René d'Anjou

« René d'Anjou » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le roi René
Château d'Angers
Le roi René et ses troupes, lors de la guerre de Cent Ans.
René et son épouse Jeanne représentés sur le triptyque peint par Nicolas Froment en 1475, cathédrale d'Aix.

René d'Anjou, surnommé le Bon Roi René (en fait René le Bon, ce qui à l'époque voulait dire le Brave) (né le 16 janvier 1409 à Angers, mort le 10 juillet 1480 à Aix-en-Provence), fut successivement :

  • comte de Guise (1417-1425) ;
  • duc de Bar (1430-1480) ;
  • duc consort de Lorraine (1431-1453) ;
  • duc d'Anjou (1434-1480) ;
  • comte de Provence et de Forcalquier (1434-1480) ;
  • comte de Piémont ;
  • comte de Barcelone ;
  • roi de Naples (1435-1442) ;
  • roi titulaire de Jérusalem (1435-1480) ;
  • roi titulaire de Sicile (1434-1480) et d'Aragon (1466-1480) ;
  • marquis de Pont-à-Mousson (-1480) ;
  • pair de France ;
  • fondateur de l'Ordre du Croissant.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Héritages[modifier | modifier le wikicode]

Fils cadet de Louis II d'Anjou (petit-fils du roi Jean le Bon) et de Yolande d'Aragon (fille du roi Jean Ier d'Aragon), il naît le 16 janvier 1409 dans une des tours du château d'Angers. Il est élevé au château d'Angers et dans le Berry au milieu de ses frères et sœurs et en compagnie de son cousin le futur roi de France Charles VII.

À la mort de son père (1417), il reçoit la terre de Guise, qui sera érigée en comté par son cousin et beau-frère Charles VII.

Entre 1419, sa mère Yolande d'Aragon, nièce de Louis Ier de Bar (cardinal-duc de Bar), fait adopter René par celui-ci, ecclésiastique sans enfants. Yolande et Louis arrangèrent aussi un mariage avec Isabelle, fille du duc de Lorraine (alors en dehors du royaume de France) et seule héritière du duché. René quitte alors l'Anjou pour le duché de Bar. Le 20 octobre 1420, il se marie, à 11 ans, avec Isabelle, sa cadette de quelques mois.

En 1424, alors âgé de 15 ans, René prend les armes et assiège le château d'Antoine, comte de Vaudémont : la garnison se rend après 37 mois de siège.

En 1427, Isabelle met au monde le premier de leurs neuf enfants.

René devient duc consort de Lorraine en 1431, à la mort de Charles II de Lorraine.

Le duché de Lorraine lui fut contesté par Antoine de Vaudémont, qui le battit en 1431 à Bulgnéville. René fut fait prisonnier par Philippe III, duc de Bourgogne, dit Philippe le Bon, qui ne le libéra qu'en échange de ses fils Jean et Louis qui sont pris en otage, le temps que René réuunisse l'argent de sa rançon. Ne pouvant régler sa rançon il fut à nouveau emprisonné par Philippe le Bon, puis libéré contre rançon en 1437.

Il hérita du royaume de Naples en 1435 en vertu du testament de Jeanne II, reine de Naples et se battit, de 1438 à 1442, sans succès, contre Alphonse V d'Aragon qui lui contestait ce royaume. Il rentra en France en 1442, ne gardant du royaume de Naples que le titre de roi de Jérusalem et de Sicile.

En 1453, à la mort de son épouse Isabelle Ire de Lorraine, René transmit le duché de Lorraine à son fils Jean II, duc de Calabre ; il se remaria avec Jeanne de Laval (1433-1498), âgée de 21 ans, l'année suivante. Ils s'installèrent d'abord à Saumur, puis à Aix-en-Provence en 1472.

La guerre de Cent Ans[modifier | modifier le wikicode]

Lors de la guerre de Cent Ans, René soutint Charles VII contre les Anglais (Charles VII avait épousé sa sœur Marie). Il assiste au sacre de Reims en 1429.

Le 16 juillet 1429, le roi René apporte officiellement l'hommage de la Lorraine et de Bar (qu'il a acquis par son mariage avec Isabelle de Lorraine), au roi de France Charles VII. Il participe au côté du roi de France et de Jeanne d'Arc, à leur entrée triomphale à Laon, Soissons, Provins, Coulommiers et Compiègne. Il côtoie Jeanne d'Arc à la bataille de Montépilloy, près de Senlis.

Ami de toujours du roi de France, il contribue à l'arrêt des luttes franco-anglaises.

En 1445, il marie sa fille Marguerite d'Anjou au roi Henri VI d'Angleterre

Gestion de ses possessions[modifier | modifier le wikicode]

René a consacré son temps à l'administration et au développement de l'Anjou, de la Lorraine et de la Provence, particulièrement des villes d'Angers, Aix-en-Provence, Avignon et Tarascon. La cour fastueuse qu'il entretient, les nombreuses constructions qu'il fait édifier mettent à mal ses finances. Pour faire face aux difficultés il augmente considérablement les impôts de ses sujets.

Postérité[modifier | modifier le wikicode]

De sa première épouse, Isabelle Ire de Lorraine, René eut :

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page René d'Anjou de Wikipédia.