Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Judaïsme

« Judaïsme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le judaïsme est une religion monothéiste c'est-à-dire que ses croyants croyent en un seul Dieu. Les lois les plus importantes ont été définies par Moïse. Les fidèles de cette religion s'appellent les juifs.

Historique[modifier]

Le Judaïsme a été fondé vers -1350. L'Ancien Testament raconte le parcours de ce peuple à travers les différents prophètes. Selon la Bible (appelée en hébreu Tanakh, et texte sacré central des Juifs), le Judaïsme aurait été créé au Moyen-Orient par l'alliance entre Dieu et Abraham qui aurait vécu il y a plus de 4000 ans en Mésopotamie. Le judaïsme enseigne que Dieu se révéla aux enfants d'Israël (dans leur ensemble et non à une seule personne) sur le mont Sinaï, et leur donna la Torah (la Loi). Celle-ci a un caractère saint, unique et intouchable. Respecter les lois de ce texte est un élément essentiel du judaïsme. Il existe un autre livre sacré appelé le Talmud écrit pendant la captivité des hébreux à Babylone. La Loi de Dieu consiste, outre les croyances, en prescriptions (mitzvot) rituelles, notamment les rites sacerdotaux des sacrifices dans l'enceinte du Temple de Jérusalem, ou éthiques, régissant chaque aspect du quotidien. Elle comporte également des parties narratives et poétiques, retraçant le destin du peuple d'Israël depuis la création du monde jusqu'à leur entrée après la sortie d'Égypte et une traversée du désert de 40 années. Le Temple de Jérusalem fut construit au Xe siècle av. J.-C. par le roi Salomon. Il fut détruit en 70.

La notion de « peuple élu »[modifier]

Pour le judaïsme, il existe deux niveaux de lois dictées par Dieu : les sept lois données à Noé qui s'appliquent à l'ensemble de l'humanité, et 613 lois ou mitzvot destinées aux juifs, peuple que Dieu a choisi pour le servir. Ces lois, dont les plus connues sont les dix Commandements, auraient été reçues par Moïse après la sortie d'Égypte.

Être « élu » est un lourd privilège : la tradition raconte même que le peuple juif pleurait en recevant ces lois. Aussi les conversions sont possibles mais ne sont pas encouragées. Le judaïsme considère que pour être juif, il faut être né d'une mère juive. On le demeure même si on ne respecte pas les principes du judaïsme, même si on se convertit à une autre religion.

L'attitude face à la souffrance et à la mort[modifier]

La mort dans le judaïsme n'est qu'une étape n'ayant rien de définitif. En effet, de la même manière que la mère donne naissance à son enfant, chaque être humain après son séjour plus ou moins long sur Terre donne naissance à son âme en la libérant au terme de sa vie de toutes contingences physiques. De même que la mère est attentive aux soins de ses enfants, de même lorsque l'âme quitte ce monde, elle doit retourner auprès de son créateur dans les meilleures conditions. Le judaïsme ne prône pas le culte des morts. Ainsi, les rites de deuil ne sont pas stériles, ils conduisent l'homme à prendre conscience du sens éphémère de la vie, de la nécessité pour chacun d'essayer tout au long de sa vie de remplir sa mission en accomplissant les préceptes divins, de prendre conscience que les biens matériels, que les plaisirs de ce monde ne sont qu'éphémères, qu'ils ne sont qu'illusions. Comme le souligne Rabbi Yaacov "le monde présent n'est que l'antichambre du monde futur, prépare-toi dans le vestibule afin de pouvoir entrer dans le palais"

Principes dans la vie quotidienne[modifier]

Il existe plusieurs courants de judaïsme. Ils se distinguent entre-eux par l'observation plus ou moins stricte des règles. Il existe, par exemple, des Juifs « séculaires », c'est-à-dire des personnes qui, sans se dire non juif, ne suivent que très peu les rites de cette religion. En général, les rites observés sont les plus importants, comme le Yom Kippour. À l'autre extrémité de l'échelle, il existe des Juifs appelés ultra-orthodoxes (pour les différencier des Juifs orthodoxes) qui ont des règles de vie parmi les plus strictes du judaïsme.

Dans le judaïsme, se marier et avoir des enfants est un devoir pour l'homme et la femme ; le divorce est permis.

Au quotidien, les juifs pratiquants respectent les interdits alimentaires de la cacheroute. Le samedi, jour du Shabbat n'est en principe pas travaillé, pour consacrer du temps à la prière et à la vie familiale.

Rites et fêtes[modifier]

La table pour la fête familiale de Pessah.
  1. Pendant le mois de Nissan( selon le calendrier hébraïque) :
  2. Pessa'h/ Pâques : commémore la sortie d'Égypte, en mars ou avril.
  3. Les Prémices : après Pessa'h, c'est la fête des récoltes printanières.
  4. Pendant le mois de Sivan :
  5. Chabouot, Pentecôte, Fête des 7 semaines : c'est une autre fête des récoltes, 7 semaines après Pessa'h. Elle rappelle la promulgation de la Torah (Loi) sur le mont Sinaï (mai-juin).
  6. Pendant le mois d'Av : le 9 av : c'est un jour de jeûne et de deuil pour commémorer la destruction du Temple, en 70 ap.JC,
  7. Pendant le mois de Tichri.
  8. Rosh Hashana, Nouvel An, Trompettes : le moment où l’on rend des comptes à Dieu. C'est le début de l’année en hébreu. Elle commémore la création du monde et célèbre Dieu .
  9. Yom Kippour, Le jour du Grand Pardon : le jour le plus saint du calendrier juif. C'est le jour de la purification, le Sabbat.
  10. Souccot/ les Tabernacles : c'est la fête de la moisson. C’est l’une des trois fêtes de pèlerinage, avec Pessah et la fête des 7 semaines.
  11. Simh'a Torah/ la joie de la loi : célèbre le don de la Loi, correspondant aux 5 premiers livres de la Bible hébraïque.
  1. La Bar Mitzvah est la cérémonie où le jeune garçon atteint sa majorité religieuse (13 ans) et va pouvoir participer comme acteur aux prières collectives.

Le judaïsme et les autres religions[modifier]

Le judaïsme considère que les non-juifs n'ont pas à respecter l'intégralité des lois de la Torah. Pour être sauvés, il leur suffit de respecter les lois données à Noé, qui sont des principes moraux simples, parmi lesquels figure toutefois l'interdiction de l'idolâtrie.

Vikiliens pour compléter[modifier]

Icone Religion.png Religions dans le monde
Confessions chrétiennes :
CatholicismeOrthodoxieProtestantisme (Anglicanisme - Calvinisme - Luthéranisme - Autres courants protestants)

Chrétiens d'OrientMormonismeRastafariTémoins de Jéhovah

Courant musulman :
BabismeChiismeSunnismeSoufismeWahhabismeParsisme
Judaïsme :

Judaïsme libéralJudaïsme orthodoxe (Haredim - Hasidic) • Judaïsme reconstructionnisteKaraïsmeMouvement Massorti

Hindouisme :

ÂjîvikaTantrisme

Parodies de religion :

PastafarismeLicorne rose invisible

(Pour modifier le modèle : voir ici).

Lien interne[modifier]


Portail des religions - Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...