Louis XI

« Louis XI » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Images sur Louis XI Vikidia possède une catégorie d’images sur Louis XI.
Le roi Louis XI

Louis XI surnommé l'« universel aragne» est un roi de France, né à Bourges en 1423 et mort à Plessis-lez-Tours en 1483. Il a régné de 1461 à 1483, succédant à son père, le roi Charles VII.

Caractère[modifier | modifier le wikicode]

De nombreux historiens ont souligné la cruauté et la traîtrise alors que Louis XI était un fin diplomate. Il fut comparé à une araignée qui tisse sa toile car il préfère la diplomatie aux armes. En témoigne les 2 200 lettres qu'il a écrit en 22 ans de règne. Son éducation fut confiée au théologien Jean Majoris. Il ordonne la rédaction du Rosier des guerres, un livre de conseils à l'usage du futur roi, son fils dans lequel il y a de nombreuses maximes (par exemple « Le roi doit penser à l’état de son peuple et le visiter aussi souvent comme un bon jardinier fait de son jardin. »).

Louis XI est attiré par le pouvoir depuis sa jeunesse, il se révolte plusieurs fois sans succès contre son père (1440 et 1455) avec plusieurs seigneurs français. Devenu roi, il lutte sans cesse contre ces mêmes grands seigneurs (son frère Charles de Berry, François II de Bretagne, Charles le Téméraire duc de Bourgogne). Il parvient à briser la puissance féodale, en s'appuyant sur des conseillers d'origine roturière (non nobles), en menant une diplomatie sans scrupules qui reniait facilement la parole donnée, en achetant ses adversaires et en terrorisant certains d'entre eux. Il agrandit considérablement le domaine royal en y rattachant de nombreux apanages. Il encourage le développement de l'industrie, du commerce, des communications et de l'imprimerie. Avec sa seconde épouse Charlotte de Savoie, il eut sept enfants dont Charles VIII son successeur et deux filles Anne de Beaujeu (qu'il nomma comme régente peu de temps avant sa mort) et Jeanne de France qu'il maria de force à son cousin le duc d'Orléans (le futur roi Louis XII).

Une jeunesse rebelle[modifier | modifier le wikicode]

Louis, avec les armoiries du dauphin de France

Il combat en Velay dont il chasse les Anglais. L'année précédente, il avait épousé Marguerite d'Écosse (fille du roi d'Écosse Jacques Ier et de Jeanne Beaufort), elle avait 11 ans. La dauphine meurt en 1446, ils n'ont pas eu d'enfant.

Louis reproche à son père de ne pas l'employer suffisamment. En 1440, le dauphin Louis, alors âgé de 17 ans, participe à la révolte de la Praguerie. Les grands seigneurs et les chefs militaires français mécontents des réformes militaires du roi Charles VII veulent enlever le roi et le remplacer par le dauphin. Mal préparée, la révolte échoue sans verser le sang. Charles VII envoie son fils en Alsace pour libérer le royaume de France des Écorcheurs.

Réconcilié avec son père, en 1441, Louis gagne la bataille de Pontoise contre les Anglais et les Bourguignons. En 1445, il débarrasse le royaume des bandes de "routiers" (mercenaires) en les repoussant en Suisse. De 1447 à 1454, il gouverne le Dauphiné où il crée une université à Valence, un parlement à Grenoble. Il développe le pays en y attirant des artisans. En 1451, contre l'avis de Charles VII, Louis épouse Charlotte de Savoie, fille du duc Louis Ier (elle a six ans).

En 1455, il est de nouveau révolté contre son père. On soupçonne le dauphin, d'avoir fait empoisonner en 1450 Agnès Sorel, maîtresse du roi depuis 1444. Louis doit se réfugier en Belgique chez son cousin Philippe III le Bon, duc de Bourgogne, qui le reçoit généreusement. Il ne reviendra en France qu'après la mort de son père. D'ailleurs volontairement, Louis n'assistera pas aux funérailles de son père.

La lutte contre les grands seigneurs féodaux[modifier | modifier le wikicode]

La France de Louis XI

Pendant sa jeunesse Louis XI avait été l'ami et le complice des grands seigneurs qui luttaient contre son père le roi Charles VII. Devenu roi, il se retourne contre ses anciens alliés afin d'affirmer l'autorité royale et de renforcer l'absolutisme.

Devenu roi en 1461, Louis XI doit faire face dès 1465 à une révolte des grands seigneurs féodaux, qui forment la Ligue du Bien public. Avec difficultés, il parvient à vaincre une partie de ses adversaires, souvent en leur accordant ce qu'ils souhaitaient, quitte à leur reprendre rapidement ce qu'il leur avait abandonné.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Ligue du Bien public.

Depuis 1467, l'adversaire le plus redoutable est le nouveau duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. Ce dernier rêve de constituer un État indépendant à partir des possessions de sa famille, en France et en « Belgique ». Pour cela, il doit couper les liens de vassalité avec la France et s'emparer de la Lorraine qui s'intercale entre différentes parties de ses possessions. Avec des hauts et des bas (le duc de Bourgogne en colère contre la perfidie du roi le retient prisonnier à l'entrevue de Péronne), en utilisant les moyens, les plus divers et les plus contestables - achat des alliés, mensonges... - il arrive à vaincre Charles le Téméraire qui trouve la mort devant Nancy en 1477. La mort du duc de Bourgogne, un prince apanagé permet à Louis XI de récupérer le duché de Bourgogne et la Picardie, malgré la guerre qui l'oppose à Maximilien d'Autriche époux de l'héritière unique du Téméraire.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Louis XI contre Charles le Téméraire.

À la mort d'un de ses cousins, le roi René d'Anjou, en 1481, il reprend par des manœuvres tortueuses l'apanage de celui-ci (Anjou, Maine et Provence) qui réintègrent le domaine royal.

Afin de gouverner à sa guise, Louis XI s'entoura de conseillers d'origine roturière et renforça l'armée royale permanente.

Le considérable agrandissement du domaine royal l'obligea à créer, à côté du Parlement de Paris, des parlements provinciaux pour rendre la justice (Grenoble, Bordeaux et Dijon).

Le développement économique du royaume[modifier | modifier le wikicode]

Louis XI développa l'économie du royaume. Il encouragea l'introduction de la soierie à Lyon, ainsi que l'installation de la toute nouvelle technique de l'imprimerie. Il créa le service de la poste et améliora le réseau routier.

En dépit de la mauvaise réputation qu'il avait (superstition, avarice, cruauté, fourberie), Louis XI est l'un des rois qui a le plus contribué à l'unification de la France.

Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.
Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.