salaires et des basses retraites, la mise en place des 39 heures de travail, la retraite à 60 ans et la cinquième semaine de congés payés. Mais la crise économique et la progression du chômage entrainent son impopularité. En 1986, une majorité de droite est élue à l'assemblée nationale, obligeant le président de la République à nommer Jacques Chirac, Premier ministre de la cohabitation.

Il se présente pour la quatrième fois à l'élection présidentielle française de 1988, à nouveau populaire face une droite divisée et des concurrents de gauche mal préparés, il obtient 34,4 % des voix au 1er tour. Au second tour, il est réélu président de la République avec 54,1 % des voix face à Jacques Chirac.

Dans une seconde vague de réforme, on retiendra l'instauration du RMI (revenu minimum pour les pauvres). À l'étranger son second mandat est marqué par la chute du Mur de Berlin et l'élection de Mandela en Afrique du Sud. Malgré tout le chômage continue d'augmenter. En 1993, une écrasante majorité de droite est élue au parlement, le président nomme Édouard Balladur Premier ministre. Atteint d'un cancer depuis le début de sa présidence et de multiples scandales, il finit à bout de force son second mandat en 1995.

Mitterrand meurt en 1996, huit mois après la fin de son mandat.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Chefs d'État de la France depuis la Révolution française

Première République :
Trop forte instabilité politique.

Premier Empire :
1804 - Napoléon Ier

Première Restauration :
1814 - Louis XVIII

Cent-Jours :
1815 - Napoléon Ier
1815 - Napoléon II

Seconde Restauration :
1815 - Louis XVIII
1824 - Charles X

Monarchie de Juillet :
1830 - Louis-Philippe Ier

Seconde République :
1848 - Louis-Napoléon Bonaparte

Second Empire :
Empereur - Louis-Napoléon Bonaparte

Troisième République :
1871 - Adolphe Thiers
1873 - Patrice de Mac-Mahon
1879 - Jules Grévy
1887 - Sadi Carnot
1894 - Jean Casimir-Perier
1895 - Félix Faure
1899 - Émile Loubet
1906 - Armand Fallières
1913 - Raymond Poincaré
1920 - Paul Deschanel
1920 - Alexandre Millerand
1924 - Gaston Doumergue
1931 - Paul Doumer
1932 - Albert Lebrun

Régime de Vichy :
1940 - Philippe Pétain

Gouvernement provisoire de la République française :
1944 - Général de Gaulle
1946 - Félix Gouin, Georges Bidault, Léon Blum

Quatrième République :
1947 - Vincent Auriol
1954 - René Coty

Cinquième République :
1959 - Charles de Gaulle
1969 - Interim d'Alain Poher
1969 - Georges Pompidou
1974 - Interim d'Alain Poher
1974 - Valéry Giscard d'Estaing
1981 - François Mitterrand
1995 - Jacques Chirac
2007 - Nicolas Sarkozy
2012 - François Hollande
2017 - Emmanuel Macron

Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.